Index Strasbourg curieux Strasbourg à la loupe

Agenda curieux :: Actu des sites Strasbourgeois :: Hébergement strasbourgeois

Strasbourg à la loupe » EELV Alsace

Sites

39640 articles (38826 non lus) dans 281 sites

Exposition Exposition (1395 non lus)
Concert / soirée Concert / soirée (3673 non lus)
Guide / média Guide / média (12326 non lus)
Média_vidéo Média_vidéo (1132 non lus)
Projection Projection (34 non lus)
Politique / social Politique / social (11792 non lus)
théâtre théâtre (835 non lus)
Artiste Artiste (209 non lus)
Inclassables Inclassables (348 non lus)
Edition/bd/imprimerie Edition/bd/imprimerie (1874 non lus)
Vélo transport Vélo transport (1300 non lus)
Monde Numérique Monde Numérique (1628 non lus)
Monde Numérique Média Monde Numérique Média (512 non lus)
Nature et Agriculture Nature et Agriculture (995 non lus)
Vie/assoc Quartiers Vie/assoc Quartiers (773 non lus)
 «  Expand/Collapse
MagpieRSS Object
(
    [parser] => Resource id #19
    [current_item] => Array
        (
        )

    [items] => Array
        (
            [0] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => APPEL À MOBILISATION POUR LE CLIMAT ET LA SAUVEGARDE DE L’HUMANITE !
                    [link#] => 1
                    [link] => http://alsace.eelv.fr/appel-a-mobilisation-pour-le-climat-et-la-sauvegarde-de-lhumanite/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 06 Dec 2018 09:24:12 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => EELV Alsace
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actualité
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Actualité
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://alsace.eelv.fr/?p=3565
                    [description#] => 1
                    [description] => Trois ans après la COP21 de Paris, le rassemblement annuel sur le climat s’ouvre en Pologne avec trois fois moins de chefs d’États présents. Une fois de plus le signal envoyé par les gouvernements mondiaux est le même : l’environnement n'est pas une priorité.
Malgré les alertes répétées sur le&#160;dérèglement climatique... <a href='http://alsace.eelv.fr/appel-a-mobilisation-pour-le-climat-et-la-sauvegarde-de-lhumanite/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p style="text-align: justify">Trois ans après la COP21 de Paris, le rassemblement annuel sur le climat s’ouvre en Pologne avec trois fois moins de chefs d’États présents. Une fois de plus le signal envoyé par les gouvernements mondiaux est le même : l’environnement n&rsquo;est pas une priorité.<span id="more-3565"></span></p>
<p style="text-align: justify">Malgré les alertes répétées sur le dérèglement climatique et les atteintes à la biodiversité, le capitalisme destructeur de vies humaines et de nature reste la norme. Pour prendre un virage significatif, nous devons nous désinvestir des fossiles, investir dans les renouvelables et oser la sobriété.</p>
<p style="text-align: justify">Le nouveau cap qu’a fixé le GIEC est encore collectivement atteignable. Il nécessite une volonté : individuelle, sociétale et surtout politique. Or, comme le soulignait Nicolas Hulot au moment de sa démission, sans poids électoral les quelques élu·e·s qui s’engagent ne sont pas armé·e·s pour faire face aux incursions répétées des lobbyistes. Europe Ecologie &#8211; Les Verts Alsace appelle à réagir massivement ce 8 décembre.</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Rejoignons l’une des deux marches pour le climat en Alsace :</strong></p>
<p style="text-align: justify"><strong>Strasbourg, place Dauphine à 14h</strong></p>
<p style="text-align: justify"><span style="color: #ff6600"><strong><del><span style="color: #000000">Mulhouse, place de la Bourse à 14h &#8211;</span></del> MANIFESTATION ANNULÉE PAR LA PRÉFECTURE</strong></span></p>
<p style="text-align: justify">Soyons nombreuses et nombreux pour exiger du gouvernement qu’il prenne l’écologie enfin au sérieux !</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Le climat ne vote pas ! Vous oui !</strong></p>
<p style="text-align: justify"><strong>La planète ne milite pas ! Vous oui ! »</strong></p>
<p style="text-align: justify"><span style="font-size: 10pt">Le Bureau Exécutif Régional d&rsquo;EELV Alsace</span><br />
<span style="font-size: 10pt">Philippe AULLEN, Cécile GERMAIN, Mélanie GOERKE, Alexandre GONÇALVES, Michaël KUGLER, Loïc MINERY, Christelle SYLLAS</span></p>
<p style="text-align: justify">

