Index Strasbourg curieux Strasbourg à la loupe

Agenda curieux :: Actu des sites Strasbourgeois :: Hébergement strasbourgeois

Strasbourg à la loupe » Appel des Appels 67 - Strasbourg

Sites

24866 articles (24052 non lus) dans 281 sites

Exposition Exposition (1292 non lus)
Concert / soirée Concert / soirée (1783 non lus)
Guide / média Guide / média (8092 non lus)
Média_vidéo Média_vidéo (1020 non lus)
Projection Projection (32 non lus)
Politique / social Politique / social (6438 non lus)
théâtre théâtre (700 non lus)
Artiste Artiste (190 non lus)
Inclassables Inclassables (228 non lus)
Edition/bd/imprimerie Edition/bd/imprimerie (1326 non lus)
Vélo transport Vélo transport (930 non lus)
Monde Numérique Monde Numérique (692 non lus)
Monde Numérique Média Monde Numérique Média (349 non lus)
Nature et Agriculture Nature et Agriculture (738 non lus)
Vie/assoc Quartiers Vie/assoc Quartiers (242 non lus)
 «  Expand/Collapse
MagpieRSS Object
(
    [parser] => Resource id #19
    [current_item] => Array
        (
        )

    [items] => Array
        (
            [0] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-2943731813000805179
                    [published#] => 1
                    [published] => 2011-11-11T19:52:00.000+01:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2011-11-11T19:52:35.471+01:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Rencontre des Citoyens résistants à Vaulx en Velin 26 et 27 / 11 / 2011
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => Lettre d'info n°3 Novembre 2011<br />Notre prochaine réunion nationale<br />VAULX EN VELIN<br />26 et 27 Novembre 2011<br />Lieu de la rencontre : Centre communal Jean Moulin<br />Avenue Jean Moulin<br /><br />Très important, pour des questions de logistique,inscrivez-vous le plus tôt possible !<br /><br />Réseau Citoyens Résistants<br />D’AVIGNON à LYON / VAULX EN VELIN : ON CONTINUE…<br />PLENIERE des Samedi 26 et Dimanche 27 Novembre 2011<br />Lieu de la rencontre : Centre communal Jean Moulin<br />Avenue Jean Moulin<br />Vaulx Village<br />69120 VAULX EN VELIN<br /><br />PROGRAMME proposé<br />SAMEDI 26 Novembre 2011<br />8h30 – 9h30 : Accueil<br />Remise à chacun d’un badge pour s’identifier (Nom, Prénom et département).<br />9h30 – 12h30 : Grand collectif<br />Présentation de l’ordre du jour et du sens donné à la construction du déroulé<br />Tour de table de présentation (Nom, Prénom et département)<br />Compte rendu du travail réalisé par chaque commission et débat<br />Propositions prospectives des commissions :<br />Voir au préalable le compte rendu d'Avignon Compte rendu d'Avignon<br />1. Commission Coordination (10mn)<br />2. Commission Informatique (30mn)<br />3. Commission Fonctionnement (50mn)<br />4. Commission Projet (50mn)<br />5. Finalités du RCR (pistes)<br />6. Actions (menées ou à mener)<br />Échanges modifiables selon choix, timing et participation<br /><br />12h30 – 14h00 : Repas au Centre social Georges LEVY<br />14h00 – 15h30 : 4 Ateliers autour du Projet pour le XXI ème siècle.<br /><br />Chaque atelier pourra débattre en s’interrogeant sur le sens politique du choix de sa démarche, en prenant en compte les textes de références déjà produits, et définissant le périmètre du projet (finalité, principes,<br />actions).<br />On pourra préalablement lire ce document de CRHA : Trame pour un projet de société et aussi Appel pour une résistance concertée (Court)<br /><br />Atelier 1: Construction du projet sur de nouvelles bases,nous sommes déjà dans le XXIème siècle<br />Discussion intégrant le travail de Louis V. : Ébauche d'un projet<br />et aussi Contribution du RCR 33<br /><br />Atelier 2 : Construction du projet en partant du programme du CNR et en faisant le lien<br />entre les résistances d’aujourd’hui et celles de hier porteuses du programme du CNR<br />Discussion intégrant le travail du RC 30 : Contribution RCR 30<br /><br />Atelier 3 : Construction du projet à partir de l’expression des citoyens.<br />Des cahiers « d’exigences citoyennes » pour nourrir la rédaction du projet ?<br />Comment les qualifier ? Comment les mettre en oeuvre ? Quel rôle pour les comités locaux ?<br />Cette fois on soigne la continuité de la démarche !<br />Atelier 4 : Libre<br />À définir à l’initiative des participants, soit dédoublement d'un des 3 autres groupes<br /><br />16h30 – 18h30 : 4 Ateliers autour du Réseau<br />Chaque atelier pourra débattre à partir des documents déjà produits<br /><br />Atelier 1 : Le réseau : Quels modes de décisions ?<br />Le portage administratif ?<br />Le lien avec le CRHA, par nature et en fonctionnement<br />Discussion prenant en compte le travail du RC 34 Annexe 1<br />T ravail de la Commission Fonctionnement du Réseau<br /><br />Atelier 2 : Le réseau : rôle et fonctionnement des comités locaux<br />La réflexion nourrissant l’action et inversement, quelles sont les actions que peuvent porter<br />les Comités Locaux ?<br />Discussion prenant en compte le travail du RC 34 (ci-dessus)<br /><br />Atelier 3 : Engagement du Réseau et rôle des adhérents (comités locaux ou isolés).Comment s'engager<br />dans les luttes locales ou globales ? Comment on en décide ? Quelles limites ? ....?<br />Rôle des adhérents entre : fonctionnement du Réseau et des CL, rédaction du projet, et autres<br />engagements.<br /><br />Atelier 4 : L’outil informatique<br />Discussion prenant en compte le travail de la commission informatique<br />18h30 – 20h30 : Dîner au centre social Georges Levy<br />20h30 – 22h30 : Grand collectif<br />Restitution du travail des ateliers<br />Faire émerger les questions qui devront être débattues le dimanche matin.<br /><br />DIMANCHE 27 Novembre 2011<br />8h30 – 9h00 : Accueil<br />9h00 – 10h30 : Grand collectif<br />Discussion sur les questions issues des ateliers et/ou des commissions.<br />11h – 11h45 : Grand collectif<br />Quelles commissions pour poursuivre le travail d’ici la prochaine plénière ?<br />Composition des commissions ?<br />Nouvelle feuille de route ?<br />La prochaine plénière : lieu et dates.<br />11h45 – 12h30 : Grand collectif<br />Les 26 et 27mai 2012 :<br />Propositions du R C R au C R H A (un espace lieu/temps/discussions le samedi à Thorens-Glières sinon le dimanche après midi).<br />12 h 30 : Déjeuner au centre social Georges Lévy.<br />Le temps de la démocratie à laquelle on donne corps et qui confère au<br />mouvement sa légitimité
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/2943731813000805179/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/2943731813000805179/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=2943731813000805179
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=2943731813000805179
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/2943731813000805179
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/2943731813000805179
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/2943731813000805179
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/2943731813000805179
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/11/rencontre-des-citoyens-resistants-vaulx.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/11/rencontre-des-citoyens-resistants-vaulx.html
                    [link@title] => Rencontre des Citoyens résistants à Vaulx en Velin 26 et 27 / 11 / 2011
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2011-11-11T19:52:35.471+01:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2011-11-11T19:52:00.000+01:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => Lettre d'info n°3 Novembre 2011<br />Notre prochaine réunion nationale<br />VAULX EN VELIN<br />26 et 27 Novembre 2011<br />Lieu de la rencontre : Centre communal Jean Moulin<br />Avenue Jean Moulin<br /><br />Très important, pour des questions de logistique,inscrivez-vous le plus tôt possible !<br /><br />Réseau Citoyens Résistants<br />D’AVIGNON à LYON / VAULX EN VELIN : ON CONTINUE…<br />PLENIERE des Samedi 26 et Dimanche 27 Novembre 2011<br />Lieu de la rencontre : Centre communal Jean Moulin<br />Avenue Jean Moulin<br />Vaulx Village<br />69120 VAULX EN VELIN<br /><br />PROGRAMME proposé<br />SAMEDI 26 Novembre 2011<br />8h30 – 9h30 : Accueil<br />Remise à chacun d’un badge pour s’identifier (Nom, Prénom et département).<br />9h30 – 12h30 : Grand collectif<br />Présentation de l’ordre du jour et du sens donné à la construction du déroulé<br />Tour de table de présentation (Nom, Prénom et département)<br />Compte rendu du travail réalisé par chaque commission et débat<br />Propositions prospectives des commissions :<br />Voir au préalable le compte rendu d'Avignon Compte rendu d'Avignon<br />1. Commission Coordination (10mn)<br />2. Commission Informatique (30mn)<br />3. Commission Fonctionnement (50mn)<br />4. Commission Projet (50mn)<br />5. Finalités du RCR (pistes)<br />6. Actions (menées ou à mener)<br />Échanges modifiables selon choix, timing et participation<br /><br />12h30 – 14h00 : Repas au Centre social Georges LEVY<br />14h00 – 15h30 : 4 Ateliers autour du Projet pour le XXI ème siècle.<br /><br />Chaque atelier pourra débattre en s’interrogeant sur le sens politique du choix de sa démarche, en prenant en compte les textes de références déjà produits, et définissant le périmètre du projet (finalité, principes,<br />actions).<br />On pourra préalablement lire ce document de CRHA : Trame pour un projet de société et aussi Appel pour une résistance concertée (Court)<br /><br />Atelier 1: Construction du projet sur de nouvelles bases,nous sommes déjà dans le XXIème siècle<br />Discussion intégrant le travail de Louis V. : Ébauche d'un projet<br />et aussi Contribution du RCR 33<br /><br />Atelier 2 : Construction du projet en partant du programme du CNR et en faisant le lien<br />entre les résistances d’aujourd’hui et celles de hier porteuses du programme du CNR<br />Discussion intégrant le travail du RC 30 : Contribution RCR 30<br /><br />Atelier 3 : Construction du projet à partir de l’expression des citoyens.<br />Des cahiers « d’exigences citoyennes » pour nourrir la rédaction du projet ?<br />Comment les qualifier ? Comment les mettre en oeuvre ? Quel rôle pour les comités locaux ?<br />Cette fois on soigne la continuité de la démarche !<br />Atelier 4 : Libre<br />À définir à l’initiative des participants, soit dédoublement d'un des 3 autres groupes<br /><br />16h30 – 18h30 : 4 Ateliers autour du Réseau<br />Chaque atelier pourra débattre à partir des documents déjà produits<br /><br />Atelier 1 : Le réseau : Quels modes de décisions ?<br />Le portage administratif ?<br />Le lien avec le CRHA, par nature et en fonctionnement<br />Discussion prenant en compte le travail du RC 34 Annexe 1<br />T ravail de la Commission Fonctionnement du Réseau<br /><br />Atelier 2 : Le réseau : rôle et fonctionnement des comités locaux<br />La réflexion nourrissant l’action et inversement, quelles sont les actions que peuvent porter<br />les Comités Locaux ?<br />Discussion prenant en compte le travail du RC 34 (ci-dessus)<br /><br />Atelier 3 : Engagement du Réseau et rôle des adhérents (comités locaux ou isolés).Comment s'engager<br />dans les luttes locales ou globales ? Comment on en décide ? Quelles limites ? ....?<br />Rôle des adhérents entre : fonctionnement du Réseau et des CL, rédaction du projet, et autres<br />engagements.<br /><br />Atelier 4 : L’outil informatique<br />Discussion prenant en compte le travail de la commission informatique<br />18h30 – 20h30 : Dîner au centre social Georges Levy<br />20h30 – 22h30 : Grand collectif<br />Restitution du travail des ateliers<br />Faire émerger les questions qui devront être débattues le dimanche matin.<br /><br />DIMANCHE 27 Novembre 2011<br />8h30 – 9h00 : Accueil<br />9h00 – 10h30 : Grand collectif<br />Discussion sur les questions issues des ateliers et/ou des commissions.<br />11h – 11h45 : Grand collectif<br />Quelles commissions pour poursuivre le travail d’ici la prochaine plénière ?<br />Composition des commissions ?<br />Nouvelle feuille de route ?<br />La prochaine plénière : lieu et dates.<br />11h45 – 12h30 : Grand collectif<br />Les 26 et 27mai 2012 :<br />Propositions du R C R au C R H A (un espace lieu/temps/discussions le samedi à Thorens-Glières sinon le dimanche après midi).<br />12 h 30 : Déjeuner au centre social Georges Lévy.<br />Le temps de la démocratie à laquelle on donne corps et qui confère au<br />mouvement sa légitimité
                        )

                    [date_timestamp] => 1321041120
                )

            [1] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-7772843800104331761
                    [published#] => 1
                    [published] => 2011-11-11T19:43:00.000+01:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2011-11-11T19:43:12.941+01:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => REUNION APPPEL DES APPELS
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => La prochaine réunion de l'appel des appels, tous groupes confondus, sera le <br /> <br />Lundi 14 novembre 2011<br />20h30<br />Dans les locaux de Thémis<br />24 rue du 22 novembre <br />Strasbourg<br /><br />Ordre du jour : <br />Bilan 2011 / projets 2012 (préparation de la venue de Gori à la Librairie Kléber le 18 février)
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/7772843800104331761/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/7772843800104331761/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=7772843800104331761
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=7772843800104331761
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7772843800104331761
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7772843800104331761
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7772843800104331761
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7772843800104331761
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/11/reunion-apppel-des-appels.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/11/reunion-apppel-des-appels.html
                    [link@title] => REUNION APPPEL DES APPELS
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2011-11-11T19:43:12.941+01:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2011-11-11T19:43:00.000+01:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => La prochaine réunion de l'appel des appels, tous groupes confondus, sera le <br /> <br />Lundi 14 novembre 2011<br />20h30<br />Dans les locaux de Thémis<br />24 rue du 22 novembre <br />Strasbourg<br /><br />Ordre du jour : <br />Bilan 2011 / projets 2012 (préparation de la venue de Gori à la Librairie Kléber le 18 février)
                        )

                    [date_timestamp] => 1321040580
                )

            [2] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-7038834169241854834
                    [published#] => 1
                    [published] => 2011-08-15T19:46:00.005+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2011-08-15T20:51:22.733+02:00
                    [category#] => 1
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => http://www.blogger.com/atom/ns#
                    [category@term] => ...
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Réseau Citoyens Résistants
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => <div style="text-align: center;"></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;"></span></strong></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">Journées d'Avignon</span></strong></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">2, 3 et 4 septembre 2011</span></strong></div><div style="text-align: center;"><br /></div><span class="fullpost"><br /><br /><br /><span style="font-size: large;"><strong>Programme</strong></span><br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>Samedi 3 septembre </strong></div><br />9h – 10h <br />Accueil,&nbsp;présentation du Parc des Libertés par Dolorès (gestionnaire du parc),&nbsp;tour de table,&nbsp;&nbsp; historique des CRHA, ordre du jour<br /><br />10h00 – 10h15<br />Pause<br /><br />10h15 – 12h00<br />« <strong>Café des mots</strong> », avec comme thèmes :<br />Fonctionnement du Réseau, animation et vie du Réseau, Outils informatiques, …<br />Buts et objectifs du Réseau<br />Comment travailler sur le Projet ? Méthodes...<br />Actions de construction et de résistances de terrain<br />Valeurs..<br /><br />12h00 – 13h30<br />Repas<br /><br />13h30 – 14h00<br />Restitution résumée du Café des Mots par les responsables de tables<br /><br />14h00 – 16h15<br />Ateliers concernant le <strong>Projet de Société</strong> <br /><br />16h15 - 16h45<br />Pause<br /><br />16h45 – 19h00 <br />Ateliers concernant le<strong> fonctionnement du Réseau</strong><br /><br />19h00 – 20h30 <br />Repas<br /><br />20h30 <br />Séance plénière de rendu des ateliers<br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>Dimanche 4 septembre</strong> </div><br />9h00 – 12h00&nbsp; <br />Plénière&nbsp;: <strong>Les décisions à prendre</strong> <br /><br />12h00&nbsp; <br />Clôture et repas<br /></span>
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/7038834169241854834/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/7038834169241854834/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=7038834169241854834
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=7038834169241854834
                    [link_replies#2@title] => 1 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7038834169241854834
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7038834169241854834
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7038834169241854834
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7038834169241854834
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/08/reseau-citoyens-resistants-journees.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/08/reseau-citoyens-resistants-journees.html
                    [link@title] => Réseau Citoyens Résistants
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 1
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2011-08-15T20:51:22.733+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2011-08-15T19:46:00.005+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                            [subject#] => 1
                            [subject] => ...
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <div style="text-align: center;"></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;"></span></strong></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">Journées d'Avignon</span></strong></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">2, 3 et 4 septembre 2011</span></strong></div><div style="text-align: center;"><br /></div><span class="fullpost"><br /><br /><br /><span style="font-size: large;"><strong>Programme</strong></span><br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>Samedi 3 septembre </strong></div><br />9h – 10h <br />Accueil,&nbsp;présentation du Parc des Libertés par Dolorès (gestionnaire du parc),&nbsp;tour de table,&nbsp;&nbsp; historique des CRHA, ordre du jour<br /><br />10h00 – 10h15<br />Pause<br /><br />10h15 – 12h00<br />« <strong>Café des mots</strong> », avec comme thèmes :<br />Fonctionnement du Réseau, animation et vie du Réseau, Outils informatiques, …<br />Buts et objectifs du Réseau<br />Comment travailler sur le Projet ? Méthodes...<br />Actions de construction et de résistances de terrain<br />Valeurs..<br /><br />12h00 – 13h30<br />Repas<br /><br />13h30 – 14h00<br />Restitution résumée du Café des Mots par les responsables de tables<br /><br />14h00 – 16h15<br />Ateliers concernant le <strong>Projet de Société</strong> <br /><br />16h15 - 16h45<br />Pause<br /><br />16h45 – 19h00 <br />Ateliers concernant le<strong> fonctionnement du Réseau</strong><br /><br />19h00 – 20h30 <br />Repas<br /><br />20h30 <br />Séance plénière de rendu des ateliers<br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>Dimanche 4 septembre</strong> </div><br />9h00 – 12h00&nbsp; <br />Plénière&nbsp;: <strong>Les décisions à prendre</strong> <br /><br />12h00&nbsp; <br />Clôture et repas<br /></span>
                        )

                    [category] => ...
                    [category@domain] => http://www.blogger.com/atom/ns#
                    [date_timestamp] => 1313437560
                )

            [3] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-5871545758235326794
                    [published#] => 1
                    [published] => 2011-08-15T19:10:00.002+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2011-08-15T19:55:32.964+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Journée Internationale des indignés
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => <strong><span style="font-size: x-large;">Samedi 15 octobre 2011</span></strong><br /><br />(Précisions à suivre)
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/5871545758235326794/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/5871545758235326794/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=5871545758235326794
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=5871545758235326794
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5871545758235326794
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5871545758235326794
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5871545758235326794
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5871545758235326794
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/08/journee-internationale-des-indignes.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/08/journee-internationale-des-indignes.html
                    [link@title] => Journée Internationale des indignés
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2011-08-15T19:55:32.964+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2011-08-15T19:10:00.002+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <strong><span style="font-size: x-large;">Samedi 15 octobre 2011</span></strong><br /><br />(Précisions à suivre)
                        )

                    [date_timestamp] => 1313435400
                )

            [4] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-8962453647428371535
                    [published#] => 1
                    [published] => 2011-08-15T19:07:00.002+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2011-08-15T20:53:00.862+02:00
                    [category#] => 1
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => http://www.blogger.com/atom/ns#
                    [category@term] => ...
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Journée nationale de l'Appel des appels à Paris / Saint Denis
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => Une journée de rassemblement aura lieu sur le thème de <br /><br /><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: x-large;">l’amour du métier, </span></strong></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: x-large;">la valeur des luttes sociales et culturelles</span></strong></div><strong><span style="font-size: x-large;"></span></strong><br /><br /><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;">22 octobre 2011 </span></div><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;">Bourse du Travail&nbsp;</span></div><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;">Saint-Denis</span> </div><br /><span class="fullpost"><br /><br /><strong>Programme</strong><br /><br /><div style="text-align: center;"><u>Matin </u></div><br />3 interventions :<br /><br /><br />- <strong>Vincent de Gaulejac</strong>, directeur du Laboratoire de changement social à l’université Paris-7 Diderot et membre fondateur de l’Institut national de sociologie clinique, auteur du récent ouvrage, Travail, les raisons de la colère au Seuil.<br /><br />- <strong>Robert Castel</strong>, sociologue et directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, auteur des Métamorphoses de la question sociale, une chronique du salariat.<br /><br />- <strong>Robert Gelli,</strong> procureur, un des fondateurs du syndicat de la magistrature.<br /><br /><br /><div style="text-align: center;"><u>Après-midi&nbsp; </u></div><div style="text-align: center;"><br /></div>6 ateliers, co-animés par 3 personnes (un représentant d’une association, un représentant d’un comité local, un représentant du comité national) chargées de veiller à la circulation de la parole :<br /><br />1) démocratie et culture : comment se réapproprier par la culture une démocratie mise à mal par la technocratie ?<br /><br />2) dignité des plus « vulnérables » d’entre nous : qu’est-ce que la vulnérabilité des enfants, des fous et des vieux peut nous apprendre de la dignité et de la démocratie ?<br /><br />3) langage de pouvoir, paroles d’émancipation : comment retrouver le sens de la parole et et prendre soin des mots ?<br /><br />4) résistance dans l’amour du métier : comment redonner de la valeur à nos métiers et à leur transmission ?<br /><br />5) le droit d’avoir des droits/mondialisation, Europe, frontières : comment retrouver « le droit d’avoir des droits » dans une économie de marché mondialisé et une législation européenne hypernormative ?<br /><br />6) « faire société » : entre services publics et mobilisations citoyennes, comment penser l’organisation collective et ses instruments ?<br /><br /><br />Un moment de <strong>synthèse des discussions</strong>.<br /><br /><div style="text-align: center;"><u>Fin d’après-midi </u></div><div style="text-align: center;"><br /></div>Table ronde / forum des résistances : comment lutter ensemble malgré les difficultés à se rencontrer, comment redonner ensemble de la valeur aux luttes sociales et culturelles ?<br /><br /><div style="text-align: center;"><br /></div></span><br /><br />
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/8962453647428371535/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/8962453647428371535/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=8962453647428371535
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=8962453647428371535
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8962453647428371535
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8962453647428371535
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8962453647428371535
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8962453647428371535
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/08/journee-nationale-de-lappel-des-appels.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/08/journee-nationale-de-lappel-des-appels.html
                    [link@title] => Journée nationale de l'Appel des appels à Paris / Saint Denis
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2011-08-15T20:53:00.862+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2011-08-15T19:07:00.002+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                            [subject#] => 1
                            [subject] => ...
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => Une journée de rassemblement aura lieu sur le thème de <br /><br /><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: x-large;">l’amour du métier, </span></strong></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: x-large;">la valeur des luttes sociales et culturelles</span></strong></div><strong><span style="font-size: x-large;"></span></strong><br /><br /><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;">22 octobre 2011 </span></div><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;">Bourse du Travail&nbsp;</span></div><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;">Saint-Denis</span> </div><br /><span class="fullpost"><br /><br /><strong>Programme</strong><br /><br /><div style="text-align: center;"><u>Matin </u></div><br />3 interventions :<br /><br /><br />- <strong>Vincent de Gaulejac</strong>, directeur du Laboratoire de changement social à l’université Paris-7 Diderot et membre fondateur de l’Institut national de sociologie clinique, auteur du récent ouvrage, Travail, les raisons de la colère au Seuil.<br /><br />- <strong>Robert Castel</strong>, sociologue et directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, auteur des Métamorphoses de la question sociale, une chronique du salariat.<br /><br />- <strong>Robert Gelli,</strong> procureur, un des fondateurs du syndicat de la magistrature.<br /><br /><br /><div style="text-align: center;"><u>Après-midi&nbsp; </u></div><div style="text-align: center;"><br /></div>6 ateliers, co-animés par 3 personnes (un représentant d’une association, un représentant d’un comité local, un représentant du comité national) chargées de veiller à la circulation de la parole :<br /><br />1) démocratie et culture : comment se réapproprier par la culture une démocratie mise à mal par la technocratie ?<br /><br />2) dignité des plus « vulnérables » d’entre nous : qu’est-ce que la vulnérabilité des enfants, des fous et des vieux peut nous apprendre de la dignité et de la démocratie ?<br /><br />3) langage de pouvoir, paroles d’émancipation : comment retrouver le sens de la parole et et prendre soin des mots ?<br /><br />4) résistance dans l’amour du métier : comment redonner de la valeur à nos métiers et à leur transmission ?<br /><br />5) le droit d’avoir des droits/mondialisation, Europe, frontières : comment retrouver « le droit d’avoir des droits » dans une économie de marché mondialisé et une législation européenne hypernormative ?<br /><br />6) « faire société » : entre services publics et mobilisations citoyennes, comment penser l’organisation collective et ses instruments ?<br /><br /><br />Un moment de <strong>synthèse des discussions</strong>.<br /><br /><div style="text-align: center;"><u>Fin d’après-midi </u></div><div style="text-align: center;"><br /></div>Table ronde / forum des résistances : comment lutter ensemble malgré les difficultés à se rencontrer, comment redonner ensemble de la valeur aux luttes sociales et culturelles ?<br /><br /><div style="text-align: center;"><br /></div></span><br /><br />
                        )

                    [category] => ...
                    [category@domain] => http://www.blogger.com/atom/ns#
                    [date_timestamp] => 1313435220
                )