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Trois ans après la&#160;COP21 de&#160;Paris, le&#160;rassemblement annuel sur le&#160;climat s’ouvre en&#160;Pologne avec trois fois moins de&#160;chefs d’États présents. Une fois de&#160;plus le&#160;signal envoyé par les gouvernements mondiaux est le&#160;même : l’environnement n'est pas une priorité.
Malgré les alertes répétées sur le&#160;dérèglement climatique... <a href='http://alsace.eelv.fr/appel-a-mobilisation-pour-le-climat-et-la-sauvegarde-de-lhumanite/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p style="text-align: justify">Trois ans après la COP21 de Paris, le rassemblement annuel sur le climat s’ouvre en Pologne avec trois fois moins de chefs d’États présents. Une fois de plus le signal envoyé par les gouvernements mondiaux est le même : l’environnement n&rsquo;est pas une priorité.<span id="more-3565"></span></p>
<p style="text-align: justify">Malgré les alertes répétées sur le dérèglement climatique et les atteintes à la biodiversité, le capitalisme destructeur de vies humaines et de nature reste la norme. Pour prendre un virage significatif, nous devons nous désinvestir des fossiles, investir dans les renouvelables et oser la sobriété.</p>
<p style="text-align: justify">Le nouveau cap qu’a fixé le GIEC est encore collectivement atteignable. Il nécessite une volonté : individuelle, sociétale et surtout politique. Or, comme le soulignait Nicolas Hulot au moment de sa démission, sans poids électoral les quelques élu·e·s qui s’engagent ne sont pas armé·e·s pour faire face aux incursions répétées des lobbyistes. Europe Ecologie &#8211; Les Verts Alsace appelle à réagir massivement ce 8 décembre.</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Rejoignons l’une des deux marches pour le climat en Alsace :</strong></p>
<p style="text-align: justify"><strong>Strasbourg, place Dauphine à 14h</strong></p>
<p style="text-align: justify"><span style="color: #ff6600"><strong><del><span style="color: #000000">Mulhouse, place de la Bourse à 14h &#8211;</span></del> MANIFESTATION ANNULÉE PAR LA PRÉFECTURE</strong></span></p>
<p style="text-align: justify">Soyons nombreuses et nombreux pour exiger du gouvernement qu’il prenne l’écologie enfin au sérieux !</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Le climat ne vote pas ! Vous oui !</strong></p>
<p style="text-align: justify"><strong>La planète ne milite pas ! Vous oui ! »</strong></p>
<p style="text-align: justify"><span style="font-size: 10pt">Le Bureau Exécutif Régional d&rsquo;EELV Alsace</span><br />
<span style="font-size: 10pt">Philippe AULLEN, Cécile GERMAIN, Mélanie GOERKE, Alexandre GONÇALVES, Michaël KUGLER, Loïc MINERY, Christelle SYLLAS</span></p>
<p style="text-align: justify">

                    [category@term] => Actualité
                    [date_timestamp] => 1544088252
                )