            [5] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-6517625985514660211
                    [published#] => 1
                    [published] => 2011-06-11T10:07:00.002+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2011-08-15T20:54:40.787+02:00
                    [category#] => 1
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => http://www.blogger.com/atom/ns#
                    [category@term] => ...
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => 100 idées pour la France, deux jours de débats à Strasbourg les 17 et 18 juin
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => <div style="text-align: center;"><strong>Rendez-vous les vendredi 17 et samedi 18 juin</strong></div><div style="text-align: center;"><strong>du vendredi 12h30 au samedi 19h</strong></div><div style="text-align: center;"><strong>à Strasbourg, Place Kléber</strong></div><div style="text-align: center;"><strong>Entrée gratuite - </strong><br /></div>Le Nouvel Observateur et Terra Nova ont le plaisir de vous inviter à "100 idées pour la France", un grand forum de débats organisé sur deux jours, à Strasbourg.<br /><br />Philippe Aghion, Jean-Michel Aulas, Robert Badinter, Martine Billard, Dominique Bourg, Jean-Marie Cavada, Yves Cochet, Gérard Collomb, Jean-Paul Delevoye, Harlem Désir, Vikash Dhorasso, Gilles Finchelstein, Alain Fontanel, Elisabeth Guigou, Claudie Haigneré, Benoît Hamon, Pierre Henry, François Hollande, Martin Hirsch, Eva Joly, Jean-François Kahn, Jean Lassalle, Pierre Laurent, Bettina Laville, Corinne Lepage, Yves Lichtenberger, Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, Hervé Morin, Bruno Palier, Laurence Parisot, Jean Peyrelevade, Thomas Piketty, Jean Pisani-Ferry, Valérie Pécresse, François Rebsamen, Roland Ries, Michel Rocard, Valérie Sebag, Benoît Thieulin, Jean-Philippe Thiellay, Catherine Trautmann, Jean-Jacques Urvoas, André Vallini, Manuel Valls, Georges Vigarello, Hubert Védrine, Patrick Weil, Michel Wieviorka, Jean-Louis Bianco, Henri Weber... Rendez-vous à Strasbourg pour assister à 100 débats autour de 100 propositions politiques pour changer la France, présentées et discutées par de grandes personnalités issues du monde politique, intellectuel, associatif, économique.<br /><br />Cet événement sera l'occasion de valoriser toutes les idées citoyennes, et particulièrement les vôtres, celles des experts, des adhérents et de tous les membres de la communauté Terra Nova. Aussi nous vous invitons à déposer vos idées sur notre site www.100ideespourlafrance.fr. Les auteurs des meilleures propositions pour réformer le pays seront invités à en débattre avec poltiiques et intellectuels.<br /><br />Retrouvez progressivement toutes les propositions qui seront débattues à Strasbourg. Vous pouvez les discuter et les noter sur le site www.100ideespourlafrance.fr.<br /><br /><span class="fullpost"><br /><div style="text-align: center;"><strong>INFORMATIONS PRATIQUES</strong></div><br />Entrée gratuite<br />Inscription sur le site www.100ideespourlafrance.fr<br />ou sur place, sous le chapiteau d'accueil<br />Accès :<br />Place Kléber, 67000 Strasbourg <br />Arrêt de tram : Homme de Fer<br /><br />Débats organisés à l'Aubette, à la librairie Kléber, au club de la Presse, au Cinéma l’Odyssée, ...<br /><br />Pour plus d'informations, contacter : <br />Emma Antropoli, chargée de communication externe<br />01 58 36 15 24, emma.antropoli@tnova.fr<br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>NOS PARTENAIRES</strong></div><br />Cet événement est organisé en partenariat avec la Ville de Strasbourg, Les Dernières Nouvelles d'Alsace, France Inter, France 3 Alsace, GDF Suez, Electricité de Strasbourg, la Caisse des Dépôts, La Netscouade, la Librairie Kléber, le Club de la Presse, France Terre d'Asile, la Fondation Jean-Jaurès, Les Gracques, Ipemed, Kairos, ...<br /><br /><div style="text-align: center;"><span style="font-size: x-large;">Programme complet</span></div><br /><div style="text-align: center;"><strong>VENDREDI&nbsp;17 JUIN</strong></div><div style="text-align: center;"><strong></strong><br />&nbsp;</div><strong>de 12h à 13h : Plénière d'ouverture</strong><br />avec :<br />Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, Roland Ries, maire de Strasbourg et sénateur du Bas-Rhin, Jean Daniel, écrivain, journaliste fondateur du Nouvel Observateur, Henry Herman, administrateur de Terra Nova et Olivier Ferrand, Président fondateur de Terra Nova<br /><br /><strong>de 13h15 à 14h15</strong> <br />L'avenir de l'Europe avec Elisabeth Guigou députée et ancienne Garde des Sceaux et Corinne Lepage, députée européenne, ancienne ministre de l'Environnement - <br /><br />L'autonomie des universités, une réforme réussie ? avec Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et Jack Lang, député, ancien ministre de la culture et de l'éducation nationale - <br /><br />Peut-on sauver le système de santé ? avec Claude Evin, ancien député et Daniel Benamouzig, chargé de recherche au CNRS - <br /><br />Les primaires, mode d'emploi avec Laurence Girard, secrétaire générale administrative du Parti Socialiste et Faouzi Lambdaoui,adjoint au maire d'Argenteuil -<br /><br />Quelle entreprise pour demain ? avec Henry Hermand, administrateur de Terra Nova et Marc Deluzet, secrétaire confédéral de la CFDT - <br /><br />Restitution des 10 meilleures propositions - <br /><br /><strong>De 14h30 à 15h30</strong><br />Comment sortir les banlieues du ghetto ? avec Nordine Nabili, directeur du Bondy Blog, Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon et Jacques Donzelot, sociologue - <br /><br />Tunisie, Lybie, Côte d'Ivoire : Y a-t-il une diplomatie des Droits de l'Homme ? avec William Bourdon, avocat au barreau de Paris et Henri Weber, député européen - <br /><br />Faut-il faire la révolution fiscale ? avec Michel Rocard, ancien premier ministre et Thomas Piketty, économiste - <br /><br />Faut-il limiter les hautes rémunérations ? avec Martin Hirsch, ancien haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté et à la jeunesse et Laurence Parisot, présidente du MEDEF - <br /><br />Après les Printemps arabes, un été euroméditerranéen ? avec Razzi Hammadi, secrétaire national du PS chargé des services publics, Jean-François Bayart ancien Directeur du CERI, co-fondateur de la revue Politique africaine et Jean-Louis Guigou, délégué général de l'institut de prospective économique du monde méditerranéen - <br /><br />La France peut-elle accueillir toute la misère du monde ? avec Jean-Luc Bennahmias, député européen et El Mouhoub Mouhoud Professeur d’Economie à l’Université de Paris Dauphine et à Sciences-Po Paris - <br /><br /><strong>De 15h45 à 16h45</strong><br />De Lampedusa à la préfecture : comment accueillir les migrants ? avec Pierre Henry, délégué général de France Terre d'Asile et Dominique Paillé, ancien député - <br /><br />Comment lutter contre la montée du populisme ? avec Caroline Fourest, journaliste et Manuel Valls, député maire Evry - <br /><br />Comment sauver l'euro ? Harlem Désir, député européen et Guillaume Hannezo, associé et gérant de Rothschild et Cie - <br /><br />Du squat à Neuilly : quelle politique pour le logement ? avec Julien Bayou, fondateur de Générations précaires et Jeudi Noir et Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine - <br /><br />Quelle Ecole de la République ? avec Alain Bergounioux, historien et Christiane Taubira, députée - <br /><br />Comment sauver les classes moyennes ? avec Thierry Pech, directeur de la rédaction d'Alternatives Economiques et Alain Fontanel, adjoint au maire de Strasbourg - - <br /><br /><strong>de 17h à 18h</strong><br />Biodiversité : Sauver les ours blancs, pourquoi faire ? avec Serge Orru, directeur général de WWF France et Sandrine Bélier, députée européenne - <br /><br />Entre protectionnisme et libéralisme : quelles conditions au juste échange ? avec Benoît Hamon, député et porte parole du PS et Jean-Hervé Lorenzi, président du cercle des économistes - <br /><br />Comment rendre la France plus compétitive ? avec Olivier Ferrand, Président et fondateur de Terra Nova et Philippe Aghion, économiste et professeur à Harvard - <br /><br />Faut-il supprimer les collectivités territoriales ? avec André Vallini, Président du Conseil Général de l'Isère et Jean-Vincent Placé, 2e vice-Président de la région IDF - <br /><br />Révolution ou réforme ? avec Jean-François Kahn, fondateur de Marianne et François Rebsamen, sénateur maire de Dijon - <br /><br />La France est-elle machiste ? avec Elodie Servent, Présidente du mouvement des Jeunes Européens et Olga Trostianski, adjointe au maire de Paris en charge des Affaires sociales -<br /><br /><strong>De 18h15 à 19h45 : Plénière</strong><br />avec Dominique De Villepin, acien Premier Ministre et François Hollande, Président du Conseil Général de Corrèze<br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>SAMEDI 18 JUIN</strong></div><br /><strong>De 9h à 10h</strong><br />Faut-il sortir du nucléaire ? avec Philippe Peyrat, Directeur du Mécénat de GDF-Suez et Denis Baupin, adjoint au maire de Paris chargé du développement durable - <br /><br />La France peut-elle encore se payer des services publics ? avec Jean-Philippe Thiellay, membre du Conseil d'Etat et Willy Pelletier, sociologue - <br /><br />Comment aider l'Afrique ? avec Olivier Ray, ancien chargé de misison auprès du Directeur de l'Agence Française de Développement et Gabriel Cohn-Bendit, fondateur de « Réseau éducation pour tous en Afrique » -<br />Le sport a-t-il encore des valeurs ? avec Patrick Mignon, sociologue du sport, Vikash Dhorasoo, footballeur et Georges Vigarello, Directeur de recherche à l'EHESS - <br /><br />Faut-il tuer le capitalisme financier ? avec Jean Peyrelevade, ancien vice-Président du MODEM aux questions économiques et Thomas Philippon, économiste - <br /><br />Mères porteuses, parents homos, accouchements sous X, ... : y a t-il un droit à fonder une famille ? avec Valérie Sebag, maîtresse de conférence Serge Blisko, député et Caroline Mécary, avocate, co-présidente de la Fondation Copernic - <br /><br /><strong>De 10h15 à 11h15</strong><br />Le principe de précaution est-il un frein au progrès ? avec Bettina Laville, Présidente du Mouvement Développement Durable et Geneviève Fioraso, députée - <br /><br />La France et l'Europe dans le monde de demain, avec Hervé Morin, ancien ministre de la défense et Président du Nouveau Centre et Pierre Moscovici, député - <br /><br />La démondialisation, une nouvelle forme de nationalisme ? avec Arnaud Montebourg, Président du Conseil Général de Saône et Loire et Hubert Védrine, ancien Ministre des Affaires Etrangères - <br /><br />Les services à la personne : faux boulots ou vrai gisement d'emplois ? avec Laurent Hénart, député et Luc Broussy, conseiller général et maire adjoint de Goussainville - <br /><br />Familles recomposées : les beaux-parents existent-ils ? avec Clémentine Autain, ancienne adjointe au maire de Paris à la jeunesse et Serge Hefez, psychiatre et psychanaliste - <br /><br />La diversité a-t-elle besoin d'un Livre Blanc ? avec François Durpaire, co-fondateur du mouvement pluricitoyen, Marc Cheb Sun, fondateur de respect magazine, et Joël Roman, philosophe et éditeur - <br /><br /><strong>De 11h30 à 12h30</strong><br />Quelle politique énergétique durable ? avec Martine Billard, co-présidente du Parti de Gauche, Aurélie Filippetti, députée PS de la Moselle et Yannick Jadot, député européen Europe Ecologie - <br /><br />Comment sauver la solidarité intergénérationnelle ? avec Serge Guérin, sociologue, conseiller régional Europe Ecologie et Bruno Laforesterie, Patron de Génération <br /><br />Après le printemps arabe : quel avenir pour le Proche Orient ? avec Pascal Boniface, directeur de l'IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques) et Pierre Duquesne, ambassadeur chargé de coordination interministérielle de l'aide et de la reconstruction en Haïti - <br /><br />Comment garantir l'indépendance de la justice ? avec Adeline Hazan, maire PS de Reims et Jean-Marie Bockel, ancien secrétaire d'Etat à la Justice, sénateur du Haut-Rhin <br /><br />Les médias doivent-ils parler de la vie privée ? avec Alain Duhamel, journaliste, et Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur - <br /><br />Recherche : comment rattraper le retard français ? avec Bertrand Monthubert, secrétaire national du PS à l'enseignement supérieur et la recherche, Fabienne Keller, sénatrice UMP et ancienne maire de Strasbourg et Yves Lichtenberger, Président de l'université de Marne la Vallée - <br /><br /><strong>De 12h45 à 14h : Plénière</strong><br />avec Eva Joly, députée européenne<br /><br /><strong>De 14h15 à 15h15</strong><br />Comment faire vivre la laïcité à la française ? avec Patrick Weil, directeur de recherche au CNRS et Rokhaya Diallo, fondatrice des Indivisibles - <br /><br />Sécurité, sortir de l'inefficacité policière, avec Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère et secrétaire national du PS à la sécurité et Valérie Sagant, magistrate - <br /><br />Les 35 heures ont-elles mis fin au débat sur la répartition du temps de travail ? avec Etienne Wasmer, économiste, professeur à Sciences Po et Pierre Larrouturou, économiste, membre du bureau exécutif d'Europe Ecologie - <br /><br />Des émeutes de la faim à la vie chère : faut-il bloquer les prix alimentaires ? avec Jean-Louis Bianco, député, président PS du Conseil général d'Alpes-de-Haute-Provence, ancien secrétaire général de l'Elysée et Bertrand Hervieu, inspecteur général de l'agriculture - <br /><br />L'Outre-mer a-t-elle encore besoin de la métropole ? avec Marc Vizy, ancien directeur général de région Guadeloupe et Victorin Lurel, député et Président PS du Conseil régional de la Guadeloupe - <br /><br />Les collectivités locales : recentralisation ou décentralisation ? avec Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine et Robert Herrmann, premier adjoint au Maire de Strasbourg - <br /><br /><strong>De 15h30 à 16h30</strong><br />La Dette, une chance ou un fardeau ? avec Pascal Canfin, député européen Europe Ecologie et Jean Pisani Ferry, économiste - <br /><br />La démocratie participative : progrès démocratique ou leurre ? avec Jean-Paul Hermann Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental, ancien médiateur de la République et Loïc Blondiaux, professeur en science politique de la Sorbonne (Paris I) -<br /><br />Faut-il encore croire au progrès ? avec Yves Cochet, député de Paris, Les Verts et Claude Allègre, ancien ministre de l'Éducation nationale et de la recherche - <br /><br />Investir dans les jeunes, une priorité pour l'avenir ? avec Bruno Palier, directeur de recherche en science politique du CNRS à Sciences Po et Bruno Julliard, secrétaire national du PS à l'éducation - <br /><br />Comment réformer l'Etat Providence ? avec Nicole Maestracci, magistrate, présidente de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars), Robert Castel, sociologue et Gaby Bonnand, président de l'Unedic - <br /><br />Comment valoriser le patrimoine culturel français ? avec Catherine Trautmann, ancienne ministre de la culture et la communication et Renaud Donnedieu de Vabres, ancien ministre de la culture et de la communication - <br /><br /><strong>De 16h45 à 17h45</strong><br />Internet, une révolution démocratique ? avec Benoît Thieulin, Responsable de la campagne Internet de Ségolène Royal et Président fondateur de La Netscouade, Vincent Feltesse, président de la Communauté urbaine de Bordeaux et Vincent Cespedes, philosophe et écrivain - <br /><br />L'Europe des marchés a-t-elle tué l'Europe des valeurs ? avec Jean-Marie Cavada, député européen, vice-président et porte-parole du Nouveau Centre et Roland Ries, maire de Strasbourg et sénateur du Bas-Rhin - <br /><br />Comment sauver le climat ? avec Pierre Ducret, PDG de CDC Climat, groupe Caisse des Dépôts et Bruno Rebelle, directeur de Transitions, ancien responsable de Greenpeace en France - <br /><br />Le libéralisme a-t-il toujours un avenir ? avec Gérard Longuet, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Alain-Gérard Slama, éditorialiste et François De Closets, journaliste et écrivain - <br /><br />Quel rendez-vous avec les classes populaires en 2012 ? avec Olivier Ferrand, Président de Terra Nova et Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF - <br /><br />XXIe siècle : le temps des catastrophes ? avec Yann Wehrling, porte-parole du Modem et Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique - <br /><br /><strong>De 18h à 19h15 : Plénière de clôture</strong></span>
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6517625985514660211/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6517625985514660211/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6517625985514660211
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6517625985514660211
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6517625985514660211
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6517625985514660211
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6517625985514660211
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6517625985514660211
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/06/100-idees-pour-la-france-deux-jours-de.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/06/100-idees-pour-la-france-deux-jours-de.html
                    [link@title] => 100 idées pour la France, deux jours de débats à Strasbourg les 17 et 18 juin
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2011-08-15T20:54:40.787+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2011-06-11T10:07:00.002+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                            [subject#] => 1
                            [subject] => ...
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <div style="text-align: center;"><strong>Rendez-vous les vendredi 17 et samedi 18 juin</strong></div><div style="text-align: center;"><strong>du vendredi 12h30 au samedi 19h</strong></div><div style="text-align: center;"><strong>à Strasbourg, Place Kléber</strong></div><div style="text-align: center;"><strong>Entrée gratuite - </strong><br /></div>Le Nouvel Observateur et Terra Nova ont le plaisir de vous inviter à "100 idées pour la France", un grand forum de débats organisé sur deux jours, à Strasbourg.<br /><br />Philippe Aghion, Jean-Michel Aulas, Robert Badinter, Martine Billard, Dominique Bourg, Jean-Marie Cavada, Yves Cochet, Gérard Collomb, Jean-Paul Delevoye, Harlem Désir, Vikash Dhorasso, Gilles Finchelstein, Alain Fontanel, Elisabeth Guigou, Claudie Haigneré, Benoît Hamon, Pierre Henry, François Hollande, Martin Hirsch, Eva Joly, Jean-François Kahn, Jean Lassalle, Pierre Laurent, Bettina Laville, Corinne Lepage, Yves Lichtenberger, Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, Hervé Morin, Bruno Palier, Laurence Parisot, Jean Peyrelevade, Thomas Piketty, Jean Pisani-Ferry, Valérie Pécresse, François Rebsamen, Roland Ries, Michel Rocard, Valérie Sebag, Benoît Thieulin, Jean-Philippe Thiellay, Catherine Trautmann, Jean-Jacques Urvoas, André Vallini, Manuel Valls, Georges Vigarello, Hubert Védrine, Patrick Weil, Michel Wieviorka, Jean-Louis Bianco, Henri Weber... Rendez-vous à Strasbourg pour assister à 100 débats autour de 100 propositions politiques pour changer la France, présentées et discutées par de grandes personnalités issues du monde politique, intellectuel, associatif, économique.<br /><br />Cet événement sera l'occasion de valoriser toutes les idées citoyennes, et particulièrement les vôtres, celles des experts, des adhérents et de tous les membres de la communauté Terra Nova. Aussi nous vous invitons à déposer vos idées sur notre site www.100ideespourlafrance.fr. Les auteurs des meilleures propositions pour réformer le pays seront invités à en débattre avec poltiiques et intellectuels.<br /><br />Retrouvez progressivement toutes les propositions qui seront débattues à Strasbourg. Vous pouvez les discuter et les noter sur le site www.100ideespourlafrance.fr.<br /><br /><span class="fullpost"><br /><div style="text-align: center;"><strong>INFORMATIONS PRATIQUES</strong></div><br />Entrée gratuite<br />Inscription sur le site www.100ideespourlafrance.fr<br />ou sur place, sous le chapiteau d'accueil<br />Accès :<br />Place Kléber, 67000 Strasbourg <br />Arrêt de tram : Homme de Fer<br /><br />Débats organisés à l'Aubette, à la librairie Kléber, au club de la Presse, au Cinéma l’Odyssée, ...<br /><br />Pour plus d'informations, contacter : <br />Emma Antropoli, chargée de communication externe<br />01 58 36 15 24, emma.antropoli@tnova.fr<br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>NOS PARTENAIRES</strong></div><br />Cet événement est organisé en partenariat avec la Ville de Strasbourg, Les Dernières Nouvelles d'Alsace, France Inter, France 3 Alsace, GDF Suez, Electricité de Strasbourg, la Caisse des Dépôts, La Netscouade, la Librairie Kléber, le Club de la Presse, France Terre d'Asile, la Fondation Jean-Jaurès, Les Gracques, Ipemed, Kairos, ...<br /><br /><div style="text-align: center;"><span style="font-size: x-large;">Programme complet</span></div><br /><div style="text-align: center;"><strong>VENDREDI&nbsp;17 JUIN</strong></div><div style="text-align: center;"><strong></strong><br />&nbsp;</div><strong>de 12h à 13h : Plénière d'ouverture</strong><br />avec :<br />Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, Roland Ries, maire de Strasbourg et sénateur du Bas-Rhin, Jean Daniel, écrivain, journaliste fondateur du Nouvel Observateur, Henry Herman, administrateur de Terra Nova et Olivier Ferrand, Président fondateur de Terra Nova<br /><br /><strong>de 13h15 à 14h15</strong> <br />L'avenir de l'Europe avec Elisabeth Guigou députée et ancienne Garde des Sceaux et Corinne Lepage, députée européenne, ancienne ministre de l'Environnement - <br /><br />L'autonomie des universités, une réforme réussie ? avec Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et Jack Lang, député, ancien ministre de la culture et de l'éducation nationale - <br /><br />Peut-on sauver le système de santé ? avec Claude Evin, ancien député et Daniel Benamouzig, chargé de recherche au CNRS - <br /><br />Les primaires, mode d'emploi avec Laurence Girard, secrétaire générale administrative du Parti Socialiste et Faouzi Lambdaoui,adjoint au maire d'Argenteuil -<br /><br />Quelle entreprise pour demain ? avec Henry Hermand, administrateur de Terra Nova et Marc Deluzet, secrétaire confédéral de la CFDT - <br /><br />Restitution des 10 meilleures propositions - <br /><br /><strong>De 14h30 à 15h30</strong><br />Comment sortir les banlieues du ghetto ? avec Nordine Nabili, directeur du Bondy Blog, Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon et Jacques Donzelot, sociologue - <br /><br />Tunisie, Lybie, Côte d'Ivoire : Y a-t-il une diplomatie des Droits de l'Homme ? avec William Bourdon, avocat au barreau de Paris et Henri Weber, député européen - <br /><br />Faut-il faire la révolution fiscale ? avec Michel Rocard, ancien premier ministre et Thomas Piketty, économiste - <br /><br />Faut-il limiter les hautes rémunérations ? avec Martin Hirsch, ancien haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté et à la jeunesse et Laurence Parisot, présidente du MEDEF - <br /><br />Après les Printemps arabes, un été euroméditerranéen ? avec Razzi Hammadi, secrétaire national du PS chargé des services publics, Jean-François Bayart ancien Directeur du CERI, co-fondateur de la revue Politique africaine et Jean-Louis Guigou, délégué général de l'institut de prospective économique du monde méditerranéen - <br /><br />La France peut-elle accueillir toute la misère du monde ? avec Jean-Luc Bennahmias, député européen et El Mouhoub Mouhoud Professeur d’Economie à l’Université de Paris Dauphine et à Sciences-Po Paris - <br /><br /><strong>De 15h45 à 16h45</strong><br />De Lampedusa à la préfecture : comment accueillir les migrants ? avec Pierre Henry, délégué général de France Terre d'Asile et Dominique Paillé, ancien député - <br /><br />Comment lutter contre la montée du populisme ? avec Caroline Fourest, journaliste et Manuel Valls, député maire Evry - <br /><br />Comment sauver l'euro ? Harlem Désir, député européen et Guillaume Hannezo, associé et gérant de Rothschild et Cie - <br /><br />Du squat à Neuilly : quelle politique pour le logement ? avec Julien Bayou, fondateur de Générations précaires et Jeudi Noir et Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine - <br /><br />Quelle Ecole de la République ? avec Alain Bergounioux, historien et Christiane Taubira, députée - <br /><br />Comment sauver les classes moyennes ? avec Thierry Pech, directeur de la rédaction d'Alternatives Economiques et Alain Fontanel, adjoint au maire de Strasbourg - - <br /><br /><strong>de 17h à 18h</strong><br />Biodiversité : Sauver les ours blancs, pourquoi faire ? avec Serge Orru, directeur général de WWF France et Sandrine Bélier, députée européenne - <br /><br />Entre protectionnisme et libéralisme : quelles conditions au juste échange ? avec Benoît Hamon, député et porte parole du PS et Jean-Hervé Lorenzi, président du cercle des économistes - <br /><br />Comment rendre la France plus compétitive ? avec Olivier Ferrand, Président et fondateur de Terra Nova et Philippe Aghion, économiste et professeur à Harvard - <br /><br />Faut-il supprimer les collectivités territoriales ? avec André Vallini, Président du Conseil Général de l'Isère et Jean-Vincent Placé, 2e vice-Président de la région IDF - <br /><br />Révolution ou réforme ? avec Jean-François Kahn, fondateur de Marianne et François Rebsamen, sénateur maire de Dijon - <br /><br />La France est-elle machiste ? avec Elodie Servent, Présidente du mouvement des Jeunes Européens et Olga Trostianski, adjointe au maire de Paris en charge des Affaires sociales -<br /><br /><strong>De 18h15 à 19h45 : Plénière</strong><br />avec Dominique De Villepin, acien Premier Ministre et François Hollande, Président du Conseil Général de Corrèze<br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>SAMEDI 18 JUIN</strong></div><br /><strong>De 9h à 10h</strong><br />Faut-il sortir du nucléaire ? avec Philippe Peyrat, Directeur du Mécénat de GDF-Suez et Denis Baupin, adjoint au maire de Paris chargé du développement durable - <br /><br />La France peut-elle encore se payer des services publics ? avec Jean-Philippe Thiellay, membre du Conseil d'Etat et Willy Pelletier, sociologue - <br /><br />Comment aider l'Afrique ? avec Olivier Ray, ancien chargé de misison auprès du Directeur de l'Agence Française de Développement et Gabriel Cohn-Bendit, fondateur de « Réseau éducation pour tous en Afrique » -<br />Le sport a-t-il encore des valeurs ? avec Patrick Mignon, sociologue du sport, Vikash Dhorasoo, footballeur et Georges Vigarello, Directeur de recherche à l'EHESS - <br /><br />Faut-il tuer le capitalisme financier ? avec Jean Peyrelevade, ancien vice-Président du MODEM aux questions économiques et Thomas Philippon, économiste - <br /><br />Mères porteuses, parents homos, accouchements sous X, ... : y a t-il un droit à fonder une famille ? avec Valérie Sebag, maîtresse de conférence Serge Blisko, député et Caroline Mécary, avocate, co-présidente de la Fondation Copernic - <br /><br /><strong>De 10h15 à 11h15</strong><br />Le principe de précaution est-il un frein au progrès ? avec Bettina Laville, Présidente du Mouvement Développement Durable et Geneviève Fioraso, députée - <br /><br />La France et l'Europe dans le monde de demain, avec Hervé Morin, ancien ministre de la défense et Président du Nouveau Centre et Pierre Moscovici, député - <br /><br />La démondialisation, une nouvelle forme de nationalisme ? avec Arnaud Montebourg, Président du Conseil Général de Saône et Loire et Hubert Védrine, ancien Ministre des Affaires Etrangères - <br /><br />Les services à la personne : faux boulots ou vrai gisement d'emplois ? avec Laurent Hénart, député et Luc Broussy, conseiller général et maire adjoint de Goussainville - <br /><br />Familles recomposées : les beaux-parents existent-ils ? avec Clémentine Autain, ancienne adjointe au maire de Paris à la jeunesse et Serge Hefez, psychiatre et psychanaliste - <br /><br />La diversité a-t-elle besoin d'un Livre Blanc ? avec François Durpaire, co-fondateur du mouvement pluricitoyen, Marc Cheb Sun, fondateur de respect magazine, et Joël Roman, philosophe et éditeur - <br /><br /><strong>De 11h30 à 12h30</strong><br />Quelle politique énergétique durable ? avec Martine Billard, co-présidente du Parti de Gauche, Aurélie Filippetti, députée PS de la Moselle et Yannick Jadot, député européen Europe Ecologie - <br /><br />Comment sauver la solidarité intergénérationnelle ? avec Serge Guérin, sociologue, conseiller régional Europe Ecologie et Bruno Laforesterie, Patron de Génération <br /><br />Après le printemps arabe : quel avenir pour le Proche Orient ? avec Pascal Boniface, directeur de l'IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques) et Pierre Duquesne, ambassadeur chargé de coordination interministérielle de l'aide et de la reconstruction en Haïti - <br /><br />Comment garantir l'indépendance de la justice ? avec Adeline Hazan, maire PS de Reims et Jean-Marie Bockel, ancien secrétaire d'Etat à la Justice, sénateur du Haut-Rhin <br /><br />Les médias doivent-ils parler de la vie privée ? avec Alain Duhamel, journaliste, et Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur - <br /><br />Recherche : comment rattraper le retard français ? avec Bertrand Monthubert, secrétaire national du PS à l'enseignement supérieur et la recherche, Fabienne Keller, sénatrice UMP et ancienne maire de Strasbourg et Yves Lichtenberger, Président de l'université de Marne la Vallée - <br /><br /><strong>De 12h45 à 14h : Plénière</strong><br />avec Eva Joly, députée européenne<br /><br /><strong>De 14h15 à 15h15</strong><br />Comment faire vivre la laïcité à la française ? avec Patrick Weil, directeur de recherche au CNRS et Rokhaya Diallo, fondatrice des Indivisibles - <br /><br />Sécurité, sortir de l'inefficacité policière, avec Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère et secrétaire national du PS à la sécurité et Valérie Sagant, magistrate - <br /><br />Les 35 heures ont-elles mis fin au débat sur la répartition du temps de travail ? avec Etienne Wasmer, économiste, professeur à Sciences Po et Pierre Larrouturou, économiste, membre du bureau exécutif d'Europe Ecologie - <br /><br />Des émeutes de la faim à la vie chère : faut-il bloquer les prix alimentaires ? avec Jean-Louis Bianco, député, président PS du Conseil général d'Alpes-de-Haute-Provence, ancien secrétaire général de l'Elysée et Bertrand Hervieu, inspecteur général de l'agriculture - <br /><br />L'Outre-mer a-t-elle encore besoin de la métropole ? avec Marc Vizy, ancien directeur général de région Guadeloupe et Victorin Lurel, député et Président PS du Conseil régional de la Guadeloupe - <br /><br />Les collectivités locales : recentralisation ou décentralisation ? avec Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine et Robert Herrmann, premier adjoint au Maire de Strasbourg - <br /><br /><strong>De 15h30 à 16h30</strong><br />La Dette, une chance ou un fardeau ? avec Pascal Canfin, député européen Europe Ecologie et Jean Pisani Ferry, économiste - <br /><br />La démocratie participative : progrès démocratique ou leurre ? avec Jean-Paul Hermann Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental, ancien médiateur de la République et Loïc Blondiaux, professeur en science politique de la Sorbonne (Paris I) -<br /><br />Faut-il encore croire au progrès ? avec Yves Cochet, député de Paris, Les Verts et Claude Allègre, ancien ministre de l'Éducation nationale et de la recherche - <br /><br />Investir dans les jeunes, une priorité pour l'avenir ? avec Bruno Palier, directeur de recherche en science politique du CNRS à Sciences Po et Bruno Julliard, secrétaire national du PS à l'éducation - <br /><br />Comment réformer l'Etat Providence ? avec Nicole Maestracci, magistrate, présidente de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars), Robert Castel, sociologue et Gaby Bonnand, président de l'Unedic - <br /><br />Comment valoriser le patrimoine culturel français ? avec Catherine Trautmann, ancienne ministre de la culture et la communication et Renaud Donnedieu de Vabres, ancien ministre de la culture et de la communication - <br /><br /><strong>De 16h45 à 17h45</strong><br />Internet, une révolution démocratique ? avec Benoît Thieulin, Responsable de la campagne Internet de Ségolène Royal et Président fondateur de La Netscouade, Vincent Feltesse, président de la Communauté urbaine de Bordeaux et Vincent Cespedes, philosophe et écrivain - <br /><br />L'Europe des marchés a-t-elle tué l'Europe des valeurs ? avec Jean-Marie Cavada, député européen, vice-président et porte-parole du Nouveau Centre et Roland Ries, maire de Strasbourg et sénateur du Bas-Rhin - <br /><br />Comment sauver le climat ? avec Pierre Ducret, PDG de CDC Climat, groupe Caisse des Dépôts et Bruno Rebelle, directeur de Transitions, ancien responsable de Greenpeace en France - <br /><br />Le libéralisme a-t-il toujours un avenir ? avec Gérard Longuet, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Alain-Gérard Slama, éditorialiste et François De Closets, journaliste et écrivain - <br /><br />Quel rendez-vous avec les classes populaires en 2012 ? avec Olivier Ferrand, Président de Terra Nova et Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF - <br /><br />XXIe siècle : le temps des catastrophes ? avec Yann Wehrling, porte-parole du Modem et Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique - <br /><br /><strong>De 18h à 19h15 : Plénière de clôture</strong></span>
                        )

                    [category] => ...
                    [category@domain] => http://www.blogger.com/atom/ns#
                    [date_timestamp] => 1307786820
                )

            [6] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-6772771120793725205
                    [published#] => 1
                    [published] => 2011-02-13T13:25:00.007+01:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2011-04-01T07:19:45.885+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => aide mémoire
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => <div style="text-align: center;">---------------------------------------------------------------------------------------------</div><div style="text-align: center;"></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">ATELIER EVALUATION</span></strong></div><div style="text-align: center;">Mardi 12 avril à 20h30 - Strasbourg<br />(contactez nous par mail pour en savoir plus sur le lieu : <a href="mailto:appeldesappels67@gmail.com">appeldesappels67@gmail.com</a>)</div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;"></div><div style="text-align: center;">-------------------------------------------------------------------------------------------------<br /><strong><span style="font-size: large;">Rencontres nationales au Plateau des Glières</span></strong></div><div style="text-align: center;">14 et 15 mai 2011</div><div style="text-align: center;"><a href="http://www.citoyens-resistants.fr/">http://www.citoyens-resistants.fr/</a><br /><a href="http://www.citoyens-resistants.fr/spip.php?article156">http://www.citoyens-resistants.fr/spip.php?article156</a>&nbsp;(programme)</div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;">------------------------------------------------------------------------------------------------------------</div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">« Les jours heureux »</span></strong></div><div style="text-align: center;">samedi 28 mai 2011</div><div style="text-align: center;">programme du Conseil national de la Résistance</div><div style="text-align: center;">L'Appel des appels 67 vous convie à la présentation, par Martine Orange, co-auteur du livre de l'Association des Citoyens Résistants d’Hier et d’aujourd’hui (CRHA)</div><div style="text-align: center;">Librairie Kléber</div><div style="text-align: center;">Strasbourg</div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;"><br /></div>
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6772771120793725205/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6772771120793725205/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6772771120793725205
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6772771120793725205
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6772771120793725205
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6772771120793725205
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6772771120793725205
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6772771120793725205
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/02/aide-memoire.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2011/02/aide-memoire.html
                    [link@title] => aide mémoire
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2011-04-01T07:19:45.885+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2011-02-13T13:25:00.007+01:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <div style="text-align: center;">---------------------------------------------------------------------------------------------</div><div style="text-align: center;"></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">ATELIER EVALUATION</span></strong></div><div style="text-align: center;">Mardi 12 avril à 20h30 - Strasbourg<br />(contactez nous par mail pour en savoir plus sur le lieu : <a href="mailto:appeldesappels67@gmail.com">appeldesappels67@gmail.com</a>)</div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;"></div><div style="text-align: center;">-------------------------------------------------------------------------------------------------<br /><strong><span style="font-size: large;">Rencontres nationales au Plateau des Glières</span></strong></div><div style="text-align: center;">14 et 15 mai 2011</div><div style="text-align: center;"><a href="http://www.citoyens-resistants.fr/">http://www.citoyens-resistants.fr/</a><br /><a href="http://www.citoyens-resistants.fr/spip.php?article156">http://www.citoyens-resistants.fr/spip.php?article156</a>&nbsp;(programme)</div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;">------------------------------------------------------------------------------------------------------------</div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">« Les jours heureux »</span></strong></div><div style="text-align: center;">samedi 28 mai 2011</div><div style="text-align: center;">programme du Conseil national de la Résistance</div><div style="text-align: center;">L'Appel des appels 67 vous convie à la présentation, par Martine Orange, co-auteur du livre de l'Association des Citoyens Résistants d’Hier et d’aujourd’hui (CRHA)</div><div style="text-align: center;">Librairie Kléber</div><div style="text-align: center;">Strasbourg</div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;"><br /></div>
                        )

                    [date_timestamp] => 1297603500
                )

            [7] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-7513816409789166678
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-10-29T19:05:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-10-29T19:05:04.592+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Le Collectif 7 Sauvons l'école pour tous vous invite au cinéma Le Royal de Rothau
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => &nbsp;Festival VOIR ET AGIR proposé par SEPT et SEL de la Bruche au cinéma Le Royal à 20h00<br /><br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>Mardi 16 novembre: WALTER Retour en résistance . </strong>Un film de Gilles Perret</div>A travers l'histoire de Walter Bassan, ancien résistant, ancien déporté et sur fond de politique actuelle, deux questions se posent tout au long du film :<br /><br />« Qu'avons-nous fait des idéaux du Conseil National de la Résistance? »<br />« Résister se conjugue-t-il au présent?» <br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>Vendredi 19 novembre: Solutions locales pour un désordre global </strong>de Coline SERREAU</div><br />Dépassant la simple dénonciation d'un système agricole perverti par une volonté de croissance irraisonnée, Coline Serreau nous invite dans «Solutions locales pour un désordre global » à découvrir de nouveaux systèmes de production agricole, des pratiques qui fonctionnent, réparent les dégâts et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pérenne. <br />Cette série d'entretiens d'une incroyable concordance prouve que d'autres réponses sont possibles pour faire face aux défis écologiques et plus largement à la crise de civilisation que nous traversons.<br /><br /><br /><br />Deux films suscitant un débat de fond, ouvrant des pistes pour agir localement, en tant que citoyen.<br /><br /><br />Vous êtes invités au débat public qui suivra la projection du film. La discussion pourra se prolonger autour d'un verre offert par le collectif en fin de soirée.<br /><br />Le film sera suivi d'un débat en présence des membres de différents SELS d'Alsace et de l'association Colibri. Nous clôturerons la soirée autour d'une collation offerte par le SEL de la Bruche.
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/7513816409789166678/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/7513816409789166678/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=7513816409789166678
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=7513816409789166678
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7513816409789166678
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7513816409789166678
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7513816409789166678
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7513816409789166678
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/10/le-collectif-7-sauvons-lecole-pour-tous.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/10/le-collectif-7-sauvons-lecole-pour-tous.html
                    [link@title] => Le Collectif 7 Sauvons l'école pour tous vous invite au cinéma Le Royal de Rothau
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-10-29T19:05:04.592+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-10-29T19:05:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => &nbsp;Festival VOIR ET AGIR proposé par SEPT et SEL de la Bruche au cinéma Le Royal à 20h00<br /><br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>Mardi 16 novembre: WALTER Retour en résistance . </strong>Un film de Gilles Perret</div>A travers l'histoire de Walter Bassan, ancien résistant, ancien déporté et sur fond de politique actuelle, deux questions se posent tout au long du film :<br /><br />« Qu'avons-nous fait des idéaux du Conseil National de la Résistance? »<br />« Résister se conjugue-t-il au présent?» <br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>Vendredi 19 novembre: Solutions locales pour un désordre global </strong>de Coline SERREAU</div><br />Dépassant la simple dénonciation d'un système agricole perverti par une volonté de croissance irraisonnée, Coline Serreau nous invite dans «Solutions locales pour un désordre global » à découvrir de nouveaux systèmes de production agricole, des pratiques qui fonctionnent, réparent les dégâts et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pérenne. <br />Cette série d'entretiens d'une incroyable concordance prouve que d'autres réponses sont possibles pour faire face aux défis écologiques et plus largement à la crise de civilisation que nous traversons.<br /><br /><br /><br />Deux films suscitant un débat de fond, ouvrant des pistes pour agir localement, en tant que citoyen.<br /><br /><br />Vous êtes invités au débat public qui suivra la projection du film. La discussion pourra se prolonger autour d'un verre offert par le collectif en fin de soirée.<br /><br />Le film sera suivi d'un débat en présence des membres de différents SELS d'Alsace et de l'association Colibri. Nous clôturerons la soirée autour d'une collation offerte par le SEL de la Bruche.
                        )

                    [date_timestamp] => 1288379100
                )

            [8] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-6398577002735706623
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-08-18T21:58:00.001+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-09-09T21:59:55.314+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Lettre ouverte au président de la République
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => Chronique d'abonnés du journal Le Monde <br /><br />par Jacques HOCHMANN, <br />professeur émérite de psychiatrie à l'Université Claude Bernard (Lyon). <br />18.08.10 <br /><br /><br /><br />Monsieur le Président, <br /><br />Comme vous je suis un fils d'immigré (polonais, en ce qui me concerne). Mon père est venu étudier en France, en 1925, il est retourné se marier au pays, en 1932. Je suis né en France, en 1934 et nous avons, mes parents et moi, été naturalisés français, en 1936, sous le Front Populaire. <br /><br />Bien que mon père, ingénieur dans une usine métallurgique, ait participé à l'effort d'armement de la France et ait toujours été respectueux de la loi, nous avons, en 1942, en tant que juifs, été déclarés déchus de la nationalité française par le Gouvernement de Vichy, et, de ce fait, mis en danger immédiat d'être arrêtés et déportés. Nous n'avons dû la vie, comme beaucoup d'autres juifs résidant en France, qu'au dévouement et parfois à l'héroïsme de ceux qui, alors, nous ont cachés et aidés, en nous procurant de faux papiers et en nous hébergeant. <br /><br />Vous êtes né après cette sombre époque. Vous n'avez pas connu, dans la presse et à la radio, le déchaînement de la haine xénophobe. C'est la seule excuse que je peux trouver à ce que j'oserais appeler votre irresponsabilité, si je n'étais tenu au respect par la haute fonction que vous incarnez. <br /><br />Vous n'êtes pas seulement, en effet, le chef d'une majorité qui conduit une politique choisie par les électeurs. Vous occupez une place symbolique, que reconnait la loi, en vous déclarant au dessus d'elle pendant la durée de votre mandat. En se dotant d'un Président de la République, en décidant, il y a presque un demi-siècle, de l'élire au suffrage universel, pour renforcer son image et son pouvoir, le Peuple souverain s'est cherché à la fois un guide à moyen terme et un arbitre transcendant les passions populaires. <br /><br />Celles-ci sont promptes à s'échauffer, en particulier dans les périodes de crise économique, comme celle que nous traversons. La passion conduit à l'abolition de la réflexion, au passage à l'acte, à la décharge immédiate des désirs les plus primitifs. Quoi de plus passionnel, de plus irréfléchi et de plus primitif que la haine ou la peur de l'étranger. Surtout, s'il vit parmi nous, s'il s'infiltre à travers des frontières, érigées pour nous protéger, s'il viole ainsi continuellement le sentiment du chez-soi, l'étranger, quoi qu'il fasse ou ne fasse pas, est, en lui-même, une source potentielle d'insécurité. Il engendre inévitablement, dans les sociétés humaines archaïques comme dans les sociétés animales, la violence. <br /><br />Dans les moments difficiles, il devient le bouc émissaire. Le Juif, le Romanichel et aujourd'hui le Noir ou le Beur, quelle que soit sa nationalité formelle, incarne ainsi, en lui-même, le danger voire le mal, indépendamment de son comportement objectif. <br /><br />Il suffit de lire actuellement les commentaires des internautes et de suivre les sondages d'opinion pour s'assurer du large écho positif rencontré par vos propositions de Grenoble et par leurs applications immédiates. Vous surfez sur une vague porteuse. Mais c'est justement ce qui m'inquiète. L'histoire n'est pas avare d'exemples qui montrent jusqu'où peut conduire le débordement passionnel et avec quelle facilté peut craquer l'enveloppe de civilisation qui tente de les contenir, en s'appuyant sur les valeurs de solidarité, de tolérance et d'hospitalité qui font partie aussi de l'héritage humain. <br /><br />Par delà votre personne, vous êtes le représentant de ces valeurs, vous avez pour mission, et vous l'avez rappelé dans un de vos anciens discours, en citant Edgar Morin, de faire œuvre de civilisation. Un Président de la République doit renforcer le sentiment de sécurité en faisant un travail de pédagogue (ce qu'avait fait votre prédécesseur François Mitterand, en demandant au Parlement d'abolir la peine de mort, contre le sentiment prévalent dans la majorité de la population). <br /><br />Les réponses au jour le jour que vous donnez, avec la fougue qui vous caractérise, aux problèmes actuels d'insécurité sociale, économique et d'ordre public, n'ont rien de rassurant. Vous avez déclenché, justifié par avance, des réflexes sociaux que vous risquez de ne plus maîtriser. Le Front national se réjouit de voir valider, au plus haut niveau de l'État, certaines de ses propositions. <br /><br />Comble d'ironie, c'est d'un pays sans grande tradition démocratique, la Roumanie, où, comme d'ailleurs en Hongrie et en Bulgarie les Roms n'ont jamais joui d'un statut enviable, que vous viennent aujourd'hui les accusations de populisme et l'appel à une réflexion plus calme et plus inscrite dans la durée. <br /><br />Veuillez agréer, monsieur, le Président, l'expression de la haute considération dans laquelle je tiens votre fonction
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6398577002735706623/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6398577002735706623/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6398577002735706623
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6398577002735706623
                    [link_replies#2@title] => 1 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6398577002735706623
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6398577002735706623
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6398577002735706623
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6398577002735706623
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/09/lettre-ouverte-au-president-de-la.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/09/lettre-ouverte-au-president-de-la.html
                    [link@title] => Lettre ouverte au président de la République
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 1
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-09-09T21:59:55.314+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-08-18T21:58:00.001+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => Chronique d'abonnés du journal Le Monde <br /><br />par Jacques HOCHMANN, <br />professeur émérite de psychiatrie à l'Université Claude Bernard (Lyon). <br />18.08.10 <br /><br /><br /><br />Monsieur le Président, <br /><br />Comme vous je suis un fils d'immigré (polonais, en ce qui me concerne). Mon père est venu étudier en France, en 1925, il est retourné se marier au pays, en 1932. Je suis né en France, en 1934 et nous avons, mes parents et moi, été naturalisés français, en 1936, sous le Front Populaire. <br /><br />Bien que mon père, ingénieur dans une usine métallurgique, ait participé à l'effort d'armement de la France et ait toujours été respectueux de la loi, nous avons, en 1942, en tant que juifs, été déclarés déchus de la nationalité française par le Gouvernement de Vichy, et, de ce fait, mis en danger immédiat d'être arrêtés et déportés. Nous n'avons dû la vie, comme beaucoup d'autres juifs résidant en France, qu'au dévouement et parfois à l'héroïsme de ceux qui, alors, nous ont cachés et aidés, en nous procurant de faux papiers et en nous hébergeant. <br /><br />Vous êtes né après cette sombre époque. Vous n'avez pas connu, dans la presse et à la radio, le déchaînement de la haine xénophobe. C'est la seule excuse que je peux trouver à ce que j'oserais appeler votre irresponsabilité, si je n'étais tenu au respect par la haute fonction que vous incarnez. <br /><br />Vous n'êtes pas seulement, en effet, le chef d'une majorité qui conduit une politique choisie par les électeurs. Vous occupez une place symbolique, que reconnait la loi, en vous déclarant au dessus d'elle pendant la durée de votre mandat. En se dotant d'un Président de la République, en décidant, il y a presque un demi-siècle, de l'élire au suffrage universel, pour renforcer son image et son pouvoir, le Peuple souverain s'est cherché à la fois un guide à moyen terme et un arbitre transcendant les passions populaires. <br /><br />Celles-ci sont promptes à s'échauffer, en particulier dans les périodes de crise économique, comme celle que nous traversons. La passion conduit à l'abolition de la réflexion, au passage à l'acte, à la décharge immédiate des désirs les plus primitifs. Quoi de plus passionnel, de plus irréfléchi et de plus primitif que la haine ou la peur de l'étranger. Surtout, s'il vit parmi nous, s'il s'infiltre à travers des frontières, érigées pour nous protéger, s'il viole ainsi continuellement le sentiment du chez-soi, l'étranger, quoi qu'il fasse ou ne fasse pas, est, en lui-même, une source potentielle d'insécurité. Il engendre inévitablement, dans les sociétés humaines archaïques comme dans les sociétés animales, la violence. <br /><br />Dans les moments difficiles, il devient le bouc émissaire. Le Juif, le Romanichel et aujourd'hui le Noir ou le Beur, quelle que soit sa nationalité formelle, incarne ainsi, en lui-même, le danger voire le mal, indépendamment de son comportement objectif. <br /><br />Il suffit de lire actuellement les commentaires des internautes et de suivre les sondages d'opinion pour s'assurer du large écho positif rencontré par vos propositions de Grenoble et par leurs applications immédiates. Vous surfez sur une vague porteuse. Mais c'est justement ce qui m'inquiète. L'histoire n'est pas avare d'exemples qui montrent jusqu'où peut conduire le débordement passionnel et avec quelle facilté peut craquer l'enveloppe de civilisation qui tente de les contenir, en s'appuyant sur les valeurs de solidarité, de tolérance et d'hospitalité qui font partie aussi de l'héritage humain. <br /><br />Par delà votre personne, vous êtes le représentant de ces valeurs, vous avez pour mission, et vous l'avez rappelé dans un de vos anciens discours, en citant Edgar Morin, de faire œuvre de civilisation. Un Président de la République doit renforcer le sentiment de sécurité en faisant un travail de pédagogue (ce qu'avait fait votre prédécesseur François Mitterand, en demandant au Parlement d'abolir la peine de mort, contre le sentiment prévalent dans la majorité de la population). <br /><br />Les réponses au jour le jour que vous donnez, avec la fougue qui vous caractérise, aux problèmes actuels d'insécurité sociale, économique et d'ordre public, n'ont rien de rassurant. Vous avez déclenché, justifié par avance, des réflexes sociaux que vous risquez de ne plus maîtriser. Le Front national se réjouit de voir valider, au plus haut niveau de l'État, certaines de ses propositions. <br /><br />Comble d'ironie, c'est d'un pays sans grande tradition démocratique, la Roumanie, où, comme d'ailleurs en Hongrie et en Bulgarie les Roms n'ont jamais joui d'un statut enviable, que vous viennent aujourd'hui les accusations de populisme et l'appel à une réflexion plus calme et plus inscrite dans la durée. <br /><br />Veuillez agréer, monsieur, le Président, l'expression de la haute considération dans laquelle je tiens votre fonction
                        )

                    [date_timestamp] => 1282168680
                )

            [9] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-478825469780760231
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-08-16T22:09:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-09-09T22:11:29.768+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Elèves perdus, élèves punis : le ministre de l'Education nationale rouvre des colonies pénitentiaires
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => Sans aucune concertation, par une simple circulaire parue au Bulletin Officiel (29/06/2010), le ministre de l’Education nationale décide l’ouverture d’un nouveau type d’établissements qui devraient voir le jour durant l’année 2010-2011. Ces établissements dits de « réinsertion scolaire » (ou ERS, c’est leur dénomination officielle) s’appuient en réalité sur des principes qui n’ont plus rien à voir avec l’école ou la scolarité. <br />Il s’agit de recevoir dans le cadre d’un internat des élèves qualifiés de « particulièrement perturbateurs » mais dont il est bien précisé qu’ils ne relèvent pas « d’un placement dans le cadre pénal ». Cependant, s’ils ne sont pas délinquants, ils sont traités comme tels, comme le montrent en particulier les modalités d’inscription qui vont jusqu’é déposséder les parents de leurs droits éducatifs les plus élémentaires : quoique l’accord de la famille soit sollicité, il n’est plus obligatoire, en cas de refus, « une saisine du procureur peut être engagée par l’inspecteur d’académie (…), afin que puisse être étudiée l’opportunité de prononcer un placement. », un placement dont il est par ailleurs précisé qu’il « durera aussi longtemps que nécessaire ». <br /><br />Autrement dit, il ne s’agit donc pas d’inscription dans un établissement scolaire mais d’enfermement privatif de liberté, sur simple décision administrative, pour des élèves âgés de 13 à 16 ans qui ne sont pas délinquants. Un arbitraire proprement ahurissant qui ne se donne même pas la peine de respecter les règles du droit. <br /><br />L’encadrement devrait être assuré par des enseignants « sur la base du volontariat », qui n’auront de fait reçu aucune formation particulière mais aussi avec des « partenaires locaux », parmi lesquels … le ministère de la Défense, dont on se demande bien quelles peuvent être les compétences éducatives. <br /><br />L’emploi du temps regroupe les activités purement scolaires sur la seule matinée, le reste étant consacré à diverses occupations, qualifiées d’ « ateliers citoyens », menées en collaboration avec des partenaires choisis notamment dans les ministères de la Justice, de la Défense et de l’Intérieur. Avec ce que le directeur général de l’enseignement scolaire, auteur de la circulaire, appelle sans rire « une organisation du temps innovante », on ne voit pas comment des élèves déjà en difficulté pourraient suivre une scolarité digne de ce nom et réintégrer le cursus scolaire normal. Ce n’est d’ailleurs pas l’objectif : il est bien précisé que le DNB (diplôme national du brevet) ou les ASSR (attestation scolaire de sécurité routière), exigibles de tout collégien, ne devront ici faire l’objet de certification que « chaque fois que cela est possible ». C’est donc bien d’une mise à l’écart définitive qu’il s’agit, prélude à une « orientation » expéditive vers le monde du travail : si le statut scolaire est envisagé pour respecter les formes, il est bien précisé que les plus âgés n’auront guère le choix qu’entre le lycée professionnel et l’apprentissage. <br /><br />Avec cette circulaire, on se trouve en face de quelque chose qui ne respecte aucune des règles traditionnellement en vigueur en matière éducative : des élèves, souvent très jeunes (13 ans…), qui n’ont commis aucun délit, se voient ainsi enfermés d’autorité, pour un temps indéfini, dans quelque chose qui ressemble plus à la prison ou à la caserne qu’à un établissement scolaire. Une initiative pas entièrement nouvelle, qui remet au goût du jour les sinistres colonies pénitentiaires – Mettray, Aniane, Belle-Ile-en Mer – de la fin du 19e siècle, où des générations de pauvres gosses, issus de milieux défavorisés, passaient leur jeunesse avant d’être remis entre les mains du patronat, soumis aux caprices d’un encadrement brutal et incompétent. <br /><br />L’ouverture de ces établissements est à mettre en regard de la politique éducative menée par le gouvernement : augmentation des effectifs, fermeture des petits établissements, suppression des enseignants spécialisés, remise en cause de l’éducation prioritaire, disparition de la formation des enseignants, économies budgétaires en tout genre ciblées sur les mouvements pédagogiques, les psychologues scolaires, la santé scolaire. Autrement dit, une politique qui touche les élèves les plus en difficulté et favorise l’échec scolaire, que l’on prétend en retour combattre par des mesures aussi brutales qu’inefficaces. <br /><br />Une vingtaine de ces établissements regroupant chacun 15 à 30 élèves seraient prévus : ainsi, parce qu’on aura enfermé quelque 3 à 400 élèves, c’en sera fini des élèves qui perturbent à eux seuls le bon fonctionnement du système éducatif. Cette initiative, annoncée sans aucune concertation, élaborée dans le secret du cabinet par le porte-parole du gouvernement et accessoirement ministre de l’Education nationale, est évidemment hautement politique. Elle est le fruit du caprice d’un président de la république et d’une partie de la classe politique qui, avec ténacité, depuis des années, considèrent les difficultés scolaires comme une marque de délinquance. La création de ces écoles-prisons doit être replacée dans un contexte qui fait de l’éducation l’otage, le jouet de considérations purement électoralistes et de la nécessité de prendre des voix à l’extrême-droite : pendant deux ans encore, l’Ecole doit s’attendre à voir d’autres initiatives du même acabit, qui l’éloignent toujours plus des obligations et des principes du service public d’éducation. <br /><br /><a href="http://journaldecole.canalblog.com/archives/2010/07/16/18596282.html">http://journaldecole.canalblog.com/archives/2010/07/16/18596282.html</a><br /><br /><a href="http://www.education.gouv.fr/cid52474/mene1015823c.html">http://www.education.gouv.fr/cid52474/mene1015823c.html</a>
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/478825469780760231/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/478825469780760231/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=478825469780760231
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=478825469780760231
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/478825469780760231
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/478825469780760231
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/478825469780760231
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/478825469780760231
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/09/eleves-perdus-eleves-punis-le-ministre.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/09/eleves-perdus-eleves-punis-le-ministre.html
                    [link@title] => Elèves perdus, élèves punis : <br>le ministre de l'Education nationale rouvre des colonies pénitentiaires
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-09-09T22:11:29.768+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-08-16T22:09:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => Sans aucune concertation, par une simple circulaire parue au Bulletin Officiel (29/06/2010), le ministre de l’Education nationale décide l’ouverture d’un nouveau type d’établissements qui devraient voir le jour durant l’année 2010-2011. Ces établissements dits de « réinsertion scolaire » (ou ERS, c’est leur dénomination officielle) s’appuient en réalité sur des principes qui n’ont plus rien à voir avec l’école ou la scolarité. <br />Il s’agit de recevoir dans le cadre d’un internat des élèves qualifiés de « particulièrement perturbateurs » mais dont il est bien précisé qu’ils ne relèvent pas « d’un placement dans le cadre pénal ». Cependant, s’ils ne sont pas délinquants, ils sont traités comme tels, comme le montrent en particulier les modalités d’inscription qui vont jusqu’é déposséder les parents de leurs droits éducatifs les plus élémentaires : quoique l’accord de la famille soit sollicité, il n’est plus obligatoire, en cas de refus, « une saisine du procureur peut être engagée par l’inspecteur d’académie (…), afin que puisse être étudiée l’opportunité de prononcer un placement. », un placement dont il est par ailleurs précisé qu’il « durera aussi longtemps que nécessaire ». <br /><br />Autrement dit, il ne s’agit donc pas d’inscription dans un établissement scolaire mais d’enfermement privatif de liberté, sur simple décision administrative, pour des élèves âgés de 13 à 16 ans qui ne sont pas délinquants. Un arbitraire proprement ahurissant qui ne se donne même pas la peine de respecter les règles du droit. <br /><br />L’encadrement devrait être assuré par des enseignants « sur la base du volontariat », qui n’auront de fait reçu aucune formation particulière mais aussi avec des « partenaires locaux », parmi lesquels … le ministère de la Défense, dont on se demande bien quelles peuvent être les compétences éducatives. <br /><br />L’emploi du temps regroupe les activités purement scolaires sur la seule matinée, le reste étant consacré à diverses occupations, qualifiées d’ « ateliers citoyens », menées en collaboration avec des partenaires choisis notamment dans les ministères de la Justice, de la Défense et de l’Intérieur. Avec ce que le directeur général de l’enseignement scolaire, auteur de la circulaire, appelle sans rire « une organisation du temps innovante », on ne voit pas comment des élèves déjà en difficulté pourraient suivre une scolarité digne de ce nom et réintégrer le cursus scolaire normal. Ce n’est d’ailleurs pas l’objectif : il est bien précisé que le DNB (diplôme national du brevet) ou les ASSR (attestation scolaire de sécurité routière), exigibles de tout collégien, ne devront ici faire l’objet de certification que « chaque fois que cela est possible ». C’est donc bien d’une mise à l’écart définitive qu’il s’agit, prélude à une « orientation » expéditive vers le monde du travail : si le statut scolaire est envisagé pour respecter les formes, il est bien précisé que les plus âgés n’auront guère le choix qu’entre le lycée professionnel et l’apprentissage. <br /><br />Avec cette circulaire, on se trouve en face de quelque chose qui ne respecte aucune des règles traditionnellement en vigueur en matière éducative : des élèves, souvent très jeunes (13 ans…), qui n’ont commis aucun délit, se voient ainsi enfermés d’autorité, pour un temps indéfini, dans quelque chose qui ressemble plus à la prison ou à la caserne qu’à un établissement scolaire. Une initiative pas entièrement nouvelle, qui remet au goût du jour les sinistres colonies pénitentiaires – Mettray, Aniane, Belle-Ile-en Mer – de la fin du 19e siècle, où des générations de pauvres gosses, issus de milieux défavorisés, passaient leur jeunesse avant d’être remis entre les mains du patronat, soumis aux caprices d’un encadrement brutal et incompétent. <br /><br />L’ouverture de ces établissements est à mettre en regard de la politique éducative menée par le gouvernement : augmentation des effectifs, fermeture des petits établissements, suppression des enseignants spécialisés, remise en cause de l’éducation prioritaire, disparition de la formation des enseignants, économies budgétaires en tout genre ciblées sur les mouvements pédagogiques, les psychologues scolaires, la santé scolaire. Autrement dit, une politique qui touche les élèves les plus en difficulté et favorise l’échec scolaire, que l’on prétend en retour combattre par des mesures aussi brutales qu’inefficaces. <br /><br />Une vingtaine de ces établissements regroupant chacun 15 à 30 élèves seraient prévus : ainsi, parce qu’on aura enfermé quelque 3 à 400 élèves, c’en sera fini des élèves qui perturbent à eux seuls le bon fonctionnement du système éducatif. Cette initiative, annoncée sans aucune concertation, élaborée dans le secret du cabinet par le porte-parole du gouvernement et accessoirement ministre de l’Education nationale, est évidemment hautement politique. Elle est le fruit du caprice d’un président de la république et d’une partie de la classe politique qui, avec ténacité, depuis des années, considèrent les difficultés scolaires comme une marque de délinquance. La création de ces écoles-prisons doit être replacée dans un contexte qui fait de l’éducation l’otage, le jouet de considérations purement électoralistes et de la nécessité de prendre des voix à l’extrême-droite : pendant deux ans encore, l’Ecole doit s’attendre à voir d’autres initiatives du même acabit, qui l’éloignent toujours plus des obligations et des principes du service public d’éducation. <br /><br /><a href="http://journaldecole.canalblog.com/archives/2010/07/16/18596282.html">http://journaldecole.canalblog.com/archives/2010/07/16/18596282.html</a><br /><br /><a href="http://www.education.gouv.fr/cid52474/mene1015823c.html">http://www.education.gouv.fr/cid52474/mene1015823c.html</a>
                        )