            [1] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Il n’y aura pas d’apaisement sans vrai changement
                    [link#] => 1
                    [link] => http://alsace.eelv.fr/il-ny-aura-pas-dapaisement-sans-vrai-changement/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 06 Dec 2018 09:16:01 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => EELV Alsace
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Communiqués
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Communiqués
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://alsace.eelv.fr/?p=3563
                    [description#] => 1
                    [description] => La révolte des gilets jaunes ne&#160;repose pas seulement sur le&#160;coût des carburants mais est l’expression des frustrations accumulées et&#160;du sentiment de&#160;déclassement d’une grande partie de&#160;la population. Si le&#160;gouvernement n’est pas seul responsable de&#160;40 ans de&#160;politiques destructrices, il&#160; a allumé la&#160;mèche de&#160;la... <a href='http://alsace.eelv.fr/il-ny-aura-pas-dapaisement-sans-vrai-changement/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p style="text-align: justify"><strong>La révolte des gilets jaunes ne repose pas seulement sur le coût des carburants mais est l’expression des frustrations accumulées et du sentiment de déclassement d’une grande partie de la population.</strong> Si le gouvernement n’est pas seul responsable de 40 ans de politiques destructrices, il  a allumé la mèche de la révolte par le mépris qu’il affiche pour les classes populaires et l’injustice de la politique menée. En ne taxant que les ménages, en faisant porter la charge la plus forte sur les moins privilégiés, le gouvernement a opposé écologie et justice sociale. C’est une faute lourde dont les écologistes dénoncent la dangerosité depuis son annonce.<span id="more-3563"></span></p>
<p style="text-align: justify">Les propositions d’Edouard Phillipe ne sont pas de nature à sortir de l’impasse dans laquelle la cécité du gouvernement a plongé le pays. Ce n’est pas en tournant le dos à l’écologie qu’on sortira de la crise politique que nous vivons. Il ne faut pas reculer sur l’écologie, mais avancer sur la justice sociale. L’heure n’est plus aux pansements sur des jambes de bois. Il faut engager le changement de modèle dont notre pays a besoin.</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Le moratoire ne changera rien à la révolte tant que la question de la justice sociale ne sera pas au cœur des décisions d’un gouvernement qui ne l’a jamais prise en compte</strong>.</p>
<p style="text-align: justify">L’écologie ne doit pas devenir la victime expiatoire des mauvais choix de ce gouvernement. C’est au contraire un outil pour lutter contre la fracture territoriale et les inégalités sociales.</p>
<p style="text-align: justify">A l’heure où les lycéens se mobilisent pour défendre leur avenir,  on voit bien que c’est un mouvement social d’ensemble qui réclame une autre politique. Le gouvernement a trop tardé et fait courir des risques à la cohésion de notre pays.</p>
<p style="text-align: justify">​Si le gouvernement a entendu la proposition des écologistes et de certains syndicats d’adopter une méthode de dialogue pour un débat national qui sorte du dialogue entre le peuple et son roi, il semblerait qu’il n’ait pas encore compris la gravité de la crise environnementale et sociale. C’est un changement de modèle de société qu’il faut entamer. <strong>La question écologique et la question sociale sont les deux faces d’une même pièce : le gouvernement doit le comprendre, et faire preuve de cohérence et de constance.</strong></p>
<p style="text-align: justify">Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => La révolte des gilets jaunes ne&#160;repose pas seulement sur le&#160;coût des carburants mais est l’expression des frustrations accumulées et&#160;du sentiment de&#160;déclassement d’une grande partie de&#160;la population. Si le&#160;gouvernement n’est pas seul responsable de&#160;40 ans de&#160;politiques destructrices, il&#160; a allumé la&#160;mèche de&#160;la... <a href='http://alsace.eelv.fr/il-ny-aura-pas-dapaisement-sans-vrai-changement/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p style="text-align: justify"><strong>La révolte des gilets jaunes ne repose pas seulement sur le coût des carburants mais est l’expression des frustrations accumulées et du sentiment de déclassement d’une grande partie de la population.</strong> Si le gouvernement n’est pas seul responsable de 40 ans de politiques destructrices, il  a allumé la mèche de la révolte par le mépris qu’il affiche pour les classes populaires et l’injustice de la politique menée. En ne taxant que les ménages, en faisant porter la charge la plus forte sur les moins privilégiés, le gouvernement a opposé écologie et justice sociale. C’est une faute lourde dont les écologistes dénoncent la dangerosité depuis son annonce.<span id="more-3563"></span></p>
<p style="text-align: justify">Les propositions d’Edouard Phillipe ne sont pas de nature à sortir de l’impasse dans laquelle la cécité du gouvernement a plongé le pays. Ce n’est pas en tournant le dos à l’écologie qu’on sortira de la crise politique que nous vivons. Il ne faut pas reculer sur l’écologie, mais avancer sur la justice sociale. L’heure n’est plus aux pansements sur des jambes de bois. Il faut engager le changement de modèle dont notre pays a besoin.</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Le moratoire ne changera rien à la révolte tant que la question de la justice sociale ne sera pas au cœur des décisions d’un gouvernement qui ne l’a jamais prise en compte</strong>.</p>
<p style="text-align: justify">L’écologie ne doit pas devenir la victime expiatoire des mauvais choix de ce gouvernement. C’est au contraire un outil pour lutter contre la fracture territoriale et les inégalités sociales.</p>
<p style="text-align: justify">A l’heure où les lycéens se mobilisent pour défendre leur avenir,  on voit bien que c’est un mouvement social d’ensemble qui réclame une autre politique. Le gouvernement a trop tardé et fait courir des risques à la cohésion de notre pays.</p>
<p style="text-align: justify">​Si le gouvernement a entendu la proposition des écologistes et de certains syndicats d’adopter une méthode de dialogue pour un débat national qui sorte du dialogue entre le peuple et son roi, il semblerait qu’il n’ait pas encore compris la gravité de la crise environnementale et sociale. C’est un changement de modèle de société qu’il faut entamer. <strong>La question écologique et la question sociale sont les deux faces d’une même pièce : le gouvernement doit le comprendre, et faire preuve de cohérence et de constance.</strong></p>
<p style="text-align: justify">Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux</p>