                    [date_timestamp] => 1281996540
                )

            [10] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-9152750688367896817
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-08-14T22:33:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-09-09T22:36:56.374+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Le projet de loi réformant les soins en psychiatrie : une insulte à la culture
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => Le projet de loi réformant les soins en psychiatrie : une insulte à la culture<br /><br /><br /><br /><br /><em>Il faut être bête comme l’homme l’est si souvent pour dire des choses aussi bêtes que bête comme ses pieds, gai comme un pinson……</em><br /><em>Le pinson n’est pas gai, il est juste gai quand il est gai, triste quand il est triste ou ni triste ni gai</em><br /><em>J.Prévert</em><br /><br />Lorsque s’imposera le bilan de l’action présidentielle de Nicolas Sarkozy, on ne manquera pas de constater la déflagration qu’il aura initiée entre l’Etat et les avancées civilisatrices, les acquis culturels de notre pays. Et l’on pourra dresser un sinistre catalogue : discours à l’université de Dakar sur l’homme Africain « pas assez entré dans l’histoire », loi organisant les soins psychiatriques sous contraintes en ambulatoire, centres de rétentions administratives à perpétuité, démantèlement de « camps » de Roms, de gens du voyage, création d’une inégalité des citoyens devant la loi, plaisanteries de mauvais goût devant les tombes des résistants des Glières, réponses insultantes à des citoyens en colère, mépris pour les lecteurs de la Princesse de Clèves, et bien sûr j’en passe.<br />Promotion de la barbarie, insulte à la culture caractérisent cette politique.<br /><br />Le discours présidentiel et la politique du gouvernement sont constamment marqués de la l’imperium de la culture du résultat ; l’action, fût-elle agitation volontariste, trouve seule grâce à leurs yeux. Or dans le champ du soin à la personne psychiquement en souffrance, cette orientation est catastrophique. Elle rejette les apports d’une clinique de la psychopathologie patiemment élaborés en particulier par les écoles françaises et allemandes, enrichie par la philosophie phénoménologique et par le génie freudien, approches qui nécessitaient d’écouter les patients cas par cas et une formation continue sérieuse de la part des praticiens de toutes catégories. Elle y projette au contraire une protocolisation des pratiques et une évaluation détachée de tout contexte clinique, fondée sur des définitions de traits pathologiques sans commune structure mais dont l’addition se prête à des statistiques abusivement transposées ici. Cette agitation pseudo scientifique accompagne de fait un virement volontaire, violemment scandé, s’insufflant obsessionnellement dans les media, de l’interprétation de la psychopathologie comme souffrance individuelle vers l’affirmation de la dangerosité du patient pour autrui.<br /><br />On pourrait croire en effet sans rapport les errements du président et de son gouvernement avec l’observation de ce qui se passe en psychiatrie aujourd’hui ; pourtant, la préférence allant aux faux semblants, l’on y retrouve la haine de l’histoire et de la patience, de l’exigence intellectuelle, on y retrouve la lâche flatterie populiste de la passion de l’ignorance pour faire gober la promotion des entreprises de fabrications de coupables , on y retrouve une fermeture bornée aux hasards et à la singularité des rencontres qui fondent toute possibilité de création civilisatrice.<br />Quand Picasso peignit son « Nain » d’après celui de Vélasquez dans « les Ménines » il était à l’apogée de son travail et en particulier du désapprentissage du savoir académique : lui-même affirmait : « à huit ans j’étais Raphaël, il m’a fallu toute une vie pour peindre comme un enfant ».<br />Dans nos professions nous savons bien quelles difficultés il nous faut affronter, traverser, pour savoir ne pas savoir et nous laisser enseigner (sinon soigner) par l’aventure de la rencontre avec des patients. Le caractère parfois inouï de leur souffrance pourrait nous tenter de recourir à la maîtrise, au contrôle, à la tentative de modifier par la manipulation des comportements qui nous dérangent trop ; répondant par la violence à la peur qui parfois les envahit nous pourrions alors renoncer à ce que Tony Lainé appelait « sa profonde solidarité avec la folie qu’il y a dans l’autre » niant nos propres failles, nous nous retrouverions du côté de la barbarie dont l’histoire de la psychiatrie a souvent montré trop de preuves.<br />Praticiens de ce champ particulièrement sensible à ce qu’être humain peut signifier, notre travail quotidien est de nous réunir grâce à une orientation qui limite ces tendances barbares, dites inhumaines ; sans les nier, de veiller à opposer à la mise au ban de tel ou tel malade, à la répression de tel ou tel comportement par l’abrutissement médicamenteux ou l’enfermement , l’offre d’un accueil pour l’histoire de chacun avec sa temporalité pour entrer en confiance, avec la singularité des médiations que chacun reconnaît ou invente.<br /><br />Mais, nous voilà convoqués aujourd’hui là où la barbarie de la société de contrôle (au sens de Deleuze reprenant le syntagme de William Burroughs), tente de nous mener.<br />Malgré la contestation radicale des psychiatres désaliénistes contre les lieux d’enfermement comme réponse à la question de la folie, malgré la leçon incontournable de Foucault, nous sommes conviés à participer activement à la recherche d’une maîtrise du symptôme par le contrôle des conditions de son émergence au domicile même du patient.<br />Le projet de loi relative aux droits et à la protection (sic) des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge- qu’en terme galant ces choses là sont mises- organise la continuité de la contrainte au prétexte de la continuité des soins ; dévoiement de sens qui s’inscrit dans la cohorte des insultes à la culture, à l’apaisement du lien social qu’elle promeut , nouvel avatar qui vient stigmatiser une population et confirmer la défiance à l’encontre de ceux qui n’adhéreraient pas au projet médical les concernant ( non compliants faut-il dire !) mais aussi à l’égard de l’étranger, du paresseux, du lettré, du sans papier, de l’analyste et de son patient, du voisin, de l’artiste, de l’homme de passage, sans oublier le raton laveur, car ne sont ils pas des dangers potentiels pour le sommeil des bien pensants ? La promotion de la confusion entre Droits de l’homme et du citoyen et la mesquine petite somme des droits individuels permet d’agiter le chiffon d’une prétendue aspiration populaire à la sécurité plutôt que de se pencher sur les conditions de vie commune d’un peuple. Population facilement exclue à cause du mal-être qu’ils évoquent et que l’on préférerait ne pas voir, les patients comptent parmi les proies que s’autorise la puissance publique dans son entreprise nuisible de chasse aux boucs émissaires.<br /><br />Le projet de loi réformant l’obligation de soin pour les patients constitue donc un paradigme mortifère de cette tentative de destruction des solidarités garantes de la solidité du lien social entre les citoyens. Il s’agit là du projet cardinal d’un gouvernement pour lequel l’extrême droite est manifestement plus q’une compagne de route et pour lequel aussi la défense des intérêts des plus nantis impose d’organiser l’affrontement des plus démunis dans leur multiplicité et avec leurs intérêts parfois contradictoires, ou comment faire oublier l’affaire Woerth- Béttencourt en organisant la chasse aux Roms puis en septembre le soin sous contrainte en ambulatoire auquel nous sommes déterminés à livrer une bataille sans concession.<br />Ce texte que députés et sénateurs seront amenés à examiner à l’automne prochain semble-t-il est une insulte à la culture car il ne laisse aucune place à ce qui du génie humain peut contribuer à tenter de donner hospitalité à la folie, il ne laisse aucune place au surgissement des potentialités créatrices qui, dans la folie, permettent à des sujets sur le point de succomber au tragique morcellement d’eux même , de reprendre pied, d’oser solliciter d’ autres personnes encourageant la trouvaille de suppléance à leur abîme pour que la vie ne soit plus complètement impossible. Les relations étroites entretenues par la folie et l’art, l’adoption par les équipes soignantes de la fécondité dont la souffrance psychique peut parfois être porteuse sont autant de témoignages contre l’atteinte à l’intégrité sociale et politique des patients qui constitue une insulte à notre culture fertilisée par le romantisme et le surréalisme.<br /><br />La désignation des patients comme d’abord potentiellement dangereux est un raccourci inadmissible, un misérable contresens méconnaissant la fécondité poétique dont ils sont porteurs, méconnaissant l’apport de la folie à la connaissance de l’âme humaine, à ses créations artistiques, à ses trouvailles scientifiques. Ethiquement, elle est l’exact opposé de la considération attentive et solidaire que requiert toute pratique visant à prendre réellement soin de son contemporain. Philosophiquement elle dément honteusement l’incertitude fondamentale de la raison.<br /><br />Cette loi se caractérise aussi par la protocolisation abusive du soin : l’absence d’un patient à sa séance, au temps de rencontre avec le soignant faisant l’objet non d’un questionnement, d’une mise en perspective clinique mais d’un acte normé, automatique, obligatoire, au nom naturellement des bonnes pratiques : dénoncer le sujet concerné à l’autorité administrative laquelle éventuellement le ramènera menotté à l’hôpital.<br />Cette organisation visant au contrôle systématisé des « comportements » est un scandale dans le champ de l’aide, du soin. Elle consiste essentiellement à exclure les praticiens, toutes catégories professionnelles confondues de leur fonction primordiale : élaborer une réflexion sur leur travail pour ne pas nuire aux possibilités de traitement.<br /><br />Nous savons bien que la seule possibilité que nous ayons de préserver la dignité et l’intégrité psychique des patients, et la nôtre aussi, réside dans l’effort pour aborder l’énigme particulière de la souffrance de chacun, et cela comme Picasso peignant son Nain l’a fait, en se débarrassant des oripeaux du conformisme académique.<br />Nous avons à chaque instant de nos pratiques à nous débarrasser autant que possible du fatras psychologisant et éducatif dont l’université fait volontiers la promotion. Nous avons aussi et surtout à nous débarrasser de tout ce qui pourrait nous paraître justifier que nous devenions acteurs du maintien d’un ordre public dont nous voyons au quotidien de l’arsenal législatif développé par les plus hautes autorités de l’Etat comment il tente d’imposer à un corps social au bord de la rupture les modalités les plus excluantes possibles du vivre ensemble et combien il confine à l’ordre moral dont le qualificatif de « nouveau » ne limite pas l’horreur.<br /><br />Avec, Freud nous ne pouvons pas y croire, mais avec lui il faut bien se rendre à l’évidence une fois encore : dans les moments de chamboulement de la société, aujourd’hui la mondialisation, les effets pacificateurs de la culture peuvent tomber les uns après les autres et quelquefois massivement. Le pire déferle alors et son cortège d’agonies, sa géhenne d’espérances perdues. Marquant l’extrême difficulté qu’il y a justement pour les hommes à vivre ensemble, à se retrouver dans le Babel des langues et des pulsions, le pire ne demande qu’à faire retour, livrant chacun sans limite à prendre sa place selon son organisation psychique au fil des événements , dominant ou dominé et parfois les deux à la fois, scène ouverte par l’oppression de l’homme par son semblable, avec « la paille de la misère pourrissant dans l’acier des canons » pour reprendre encore Prévert...<br />Or l’on nous propose sans merci, le pauvre langage du président de la République en témoigne sans cesse, de faire la guerre contre ci, la guerre contre ça ; après la guerre économique le temps est à la guerre à la délinquance et à ceux qui l’incarnent : fous, roms et sans papiers faisant, semble-t-il, bien l’affaire.<br />Bernard- Henri Lévy dans son article du Monde intitulé « les trois erreurs de Nicolas Sarkozy : mépris des Roms, outrage à l’esprit des lois, discours de guerre civile » écrit : « tenir le langage de la déchéance [...] c’est la garantie d’une société fiévreuse, inapaisée, où chacun se dresse contre chacun et où le ressentiment et la haine seront très vite les derniers ciments du lien social »<br /><br />Nous savons bien pourtant comment les fous, souvent déjà témoins d’horreurs passées, subissent parfois et pour les mêmes raisons le sinistre sort de ceux que la bête désigne comme boucs émissaires des malheurs du monde. L’étymologie peut être d’une aide précieuse dans la compréhension de ces tristes voisinages :<br />Aliéné du latin alius l’autre, le radicalement étranger, dont vient aussi témoigner la traduction allemande du mot aliéner : entfremdung, rendre étranger donc. C’est vraiment à ceci que nous sommes conviés : faire des patients des étrangers radicalement autres et dont il ne faudrait que redouter la violence.<br />Il s’agit là d’une proposition éthiquement inadmissible, une fois encore, une insulte à la culture à laquelle nous refusons de nous associer. <br /><br />Le 2 décembre 2008 un discours offensif contre nos patients avait été proféré, il n’était pas forcément de bon ton, au cénacle des professionnels de l’enfermement, d’y voir une attaque grave aux libertés publiques ; la suite vient et organise un statut très particulier de l’humain en souffrance psychique ou de n’importe qui troublerait l’ordre public du fait d’un comportement incompatible avec les exigences de l’ordre moral. Ainsi l’on pourrait demain se voir imposer des soins psychiatriques sous contraintes éventuellement à la maison voire une hospitalisation. Cette dernière se déroulerait dans des lieux « sécurisés »( pour lesquels rappelons le soixante dix millions d’euros ont été débloqué par le ministère en trois mois) et dans des conditions où aller et venir librement serait graduellement limité sinon empêché essentiellement selon l’appréciation de l’omnipotente autorité administrative et l’étrange bénédiction présidentielle : « personne mieux qu’un policier de haut vol ne saurait en exercer les prérogatives », le tout éventuellement sur signalement des directeurs d’hôpitaux obligatoirement prévenus par les équipes soignantes..<br />Lacan reprenant le Balcon de Jean Genet rappelle à propos du rapport du sujet avec la fonction de la parole que « si est un rapport adultéré un rapport ou chacun a échoué et où personne ne se retrouve [….] continue de se soutenir si dégradé soit-il[…]comme quelque chose qui est lié a ce qu’on appelle l’ordre et cet ordre se réduit quand une société en est venue à son plus extrême désordre à ce qui s’appelle la police ». Dans la pièce de Genet, les petits vieux réclament des uniformes de généraux, d’évêques et de juges pour jouir dans le ventre des prostituées mais personne ne demande à enfiler les oripeaux du préfet de police qui choisit le phallus comme emblème, lui qui, pivot de tout, se désespère en même temps que sa fonction ne soit pas assez attractive pour que l’on souhaite s’identifier à lui.<br />Il va de soi que nous ne saurions empêcher le président et ses préfets de jouir de leurs semblants phalliques, le voudrions nous que n’en n’aurions pas les moyens, mais nous avons le projet résolu d’empêcher qu’ils emportent les plus vulnérables d’entre nous dans leur préoccupante sarabande.<br />« L’Etat qui fait la guerre se permet toutes les injustices, toutes les violences » dit Freud dans ses « Considérations actuelles sur la guerre et sur la mort ». Il y a dans le projet de loi qui nous bouleverse une réelle violence instituée, d’autant plus inquiétante que le principe civilisateur, l’apaisement créatif du lien entre les citoyens, sera d’autant plus difficile à mettre en œuvre dans ce moment de risque de « grande misère psychologique des masses » pour là encore reprendre Freud..<br /><br />Les prochaines dispositions législatives concernant les personnes nécessitant des soins psychiatriques sont à l’aulne de ce qui s’enseigne sur les bancs des écoles de médecine et de soins infirmiers : c’est ainsi qu’il est enseigné dans les établissements publics de santé une méthode consistant à permettre au personnel devant un patient agité, de savoir utiliser tel ou tel outil relationnel stéréotypé pour pacifier la situation ou à défaut d’utiliser des techniques issues des arts martiaux ; la guerre disais-je ; c’est ainsi qu’il faut déplorer la suppression progressive mais rapide des formations universitaires en psychopathologie, c’est ainsi que telle officine de recherche établit un classement ridicule de l’efficacité des thérapies, c’est ainsi encore que s’organise un diplôme de psychothérapeute visant à former en trois ans des professionnels de la psychothérapie.Ces pratiques tiennent lieu de réflexion référencée approfondie, prudente et précautionneuse sur les causes, le sens de la survenue de tel ou tel évènement, insulte à la culture vous dis-je.<br />Il y a lieu à ce propos de constater que ce désastreux dévoiement de nos pratiques et de l’enseignement n’est pas de la seule responsabilité du gouvernement. Certains professionnels y ont leur part qui en effet réclament, enseignent, promeuvent, appliquent ces méthodes simplificatrices et violentes de relation avec les patients.<br />La contrainte à la maison, l’immobilisation techniquement maîtrisée en lieu et place de la tentative toujours retravaillée de trouver les moyens d’une réelle hospitalité pour la folie, constituent ainsi les moyens nouveaux proposés aux professionnels dans l’exercice de leur profession.<br /><br />Nous avions pourtant mis beaucoup d’espoir dans la révolution copernicienne en psychiatrie qui ne centrait plus la question de la folie sur celle de l’asile ; nous avions cru dépassée la loi d’exception dont le premier effet avait été d’imposer un statut hors le droit commun à ceux que la parfaite étrangeté qui les définissait avait fait nommer « aliénés ».<br />Nous voilà aujourd’hui renvoyés à cette approche ségrégative donnant aux plus fragiles d’entre nous un statut d’extra territorialité, les excluant du droit commun et les assignant au titre de leur souffrance particulière à l’enfermement à l’hôpital ou pire encore désormais, chez eux.<br />Nous n’aurions pas dû oublier qu’un an avant sa mort, huit ans après sa condamnation définitive, Galilée, devenu complètement aveugle, écrivit dans un sonnet :<br />« Monstre je suis plus étrange et difforme<br />Que harpie sirène ou chimère….<br />Et je perds et mon être et ma vie et mon nom »<br />La barbarie du savoir dogmatique, de la norme indiscutable peut aussi défaire le sujet péniblement rassemblé autour de sa faille originelle.<br />Nous avons eu tort d’imaginer le progrès désaliéniste comme définitif, sans doute n’avions- nous pas assez bien lu Freud et son « Avenir d’une illusion » : toutes les avancées démocratiques, toutes les inventions esthétiques demandent à être soutenues, sans relâche tant elles sont fragiles.<br /><br />Nous n’acceptons pas cette réforme imposée du soin en psychiatrie qui ne tient aucun compte de ce que la réflexion clinique attentive permet de médiations, d’inventions chaque jour à chaque rencontre avec chacun des patients dont la singularité de la souffrance nous enseigne les méandres de la complexité psychique , dont l’histoire particulière avec ses appartenances sociales et ses origines sur le globe est à considérer avec bienveillance là où le sarkozysme, pauvre référence politique mal inspirée des plus sinistres thèses stigmatisantes et rejetantes, ne veut rien savoir de la fécondité des brassages ethniques et culturels.<br />Le pouvoir s’attaque chaque jour un peu plus au socle sur lequel la République s’est construite, il a entrepris une destruction quasi systématique des propositions du Conseil National de la Résistance, il met à mal les droits essentiels de l’homme et du citoyen, organise des niveaux différents de citoyenneté, s’attaque à ce que l’histoire récente de la psychiatrie a tenté de développer, il met ainsi en danger la civilisation, la culture même qui permet aux humains d’essayer de vivre ensemble. Il y a là plus que jamais une ardente obligation à s’opposer à cette casse, à refuser d’appliquer des lois sans légitimité, à continuer d’essayer d’établir pour les générations à venir les bases d’une civilisation non excluante, les fondements d’une organisation sociale ou dire le mot culture ne serait pas une insulte.<br />Nous sommes aujourd’hui dans la position décrite par Francis Ponge à propos de Giacometti : « l’homme en souci de l’homme, en terreur de l’homme, s’affirmant une dernière fois en attitude hiératique, d’une suprême élégance. Le pathétique de l’exténuation à l’extrême de l’individu réduit à un fil » Ce fil est fragile, il tient chacun des hommes et ne demande qu’à se rompre, nous sommes garants du maintien de son intégrité, c’est ainsi que les poètes, les peintres, les musiciens pourront continuer à tisser avec ce fil à quoi nous sommes réduits, la beauté et l’espérance du monde.<br /><br />Il y a un acte de profonde culture à refuser le projet de loi organisant des soins sous contrainte à domicile, un des actes de résistance que la dérive actuelle du pouvoir exige, comme de refuser le traitement discriminatoire de certaines catégories de citoyens réduits aux actes commis par une infime minorité d’entre eux. Il y a lieu de prendre ainsi notre place, « calmes sous nos sabots, brisant le joug qui pèse sur l’âme et sur le front de toute humanité » pour citer Rimbaud dans son poème « Morts de quatre vingt douze ».<br /><br /><br />Michaël et Jacqueline Guyader.<br /><br /><a href="http://www.collectifpsychiatrie.fr/Le-projet-de-loi-reformant-les.html">http://www.collectifpsychiatrie.fr/Le-projet-de-loi-reformant-les.html</a>
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/9152750688367896817/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/9152750688367896817/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=9152750688367896817
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=9152750688367896817
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/9152750688367896817
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/9152750688367896817
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/9152750688367896817
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/9152750688367896817
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/09/le-projet-de-loi-reformant-les-soins-en.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/09/le-projet-de-loi-reformant-les-soins-en.html
                    [link@title] => Le projet de loi réformant les soins en psychiatrie : <br>une insulte à la culture
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-09-09T22:36:56.374+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-08-14T22:33:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => Le projet de loi réformant les soins en psychiatrie : une insulte à la culture<br /><br /><br /><br /><br /><em>Il faut être bête comme l’homme l’est si souvent pour dire des choses aussi bêtes que bête comme ses pieds, gai comme un pinson……</em><br /><em>Le pinson n’est pas gai, il est juste gai quand il est gai, triste quand il est triste ou ni triste ni gai</em><br /><em>J.Prévert</em><br /><br />Lorsque s’imposera le bilan de l’action présidentielle de Nicolas Sarkozy, on ne manquera pas de constater la déflagration qu’il aura initiée entre l’Etat et les avancées civilisatrices, les acquis culturels de notre pays. Et l’on pourra dresser un sinistre catalogue : discours à l’université de Dakar sur l’homme Africain « pas assez entré dans l’histoire », loi organisant les soins psychiatriques sous contraintes en ambulatoire, centres de rétentions administratives à perpétuité, démantèlement de « camps » de Roms, de gens du voyage, création d’une inégalité des citoyens devant la loi, plaisanteries de mauvais goût devant les tombes des résistants des Glières, réponses insultantes à des citoyens en colère, mépris pour les lecteurs de la Princesse de Clèves, et bien sûr j’en passe.<br />Promotion de la barbarie, insulte à la culture caractérisent cette politique.<br /><br />Le discours présidentiel et la politique du gouvernement sont constamment marqués de la l’imperium de la culture du résultat ; l’action, fût-elle agitation volontariste, trouve seule grâce à leurs yeux. Or dans le champ du soin à la personne psychiquement en souffrance, cette orientation est catastrophique. Elle rejette les apports d’une clinique de la psychopathologie patiemment élaborés en particulier par les écoles françaises et allemandes, enrichie par la philosophie phénoménologique et par le génie freudien, approches qui nécessitaient d’écouter les patients cas par cas et une formation continue sérieuse de la part des praticiens de toutes catégories. Elle y projette au contraire une protocolisation des pratiques et une évaluation détachée de tout contexte clinique, fondée sur des définitions de traits pathologiques sans commune structure mais dont l’addition se prête à des statistiques abusivement transposées ici. Cette agitation pseudo scientifique accompagne de fait un virement volontaire, violemment scandé, s’insufflant obsessionnellement dans les media, de l’interprétation de la psychopathologie comme souffrance individuelle vers l’affirmation de la dangerosité du patient pour autrui.<br /><br />On pourrait croire en effet sans rapport les errements du président et de son gouvernement avec l’observation de ce qui se passe en psychiatrie aujourd’hui ; pourtant, la préférence allant aux faux semblants, l’on y retrouve la haine de l’histoire et de la patience, de l’exigence intellectuelle, on y retrouve la lâche flatterie populiste de la passion de l’ignorance pour faire gober la promotion des entreprises de fabrications de coupables , on y retrouve une fermeture bornée aux hasards et à la singularité des rencontres qui fondent toute possibilité de création civilisatrice.<br />Quand Picasso peignit son « Nain » d’après celui de Vélasquez dans « les Ménines » il était à l’apogée de son travail et en particulier du désapprentissage du savoir académique : lui-même affirmait : « à huit ans j’étais Raphaël, il m’a fallu toute une vie pour peindre comme un enfant ».<br />Dans nos professions nous savons bien quelles difficultés il nous faut affronter, traverser, pour savoir ne pas savoir et nous laisser enseigner (sinon soigner) par l’aventure de la rencontre avec des patients. Le caractère parfois inouï de leur souffrance pourrait nous tenter de recourir à la maîtrise, au contrôle, à la tentative de modifier par la manipulation des comportements qui nous dérangent trop ; répondant par la violence à la peur qui parfois les envahit nous pourrions alors renoncer à ce que Tony Lainé appelait « sa profonde solidarité avec la folie qu’il y a dans l’autre » niant nos propres failles, nous nous retrouverions du côté de la barbarie dont l’histoire de la psychiatrie a souvent montré trop de preuves.<br />Praticiens de ce champ particulièrement sensible à ce qu’être humain peut signifier, notre travail quotidien est de nous réunir grâce à une orientation qui limite ces tendances barbares, dites inhumaines ; sans les nier, de veiller à opposer à la mise au ban de tel ou tel malade, à la répression de tel ou tel comportement par l’abrutissement médicamenteux ou l’enfermement , l’offre d’un accueil pour l’histoire de chacun avec sa temporalité pour entrer en confiance, avec la singularité des médiations que chacun reconnaît ou invente.<br /><br />Mais, nous voilà convoqués aujourd’hui là où la barbarie de la société de contrôle (au sens de Deleuze reprenant le syntagme de William Burroughs), tente de nous mener.<br />Malgré la contestation radicale des psychiatres désaliénistes contre les lieux d’enfermement comme réponse à la question de la folie, malgré la leçon incontournable de Foucault, nous sommes conviés à participer activement à la recherche d’une maîtrise du symptôme par le contrôle des conditions de son émergence au domicile même du patient.<br />Le projet de loi relative aux droits et à la protection (sic) des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge- qu’en terme galant ces choses là sont mises- organise la continuité de la contrainte au prétexte de la continuité des soins ; dévoiement de sens qui s’inscrit dans la cohorte des insultes à la culture, à l’apaisement du lien social qu’elle promeut , nouvel avatar qui vient stigmatiser une population et confirmer la défiance à l’encontre de ceux qui n’adhéreraient pas au projet médical les concernant ( non compliants faut-il dire !) mais aussi à l’égard de l’étranger, du paresseux, du lettré, du sans papier, de l’analyste et de son patient, du voisin, de l’artiste, de l’homme de passage, sans oublier le raton laveur, car ne sont ils pas des dangers potentiels pour le sommeil des bien pensants ? La promotion de la confusion entre Droits de l’homme et du citoyen et la mesquine petite somme des droits individuels permet d’agiter le chiffon d’une prétendue aspiration populaire à la sécurité plutôt que de se pencher sur les conditions de vie commune d’un peuple. Population facilement exclue à cause du mal-être qu’ils évoquent et que l’on préférerait ne pas voir, les patients comptent parmi les proies que s’autorise la puissance publique dans son entreprise nuisible de chasse aux boucs émissaires.<br /><br />Le projet de loi réformant l’obligation de soin pour les patients constitue donc un paradigme mortifère de cette tentative de destruction des solidarités garantes de la solidité du lien social entre les citoyens. Il s’agit là du projet cardinal d’un gouvernement pour lequel l’extrême droite est manifestement plus q’une compagne de route et pour lequel aussi la défense des intérêts des plus nantis impose d’organiser l’affrontement des plus démunis dans leur multiplicité et avec leurs intérêts parfois contradictoires, ou comment faire oublier l’affaire Woerth- Béttencourt en organisant la chasse aux Roms puis en septembre le soin sous contrainte en ambulatoire auquel nous sommes déterminés à livrer une bataille sans concession.<br />Ce texte que députés et sénateurs seront amenés à examiner à l’automne prochain semble-t-il est une insulte à la culture car il ne laisse aucune place à ce qui du génie humain peut contribuer à tenter de donner hospitalité à la folie, il ne laisse aucune place au surgissement des potentialités créatrices qui, dans la folie, permettent à des sujets sur le point de succomber au tragique morcellement d’eux même , de reprendre pied, d’oser solliciter d’ autres personnes encourageant la trouvaille de suppléance à leur abîme pour que la vie ne soit plus complètement impossible. Les relations étroites entretenues par la folie et l’art, l’adoption par les équipes soignantes de la fécondité dont la souffrance psychique peut parfois être porteuse sont autant de témoignages contre l’atteinte à l’intégrité sociale et politique des patients qui constitue une insulte à notre culture fertilisée par le romantisme et le surréalisme.<br /><br />La désignation des patients comme d’abord potentiellement dangereux est un raccourci inadmissible, un misérable contresens méconnaissant la fécondité poétique dont ils sont porteurs, méconnaissant l’apport de la folie à la connaissance de l’âme humaine, à ses créations artistiques, à ses trouvailles scientifiques. Ethiquement, elle est l’exact opposé de la considération attentive et solidaire que requiert toute pratique visant à prendre réellement soin de son contemporain. Philosophiquement elle dément honteusement l’incertitude fondamentale de la raison.<br /><br />Cette loi se caractérise aussi par la protocolisation abusive du soin : l’absence d’un patient à sa séance, au temps de rencontre avec le soignant faisant l’objet non d’un questionnement, d’une mise en perspective clinique mais d’un acte normé, automatique, obligatoire, au nom naturellement des bonnes pratiques : dénoncer le sujet concerné à l’autorité administrative laquelle éventuellement le ramènera menotté à l’hôpital.<br />Cette organisation visant au contrôle systématisé des « comportements » est un scandale dans le champ de l’aide, du soin. Elle consiste essentiellement à exclure les praticiens, toutes catégories professionnelles confondues de leur fonction primordiale : élaborer une réflexion sur leur travail pour ne pas nuire aux possibilités de traitement.<br /><br />Nous savons bien que la seule possibilité que nous ayons de préserver la dignité et l’intégrité psychique des patients, et la nôtre aussi, réside dans l’effort pour aborder l’énigme particulière de la souffrance de chacun, et cela comme Picasso peignant son Nain l’a fait, en se débarrassant des oripeaux du conformisme académique.<br />Nous avons à chaque instant de nos pratiques à nous débarrasser autant que possible du fatras psychologisant et éducatif dont l’université fait volontiers la promotion. Nous avons aussi et surtout à nous débarrasser de tout ce qui pourrait nous paraître justifier que nous devenions acteurs du maintien d’un ordre public dont nous voyons au quotidien de l’arsenal législatif développé par les plus hautes autorités de l’Etat comment il tente d’imposer à un corps social au bord de la rupture les modalités les plus excluantes possibles du vivre ensemble et combien il confine à l’ordre moral dont le qualificatif de « nouveau » ne limite pas l’horreur.<br /><br />Avec, Freud nous ne pouvons pas y croire, mais avec lui il faut bien se rendre à l’évidence une fois encore : dans les moments de chamboulement de la société, aujourd’hui la mondialisation, les effets pacificateurs de la culture peuvent tomber les uns après les autres et quelquefois massivement. Le pire déferle alors et son cortège d’agonies, sa géhenne d’espérances perdues. Marquant l’extrême difficulté qu’il y a justement pour les hommes à vivre ensemble, à se retrouver dans le Babel des langues et des pulsions, le pire ne demande qu’à faire retour, livrant chacun sans limite à prendre sa place selon son organisation psychique au fil des événements , dominant ou dominé et parfois les deux à la fois, scène ouverte par l’oppression de l’homme par son semblable, avec « la paille de la misère pourrissant dans l’acier des canons » pour reprendre encore Prévert...<br />Or l’on nous propose sans merci, le pauvre langage du président de la République en témoigne sans cesse, de faire la guerre contre ci, la guerre contre ça ; après la guerre économique le temps est à la guerre à la délinquance et à ceux qui l’incarnent : fous, roms et sans papiers faisant, semble-t-il, bien l’affaire.<br />Bernard- Henri Lévy dans son article du Monde intitulé « les trois erreurs de Nicolas Sarkozy : mépris des Roms, outrage à l’esprit des lois, discours de guerre civile » écrit : « tenir le langage de la déchéance [...] c’est la garantie d’une société fiévreuse, inapaisée, où chacun se dresse contre chacun et où le ressentiment et la haine seront très vite les derniers ciments du lien social »<br /><br />Nous savons bien pourtant comment les fous, souvent déjà témoins d’horreurs passées, subissent parfois et pour les mêmes raisons le sinistre sort de ceux que la bête désigne comme boucs émissaires des malheurs du monde. L’étymologie peut être d’une aide précieuse dans la compréhension de ces tristes voisinages :<br />Aliéné du latin alius l’autre, le radicalement étranger, dont vient aussi témoigner la traduction allemande du mot aliéner : entfremdung, rendre étranger donc. C’est vraiment à ceci que nous sommes conviés : faire des patients des étrangers radicalement autres et dont il ne faudrait que redouter la violence.<br />Il s’agit là d’une proposition éthiquement inadmissible, une fois encore, une insulte à la culture à laquelle nous refusons de nous associer. <br /><br />Le 2 décembre 2008 un discours offensif contre nos patients avait été proféré, il n’était pas forcément de bon ton, au cénacle des professionnels de l’enfermement, d’y voir une attaque grave aux libertés publiques ; la suite vient et organise un statut très particulier de l’humain en souffrance psychique ou de n’importe qui troublerait l’ordre public du fait d’un comportement incompatible avec les exigences de l’ordre moral. Ainsi l’on pourrait demain se voir imposer des soins psychiatriques sous contraintes éventuellement à la maison voire une hospitalisation. Cette dernière se déroulerait dans des lieux « sécurisés »( pour lesquels rappelons le soixante dix millions d’euros ont été débloqué par le ministère en trois mois) et dans des conditions où aller et venir librement serait graduellement limité sinon empêché essentiellement selon l’appréciation de l’omnipotente autorité administrative et l’étrange bénédiction présidentielle : « personne mieux qu’un policier de haut vol ne saurait en exercer les prérogatives », le tout éventuellement sur signalement des directeurs d’hôpitaux obligatoirement prévenus par les équipes soignantes..<br />Lacan reprenant le Balcon de Jean Genet rappelle à propos du rapport du sujet avec la fonction de la parole que « si est un rapport adultéré un rapport ou chacun a échoué et où personne ne se retrouve [….] continue de se soutenir si dégradé soit-il[…]comme quelque chose qui est lié a ce qu’on appelle l’ordre et cet ordre se réduit quand une société en est venue à son plus extrême désordre à ce qui s’appelle la police ». Dans la pièce de Genet, les petits vieux réclament des uniformes de généraux, d’évêques et de juges pour jouir dans le ventre des prostituées mais personne ne demande à enfiler les oripeaux du préfet de police qui choisit le phallus comme emblème, lui qui, pivot de tout, se désespère en même temps que sa fonction ne soit pas assez attractive pour que l’on souhaite s’identifier à lui.<br />Il va de soi que nous ne saurions empêcher le président et ses préfets de jouir de leurs semblants phalliques, le voudrions nous que n’en n’aurions pas les moyens, mais nous avons le projet résolu d’empêcher qu’ils emportent les plus vulnérables d’entre nous dans leur préoccupante sarabande.<br />« L’Etat qui fait la guerre se permet toutes les injustices, toutes les violences » dit Freud dans ses « Considérations actuelles sur la guerre et sur la mort ». Il y a dans le projet de loi qui nous bouleverse une réelle violence instituée, d’autant plus inquiétante que le principe civilisateur, l’apaisement créatif du lien entre les citoyens, sera d’autant plus difficile à mettre en œuvre dans ce moment de risque de « grande misère psychologique des masses » pour là encore reprendre Freud..<br /><br />Les prochaines dispositions législatives concernant les personnes nécessitant des soins psychiatriques sont à l’aulne de ce qui s’enseigne sur les bancs des écoles de médecine et de soins infirmiers : c’est ainsi qu’il est enseigné dans les établissements publics de santé une méthode consistant à permettre au personnel devant un patient agité, de savoir utiliser tel ou tel outil relationnel stéréotypé pour pacifier la situation ou à défaut d’utiliser des techniques issues des arts martiaux ; la guerre disais-je ; c’est ainsi qu’il faut déplorer la suppression progressive mais rapide des formations universitaires en psychopathologie, c’est ainsi que telle officine de recherche établit un classement ridicule de l’efficacité des thérapies, c’est ainsi encore que s’organise un diplôme de psychothérapeute visant à former en trois ans des professionnels de la psychothérapie.Ces pratiques tiennent lieu de réflexion référencée approfondie, prudente et précautionneuse sur les causes, le sens de la survenue de tel ou tel évènement, insulte à la culture vous dis-je.<br />Il y a lieu à ce propos de constater que ce désastreux dévoiement de nos pratiques et de l’enseignement n’est pas de la seule responsabilité du gouvernement. Certains professionnels y ont leur part qui en effet réclament, enseignent, promeuvent, appliquent ces méthodes simplificatrices et violentes de relation avec les patients.<br />La contrainte à la maison, l’immobilisation techniquement maîtrisée en lieu et place de la tentative toujours retravaillée de trouver les moyens d’une réelle hospitalité pour la folie, constituent ainsi les moyens nouveaux proposés aux professionnels dans l’exercice de leur profession.<br /><br />Nous avions pourtant mis beaucoup d’espoir dans la révolution copernicienne en psychiatrie qui ne centrait plus la question de la folie sur celle de l’asile ; nous avions cru dépassée la loi d’exception dont le premier effet avait été d’imposer un statut hors le droit commun à ceux que la parfaite étrangeté qui les définissait avait fait nommer « aliénés ».<br />Nous voilà aujourd’hui renvoyés à cette approche ségrégative donnant aux plus fragiles d’entre nous un statut d’extra territorialité, les excluant du droit commun et les assignant au titre de leur souffrance particulière à l’enfermement à l’hôpital ou pire encore désormais, chez eux.<br />Nous n’aurions pas dû oublier qu’un an avant sa mort, huit ans après sa condamnation définitive, Galilée, devenu complètement aveugle, écrivit dans un sonnet :<br />« Monstre je suis plus étrange et difforme<br />Que harpie sirène ou chimère….<br />Et je perds et mon être et ma vie et mon nom »<br />La barbarie du savoir dogmatique, de la norme indiscutable peut aussi défaire le sujet péniblement rassemblé autour de sa faille originelle.<br />Nous avons eu tort d’imaginer le progrès désaliéniste comme définitif, sans doute n’avions- nous pas assez bien lu Freud et son « Avenir d’une illusion » : toutes les avancées démocratiques, toutes les inventions esthétiques demandent à être soutenues, sans relâche tant elles sont fragiles.<br /><br />Nous n’acceptons pas cette réforme imposée du soin en psychiatrie qui ne tient aucun compte de ce que la réflexion clinique attentive permet de médiations, d’inventions chaque jour à chaque rencontre avec chacun des patients dont la singularité de la souffrance nous enseigne les méandres de la complexité psychique , dont l’histoire particulière avec ses appartenances sociales et ses origines sur le globe est à considérer avec bienveillance là où le sarkozysme, pauvre référence politique mal inspirée des plus sinistres thèses stigmatisantes et rejetantes, ne veut rien savoir de la fécondité des brassages ethniques et culturels.<br />Le pouvoir s’attaque chaque jour un peu plus au socle sur lequel la République s’est construite, il a entrepris une destruction quasi systématique des propositions du Conseil National de la Résistance, il met à mal les droits essentiels de l’homme et du citoyen, organise des niveaux différents de citoyenneté, s’attaque à ce que l’histoire récente de la psychiatrie a tenté de développer, il met ainsi en danger la civilisation, la culture même qui permet aux humains d’essayer de vivre ensemble. Il y a là plus que jamais une ardente obligation à s’opposer à cette casse, à refuser d’appliquer des lois sans légitimité, à continuer d’essayer d’établir pour les générations à venir les bases d’une civilisation non excluante, les fondements d’une organisation sociale ou dire le mot culture ne serait pas une insulte.<br />Nous sommes aujourd’hui dans la position décrite par Francis Ponge à propos de Giacometti : « l’homme en souci de l’homme, en terreur de l’homme, s’affirmant une dernière fois en attitude hiératique, d’une suprême élégance. Le pathétique de l’exténuation à l’extrême de l’individu réduit à un fil » Ce fil est fragile, il tient chacun des hommes et ne demande qu’à se rompre, nous sommes garants du maintien de son intégrité, c’est ainsi que les poètes, les peintres, les musiciens pourront continuer à tisser avec ce fil à quoi nous sommes réduits, la beauté et l’espérance du monde.<br /><br />Il y a un acte de profonde culture à refuser le projet de loi organisant des soins sous contrainte à domicile, un des actes de résistance que la dérive actuelle du pouvoir exige, comme de refuser le traitement discriminatoire de certaines catégories de citoyens réduits aux actes commis par une infime minorité d’entre eux. Il y a lieu de prendre ainsi notre place, « calmes sous nos sabots, brisant le joug qui pèse sur l’âme et sur le front de toute humanité » pour citer Rimbaud dans son poème « Morts de quatre vingt douze ».<br /><br /><br />Michaël et Jacqueline Guyader.<br /><br /><a href="http://www.collectifpsychiatrie.fr/Le-projet-de-loi-reformant-les.html">http://www.collectifpsychiatrie.fr/Le-projet-de-loi-reformant-les.html</a>
                        )

                    [date_timestamp] => 1281825180
                )

            [11] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-3439247148033399117
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-08-12T19:31:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-08-12T19:31:16.928+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => calendrier de travail - à vos agendas
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => L’association CRHA (Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui) organise annuellement un rassemblement citoyen « <strong>Paroles de Résistance</strong> » sur le plateau des Glières, en Haute-Savoie.<br /><br />Parrainée par Stéphane Hessel, Raymond Aubrac et John Berger, <br /><br />- elle a un site : <strong>www.citoyens-resistants.fr</strong><br /><br />- elle a publié sous la coordination de J-L Porquet un livre « <strong>Les jours heureux</strong> » aux Editions La Découverte en 2010.<br /><br />- elle soutient le film de Gilles Perret, membre actif de CRHA, « <strong>Walter, retour en résistance</strong> ».<br /><br />Les nombreux contacts noués en France depuis plusieurs mois, les réactions et les demandes d’adhésion qui nous sont adressées poussent notre association à développer sa démarche.<br /><br />Aussi CRHA s’est résolu à lancer une initiative nationale, dans l’esprit de l’appel des 13 anciens résistants en 2004 et de la demande de Raymond Aubrac lors de sa prise de parole aux Glières en 2009 : construire un programme fédérateur pour cette première moitié du 21ème siècle, dans l’esprit de justice sociale, de démocratie et de fraternité impulsé par le programme « Les jours heureux » en 1944.<br /><br />* * * * * * * * <br />Nous proposons pour ce but fondamental un calendrier et une démarche dans le cadre d’un réseau d’adhésions volontaires :<br />Lancement à l’automne de la production et des échanges des participants à partir de groupes locaux librement constitués. Avec un site, des listes informatiques ainsi qu’une adresse postale pour l’organisation des échanges et de la réflexion.<br /><br />Il s’agira de dégager les grands axes du programme et leurs contenus essentiels. Un nouveau site internet national du « réseau» est indispensable : pour échanger, faire le point avec entrée possible par département ou par groupe local, permettre une souplesse d’utilisation permettant une construction collective.<br /><br />Poursuite du travail et élargissement des acteurs durant l’hiver pour permettre de faire, au mois de mai, un premier point public d’avancement.<br /><br />Finalisation à l’été, pour parution dès l’automne du document avec conférence de presse du réseau et des forces engagées.<br /><br />Ce cadrage général demande à être affiné et nous attendons vos réactions et celles d’autres contacts (Raymond Aubrac, Sophie Wahnich, etc) pour lancer définitivement l’initiative début septembre.<br /><br />Vous étiez nombreux à souhaiter pouvoir travailler avec CRHA, engagez-vous dans cette démarche citoyenne et ce réseau de travail !<br /><br />A bientôt pour des précisions, mais n’hésitez pas à nous faire un retour sur ces perspectives esquissées.<br /><br />A bientôt.<br /><br />CRHA
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/3439247148033399117/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/3439247148033399117/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=3439247148033399117
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=3439247148033399117
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/3439247148033399117
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/3439247148033399117
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/3439247148033399117
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/3439247148033399117
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/08/calendrier-de-travail-vos-agendas.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/08/calendrier-de-travail-vos-agendas.html
                    [link@title] => calendrier de travail - à vos agendas
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-08-12T19:31:16.928+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-08-12T19:31:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => L’association CRHA (Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui) organise annuellement un rassemblement citoyen « <strong>Paroles de Résistance</strong> » sur le plateau des Glières, en Haute-Savoie.<br /><br />Parrainée par Stéphane Hessel, Raymond Aubrac et John Berger, <br /><br />- elle a un site : <strong>www.citoyens-resistants.fr</strong><br /><br />- elle a publié sous la coordination de J-L Porquet un livre « <strong>Les jours heureux</strong> » aux Editions La Découverte en 2010.<br /><br />- elle soutient le film de Gilles Perret, membre actif de CRHA, « <strong>Walter, retour en résistance</strong> ».<br /><br />Les nombreux contacts noués en France depuis plusieurs mois, les réactions et les demandes d’adhésion qui nous sont adressées poussent notre association à développer sa démarche.<br /><br />Aussi CRHA s’est résolu à lancer une initiative nationale, dans l’esprit de l’appel des 13 anciens résistants en 2004 et de la demande de Raymond Aubrac lors de sa prise de parole aux Glières en 2009 : construire un programme fédérateur pour cette première moitié du 21ème siècle, dans l’esprit de justice sociale, de démocratie et de fraternité impulsé par le programme « Les jours heureux » en 1944.<br /><br />* * * * * * * * <br />Nous proposons pour ce but fondamental un calendrier et une démarche dans le cadre d’un réseau d’adhésions volontaires :<br />Lancement à l’automne de la production et des échanges des participants à partir de groupes locaux librement constitués. Avec un site, des listes informatiques ainsi qu’une adresse postale pour l’organisation des échanges et de la réflexion.<br /><br />Il s’agira de dégager les grands axes du programme et leurs contenus essentiels. Un nouveau site internet national du « réseau» est indispensable : pour échanger, faire le point avec entrée possible par département ou par groupe local, permettre une souplesse d’utilisation permettant une construction collective.<br /><br />Poursuite du travail et élargissement des acteurs durant l’hiver pour permettre de faire, au mois de mai, un premier point public d’avancement.<br /><br />Finalisation à l’été, pour parution dès l’automne du document avec conférence de presse du réseau et des forces engagées.<br /><br />Ce cadrage général demande à être affiné et nous attendons vos réactions et celles d’autres contacts (Raymond Aubrac, Sophie Wahnich, etc) pour lancer définitivement l’initiative début septembre.<br /><br />Vous étiez nombreux à souhaiter pouvoir travailler avec CRHA, engagez-vous dans cette démarche citoyenne et ce réseau de travail !<br /><br />A bientôt pour des précisions, mais n’hésitez pas à nous faire un retour sur ces perspectives esquissées.<br /><br />A bientôt.<br /><br />CRHA
                        )

                    [date_timestamp] => 1281641460
                )

            [12] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-435955306227480893
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-08-07T18:54:00.002+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-08-07T19:01:20.053+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => L’Appel citoyen « Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité fraternité »
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => <div style="text-align: center;">MANIFESTATION</div><div style="text-align: center;"><strong>le 4 septembre 2010</strong></div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;">place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, est ouvert à la signature sur le site : http://nonalapolitiquedupilori.org/</div><br /><div style="text-align: center;"><strong>APPEL CITOYEN</strong></div><br /><div style="text-align: center;">Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité</div><br />Les plus hautes autorités de l’Etat ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population : Gens du voyage accusés comme les étrangers d’être des fauteurs de troubles, Français d’origine<br />étrangère sur lesquels pèserait la menace d’être déchus de leur nationalité, parents d’enfants délinquants, etc. Voici que le président de la République accrédite aussi les vieux mensonges d’une immigration coûteuse et assimilée à la délinquance, et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine&nbsp;ou de leur situation sociale.<br />Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche ne s’inscrit pas dans le débat légitime, dans une démocratie, sur la manière d’assurer la sûreté républicaine. Le nécessaire respect de l’ordre public n’a pas à être utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires. Ni pour instituer des peines de prison automatiques, contraires aux principes fondamentaux du droit pénal, à l’indépendance de La justice et à l’individualisation des peines.<br />La Constitution de la France, République laïque, démocratique et sociale, assure <strong>« l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».</strong><br />Nul, pas plus les élus de la nation que quiconque, n’a le droit de fouler au pied la Constitution et les principes les plus fondamentaux de la République.<br />Notre conscience nous interdit de nous taire et de laisser faire ce qui conduit à mettre en péril la paix civile.<br />Nous appelons à une manifestation le samedi 4 septembre 2010, place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, afin de fêter le 140e anniversaire d’une République que nous voulons plus que jamais, libre, égale et fraternelle. <br /><br />Premiers signataires :<br />Mouloud Aounit, co-président du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP)<br />Maryse Artiguelong, secrétaire générale adjointe de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Florence Aubenas, présidente de l’Observatoire international des prisons (OIP)<br />Pascal Aubert, président de l’Association pour la démocratie et l’éducation locale et sociale (ADELS) – revue Territoires<br />Martine Aubry, première secrétaire du Parti Socialiste<br />Tarek Ben Hiba, Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR)<br />Docteur Olivier Bernard, président de Médecins du Monde<br />Martine Billard, porte parole du Parti de Gauche et députée de Paris<br />Jean-Jacques Boislaroussie, porte parole des Alternatifs<br />Jean-Louis Borie, président du Syndicat des Avocats de France (SAF)<br />Nicole Borvo, sénatrice et présidente du groupe communiste républicain et citoyen et des sénateurs du parti de gauche<br />Mona Bras, conseiller régional de Bretagne<br />Marie-George Buffet, députée<br />Jean Burner, co-secrétaire fédéral de Sud Education<br />Georges Cadiou, président de l’Association des Elus Progressistes de Bretagne (AEPB) et adjoint au maire de Quimper<br />André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme et président de l’Association nationale des élus communistes et républicains (ANECR)<br />Mouhieddine Cherbib, ancien président de la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR)<br />Annick Coupé, déléguée générale de l’Union syndicale Solidaires<br />Thomas Coutrot, co-président d'Attac<br />Monique Crinon, co-président du Cedetim-IPAM<br />Michel David, secrétaire national de la Confédération paysanne<br />Bertrand Delanoë, maire de Paris<br />Christophe Deltombe, président d’Emmaüs France<br />Arielle Denis, co-présidente du Mouvement de la paix<br />Nadia Doghramadjian, secrétaire générale adjointe de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Bernard Dreano, co-président du Cedetim-IPAM<br />Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts<br />Françoise Dumont, vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Abid El Khattabi, président de l’Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM)<br />Driss El-Kherchi, président de l’Association des Travailleurs maghrébins de France (ATMF)<br />Hélène Franco, responsable de la commission institutions, justice et libertés du Parti de Gauche<br />Patrick Gonthier, secrétaire général de l'UNSA Education<br />Marie-Pierre de la Gontrie, secrétaire nationale libertés publiques et justice du Parti Socialiste<br />Herri Gourmelen, conseiller régional de Bretagne<br />Cédric Gratton, co-président de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)<br />Dominique Guibert, secrétaire général de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Christian Guyonvarc'h, conseiller régional de Bretagne<br />Benoît Hamon, porte-parole du Parti Socialiste<br />Serge Havet, président d’AC !<br />Pierre Henry, directeur général de France Terre d’Asile<br />Bernadette Hetier, co-présidente du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP)<br />Pierre-Adrien Hingray, trésorier national de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />François Hollande, député du Parti Socialiste<br />Kamel Jendoubi, président d’honneur de la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR)<br />Naig Le Gars, conseiller régional de Bretagne<br />Patick le Hyaric, directeur du journal L'Humanité et député européen<br />Tiphaine Inglebert, membre du Bureau national de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Rachel Lafontaine, porte-parole des Alternatifs<br />Pierre Laporte, exécutif de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase) <br />Philippe Lattaud, secrétaire confédéral de la Confédération générale du travail (CGT),<br />Pierre Laurent, secrétaire national du Parti Communiste Français<br />Michelle Lauton, secrétaire générale adjointe du SNESUP<br />Henri Leclerc, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Francis Lecomte, co-président de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)<br />Jean-Claude Lefort, président de l'Association France Palestine Solidarité (AFPS)<br />Corinne Lepage, présidente de CAP21<br />Patrick Lozès, président du CRAN<br />Jean-Louis Malys, secrétaire national de la Confédération française démocratique du travail (CFDT)<br />Gilles Manceron, vice-président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Gustave Massiah, membre fondateur Cedetim-IPAM<br />Stéphane Maugendre, président du Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI) <br />Sandrine Mazetier, secrétaire nationale immigration du Parti Socialiste<br />Caroline Mécary, avocate et co-présidente de la Fondation Copernic<br />Jean-Luc Melenchon, président du Parti de Gauche et député européen<br />Lucas Migliasso, co-président de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)<br />Jean-François Mignard, membre du Bureau national de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Gilles Monsillon, exécutif de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase)<br />Roland Muzeau, député et porte-parole des députés communistes et républicains<br />Dominique Noguères, vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Willy Pelletier, sociologue et coordinateur général de la Fondation Copernic<br />Jean-François Pellissier, membre de l'exécutif des Alternatifs et conseiller régional d'Ile-de-France<br />Patrick Peugeot, président de la Cimade<br />Christian Picquet, Gauche Unitaire<br />Philippe Pineau, membre du Bureau national de la Ligue des droits de l’Homme(LDH)<br />Jean-Baptiste Prévost, président de l'Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) <br />Jacques Ribs, président de France Terre d’Asile<br />Simone Rivolier, co-présidente de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)<br />André Rosevègue, co-président de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP)<br />Michel Rousseau, coordinateur des Marches européennes<br />Malik Salemkour, vice-président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Pierre Salignon, directeur général à l’action humanitaire de Médecins du Monde<br />Michel Savy, membre du Bureau national de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Odile Schwertz-Favrat, co-présidente de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)<br />Ben Slama, président de l’Association des Tunisiens en France (ATF)<br />Dominique Sopo, président de SOS Racisme<br />Catherine Sultan, présidente de l'Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille (AFMJF)<br />Clarisse Taron, présidente du Syndicat de la Magistrature (SM)<br />Pierre Tartakowsky, vice-président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Stéphane Tassel, secrétaire général du SNESUP<br />Aurélie Trouvé, co-présidente d'Attac<br />Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Jean-Jacques Urvoas, secrétaire national sécurité du Parti Socialiste<br />Marie-Christine Vergiat, députée européenne<br />Pierre Villard, co-président du Mouvement de la Paix<br />Roland Weyl, président de Droit Solidarité<br /><br />Signez l’appel citoyen en ligne à l’adresse suivante : <a href="http://nonalapolitiquedupilori.org/">http://nonalapolitiquedupilori.org/</a>
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/435955306227480893/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/435955306227480893/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=435955306227480893
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=435955306227480893
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/435955306227480893
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/435955306227480893
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/435955306227480893
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/435955306227480893
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/08/lappel-citoyen-face-la-xenophobie-et-la.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/08/lappel-citoyen-face-la-xenophobie-et-la.html
                    [link@title] => L’Appel citoyen « Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité fraternité »
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-08-07T19:01:20.053+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-08-07T18:54:00.002+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <div style="text-align: center;">MANIFESTATION</div><div style="text-align: center;"><strong>le 4 septembre 2010</strong></div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;">place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, est ouvert à la signature sur le site : http://nonalapolitiquedupilori.org/</div><br /><div style="text-align: center;"><strong>APPEL CITOYEN</strong></div><br /><div style="text-align: center;">Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité</div><br />Les plus hautes autorités de l’Etat ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population : Gens du voyage accusés comme les étrangers d’être des fauteurs de troubles, Français d’origine<br />étrangère sur lesquels pèserait la menace d’être déchus de leur nationalité, parents d’enfants délinquants, etc. Voici que le président de la République accrédite aussi les vieux mensonges d’une immigration coûteuse et assimilée à la délinquance, et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine&nbsp;ou de leur situation sociale.<br />Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche ne s’inscrit pas dans le débat légitime, dans une démocratie, sur la manière d’assurer la sûreté républicaine. Le nécessaire respect de l’ordre public n’a pas à être utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires. Ni pour instituer des peines de prison automatiques, contraires aux principes fondamentaux du droit pénal, à l’indépendance de La justice et à l’individualisation des peines.<br />La Constitution de la France, République laïque, démocratique et sociale, assure <strong>« l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».</strong><br />Nul, pas plus les élus de la nation que quiconque, n’a le droit de fouler au pied la Constitution et les principes les plus fondamentaux de la République.<br />Notre conscience nous interdit de nous taire et de laisser faire ce qui conduit à mettre en péril la paix civile.<br />Nous appelons à une manifestation le samedi 4 septembre 2010, place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, afin de fêter le 140e anniversaire d’une République que nous voulons plus que jamais, libre, égale et fraternelle. <br /><br />Premiers signataires :<br />Mouloud Aounit, co-président du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP)<br />Maryse Artiguelong, secrétaire générale adjointe de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Florence Aubenas, présidente de l’Observatoire international des prisons (OIP)<br />Pascal Aubert, président de l’Association pour la démocratie et l’éducation locale et sociale (ADELS) – revue Territoires<br />Martine Aubry, première secrétaire du Parti Socialiste<br />Tarek Ben Hiba, Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR)<br />Docteur Olivier Bernard, président de Médecins du Monde<br />Martine Billard, porte parole du Parti de Gauche et députée de Paris<br />Jean-Jacques Boislaroussie, porte parole des Alternatifs<br />Jean-Louis Borie, président du Syndicat des Avocats de France (SAF)<br />Nicole Borvo, sénatrice et présidente du groupe communiste républicain et citoyen et des sénateurs du parti de gauche<br />Mona Bras, conseiller régional de Bretagne<br />Marie-George Buffet, députée<br />Jean Burner, co-secrétaire fédéral de Sud Education<br />Georges Cadiou, président de l’Association des Elus Progressistes de Bretagne (AEPB) et adjoint au maire de Quimper<br />André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme et président de l’Association nationale des élus communistes et républicains (ANECR)<br />Mouhieddine Cherbib, ancien président de la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR)<br />Annick Coupé, déléguée générale de l’Union syndicale Solidaires<br />Thomas Coutrot, co-président d'Attac<br />Monique Crinon, co-président du Cedetim-IPAM<br />Michel David, secrétaire national de la Confédération paysanne<br />Bertrand Delanoë, maire de Paris<br />Christophe Deltombe, président d’Emmaüs France<br />Arielle Denis, co-présidente du Mouvement de la paix<br />Nadia Doghramadjian, secrétaire générale adjointe de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Bernard Dreano, co-président du Cedetim-IPAM<br />Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts<br />Françoise Dumont, vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Abid El Khattabi, président de l’Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM)<br />Driss El-Kherchi, président de l’Association des Travailleurs maghrébins de France (ATMF)<br />Hélène Franco, responsable de la commission institutions, justice et libertés du Parti de Gauche<br />Patrick Gonthier, secrétaire général de l'UNSA Education<br />Marie-Pierre de la Gontrie, secrétaire nationale libertés publiques et justice du Parti Socialiste<br />Herri Gourmelen, conseiller régional de Bretagne<br />Cédric Gratton, co-président de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)<br />Dominique Guibert, secrétaire général de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Christian Guyonvarc'h, conseiller régional de Bretagne<br />Benoît Hamon, porte-parole du Parti Socialiste<br />Serge Havet, président d’AC !<br />Pierre Henry, directeur général de France Terre d’Asile<br />Bernadette Hetier, co-présidente du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP)<br />Pierre-Adrien Hingray, trésorier national de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />François Hollande, député du Parti Socialiste<br />Kamel Jendoubi, président d’honneur de la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR)<br />Naig Le Gars, conseiller régional de Bretagne<br />Patick le Hyaric, directeur du journal L'Humanité et député européen<br />Tiphaine Inglebert, membre du Bureau national de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Rachel Lafontaine, porte-parole des Alternatifs<br />Pierre Laporte, exécutif de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase) <br />Philippe Lattaud, secrétaire confédéral de la Confédération générale du travail (CGT),<br />Pierre Laurent, secrétaire national du Parti Communiste Français<br />Michelle Lauton, secrétaire générale adjointe du SNESUP<br />Henri Leclerc, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Francis Lecomte, co-président de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)<br />Jean-Claude Lefort, président de l'Association France Palestine Solidarité (AFPS)<br />Corinne Lepage, présidente de CAP21<br />Patrick Lozès, président du CRAN<br />Jean-Louis Malys, secrétaire national de la Confédération française démocratique du travail (CFDT)<br />Gilles Manceron, vice-président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Gustave Massiah, membre fondateur Cedetim-IPAM<br />Stéphane Maugendre, président du Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI) <br />Sandrine Mazetier, secrétaire nationale immigration du Parti Socialiste<br />Caroline Mécary, avocate et co-présidente de la Fondation Copernic<br />Jean-Luc Melenchon, président du Parti de Gauche et député européen<br />Lucas Migliasso, co-président de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)<br />Jean-François Mignard, membre du Bureau national de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Gilles Monsillon, exécutif de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase)<br />Roland Muzeau, député et porte-parole des députés communistes et républicains<br />Dominique Noguères, vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Willy Pelletier, sociologue et coordinateur général de la Fondation Copernic<br />Jean-François Pellissier, membre de l'exécutif des Alternatifs et conseiller régional d'Ile-de-France<br />Patrick Peugeot, président de la Cimade<br />Christian Picquet, Gauche Unitaire<br />Philippe Pineau, membre du Bureau national de la Ligue des droits de l’Homme(LDH)<br />Jean-Baptiste Prévost, président de l'Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) <br />Jacques Ribs, président de France Terre d’Asile<br />Simone Rivolier, co-présidente de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)<br />André Rosevègue, co-président de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP)<br />Michel Rousseau, coordinateur des Marches européennes<br />Malik Salemkour, vice-président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Pierre Salignon, directeur général à l’action humanitaire de Médecins du Monde<br />Michel Savy, membre du Bureau national de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Odile Schwertz-Favrat, co-présidente de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)<br />Ben Slama, président de l’Association des Tunisiens en France (ATF)<br />Dominique Sopo, président de SOS Racisme<br />Catherine Sultan, présidente de l'Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille (AFMJF)<br />Clarisse Taron, présidente du Syndicat de la Magistrature (SM)<br />Pierre Tartakowsky, vice-président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Stéphane Tassel, secrétaire général du SNESUP<br />Aurélie Trouvé, co-présidente d'Attac<br />Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)<br />Jean-Jacques Urvoas, secrétaire national sécurité du Parti Socialiste<br />Marie-Christine Vergiat, députée européenne<br />Pierre Villard, co-président du Mouvement de la Paix<br />Roland Weyl, président de Droit Solidarité<br /><br />Signez l’appel citoyen en ligne à l’adresse suivante : <a href="http://nonalapolitiquedupilori.org/">http://nonalapolitiquedupilori.org/</a>
                        )