                    [category@term] => Communiqués
                    [date_timestamp] => 1544087761
                )

            [2] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Les écologistes formulent des propositions pour une sortie de crise
                    [link#] => 1
                    [link] => http://alsace.eelv.fr/les-ecologistes-formulent-des-propositions-pour-une-sortie-de-crise/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 06 Dec 2018 09:12:42 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => EELV Alsace
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Communiqués
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Communiqués
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://alsace.eelv.fr/?p=3561
                    [description#] => 1
                    [description] => Lors des entretiens organisés ce&#160;lundi 3&#160;décembre à Matignon, David Cormand, Secrétaire national, Sandra Regol, Secrétaire nationale adjointe et&#160;porte-parole et&#160;Yannick Jadot, député européen et&#160;tête de&#160;liste à l’élection européenne, ont pu&#160;exprimer les propositions et&#160;conditions des écologistes pour amorcer une sortie de&#160;crise face au... <a href='http://alsace.eelv.fr/les-ecologistes-formulent-des-propositions-pour-une-sortie-de-crise/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p style="text-align: justify">Lors des entretiens organisés ce lundi 3 décembre à Matignon, David Cormand, Secrétaire national, Sandra Regol, Secrétaire nationale adjointe et porte-parole et Yannick Jadot, député européen et tête de liste à l’élection européenne, ont pu exprimer les propositions et conditions des écologistes pour amorcer une sortie de crise face au mal-être social et à la fracturation territoriale sans renoncer ni à la protection du climat, ni à la justice sociale.<span id="more-3561"></span></p>
<p style="text-align: justify">Les écologistes portent un projet concret pour la France qui réconcilie celles et ceux qui appréhendent la fin du mois comme la fin du monde. Nous ne demandons pas le report ou la suspension de la taxe carbone, parce que l’urgence climatique implique de trouver des outils. Mais nous déplorons une utilisation unique du levier fiscal là où la situation impliquait de donner une réponse écologique et sociale aux problèmes subis par une majorité de français-es. Nous demandons des réponses rapides et concrètes de lutte contre la vie chère et pour la justice fiscale, une concertation collective pour le pouvoir de vivre ainsi qu’un plan d’investissements écologiques.</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Justice fiscale et lutte contre la vie chère</strong></p>
<p style="text-align: justify">La  fiscalité carbone est nécessaire pour assurer de meilleures conditions de vies à la population. Elle doit être un outil de justice sociale et environnementale et s’appliquer à l’ensemble des énergies fossiles. A ce jour, la fiscalité carbone des ménages est 3 à 6 fois plus taxée que celle des grands pollueurs : une situation injuste qui doit cesser. Concernant le rattrapage de la fiscalité du diesel sur celui de l’essence, celui-ci doit être assorti de mesures compensatoires d’accompagnements plus larges, basées sur des critères sociaux et géographiques.</p>
<p style="text-align: justify">Les accords internationaux permettant d’exonérer de taxes les carburants de la mondialisation, le kérosène et le fioul lourd, constituent deux niches fiscales pour les plus riches qui doivent être supprimées. En attendant, la taxe d’aéroport doit être doublée et les recettes fléchées vers les infrastructures de transport collectif, celles dont tout le monde bénéficie, dont prioritairement le train.</p>
<p style="text-align: justify">Face à l’enjeu de la vie chère, la question du SMIC ne peut être éludée. Nous ne pouvons plus accepter d’entendre parler de « coup de pouce » quand il s’agit juste d’aligner l’augmentation du SMIC sur l’augmentation du coût de la vie… Nous demandons à ce que le SMIC net soit revalorisé de 10 %.</p>