                    [date_timestamp] => 1281207240
                )

            [13] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-7637946589947389873
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-08-07T18:45:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-08-07T18:59:21.728+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Communiqué de « Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui »
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => 4 août 2010<br /><br />Comme Stéphane Hessel, l’un de nos parrains, comme beaucoup de citoyens fidèles à l’esprit républicain et aux idéaux de la Résistance, notre association « Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui » (CRHA) dénonce les annonces graves du président de la République et les projets de lois envisagés contre les immigrés, leurs enfants, les gens du voyage, les Roms…<br />Avec un tel discours discriminatoire, en stigmatisant ainsi les gens du voyage, les citoyens européens que sont les Roms, en voulant rendre responsables de l’insécurité les étrangers installés en France, Nicolas SARKOZY s’attaque aux fondements mêmes de la République.<br /><br />Si de telles lois scélérates sont votées, osera-t-on encore parler de liberté, d’égalité et de fraternité ?<br /><br />Seul le Front National, depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, a proposé comme mesure systématique,la déchéance de la nationalité, et il faut remonter au régime de Vichy pour trouver une application d’une telle mesure, quand PETAIN a déchu les juifs étrangers de la nationalité française.<br /><br />Comment peut-on envisager de condamner des parents de jeunes mineurs récidivistes, donc des personnes qui n’ont commis aucun délit ?<br /><br />Ces projets de lois sont contraires à la constitution de la 5ème République de 1958, en particulier de son article 1 :<br /><div style="text-align: center;"><strong>« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. » </strong></div>Tout citoyen doit être sanctionné pour le délit ou le crime qu’il a commis et non pas en raison de ses origines.<br /><br />Le président de la République ne cherche pas à s’attaquer aux causes de la délinquance, il agite l’épouvantail de la sécurité à des fins électoralistes en voulant rendre l’étranger responsable de tous nos malheurs, en tentant de faire oublier sa politique qui attaque systématiquement le socle des conquêtes sociales issues de la Résistance et de la Libération.<br /><br />Le 4 mai 2008, au Plateau des Glières, Stéphane HESSEL, nous rappelait que l’esprit de résistance vient de notre capacité à nous indigner… et aujourd’hui, nous avons de quoi nous indigner, alors résistons contre ces dérives fascisantes.<br /><br />Nous devons nous mobiliser très fortement contre cette xénophobie d’Etat. C’est une sérieuse remise en cause de nos valeurs républicaines.<br /><br />Le 16 mai 2010, toujours au Plateau des Glières, le magistrat Serge PORTELLI, vice président de la Cour de Paris, évoquait le glissement de la démocratie vers un état autoritaire.<br /><br /><strong>« Nous ne sommes plus vraiment en démocratie, disait-il, nous ne sommes pas encore dans un état autoritaire, nous sommes dans un état limite ».</strong><br /><br />Avec ces projets de lois annoncés, nous dépasserions cette limite…<br />Alors, résistons, soyons vigilants, participons activement aux mobilisations qui se préparent pour début septembre.<br /><br />EXIGEONS LE REJET DE CES LOIS INDIGNES, CONTRAIRES AUX VALEURS REPUBLICAINES ET AUX DROITS DE L’HOMME.<br /><br />CRHA
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/7637946589947389873/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/7637946589947389873/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=7637946589947389873
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=7637946589947389873
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7637946589947389873
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7637946589947389873
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7637946589947389873
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/7637946589947389873
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/08/communique-de-citoyens-resistants-dhier.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/08/communique-de-citoyens-resistants-dhier.html
                    [link@title] => Communiqué de « Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui »
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-08-07T18:59:21.728+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-08-07T18:45:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => 4 août 2010<br /><br />Comme Stéphane Hessel, l’un de nos parrains, comme beaucoup de citoyens fidèles à l’esprit républicain et aux idéaux de la Résistance, notre association « Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui » (CRHA) dénonce les annonces graves du président de la République et les projets de lois envisagés contre les immigrés, leurs enfants, les gens du voyage, les Roms…<br />Avec un tel discours discriminatoire, en stigmatisant ainsi les gens du voyage, les citoyens européens que sont les Roms, en voulant rendre responsables de l’insécurité les étrangers installés en France, Nicolas SARKOZY s’attaque aux fondements mêmes de la République.<br /><br />Si de telles lois scélérates sont votées, osera-t-on encore parler de liberté, d’égalité et de fraternité ?<br /><br />Seul le Front National, depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, a proposé comme mesure systématique,la déchéance de la nationalité, et il faut remonter au régime de Vichy pour trouver une application d’une telle mesure, quand PETAIN a déchu les juifs étrangers de la nationalité française.<br /><br />Comment peut-on envisager de condamner des parents de jeunes mineurs récidivistes, donc des personnes qui n’ont commis aucun délit ?<br /><br />Ces projets de lois sont contraires à la constitution de la 5ème République de 1958, en particulier de son article 1 :<br /><div style="text-align: center;"><strong>« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. » </strong></div>Tout citoyen doit être sanctionné pour le délit ou le crime qu’il a commis et non pas en raison de ses origines.<br /><br />Le président de la République ne cherche pas à s’attaquer aux causes de la délinquance, il agite l’épouvantail de la sécurité à des fins électoralistes en voulant rendre l’étranger responsable de tous nos malheurs, en tentant de faire oublier sa politique qui attaque systématiquement le socle des conquêtes sociales issues de la Résistance et de la Libération.<br /><br />Le 4 mai 2008, au Plateau des Glières, Stéphane HESSEL, nous rappelait que l’esprit de résistance vient de notre capacité à nous indigner… et aujourd’hui, nous avons de quoi nous indigner, alors résistons contre ces dérives fascisantes.<br /><br />Nous devons nous mobiliser très fortement contre cette xénophobie d’Etat. C’est une sérieuse remise en cause de nos valeurs républicaines.<br /><br />Le 16 mai 2010, toujours au Plateau des Glières, le magistrat Serge PORTELLI, vice président de la Cour de Paris, évoquait le glissement de la démocratie vers un état autoritaire.<br /><br /><strong>« Nous ne sommes plus vraiment en démocratie, disait-il, nous ne sommes pas encore dans un état autoritaire, nous sommes dans un état limite ».</strong><br /><br />Avec ces projets de lois annoncés, nous dépasserions cette limite…<br />Alors, résistons, soyons vigilants, participons activement aux mobilisations qui se préparent pour début septembre.<br /><br />EXIGEONS LE REJET DE CES LOIS INDIGNES, CONTRAIRES AUX VALEURS REPUBLICAINES ET AUX DROITS DE L’HOMME.<br /><br />CRHA
                        )

                    [date_timestamp] => 1281206700
                )

            [14] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-5986219981559207151
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-06-08T22:38:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-06-08T22:38:59.014+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => ETATS GENERAUX DES SERVICES PUBLICS
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => <div style="text-align: center;"><strong>Carte d'identité</strong></div><div style="text-align: center;"><br /></div>Date de création du collectif : 22 avril 2010 à Strasbourg <br />Signataires au 5 juin 2010 : <br />Syndicats : CGT FSU SOLIDAIRES UNEF<br />Partis Politiques : NPA PCF PCOF PG PS les VERTS<br />Associations : ATTAC Amis de la Confédération Club J.Peirotes Confédération paysanne Femmes Egalité FCPE LDH MJS…<br />En attente : syndicat de la magistrature, secteur de la santé, …<br />Nombre de réunions : 4<br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>Actions prévues en juin</strong></div><br />Distributions de tracts du collectif, présentation de cahiers de doléances , en fanfare dans divers lieux de la communauté urbaine de Strasbourg (marché, gare, place Kléber…) dates à préciser <br /><br /><em>Journées "phares"</em><br /><br /><em>vendredi 25 juin</em> <br />débats et réflexions<br />Lieu : maison des syndicats<br /><br /><strong>14h00</strong> : préparation de la journée du 26<br /><strong>16H00</strong> : Débats, discussions autour des thèmes choisis par le collectif élaboration de textes en commun si possible (thème Education, Impôts, Pole-emploi, Services publics régionaux …)<br /><strong>18H00</strong> :Projection gratuite d'un documentaire "EDF,les apprentis sorciers" de G.Balbastre avec débat public ou en soirée (à décider lors de la prochaine réunion)<br /><br /><em>samedi 26 juin </em><br />journée festive autour des SP<br />lieu : Place Kléber (en attente de réponse positive de la municipalité)<br /><br /><strong>de 12H00 à 18h00</strong> <br />Stands des différentes organisations<br />Stands intersyndicaux à thèmes : Education, santé, impôt, transports, SP régionaux…<br />Théâtre de rue (thème SP)<br />Point de rencontre signatures des cahiers de doléances, discussions sous chapiteau <br />Musique<br />Restauration Bio<br /><strong>16h00</strong> : projection d'un film en partenariat avec le cinéma ODYSSEE en centre ville "La stratégie du choc" de M.Winterbottom et M.Whitecross suivi d'un débat public<br /><br /><em>Actions prévues en Septembre </em><br />½ journée production d'écrits sur un ou plusieurs thèmes proposés par le Comité National<br />soirée régionale (collectifs Haut-Rhin et Bas-Rhin) dite de synthèse avant les Etats Généraux à Paris mi -octobre<br /><br /><div style="text-align: center;">Contact: Corinne Nicolet-Serra secrétaire FSU67 (<a href="mailto:fsu67@fsu.fr">fsu67@fsu.fr</a>)</div><div style="text-align: center;"><a href="mailto:corinnens@hotmail.fr">corinnens@hotmail.fr</a></div>
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/5986219981559207151/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/5986219981559207151/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=5986219981559207151
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=5986219981559207151
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5986219981559207151
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5986219981559207151
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5986219981559207151
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5986219981559207151
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/06/etats-generaux-des-services-publics.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/06/etats-generaux-des-services-publics.html
                    [link@title] => ETATS GENERAUX DES SERVICES PUBLICS
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-06-08T22:38:59.014+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-06-08T22:38:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <div style="text-align: center;"><strong>Carte d'identité</strong></div><div style="text-align: center;"><br /></div>Date de création du collectif : 22 avril 2010 à Strasbourg <br />Signataires au 5 juin 2010 : <br />Syndicats : CGT FSU SOLIDAIRES UNEF<br />Partis Politiques : NPA PCF PCOF PG PS les VERTS<br />Associations : ATTAC Amis de la Confédération Club J.Peirotes Confédération paysanne Femmes Egalité FCPE LDH MJS…<br />En attente : syndicat de la magistrature, secteur de la santé, …<br />Nombre de réunions : 4<br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>Actions prévues en juin</strong></div><br />Distributions de tracts du collectif, présentation de cahiers de doléances , en fanfare dans divers lieux de la communauté urbaine de Strasbourg (marché, gare, place Kléber…) dates à préciser <br /><br /><em>Journées "phares"</em><br /><br /><em>vendredi 25 juin</em> <br />débats et réflexions<br />Lieu : maison des syndicats<br /><br /><strong>14h00</strong> : préparation de la journée du 26<br /><strong>16H00</strong> : Débats, discussions autour des thèmes choisis par le collectif élaboration de textes en commun si possible (thème Education, Impôts, Pole-emploi, Services publics régionaux …)<br /><strong>18H00</strong> :Projection gratuite d'un documentaire "EDF,les apprentis sorciers" de G.Balbastre avec débat public ou en soirée (à décider lors de la prochaine réunion)<br /><br /><em>samedi 26 juin </em><br />journée festive autour des SP<br />lieu : Place Kléber (en attente de réponse positive de la municipalité)<br /><br /><strong>de 12H00 à 18h00</strong> <br />Stands des différentes organisations<br />Stands intersyndicaux à thèmes : Education, santé, impôt, transports, SP régionaux…<br />Théâtre de rue (thème SP)<br />Point de rencontre signatures des cahiers de doléances, discussions sous chapiteau <br />Musique<br />Restauration Bio<br /><strong>16h00</strong> : projection d'un film en partenariat avec le cinéma ODYSSEE en centre ville "La stratégie du choc" de M.Winterbottom et M.Whitecross suivi d'un débat public<br /><br /><em>Actions prévues en Septembre </em><br />½ journée production d'écrits sur un ou plusieurs thèmes proposés par le Comité National<br />soirée régionale (collectifs Haut-Rhin et Bas-Rhin) dite de synthèse avant les Etats Généraux à Paris mi -octobre<br /><br /><div style="text-align: center;">Contact: Corinne Nicolet-Serra secrétaire FSU67 (<a href="mailto:fsu67@fsu.fr">fsu67@fsu.fr</a>)</div><div style="text-align: center;"><a href="mailto:corinnens@hotmail.fr">corinnens@hotmail.fr</a></div>
                        )

                    [date_timestamp] => 1276036680
                )

            [15] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-6108568367619128838
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-05-30T20:29:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-05-30T20:29:58.703+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => conférence - débat
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => <div style="text-align: center;"><strong>Angélique Del Rey</strong></div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;">Professeur de philosophie, auteure de </div><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;">"A L'école des compétences", </span></div><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;">"De l'éducation à la fabrique de l'élève performant",</span> </div><div style="text-align: center;">éd. La Découverte</div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;"><strong>Vendredi 11 juin</strong></div><div style="text-align: center;">Salle des fêtes</div><div style="text-align: center;"><strong>Muhlbach / Bruche</strong></div><div style="text-align: center;">Entrée libre</div>
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6108568367619128838/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6108568367619128838/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6108568367619128838
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6108568367619128838
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6108568367619128838
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6108568367619128838
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6108568367619128838
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6108568367619128838
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/05/conference-debat.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/05/conference-debat.html
                    [link@title] => conférence - débat
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-05-30T20:29:58.703+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-05-30T20:29:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <div style="text-align: center;"><strong>Angélique Del Rey</strong></div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;">Professeur de philosophie, auteure de </div><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;">"A L'école des compétences", </span></div><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;">"De l'éducation à la fabrique de l'élève performant",</span> </div><div style="text-align: center;">éd. La Découverte</div><div style="text-align: center;"><br /></div><div style="text-align: center;"><strong>Vendredi 11 juin</strong></div><div style="text-align: center;">Salle des fêtes</div><div style="text-align: center;"><strong>Muhlbach / Bruche</strong></div><div style="text-align: center;">Entrée libre</div>
                        )

                    [date_timestamp] => 1275251340
                )

            [16] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-8042305271087208673
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-05-24T22:54:00.003+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-05-31T23:55:44.492+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Stammtisch
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => lundi 31 mai 2010 à 20h<br /><br />Restaurant du Wacken, 1, rue des Contades à Schiltigheim (ligne B, arrêt Rives de l’Aar)<br />Le thème de cette soirée sera: Comment résister au démantèlement du service public?<br />Nous examinerons différentes formes de “refus d’obéissance”, grâce à l’intervention de J.C. Walter, directeur d’Ecole, qui témoignera du mouvement de résistance pédagogique, et de Jenny Reichert,&nbsp;SNU-Pôle Emploi (membre de la FSU) qui examinera les conséquences de la fusion entre ANPE et Pôle Emploi.<br /><br />Nous nous référerons au livre <strong>Les Jours Heureux</strong> (éd La Découverte) publié par Citoyens d’Hier et d’Aujourd’hui (cf Le Monde daté de 18 mai “ Ils ont repris le maquis “) et à <strong>l’Appel des Appels</strong> , et entendrons d’autres intervenants (magistrature et santé ) qui viendront illustrer par leur expérience les risques de démolition de ce qui a été mis en oeuvre par le Programme du Conseil National de la Résistance
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/8042305271087208673/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/8042305271087208673/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=8042305271087208673
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=8042305271087208673
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8042305271087208673
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8042305271087208673
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8042305271087208673
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8042305271087208673
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/05/stammtisch.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/05/stammtisch.html
                    [link@title] => Stammtisch
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-05-31T23:55:44.492+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-05-24T22:54:00.003+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => lundi 31 mai 2010 à 20h<br /><br />Restaurant du Wacken, 1, rue des Contades à Schiltigheim (ligne B, arrêt Rives de l’Aar)<br />Le thème de cette soirée sera: Comment résister au démantèlement du service public?<br />Nous examinerons différentes formes de “refus d’obéissance”, grâce à l’intervention de J.C. Walter, directeur d’Ecole, qui témoignera du mouvement de résistance pédagogique, et de Jenny Reichert,&nbsp;SNU-Pôle Emploi (membre de la FSU) qui examinera les conséquences de la fusion entre ANPE et Pôle Emploi.<br /><br />Nous nous référerons au livre <strong>Les Jours Heureux</strong> (éd La Découverte) publié par Citoyens d’Hier et d’Aujourd’hui (cf Le Monde daté de 18 mai “ Ils ont repris le maquis “) et à <strong>l’Appel des Appels</strong> , et entendrons d’autres intervenants (magistrature et santé ) qui viendront illustrer par leur expérience les risques de démolition de ce qui a été mis en oeuvre par le Programme du Conseil National de la Résistance
                        )

                    [date_timestamp] => 1274741640
                )

            [17] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-2641741524484870799
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-05-24T22:46:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-05-24T22:46:32.539+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Justice & Libertés
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => Comité de vigilance contre l’extrême droite et pour le respect de l’Etat de Droit<br /><br /><br /><a href="mailto:justiceetlibertes@gmail.com">justiceetlibertes@gmail.com</a><br /><a href="http://justiceetlibertes.site.voila.fr/">http://justiceetlibertes.site.voila.fr/</a> <br /><a href="http://www.myspace.com/justiceetlibertes">http://www.myspace.com/justiceetlibertes</a><br /><br /><br />Mercredi 26 mai 2010- 20H<br /><br />CARDEK- Place des Orphelins- STRASBOURG<br />Soirée de formation interne. Débat avec Georges Federmann.<br /><br />Thématique :<br />Les germes de la discorde : racisme d’hier, racisme d’aujourd’hui. Que faire ?<br /><br />(Nous demandons aux organisations antifascistes, en particulier celles membres de J&amp;L, de participer activement à la soirée de formation. Avec la crise, l’extrême droite se renforce. Nous devons nous préparer, nous mobiliser pour être en mesure de l’affronter).<br /><br />Organisations et personnes membres de Justice &amp; Libertés en 2010: <br /><br />AMD (Amis du Monde Diplomatique)- ATTAC Vosges du Nord- CJACP (collectif judéo arabe et citoyen pour la paix)- CLAPEST- Comprendre et s’engager- D’ailleurs d’ici (Colmar)- FSU- Laïcité d’accord!- LDH Strasbourg- MFPF 67- Pas/Sages- Parti de Gauche (PG)- PS- Ras l’front- SNES FSU- SNUEP FSU-SNUIPP FSU- Théâtre du Potimarron- UJFP- UNSA éducation. <br /><br />Christian DUFRECHOU- Christophe SOBOTTKA- Jean-Paul BANZET.
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/2641741524484870799/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/2641741524484870799/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=2641741524484870799
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=2641741524484870799
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/2641741524484870799
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/2641741524484870799
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/2641741524484870799
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/2641741524484870799
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/05/justice-libertes.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/05/justice-libertes.html
                    [link@title] => Justice & Libertés
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-05-24T22:46:32.539+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-05-24T22:46:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => Comité de vigilance contre l’extrême droite et pour le respect de l’Etat de Droit<br /><br /><br /><a href="mailto:justiceetlibertes@gmail.com">justiceetlibertes@gmail.com</a><br /><a href="http://justiceetlibertes.site.voila.fr/">http://justiceetlibertes.site.voila.fr/</a> <br /><a href="http://www.myspace.com/justiceetlibertes">http://www.myspace.com/justiceetlibertes</a><br /><br /><br />Mercredi 26 mai 2010- 20H<br /><br />CARDEK- Place des Orphelins- STRASBOURG<br />Soirée de formation interne. Débat avec Georges Federmann.<br /><br />Thématique :<br />Les germes de la discorde : racisme d’hier, racisme d’aujourd’hui. Que faire ?<br /><br />(Nous demandons aux organisations antifascistes, en particulier celles membres de J&amp;L, de participer activement à la soirée de formation. Avec la crise, l’extrême droite se renforce. Nous devons nous préparer, nous mobiliser pour être en mesure de l’affronter).<br /><br />Organisations et personnes membres de Justice &amp; Libertés en 2010: <br /><br />AMD (Amis du Monde Diplomatique)- ATTAC Vosges du Nord- CJACP (collectif judéo arabe et citoyen pour la paix)- CLAPEST- Comprendre et s’engager- D’ailleurs d’ici (Colmar)- FSU- Laïcité d’accord!- LDH Strasbourg- MFPF 67- Pas/Sages- Parti de Gauche (PG)- PS- Ras l’front- SNES FSU- SNUEP FSU-SNUIPP FSU- Théâtre du Potimarron- UJFP- UNSA éducation. <br /><br />Christian DUFRECHOU- Christophe SOBOTTKA- Jean-Paul BANZET.
                        )

                    [date_timestamp] => 1274741160
                )

            [18] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-8715225945486264912
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-04-30T09:53:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-04-30T09:53:27.505+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => L’APPEL DU CNR. MANIFESTATION ANNUELLE AU PLATEAU DES GLIERES
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => <div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">Plateau des Glières le 16 mai 2010 : 4° rassemblement citoyen organisé par les résistants d’hier et d’aujourd’hui.</span></strong></div><br /><br />Il y a 62 ans, le Conseil National de la Résistance, dans la clandestinité, a jeté les bases du système social français que la droite réactionnaire et ultra libérale au pouvoir actuellement, démantèle avec obstination.<br />Bientôt, la retraite par répartition, la sécurité sociale et toutes ces belles conquêtes sociales seront des vestiges du passé.<br />Elles ont cimenté notre "vivre ensemble" en affirmant haut et fort les idéaux républicains de <br /><div style="text-align: center;"><strong>LIBERTÉ , ÉGALITÉ ET DE FRATERNITÉ</strong></div><div style="text-align: center;"><br /></div>Dans les jours sombres de notre histoire, ces mots inscrits sur le fronton de nos mairies ont toujours permis aux hommes de combattre l’injustice et la barbarie de sorte que la solidarité et la justice puissent ramener la lumière et la vie dans notre pays.<br />En 2004, les résistants ont lancé un appel pour un nouveau programme adapté au monde d’aujourd’hui.<br />L’actuelle dictature internationale des marchés financiers menace la paix et la démocratie.<br />Le fascisme toujours se nourrit des injustices sociales et de la haine des autres.<br />Dans cette époque trouble où l’argent est roi, le ciel s’assombrit et l’orage se prépare.<br /><br />La vigilance est de rigueur.<br /><br />L’insurrection pacifique contre la marchandisation de tout est d’une impérieuse nécessité.<br />Il faut combattre la compétition à outrance et la guerre de tous contre tous.<br />La concurrence effrénée n’apporte que des jours sombres.<br />La solidarité et la coopération doivent redevenir des objectifs à atteindre. N’oublions pas le slogan lancé par ceux qui ont combattu la barbarie nazie :<br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>RÉSISTER C’EST CRÉER CRÉER C’EST RÉSISTER.</strong></div><br />Nicolas Sarkozy après son élection de 2007 n’a eu de cesse de s’approprier les symboles de la résistance.<br />La lettre de Guy Mocquet, puis sa visite annuelle au plateau des Glières devant la stèle des résistants, montrent sa volonté de détourner la mémoire nationale pour servir sa politique.<br />Hélas elle est en totale contradiction avec les idéaux du CNR.<br />Afin de réagir à cela, les citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui organisent chaque année un rassemblement citoyen au plateau des Glières.<br /><br />La 4° édition de cette manifestation aura lieu le dimanche 16 mai 2010. Elle est organisée par l’association CRHA ( Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui ).<br /><br /><a href="http://www.citoyens-resistants.fr/">http://www.citoyens-resistants.fr/</a><br />[http://www.fsd74.org/spip.php?article2287]<br /><br /><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;"><strong>Programme des 15 et 16 mai 2010</strong></span></div><br /><em>Samedi 15 mai</em> :<br /><strong>15H30</strong> : salle polyvalente de Thorens Glières<br />Conférence sur la démolition du programme du Conseil National de la Résistance et des services publics : à la salle Tom Morel, au centre de la commune de Thorens-Glières (au pied du plateau). <br /><br />Avec la participation des contributeurs à la rédaction du livre "<strong>Les Jours Heureux</strong>" (éd. La Découverte) : Jean-Luc Porquet (journaliste au Canard Enchainé), François Ruffin ( journaliste à Là Bas si j’y suis et Fakir), Martine Orange (journaliste à Médiapart) et Olivier Vallade (historien).<br /><br /><strong>18 h</strong> : projection au cinéma Le Parnal à Thorens Glières du film : "les réquisitions de Marseille" en présence de Raymond Aubrac et Robert Mencherini historien.<br /><br /><strong>20h30 :</strong> deuxième projection du film "Les réquisitions de Marseille" toujours au cinéma Le parnal à Thorens Glières en présence de Robert Mencherini , historien.<br /><br />◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄► <br /><br /><strong>Dimanche 16 mai</strong>, au Plateau des Glières<br /><br />Rendez-vous à<strong> 10h30</strong> pour le rassemblement pique-nique citoyen "Paroles de Résistances 2010"<br />autour des personnalités suivantes :<br /><br />• pour les résistants plus anciens <br /><strong>Raymond Aubrac</strong>, Ancien Résistant, ex commissaire de la république <br /><br /><strong>Stéphane Hessel</strong>, Ambassadeur de France, ancien résistant, ancien déporté, co-rédacteur de la charte universelle des droits de l’homme <br /><br /><strong>Odette Nilès</strong> (Arrêtée puis transférée au camp de Chateaubriand où elle devient "la petite amie" de Guy Moquet voir le lien) <br /><br />• Pour les résistants d’aujourd’hui : <br /><strong>Dominique Liot</strong> (Agent EDF, membre des Robin des Bois, passé en procès pour avoir remis le courant aux foyers dans la difficulté). <br /><br /><strong>François Ruffin</strong> (journaliste, plusieurs fois en procès dans l’exercice de son métier interviendra sur l’état de la presse et son indépendance aujourd’hui). <br /><br /><strong>Le docteur Poupardin</strong> (convoqué par la CPAM pour avoir prescrit pour ses patients en Affection de Longue Durée (ALD) des médicaments remboursés à 100%. C’est pour lui, une façon de s’opposer au morcellement comptable des malades et aux attaques qui sont faites à l’accessibilité aux soins par tous. <br /><br /><strong>Serge Portelli</strong> magistrat et vice-président du Tribunal de Paris, il nous parlera de la reprise en main de la justice par le pouvoir.
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/8715225945486264912/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/8715225945486264912/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=8715225945486264912
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=8715225945486264912
                    [link_replies#2@title] => 1 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8715225945486264912
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8715225945486264912
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8715225945486264912
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8715225945486264912
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/lappel-du-cnr-manifestation-annuelle-au.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/lappel-du-cnr-manifestation-annuelle-au.html
                    [link@title] => L’APPEL DU CNR. MANIFESTATION ANNUELLE AU PLATEAU DES GLIERES
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 1
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-04-30T09:53:27.505+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-04-30T09:53:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">Plateau des Glières le 16 mai 2010 : 4° rassemblement citoyen organisé par les résistants d’hier et d’aujourd’hui.</span></strong></div><br /><br />Il y a 62 ans, le Conseil National de la Résistance, dans la clandestinité, a jeté les bases du système social français que la droite réactionnaire et ultra libérale au pouvoir actuellement, démantèle avec obstination.<br />Bientôt, la retraite par répartition, la sécurité sociale et toutes ces belles conquêtes sociales seront des vestiges du passé.<br />Elles ont cimenté notre "vivre ensemble" en affirmant haut et fort les idéaux républicains de <br /><div style="text-align: center;"><strong>LIBERTÉ , ÉGALITÉ ET DE FRATERNITÉ</strong></div><div style="text-align: center;"><br /></div>Dans les jours sombres de notre histoire, ces mots inscrits sur le fronton de nos mairies ont toujours permis aux hommes de combattre l’injustice et la barbarie de sorte que la solidarité et la justice puissent ramener la lumière et la vie dans notre pays.<br />En 2004, les résistants ont lancé un appel pour un nouveau programme adapté au monde d’aujourd’hui.<br />L’actuelle dictature internationale des marchés financiers menace la paix et la démocratie.<br />Le fascisme toujours se nourrit des injustices sociales et de la haine des autres.<br />Dans cette époque trouble où l’argent est roi, le ciel s’assombrit et l’orage se prépare.<br /><br />La vigilance est de rigueur.<br /><br />L’insurrection pacifique contre la marchandisation de tout est d’une impérieuse nécessité.<br />Il faut combattre la compétition à outrance et la guerre de tous contre tous.<br />La concurrence effrénée n’apporte que des jours sombres.<br />La solidarité et la coopération doivent redevenir des objectifs à atteindre. N’oublions pas le slogan lancé par ceux qui ont combattu la barbarie nazie :<br /><br /><div style="text-align: center;"><strong>RÉSISTER C’EST CRÉER CRÉER C’EST RÉSISTER.</strong></div><br />Nicolas Sarkozy après son élection de 2007 n’a eu de cesse de s’approprier les symboles de la résistance.<br />La lettre de Guy Mocquet, puis sa visite annuelle au plateau des Glières devant la stèle des résistants, montrent sa volonté de détourner la mémoire nationale pour servir sa politique.<br />Hélas elle est en totale contradiction avec les idéaux du CNR.<br />Afin de réagir à cela, les citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui organisent chaque année un rassemblement citoyen au plateau des Glières.<br /><br />La 4° édition de cette manifestation aura lieu le dimanche 16 mai 2010. Elle est organisée par l’association CRHA ( Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui ).<br /><br /><a href="http://www.citoyens-resistants.fr/">http://www.citoyens-resistants.fr/</a><br />[http://www.fsd74.org/spip.php?article2287]<br /><br /><div style="text-align: center;"><span style="font-size: large;"><strong>Programme des 15 et 16 mai 2010</strong></span></div><br /><em>Samedi 15 mai</em> :<br /><strong>15H30</strong> : salle polyvalente de Thorens Glières<br />Conférence sur la démolition du programme du Conseil National de la Résistance et des services publics : à la salle Tom Morel, au centre de la commune de Thorens-Glières (au pied du plateau). <br /><br />Avec la participation des contributeurs à la rédaction du livre "<strong>Les Jours Heureux</strong>" (éd. La Découverte) : Jean-Luc Porquet (journaliste au Canard Enchainé), François Ruffin ( journaliste à Là Bas si j’y suis et Fakir), Martine Orange (journaliste à Médiapart) et Olivier Vallade (historien).<br /><br /><strong>18 h</strong> : projection au cinéma Le Parnal à Thorens Glières du film : "les réquisitions de Marseille" en présence de Raymond Aubrac et Robert Mencherini historien.<br /><br /><strong>20h30 :</strong> deuxième projection du film "Les réquisitions de Marseille" toujours au cinéma Le parnal à Thorens Glières en présence de Robert Mencherini , historien.<br /><br />◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄► <br /><br /><strong>Dimanche 16 mai</strong>, au Plateau des Glières<br /><br />Rendez-vous à<strong> 10h30</strong> pour le rassemblement pique-nique citoyen "Paroles de Résistances 2010"<br />autour des personnalités suivantes :<br /><br />• pour les résistants plus anciens <br /><strong>Raymond Aubrac</strong>, Ancien Résistant, ex commissaire de la république <br /><br /><strong>Stéphane Hessel</strong>, Ambassadeur de France, ancien résistant, ancien déporté, co-rédacteur de la charte universelle des droits de l’homme <br /><br /><strong>Odette Nilès</strong> (Arrêtée puis transférée au camp de Chateaubriand où elle devient "la petite amie" de Guy Moquet voir le lien) <br /><br />• Pour les résistants d’aujourd’hui : <br /><strong>Dominique Liot</strong> (Agent EDF, membre des Robin des Bois, passé en procès pour avoir remis le courant aux foyers dans la difficulté). <br /><br /><strong>François Ruffin</strong> (journaliste, plusieurs fois en procès dans l’exercice de son métier interviendra sur l’état de la presse et son indépendance aujourd’hui). <br /><br /><strong>Le docteur Poupardin</strong> (convoqué par la CPAM pour avoir prescrit pour ses patients en Affection de Longue Durée (ALD) des médicaments remboursés à 100%. C’est pour lui, une façon de s’opposer au morcellement comptable des malades et aux attaques qui sont faites à l’accessibilité aux soins par tous. <br /><br /><strong>Serge Portelli</strong> magistrat et vice-président du Tribunal de Paris, il nous parlera de la reprise en main de la justice par le pouvoir.
                        )

                    [date_timestamp] => 1272621180
                )

            [19] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-6155470984736110607
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-04-26T09:15:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-04-26T09:15:07.431+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Café des Droits de l'Homme : La garde à vue
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => La section strasbourgeoise de la Ligue des Droits de l'Homme vous invite à son deuxième Café des Droits de l'Homme, dont le thème sera les GARDES A VUE, et qui se déroulera le <strong>4 mai à partir de 19h</strong> au café-péniche "Atlantico", quai des pêcheurs à <strong>Strasbourg</strong>. <br />A l'heure où une réforme de la garde à vue est envisagée par le gouvernement et où de plus en plus de témoignages attestent de violations des droits de l'Homme, nous vous proposons de venir débattre de ce thème autour d'un verre. Comment cela fonctionne-t-il ? Dans quels cas la garde à vue a-t-elle lieu ? Quelles sont les dérives qui sont constatées ? Quelles solutions doit-on envisager ? Pour répondre à ces questions (liste non-exhaustive), trois experts ont accepté de venir éclairer ce débat d'actualité : Dominique Noguères, vice-présidente de la LDH, François Giordani, conseiller à la Cour de Nancy, et Marc Vialle, avocat du barreau de Strasbourg. Venez nombreux !
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6155470984736110607/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6155470984736110607/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6155470984736110607
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6155470984736110607
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6155470984736110607
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6155470984736110607
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6155470984736110607
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6155470984736110607
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/cafe-des-droits-de-lhomme-la-garde-vue.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/cafe-des-droits-de-lhomme-la-garde-vue.html
                    [link@title] => Café des Droits de l'Homme : La garde à vue
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-04-26T09:15:07.431+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-04-26T09:15:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => La section strasbourgeoise de la Ligue des Droits de l'Homme vous invite à son deuxième Café des Droits de l'Homme, dont le thème sera les GARDES A VUE, et qui se déroulera le <strong>4 mai à partir de 19h</strong> au café-péniche "Atlantico", quai des pêcheurs à <strong>Strasbourg</strong>. <br />A l'heure où une réforme de la garde à vue est envisagée par le gouvernement et où de plus en plus de témoignages attestent de violations des droits de l'Homme, nous vous proposons de venir débattre de ce thème autour d'un verre. Comment cela fonctionne-t-il ? Dans quels cas la garde à vue a-t-elle lieu ? Quelles sont les dérives qui sont constatées ? Quelles solutions doit-on envisager ? Pour répondre à ces questions (liste non-exhaustive), trois experts ont accepté de venir éclairer ce débat d'actualité : Dominique Noguères, vice-présidente de la LDH, François Giordani, conseiller à la Cour de Nancy, et Marc Vialle, avocat du barreau de Strasbourg. Venez nombreux !
                        )

                    [date_timestamp] => 1272273300
                )

            [20] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-4023969359419990982
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-04-16T09:50:00.002+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-04-16T10:10:20.934+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => MASTÉRISATION: LES PARENTS D'ÉLÈVES SE MOBILISENT
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => le site Fabula vient de publier un dossier intitulé : <br />MASTÉRISATION: LES PARENTS D'ÉLÈVES SE MOBILISENT : <a href="http://www.fabula.org/actualites/article37269.php">http://www.fabula.org/actualites/article37269.php</a><br /><br />Pour étoffer le dossier, on peut envoyer des informations à Bérenger Boulay (<a href="mailto:berengerboulay@yahoo.fr">berengerboulay@yahoo.fr</a>). Bérenger relaie les informations de la CNU depuis la première coordination de janvier 2009.
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/4023969359419990982/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/4023969359419990982/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=4023969359419990982
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=4023969359419990982
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/4023969359419990982
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/4023969359419990982
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/4023969359419990982
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/4023969359419990982
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/masterisation-les-parents-deleves-se.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/masterisation-les-parents-deleves-se.html
                    [link@title] => MASTÉRISATION: LES PARENTS D'ÉLÈVES SE MOBILISENT
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-04-16T10:10:20.934+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-04-16T09:50:00.002+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => le site Fabula vient de publier un dossier intitulé : <br />MASTÉRISATION: LES PARENTS D'ÉLÈVES SE MOBILISENT : <a href="http://www.fabula.org/actualites/article37269.php">http://www.fabula.org/actualites/article37269.php</a><br /><br />Pour étoffer le dossier, on peut envoyer des informations à Bérenger Boulay (<a href="mailto:berengerboulay@yahoo.fr">berengerboulay@yahoo.fr</a>). Bérenger relaie les informations de la CNU depuis la première coordination de janvier 2009.
                        )

                    [date_timestamp] => 1271411400
                )

            [21] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-8481159477238241891
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-04-16T09:26:00.005+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-04-16T10:09:21.383+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Théâtre du soleil à Monsieur le Président de la République
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => Monsieur le Président,<br /><br />À plusieurs reprises, <strong>vous vous êtes publiquement engagé à</strong> <strong>promouvoir l’éducation artistique et culturelle</strong>.<br />Or, la réforme des lycées qui entrera en vigueur en septembre prochain appauvrit les enseignements artistiques en classe de seconde, ce qui aura inévitablement des conséquences en première et terminale.<br />Les élèves de seconde pouvaient jusqu’alors choisir un enseignement artistique dit de détermination parmi : théâtre, musique, danse, cinéma-audiovisuel, arts plastiques, arts du cirque, histoire des arts. Il s’agissait d’un cours hebdomadaire de 3h (6 h pour les arts du cirque), centré sur la pratique artistique et l’ouverture culturelle.<br />En outre, pour les arts du cirque, la danse, le cinéma et le théâtre, le programme établissait qu’un artiste professionnel en lien avec une institution culturelle faisait équipe avec le professeur pour conduire la pratique artistique.<br />La réforme du lycée supprime ces enseignements de détermination. Elle instaure à la place des enseignements dits d’exploration. <br />L’horaire hebdomadaire du cours est restreint à 1h30. Le programme réduit la pratique artistique à portion congrue et supprime le travail avec les artistes dans les classes.<br /><strong>C’est un incontestable appauvrissement.</strong><br />De plus, l’interprétation et la mise en œuvre de cette réforme varient d’une académie et d’une discipline à l’autre, laissant place à l’arbitraire et à l’injustice.<br />Nous, professeurs, artistes, citoyens, vous demandons, M. le Président, d’intervenir auprès du Ministre de l’Education Nationale et du Ministre de la Culture afin que la réforme du lycée soit amendée et que soient préservés des enseignements artistiques ambitieux dès la classe de seconde, dans lesquels les artistes <br />interviennent aux côtés des professeurs pour initier les élèves au processus de la création.<br /><br />Pour signer cette pétition : <a href="http://www.theatre-du-soleil.fr/thsol/guetteurs-et-tocsin/nous-professeurs-artistes-citoyens">http://www.theatre-du-soleil.fr/thsol/guetteurs-et-tocsin/nous-professeurs-artistes-citoyens</a>
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/8481159477238241891/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/8481159477238241891/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=8481159477238241891
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=8481159477238241891
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8481159477238241891
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8481159477238241891
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8481159477238241891
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/8481159477238241891
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/theatre-du-soleil-monsieur-le-president.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/theatre-du-soleil-monsieur-le-president.html
                    [link@title] => Théâtre du soleil à Monsieur le Président de la République
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-04-16T10:09:21.383+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-04-16T09:26:00.005+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => Monsieur le Président,<br /><br />À plusieurs reprises, <strong>vous vous êtes publiquement engagé à</strong> <strong>promouvoir l’éducation artistique et culturelle</strong>.<br />Or, la réforme des lycées qui entrera en vigueur en septembre prochain appauvrit les enseignements artistiques en classe de seconde, ce qui aura inévitablement des conséquences en première et terminale.<br />Les élèves de seconde pouvaient jusqu’alors choisir un enseignement artistique dit de détermination parmi : théâtre, musique, danse, cinéma-audiovisuel, arts plastiques, arts du cirque, histoire des arts. Il s’agissait d’un cours hebdomadaire de 3h (6 h pour les arts du cirque), centré sur la pratique artistique et l’ouverture culturelle.<br />En outre, pour les arts du cirque, la danse, le cinéma et le théâtre, le programme établissait qu’un artiste professionnel en lien avec une institution culturelle faisait équipe avec le professeur pour conduire la pratique artistique.<br />La réforme du lycée supprime ces enseignements de détermination. Elle instaure à la place des enseignements dits d’exploration. <br />L’horaire hebdomadaire du cours est restreint à 1h30. Le programme réduit la pratique artistique à portion congrue et supprime le travail avec les artistes dans les classes.<br /><strong>C’est un incontestable appauvrissement.</strong><br />De plus, l’interprétation et la mise en œuvre de cette réforme varient d’une académie et d’une discipline à l’autre, laissant place à l’arbitraire et à l’injustice.<br />Nous, professeurs, artistes, citoyens, vous demandons, M. le Président, d’intervenir auprès du Ministre de l’Education Nationale et du Ministre de la Culture afin que la réforme du lycée soit amendée et que soient préservés des enseignements artistiques ambitieux dès la classe de seconde, dans lesquels les artistes <br />interviennent aux côtés des professeurs pour initier les élèves au processus de la création.<br /><br />Pour signer cette pétition : <a href="http://www.theatre-du-soleil.fr/thsol/guetteurs-et-tocsin/nous-professeurs-artistes-citoyens">http://www.theatre-du-soleil.fr/thsol/guetteurs-et-tocsin/nous-professeurs-artistes-citoyens</a>
                        )

                    [date_timestamp] => 1271409960
                )

            [22] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-5406335387218645416
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-04-16T09:20:00.000+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-04-16T09:20:33.565+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Le Conseil d’État sanctionne deux enseignants désobéisseurs
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => Quand en novembre 2008, Bastien Cazals, directeur de l'école maternelle Louise-Michel de Saint-Jean-de-Védas, près de Montpellier (Hérault), écrivit au président de la République pour lui signaler son entrée en résistance contre les réformes du primaire et son refus d'appliquer l'aide personnalisée, il n'imaginait pas que cet engagement emmènerait son dossier jusque devant le Conseil d'Etat. Ce dernier a pourtant tranché le 17 mars 2010 contre l'enseignant "désobéisseur". Saisi en appel par le ministre de l'éducation, le Conseil d'Etat a annulé une décision du tribunal administratif de Montpellier qui, le 9 juillet 2009, avait suspendu les sanctions financières prises par l'inspection académique de l'Hérault à l'encontre de Bastien Cazals et d'un autre enseignant désobéisseur, Cédric Serres. Tous deux vont donc bien écoper d'une vingtaine de jours de retrait de salaire (environ 1.400 euros de retenue en ce qui concerne Bastien Cazals) pour ne pas avoir effectué l'aide personnalisée de façon réglementaire entre janvier et mai 2009.<br /><br />Officiellement en cause: l'organisation de ces deux heures d'aide aux enfants en difficulté, la mesure phare des réformes de Xavier Darcos, également la plus décriée par les "désobéisseurs" car allant de pair avec une diminution des maîtres Rased, précisément spécialisés dans l'aide aux enfants en difficulté. "Dans une logique de prévention des difficultés, nous avions donc décidé en octobre 2008 en conseil des maîtres de prendre tous les enfants volontaires, et pas seulement ceux en difficulté, entre midi et 14 heures et de leur proposer des activités variées de langage, de graphisme, raconte Bastien Cazals. Ça s'est fait partout ailleurs et ça n'a amené aucune sanction pour mes collègues." Il voit donc dans le jugement du Conseil d’État "une décision politique" sanctionnant sa lettre de désobéissance et ses prises de parole dans les médias. Il est notamment l'auteur d'un court essai Je suis prof et je désobéis.<br /><br /><strong>Sept autres recours engagés</strong><br />En l'absence de directives précises sur l'aide personnalisée, le tribunal administratif de Montpellier avait d'ailleurs jugé en juillet 2009 que l'administration ne pouvait pas reprocher à un fonctionnaire un service non fait, tant qu'elle n'a pas précisé elle-même les modalités de ce service, en l'occurrence l'aide personnalisée. "Le Conseil d'Etat a estimé, contrairement au juge des référés du tribunal de Montpellier, que l'administration avait convenablement indiqué ce qu'il convenait de faire au titre des obligations de service", précise maître Christophe Ruffel, l'avocat de Bastien Cazals.<br />Une justification que l'intéressé trouve "très peu convaincante voire scandaleuse". "Les textes réglementaires sont très vagues sur l'aide personnalisée et laissent un champ d'action assez large, notamment en maternelle", explique Bastien Cazals.<br />Le bras de fer avec le ministère n'est pas pour autant terminé car l'affaire n'a pas encore été jugée sur le fond. Bastien Cazals a, par ailleurs, engagé sept autres recours devant le tribunal administratif pour contester, entre autres, son retrait de la fonction de directeur à la rentrée 2009 et un refus de promotion en décembre 2009.
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/5406335387218645416/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/5406335387218645416/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=5406335387218645416
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=5406335387218645416
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5406335387218645416
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5406335387218645416
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5406335387218645416
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/5406335387218645416
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/le-conseil-detat-sanctionne-deux.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/le-conseil-detat-sanctionne-deux.html
                    [link@title] => Le Conseil d’État sanctionne deux enseignants désobéisseurs
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-04-16T09:20:33.565+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-04-16T09:20:00.000+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => Quand en novembre 2008, Bastien Cazals, directeur de l'école maternelle Louise-Michel de Saint-Jean-de-Védas, près de Montpellier (Hérault), écrivit au président de la République pour lui signaler son entrée en résistance contre les réformes du primaire et son refus d'appliquer l'aide personnalisée, il n'imaginait pas que cet engagement emmènerait son dossier jusque devant le Conseil d'Etat. Ce dernier a pourtant tranché le 17 mars 2010 contre l'enseignant "désobéisseur". Saisi en appel par le ministre de l'éducation, le Conseil d'Etat a annulé une décision du tribunal administratif de Montpellier qui, le 9 juillet 2009, avait suspendu les sanctions financières prises par l'inspection académique de l'Hérault à l'encontre de Bastien Cazals et d'un autre enseignant désobéisseur, Cédric Serres. Tous deux vont donc bien écoper d'une vingtaine de jours de retrait de salaire (environ 1.400 euros de retenue en ce qui concerne Bastien Cazals) pour ne pas avoir effectué l'aide personnalisée de façon réglementaire entre janvier et mai 2009.<br /><br />Officiellement en cause: l'organisation de ces deux heures d'aide aux enfants en difficulté, la mesure phare des réformes de Xavier Darcos, également la plus décriée par les "désobéisseurs" car allant de pair avec une diminution des maîtres Rased, précisément spécialisés dans l'aide aux enfants en difficulté. "Dans une logique de prévention des difficultés, nous avions donc décidé en octobre 2008 en conseil des maîtres de prendre tous les enfants volontaires, et pas seulement ceux en difficulté, entre midi et 14 heures et de leur proposer des activités variées de langage, de graphisme, raconte Bastien Cazals. Ça s'est fait partout ailleurs et ça n'a amené aucune sanction pour mes collègues." Il voit donc dans le jugement du Conseil d’État "une décision politique" sanctionnant sa lettre de désobéissance et ses prises de parole dans les médias. Il est notamment l'auteur d'un court essai Je suis prof et je désobéis.<br /><br /><strong>Sept autres recours engagés</strong><br />En l'absence de directives précises sur l'aide personnalisée, le tribunal administratif de Montpellier avait d'ailleurs jugé en juillet 2009 que l'administration ne pouvait pas reprocher à un fonctionnaire un service non fait, tant qu'elle n'a pas précisé elle-même les modalités de ce service, en l'occurrence l'aide personnalisée. "Le Conseil d'Etat a estimé, contrairement au juge des référés du tribunal de Montpellier, que l'administration avait convenablement indiqué ce qu'il convenait de faire au titre des obligations de service", précise maître Christophe Ruffel, l'avocat de Bastien Cazals.<br />Une justification que l'intéressé trouve "très peu convaincante voire scandaleuse". "Les textes réglementaires sont très vagues sur l'aide personnalisée et laissent un champ d'action assez large, notamment en maternelle", explique Bastien Cazals.<br />Le bras de fer avec le ministère n'est pas pour autant terminé car l'affaire n'a pas encore été jugée sur le fond. Bastien Cazals a, par ailleurs, engagé sept autres recours devant le tribunal administratif pour contester, entre autres, son retrait de la fonction de directeur à la rentrée 2009 et un refus de promotion en décembre 2009.
                        )

                    [date_timestamp] => 1271409600
                )