<p style="text-align: justify">Nous appelons également à la justice fiscale : l’impôt sur la fortune doit être rétabli, de même que la<em>flat tax</em>  qui doit être rétablie pour aider à endiguer l’évasion fiscale qui grève les finances publiques; enfin le CICE doit être supprimé. Les recettes obtenues doivent être fléchées vers la transition énergétique : efficacité énergétique et énergies renouvelables doivent être encouragées.</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Des États généraux de la vie chère</strong></p>
<p style="text-align: justify">Les débats que soulève le mouvement des gilets jaunes doivent amener à une réorganisation démocratique de la concertation. Les citoyens doivent être associés à la construction de solutions immédiates et concrètes pour plus de justice sociale. A l’instar de certains corps intermédiaires, EELV soutient l’organisation dans les meilleurs délais d’Etats généraux de la vie chère basés sur les besoins des personnes et intégrant des gilets jaunes</p>
<p style="text-align: justify">La politique fiscale doit faire l’objet d’une réforme en toute transparence afin de la rendre juste, redistributive et écologique. Cette réforme doit assurer une lutte effective contre l’optimisation et l’évasion fiscale qui représentent 80 milliards de manque à gagner par l’État chaque année.</p>
<p style="text-align: justify">Nous demandons que ces Etats généraux se saisissent de l’encadrement des loyers qui donnera de nouveaux droits aux locataires du parc privé pour faire baisser les loyers qui dépassent les bornes de la décence. La loi ALUR doit constituer la base de ce travail. Face à la hausse des loyers qui appauvrit les locataires depuis dix ans, face aux marchands de sommeil qui vivent de la misère de nos concitoyen-nes, il n’est plus tolérable de poursuivre le laisser-faire.</p>
<p style="text-align: justify">Les aides aux plus fragiles doivent être restaurées, à commencer par les APL qui doivent être revalorisées. L’argent de la taxation des grands pollueurs, grandes fortunes et multinationales, ainsi que celui de l’évasion fiscale peut financer ces réformes sans augmenter la taxation des ménages et des petites et moyennes entreprises.</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Un vaste programme d’investissements écologiques</strong></p>
<p style="text-align: justify">Chaque euro collecté doit être rendu à la transition écologique. Les recettes (7,8 milliards d’euros en 2018) qui découlent de l’augmentation de la fiscalité écologique doivent être dédiées à la mise en place de solutions bénéfiques pour le plus grand nombre. De ce point de vue, nous regrettons que ni la programmation pluriannuelle de l’énergie ni le projet de loi mobilité ne répondent aux enjeux de la période.</p>
<p style="text-align: justify">Les écologistes appellent à rénover au plus vite les 2,7 millions de passoires énergétiques occupés par des ménages en situation de précarité énergétique. Se doter d’une véritable feuille de route à cet égard doit permettre de concilier un allègement de leur budget avec un cercle vertueux d’économies sur d’autres aspects comme les dépenses de santé. C’est aussi un secteur qui est amené à créer plusieurs centaines de milliers d’emplois. C’est donc un investissement qui présente de nombreux bénéfices pour la société.</p>
<p style="text-align: justify">En outre, la pollution coûte chaque année 100 milliards d’euros à la France et le diesel à lui seul 60 milliards, en dépenses de santé, de compensations, et autres. Ces dépenses s’alourdissent chaque année avec l’augmentation des pollutions générées : lutter contre la pollution est autant une mesure d’équilibre des finances publiques que de santé publique.</p>
<p style="text-align: justify">L’argent des banques ne peut plus continuer à financer la pollution. Cette année encore, les investissements des banques françaises dans les énergies fossiles sont en hausse, passant souvent par des financements indirects pour camoufler leurs forfaits. L’Etat ne peut laisser l’argent des ménages financer ces pollueurs. Les subventions à ces entreprises doivent également cesser.</p>