            [23] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-1485137614647292912
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-04-16T09:13:00.002+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-04-16T09:14:39.561+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => Non à la mise à mort de la médecine du travail
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => <div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">Appel contre le projet Darcos de mise à mort de la médecine du travail</span></strong></div><br />À l’heure de la sous déclaration massive des accidents du travail, de l’augmentation des maladies professionnelles et des suicides au travail (comme cela a été révélé à France Télécom) à l’heure de la hausse des accidents cardiaques et vasculaires liés au stress et à la souffrance au travail, à l’heure où dérivent les méthodes de management et leurs exigences dévorantes de productivité, faut-il affaiblir ou renforcer la médecine du travail ?<br /><br />Après plus de vingt ans de dégradation continue de la santé au travail, nul ne nie qu’il y ait besoin d’une grande réforme pour la reconstruire. Mais les salariés, les syndicats, les professionnels des questions de santé au travail sont terriblement inquiétés par les orientations de la « réforme » annoncée de M. Darcos.<br /><br />C’est un projet qui va dans le sens de celui du Medef auquel, pourtant, tous les syndicats de salariés se sont opposés unanimement en 2009. Il propose carrément de violer le cadre de responsabilité du médecin du travail pour qu’il serve de bouclier protecteur à celui des employeurs. Il est en contradiction de manière rédhibitoire avec les principes du Code de Déontologie médicale inscrits dans la Loi. Il projette d’organiser les prochains services de santé au travail (SST) en donnant total pouvoir au patronat : seront juges et parties ceux-là mêmes qui créent les risques.<br /><br />Plus que jamais les médecins du travail et les autres acteurs des SST seront cantonnés dans des activités éloignées de la défense de la santé des travailleurs. Il s’agit de la mort de toute réelle prévention en santé au travail. Il s’agit de « démédicaliser » la seule spécialité dont l’objet est le lien entre la santé et le travail. Il s’agit de prendre prétexte de la pénurie (réversible) de médecins du travail en les remplaçant par des infirmiers alors que ceux-ci ne peuvent pas se substituer aux médecins et qu’ils n’ont pas de statut protégé. Il s’agit de transférer ces missions aux directeurs des services interentreprises de santé au travail (SST) c’est-à-dire aux Conseils d’Administration composés majoritairement d&amp;rsq uo;employeurs (2/3). Il s’agit de déposséder les « commissions de contrôle » de leurs prérogatives notamment en ce qui concerne le droit d’opposition à la mutation ou au licenciement des médecins du travail, alors qu’au contraire ce droit d’opposition devrait être étendu pour que tout « Intervenant en Prévention des Risques Professionnels » bénéficie d’un statut de « salarié protégé ».<br /><br />Comment une « prévention » peut-elle exister, sans entretien clinique régulier avec les salariés, en espaçant les visites tous les 3 ans ? L’aptitude et l’inaptitude seraient définies du point de vue patronal : actuellement ces notions n’ont pas de définition légale, le médecin du travail les apprécie au cas par cas selon les risques pour la santé liés au poste de travail. Une nouvelle définition écrite dépendrait exclusivement de la capacité du salarié à effectuer la totalité des tâches prescrites : elle aurait une « simplicité » radicale, binaire (apte ou inapte) et reviendrait à supprimer toute notion d’aménagement de poste et d’adaptation des tâches à l’homme.<br /><br />Le Medef voulait aussi que le médecin-conseil puisse déclencher une procédure obligatoire de retour au travail pendant l’arrêt de travail. L’employeur serait libéré de ses obligations de reclassement dès la visite de reprise. Après cette visite unique, et dans un délai de 21 jours, le salarié déclaré inapte pourrait être licencié. Les voies de recours, aujourd’hui possibles auprès de l’inspection du travail, seraient renvoyées à des dispositions non précisées. Le projet de X. Darcos reprend les mêmes intentions, très dangereuses pour les salariés victimes d’accident du travail ou de maladie professionnelle. Au contraire de tout cela, une véritable prévention en santé au travail est nécessaire et possible.<br /><br />L’indépendance professionnelle exige que les préventeurs soient à l’abri des pressions de ceux qui les paient. Avec le mode de production en flux tendu et la recherche effrénée de gain de productivité, les conditions de travail se dégradent partout, tous les secteurs sont « à risques », bureaux comme ateliers. Une authentique médecine de prévention, en adéquation avec les constats sur le terrain, peut tirer sa grande pertinence de l’entretien clinique régulier des salariés avec le médecin du travail. Il faut que la médecine du travail authentique et spécifique soit un véritable service public indépendant, avec les moyens nécessaires, la formation, les effectifs, et la prévention apparaîtra redoutablement efficace, progressive et finalement « économique » dans l’int&amp; eacute;rêt des salariés.<br /><br />Que tous les acteurs de progrès refusent ensemble le projet Darcos de mise à mort de la médecine du travail POUR une authentique médecine du travail, indépendante, dans l’intérêt exclusif de la santé des salariés !<br /><br />Signez cet appel sur le site "<a href="http://non-mort-medecine-travail.net/">non-mort-medecine-travail.net</a>"
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/1485137614647292912/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/1485137614647292912/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=1485137614647292912
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=1485137614647292912
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/1485137614647292912
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/1485137614647292912
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/1485137614647292912
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/1485137614647292912
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/non-la-mise-mort-de-la-medecine-du.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/non-la-mise-mort-de-la-medecine-du.html
                    [link@title] => Non à la mise à mort de la médecine du travail
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-04-16T09:14:39.561+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-04-16T09:13:00.002+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <div style="text-align: center;"><strong><span style="font-size: large;">Appel contre le projet Darcos de mise à mort de la médecine du travail</span></strong></div><br />À l’heure de la sous déclaration massive des accidents du travail, de l’augmentation des maladies professionnelles et des suicides au travail (comme cela a été révélé à France Télécom) à l’heure de la hausse des accidents cardiaques et vasculaires liés au stress et à la souffrance au travail, à l’heure où dérivent les méthodes de management et leurs exigences dévorantes de productivité, faut-il affaiblir ou renforcer la médecine du travail ?<br /><br />Après plus de vingt ans de dégradation continue de la santé au travail, nul ne nie qu’il y ait besoin d’une grande réforme pour la reconstruire. Mais les salariés, les syndicats, les professionnels des questions de santé au travail sont terriblement inquiétés par les orientations de la « réforme » annoncée de M. Darcos.<br /><br />C’est un projet qui va dans le sens de celui du Medef auquel, pourtant, tous les syndicats de salariés se sont opposés unanimement en 2009. Il propose carrément de violer le cadre de responsabilité du médecin du travail pour qu’il serve de bouclier protecteur à celui des employeurs. Il est en contradiction de manière rédhibitoire avec les principes du Code de Déontologie médicale inscrits dans la Loi. Il projette d’organiser les prochains services de santé au travail (SST) en donnant total pouvoir au patronat : seront juges et parties ceux-là mêmes qui créent les risques.<br /><br />Plus que jamais les médecins du travail et les autres acteurs des SST seront cantonnés dans des activités éloignées de la défense de la santé des travailleurs. Il s’agit de la mort de toute réelle prévention en santé au travail. Il s’agit de « démédicaliser » la seule spécialité dont l’objet est le lien entre la santé et le travail. Il s’agit de prendre prétexte de la pénurie (réversible) de médecins du travail en les remplaçant par des infirmiers alors que ceux-ci ne peuvent pas se substituer aux médecins et qu’ils n’ont pas de statut protégé. Il s’agit de transférer ces missions aux directeurs des services interentreprises de santé au travail (SST) c’est-à-dire aux Conseils d’Administration composés majoritairement d&amp;rsq uo;employeurs (2/3). Il s’agit de déposséder les « commissions de contrôle » de leurs prérogatives notamment en ce qui concerne le droit d’opposition à la mutation ou au licenciement des médecins du travail, alors qu’au contraire ce droit d’opposition devrait être étendu pour que tout « Intervenant en Prévention des Risques Professionnels » bénéficie d’un statut de « salarié protégé ».<br /><br />Comment une « prévention » peut-elle exister, sans entretien clinique régulier avec les salariés, en espaçant les visites tous les 3 ans ? L’aptitude et l’inaptitude seraient définies du point de vue patronal : actuellement ces notions n’ont pas de définition légale, le médecin du travail les apprécie au cas par cas selon les risques pour la santé liés au poste de travail. Une nouvelle définition écrite dépendrait exclusivement de la capacité du salarié à effectuer la totalité des tâches prescrites : elle aurait une « simplicité » radicale, binaire (apte ou inapte) et reviendrait à supprimer toute notion d’aménagement de poste et d’adaptation des tâches à l’homme.<br /><br />Le Medef voulait aussi que le médecin-conseil puisse déclencher une procédure obligatoire de retour au travail pendant l’arrêt de travail. L’employeur serait libéré de ses obligations de reclassement dès la visite de reprise. Après cette visite unique, et dans un délai de 21 jours, le salarié déclaré inapte pourrait être licencié. Les voies de recours, aujourd’hui possibles auprès de l’inspection du travail, seraient renvoyées à des dispositions non précisées. Le projet de X. Darcos reprend les mêmes intentions, très dangereuses pour les salariés victimes d’accident du travail ou de maladie professionnelle. Au contraire de tout cela, une véritable prévention en santé au travail est nécessaire et possible.<br /><br />L’indépendance professionnelle exige que les préventeurs soient à l’abri des pressions de ceux qui les paient. Avec le mode de production en flux tendu et la recherche effrénée de gain de productivité, les conditions de travail se dégradent partout, tous les secteurs sont « à risques », bureaux comme ateliers. Une authentique médecine de prévention, en adéquation avec les constats sur le terrain, peut tirer sa grande pertinence de l’entretien clinique régulier des salariés avec le médecin du travail. Il faut que la médecine du travail authentique et spécifique soit un véritable service public indépendant, avec les moyens nécessaires, la formation, les effectifs, et la prévention apparaîtra redoutablement efficace, progressive et finalement « économique » dans l’int&amp; eacute;rêt des salariés.<br /><br />Que tous les acteurs de progrès refusent ensemble le projet Darcos de mise à mort de la médecine du travail POUR une authentique médecine du travail, indépendante, dans l’intérêt exclusif de la santé des salariés !<br /><br />Signez cet appel sur le site "<a href="http://non-mort-medecine-travail.net/">non-mort-medecine-travail.net</a>"
                        )

                    [date_timestamp] => 1271409180
                )

            [24] => Array
                (
                    [id#] => 1
                    [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087.post-6608480779674390812
                    [published#] => 1
                    [published] => 2010-04-16T09:09:00.002+02:00
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2010-04-16T09:16:10.534+02:00
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => text
                    [title] => ETATS GENEREUX POUR L’ENFANCE
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content] => APPEL A DOLEANCES<br />Pour des états générEux pour l’enfance<br /><br />Madame, Monsieur,<br /><br />Au moment où le gouvernement met en place des Etats généraux de l'enfance, les raisons d'être inquiets face à ce qu'il convient d'appeler une non-politique de l'enfance ne manquent pas. En juin 2009, le Comité des droits de l'enfant de l'ONU s'est d'ailleurs montré, dans ses observations finales, particulièrement sévère avec la France. Un certain nombre d'associations, intervenant dans le champ de l’enfance et sollicitées au départ par le collectif « Pas de zéro de conduite pour les enfants de moins de 3 ans », ont souhaité organiser une<br />initiative et un cadre de rassemblement, permettant de dénoncer l’accumulation de dispositions gouvernementales qui, à bien des égards, vont à l’encontre de la cause même des enfants. Ces associations veulent proposer une approche globale et positive dans l’intérêt des enfants, de leurs parents et des professionnels qui les accompagnent.<br />Une première réunion exploratoire s’est tenue début mars et à partir des divers contacts que nous avons pu avoir, nous sommes aujourd'hui en mesure d'organiser dans les semaines qui viennent un événement que nous avons intitulé « états générEux pour l’enfance ». Cette initiative permettra à la fois :<br /><br />1. de dresser un état des lieux de la situation des enfants dans tous les domaines de leur vie, notamment à l’égard de leurs droits (famille, éducation, santé, loisirs et culture, accueil de la petite enfance, aide sociale, justice etc.);<br /><br />2. d’analyser ces situations au regard des politiques publiques et des dispositifs mis en place concernant les enfants ;<br /><br />3. d'énoncer, secteur par secteur, les réponses que les professionnels, les familles, les enfants eux-mêmes, peuvent légitimement proposer.<br /><br />Cet événement aura le 26 mai après-midi, en un lieu symbolique, dans le cadre d’un Forum dont les modalités exactes restent à définir en détail. Il aura pour objectif une large médiatisation des préoccupations de tous ceux que l’intérêt de l’enfant concerne et mobilise.<br /><br />Pour cette occasion un Cahier de doléances sera rédigé. Il rassemblera tout ce que les organisations participantes ont déjà produit depuis quelques années et tout ce qu’elles veulent mettre en exergue dans la conjoncture actuelle.<br /><br />Si vous souhaitez vous joindre à cette initiative, mettez-vous en rapport avec le groupe d’organisation de ces « états générEux pour l’enfance » (adresse mail : <br /><br />etats.genereux.enfance@gmail.com) en nous faisant notamment parvenir avant le 1er mai vos propres doléances par le biais d’un texte relativement court (entre 1500 et 2000 signes en 2 fichier Word), précis et contextualisé par rapport à la situation faite à l’enfance aujourd’hui en France, et qui comprendrait :<br /><br />- La dénonciation, en fonction de la spécificité de votre champ d’intervention, d’un aspect particulièrement problématique de la situation des enfants (ou de la situation globale d’un groupe spécifique d’enfants).<br /><br />- Une brève analyse du problème évoqué.<br /><br />- Les propositions qu’il vous semble urgent de mettre en oeuvre face à ce problème.<br /><br />Si votre organisation souhaite émettre des doléances sur plus d’un aspect ou d’un groupe d’enfants, il lui est possible d’en rendre jusqu’à 3.<br />Une fois réunies, ces « doléances », qui visent non seulement à analyser la situation présente mais aussi à dessiner les contours d’une véritable politique POUR l’enfance, seront médiatisées lors du Forum, puis adressées au Président de la République par le biais d’une lettre ouverte, ainsi qu’aux parlementaires, aux élus locaux et à leurs associations, aux membres du Conseil économique et social, tant il nous semble indispensable d’interpeller le politique, dans ses multiples expressions, par rapport à la vision négative de l’enfance - et plus généralement de la jeunesse- que diverses prises de positions officielles, diverses lois et<br />mesures récentes, ne cessent de promouvoir.<br />Si nous nous centrons dans un premier temps sur un événement en mai (date à laquelle le gouvernement devrait rendre publiques les conclusions de ses états généraux), il nous semble aussi indispensable de réfléchir d’ores et déjà à la manière dont pourrait perdurer le cadre de&nbsp;rassemblement créé à cette occasion.<br /><br />Au plaisir de nous retrouver tous ensemble dans cette mobilisation. <br />&nbsp; <br />Contact : <a href="mailto:etats.genereux.enfance@gmail.com">etats.genereux.enfance@gmail.com</a> <br /><br />Site : <a href="http://etatsgenereuxpourlenfance.blogspot.com/">http://etatsgenereuxpourlenfance.blogspot.com/</a>
                    [link_replies#] => 2
                    [link_replies] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6608480779674390812/comments/default
                    [link_replies@] => rel,type,href,title
                    [link_replies@rel] => replies
                    [link_replies@type] => application/atom+xml
                    [link_replies@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/6608480779674390812/comments/default
                    [link_replies@title] => Publier les commentaires
                    [link_replies#2] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6608480779674390812
                    [link_replies#2@] => rel,type,href,title
                    [link_replies#2@rel] => replies
                    [link_replies#2@type] => text/html
                    [link_replies#2@href] => http://www.blogger.com/comment.g?blogID=8988940762881693087&postID=6608480779674390812
                    [link_replies#2@title] => 0 commentaires
                    [link_edit#] => 1
                    [link_edit] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6608480779674390812
                    [link_edit@] => rel,type,href
                    [link_edit@rel] => edit
                    [link_edit@type] => application/atom+xml
                    [link_edit@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6608480779674390812
                    [link_self#] => 1
                    [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6608480779674390812
                    [link_self@] => rel,type,href
                    [link_self@rel] => self
                    [link_self@type] => application/atom+xml
                    [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default/6608480779674390812
                    [link#] => 1
                    [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/etats-genereux-pour-lenfance.html
                    [link@] => rel,type,href,title
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/2010/04/etats-genereux-pour-lenfance.html
                    [link@title] => ETATS GENEREUX POUR L’ENFANCE
                    [author#] => 1
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Admin
                    [author_uri#] => 1
                    [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [author_email#] => 1
                    [author_email] => noreply@blogger.com
                    [gd] => Array
                        (
                            [author_image#] => 1
                            [author] => Array
                                (
                                    [image@] => rel,width,height,src
                                    [image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                                    [image@width] => 16
                                    [image@height] => 16
                                    [image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                                )

                        )

                    [thr] => Array
                        (
                            [total#] => 1
                            [total] => 0
                        )

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2010-04-16T09:16:10.534+02:00
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2010-04-16T09:09:00.002+02:00
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                            [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                        )

                    [author] => Admin <noreply@blogger.com>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => APPEL A DOLEANCES<br />Pour des états générEux pour l’enfance<br /><br />Madame, Monsieur,<br /><br />Au moment où le gouvernement met en place des Etats généraux de l'enfance, les raisons d'être inquiets face à ce qu'il convient d'appeler une non-politique de l'enfance ne manquent pas. En juin 2009, le Comité des droits de l'enfant de l'ONU s'est d'ailleurs montré, dans ses observations finales, particulièrement sévère avec la France. Un certain nombre d'associations, intervenant dans le champ de l’enfance et sollicitées au départ par le collectif « Pas de zéro de conduite pour les enfants de moins de 3 ans », ont souhaité organiser une<br />initiative et un cadre de rassemblement, permettant de dénoncer l’accumulation de dispositions gouvernementales qui, à bien des égards, vont à l’encontre de la cause même des enfants. Ces associations veulent proposer une approche globale et positive dans l’intérêt des enfants, de leurs parents et des professionnels qui les accompagnent.<br />Une première réunion exploratoire s’est tenue début mars et à partir des divers contacts que nous avons pu avoir, nous sommes aujourd'hui en mesure d'organiser dans les semaines qui viennent un événement que nous avons intitulé « états générEux pour l’enfance ». Cette initiative permettra à la fois :<br /><br />1. de dresser un état des lieux de la situation des enfants dans tous les domaines de leur vie, notamment à l’égard de leurs droits (famille, éducation, santé, loisirs et culture, accueil de la petite enfance, aide sociale, justice etc.);<br /><br />2. d’analyser ces situations au regard des politiques publiques et des dispositifs mis en place concernant les enfants ;<br /><br />3. d'énoncer, secteur par secteur, les réponses que les professionnels, les familles, les enfants eux-mêmes, peuvent légitimement proposer.<br /><br />Cet événement aura le 26 mai après-midi, en un lieu symbolique, dans le cadre d’un Forum dont les modalités exactes restent à définir en détail. Il aura pour objectif une large médiatisation des préoccupations de tous ceux que l’intérêt de l’enfant concerne et mobilise.<br /><br />Pour cette occasion un Cahier de doléances sera rédigé. Il rassemblera tout ce que les organisations participantes ont déjà produit depuis quelques années et tout ce qu’elles veulent mettre en exergue dans la conjoncture actuelle.<br /><br />Si vous souhaitez vous joindre à cette initiative, mettez-vous en rapport avec le groupe d’organisation de ces « états générEux pour l’enfance » (adresse mail : <br /><br />etats.genereux.enfance@gmail.com) en nous faisant notamment parvenir avant le 1er mai vos propres doléances par le biais d’un texte relativement court (entre 1500 et 2000 signes en 2 fichier Word), précis et contextualisé par rapport à la situation faite à l’enfance aujourd’hui en France, et qui comprendrait :<br /><br />- La dénonciation, en fonction de la spécificité de votre champ d’intervention, d’un aspect particulièrement problématique de la situation des enfants (ou de la situation globale d’un groupe spécifique d’enfants).<br /><br />- Une brève analyse du problème évoqué.<br /><br />- Les propositions qu’il vous semble urgent de mettre en oeuvre face à ce problème.<br /><br />Si votre organisation souhaite émettre des doléances sur plus d’un aspect ou d’un groupe d’enfants, il lui est possible d’en rendre jusqu’à 3.<br />Une fois réunies, ces « doléances », qui visent non seulement à analyser la situation présente mais aussi à dessiner les contours d’une véritable politique POUR l’enfance, seront médiatisées lors du Forum, puis adressées au Président de la République par le biais d’une lettre ouverte, ainsi qu’aux parlementaires, aux élus locaux et à leurs associations, aux membres du Conseil économique et social, tant il nous semble indispensable d’interpeller le politique, dans ses multiples expressions, par rapport à la vision négative de l’enfance - et plus généralement de la jeunesse- que diverses prises de positions officielles, diverses lois et<br />mesures récentes, ne cessent de promouvoir.<br />Si nous nous centrons dans un premier temps sur un événement en mai (date à laquelle le gouvernement devrait rendre publiques les conclusions de ses états généraux), il nous semble aussi indispensable de réfléchir d’ores et déjà à la manière dont pourrait perdurer le cadre de&nbsp;rassemblement créé à cette occasion.<br /><br />Au plaisir de nous retrouver tous ensemble dans cette mobilisation. <br />&nbsp; <br />Contact : <a href="mailto:etats.genereux.enfance@gmail.com">etats.genereux.enfance@gmail.com</a> <br /><br />Site : <a href="http://etatsgenereuxpourlenfance.blogspot.com/">http://etatsgenereuxpourlenfance.blogspot.com/</a>
                        )

                    [date_timestamp] => 1271408940
                )

        )

    [channel] => Array
        (
            [id#] => 1
            [id] => tag:blogger.com,1999:blog-8988940762881693087
            [updated#] => 1
            [updated] => 2017-02-08T05:50:55.625+01:00
            [category#] => 57
            [category@] => term
            [category@term] => .ZoneGeo: ..France
            [category#2@] => term
            [category#2@term] => .Type: Pétition
            [category#3@] => term
            [category#3@term] => .Champ: .Transversal
            [category#4@] => term
            [category#4@term] => .ZoneGeo: ...67
            [category#5@] => term
            [category#5@term] => .Champ: Education
            [category#6@] => term
            [category#6@term] => ...
            [category#7@] => term
            [category#7@term] => .Champ: Santé psy
            [category#8@] => term
            [category#8@term] => .2009-06-06
            [category#9@] => term
            [category#9@term] => Etrangers
            [category#10@] => term
            [category#10@term] => Répression
            [category#11@] => term
            [category#11@term] => .Champ: Justice
            [category#12@] => term
            [category#12@term] => .Champ: Social
            [category#13@] => term
            [category#13@term] => .Type: Analyse
            [category#14@] => term
            [category#14@term] => .Type: Appel
            [category#15@] => term
            [category#15@term] => .Champ: Recherche
            [category#16@] => term
            [category#16@term] => .Type: Agenda
            [category#17@] => term
            [category#17@term] => .Type: Pratique pro
            [category#18@] => term
            [category#18@term] => Enfants
            [category#19@] => term
            [category#19@term] => Evaluation
            [category#20@] => term
            [category#20@term] => .Type: Présentation
            [category#21@] => term
            [category#21@term] => Fichage
            [category#22@] => term
            [category#22@term] => .Champ: Santé
            [category#23@] => term
            [category#23@term] => .ZoneGeo: .Europe
            [category#24@] => term
            [category#24@term] => Délinquance
            [category#25@] => term
            [category#25@term] => Désobéissance
            [category#26@] => term
            [category#26@term] => Handicap
            [category#27@] => term
            [category#27@term] => Jeunes
            [category#28@] => term
            [category#28@term] => Police
            [category#29@] => term
            [category#29@term] => Privatisation
            [category#30@] => term
            [category#30@term] => Psychiatrie
            [category#31@] => term
            [category#31@term] => Psychologie
            [category#32@] => term
            [category#32@term] => RASED
            [category#33@] => term
            [category#33@term] => Réduc budgets
            [category#34@] => term
            [category#34@term] => SDF
            [category#35@] => term
            [category#35@term] => .Champ: Culture
            [category#36@] => term
            [category#36@term] => .Type: Discours honteux
            [category#37@] => term
            [category#37@term] => .ZoneGeo: Monde
            [category#38@] => term
            [category#38@term] => Archives
            [category#39@] => term
            [category#39@term] => Assistanat
            [category#40@] => term
            [category#40@term] => Bonnes pratiques
            [category#41@] => term
            [category#41@term] => Constitution
            [category#42@] => term
            [category#42@term] => Contractualisation
            [category#43@] => term
            [category#43@term] => Délit solidarité
            [category#44@] => term
            [category#44@term] => Echec scolaire
            [category#45@] => term
            [category#45@term] => Expertise
            [category#46@] => term
            [category#46@term] => Femmes
            [category#47@] => term
            [category#47@term] => Forfaitisation
            [category#48@] => term
            [category#48@term] => Hopital
            [category#49@] => term
            [category#49@term] => Laïcité
            [category#50@] => term
            [category#50@term] => Libéralisme
            [category#51@] => term
            [category#51@term] => Maternelle
            [category#52@] => term
            [category#52@term] => Normalisation
            [category#53@] => term
            [category#53@term] => Orthophonie
            [category#54@] => term
            [category#54@term] => Statistiques
            [category#55@] => term
            [category#55@term] => Surveillance
            [category#56@] => term
            [category#56@term] => Université
            [category#57@] => term
            [category#57@term] => souffrance
            [title#] => 1
            [title@] => type
            [title@type] => text
            [title] => Appel des Appels 67 - Strasbourg
            [subtitle#] => 1
            [subtitle@] => type
            [subtitle@type] => html
            [subtitle] => Comité Local Appel des Appels Strasbourg 67
            [link_http://schemas.google.com/g/2005#feed#] => 1
            [link_http://schemas.google.com/g/2005#feed] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/posts/default
            [link_http://schemas.google.com/g/2005#feed@] => rel,type,href
            [link_http://schemas.google.com/g/2005#feed@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#feed
            [link_http://schemas.google.com/g/2005#feed@type] => application/atom+xml
            [link_http://schemas.google.com/g/2005#feed@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/feeds/posts/default
            [link_self#] => 1
            [link_self] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default
            [link_self@] => rel,type,href
            [link_self@rel] => self
            [link_self@type] => application/atom+xml
            [link_self@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default
            [link#] => 1
            [link] => http://appeldesappels67.blogspot.com/
            [link@] => rel,type,href
            [link@rel] => alternate
            [link@type] => text/html
            [link@href] => http://appeldesappels67.blogspot.com/
            [link_hub#] => 1
            [link_hub] => http://pubsubhubbub.appspot.com/
            [link_hub@] => rel,href
            [link_hub@rel] => hub
            [link_hub@href] => http://pubsubhubbub.appspot.com/
            [link_next#] => 1
            [link_next] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default?start-index=26&max-results=25
            [link_next@] => rel,type,href
            [link_next@rel] => next
            [link_next@type] => application/atom+xml
            [link_next@href] => http://www.blogger.com/feeds/8988940762881693087/posts/default?start-index=26&max-results=25
            [author#] => 1
            [author_name#] => 1
            [author_name] => Admin
            [author_uri#] => 1
            [author_uri] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
            [author_email#] => 1
            [author_email] => noreply@blogger.com
            [gd] => Array
                (
                    [author_image#] => 1
                    [author_image@] => rel,width,height,src
                    [author_image@rel] => http://schemas.google.com/g/2005#thumbnail
                    [author_image@width] => 16
                    [author_image@height] => 16
                    [author_image@src] => https://img1.blogblog.com/img/b16-rounded.gif
                )

            [generator#] => 1
            [generator@] => version,uri
            [generator@version] => 7.00
            [generator@uri] => http://www.blogger.com
            [generator] => Blogger
            [opensearch] => Array
                (
                    [totalresults#] => 1
                    [totalresults] => 83
                    [startindex#] => 1
                    [startindex] => 1
                    [itemsperpage#] => 1
                    [itemsperpage] => 25
                )

            [tagline#] => 1
            [tagline] => Comité Local Appel des Appels Strasbourg 67
            [modified#] => 1
            [modified] => 2017-02-08T05:50:55.625+01:00
            [dc] => Array
                (
                    [creator#] => 1
                    [creator_url] => http://www.blogger.com/profile/02376162141544129300
                    [creator] => Admin <noreply@blogger.com>
                )

            [author] => Admin <noreply@blogger.com>
            [description#] => 1
            [description] => Comité Local Appel des Appels Strasbourg 67
        )

    [textinput] => Array
        (
        )

    [image] => Array
        (
        )

    [feed_type] => Atom
    [feed_version] => 1.0
    [encoding] => UTF-8
    [_source_encoding] => 
    [ERROR] => 
    [WARNING] => 
    [_ATOM_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => content
            [1] => summary
            [2] => title
            [3] => info
            [4] => tagline
            [5] => copyright
            [6] => rights
            [7] => subtitle
        )

    [_XHTML_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => body
            [1] => div
        )

    [_KNOWN_ENCODINGS] => Array
        (
            [0] => UTF-8
            [1] => US-ASCII
            [2] => ISO-8859-1
        )

    [stack] => Array
        (
        )

    [inchannel] => 
    [initem] => 
    [incontent] => Array
        (
        )

    [exclude_top] => 
    [intextinput] => 
    [inimage] => 
    [current_namespace] => 
    [current_category] => 0
    [etag] => W/"bce542aa4b748485b10fc5b5d38a293f6141e14c151bf506e7b4e8ba08f054c2"

    [last_modified] => Wed, 08 Feb 2017 04:50:55 GMT

    [rss_origin] => 5
)