<p style="text-align: justify">Enfin, le mouvement des gilets jaunes a singulièrement fait ressortir une question territoriale qui ne se réduit pas à une conflictualité entre centralité et périphérie. La planification jacobine dans notre pays a conduit à un désaménagement de notre territoire alors même que la promesse était son aménagement. Nos territoires doivent être réparés. Un moratoire sur les centres commerciaux en périphérie, qui tuent la vie des centre-villes en contraignant à l’emploi de la voiture et en réduisant commerces et services publics, doit être mis en œuvre. Les investissements d’infrastructures doivent être concentrés en direction des infrastructures de transports collectifs ou de fret ferroviaire utiles. Les services publics doivent être revalorisés et renforcés dans les territoires qui ont été abandonnés.</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Lors des entretiens organisés ce&#160;lundi 3&#160;décembre à Matignon, David Cormand, Secrétaire national, Sandra Regol, Secrétaire nationale adjointe et&#160;porte-parole et&#160;Yannick Jadot, député européen et&#160;tête de&#160;liste à l’élection européenne, ont pu&#160;exprimer les propositions et&#160;conditions des écologistes pour amorcer une sortie de&#160;crise face au... <a href='http://alsace.eelv.fr/les-ecologistes-formulent-des-propositions-pour-une-sortie-de-crise/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p style="text-align: justify">Lors des entretiens organisés ce lundi 3 décembre à Matignon, David Cormand, Secrétaire national, Sandra Regol, Secrétaire nationale adjointe et porte-parole et Yannick Jadot, député européen et tête de liste à l’élection européenne, ont pu exprimer les propositions et conditions des écologistes pour amorcer une sortie de crise face au mal-être social et à la fracturation territoriale sans renoncer ni à la protection du climat, ni à la justice sociale.<span id="more-3561"></span></p>
<p style="text-align: justify">Les écologistes portent un projet concret pour la France qui réconcilie celles et ceux qui appréhendent la fin du mois comme la fin du monde. Nous ne demandons pas le report ou la suspension de la taxe carbone, parce que l’urgence climatique implique de trouver des outils. Mais nous déplorons une utilisation unique du levier fiscal là où la situation impliquait de donner une réponse écologique et sociale aux problèmes subis par une majorité de français-es. Nous demandons des réponses rapides et concrètes de lutte contre la vie chère et pour la justice fiscale, une concertation collective pour le pouvoir de vivre ainsi qu’un plan d’investissements écologiques.</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Justice fiscale et lutte contre la vie chère</strong></p>
<p style="text-align: justify">La  fiscalité carbone est nécessaire pour assurer de meilleures conditions de vies à la population. Elle doit être un outil de justice sociale et environnementale et s’appliquer à l’ensemble des énergies fossiles. A ce jour, la fiscalité carbone des ménages est 3 à 6 fois plus taxée que celle des grands pollueurs : une situation injuste qui doit cesser. Concernant le rattrapage de la fiscalité du diesel sur celui de l’essence, celui-ci doit être assorti de mesures compensatoires d’accompagnements plus larges, basées sur des critères sociaux et géographiques.</p>
<p style="text-align: justify">Les accords internationaux permettant d’exonérer de taxes les carburants de la mondialisation, le kérosène et le fioul lourd, constituent deux niches fiscales pour les plus riches qui doivent être supprimées. En attendant, la taxe d’aéroport doit être doublée et les recettes fléchées vers les infrastructures de transport collectif, celles dont tout le monde bénéficie, dont prioritairement le train.</p>
<p style="text-align: justify">Face à l’enjeu de la vie chère, la question du SMIC ne peut être éludée. Nous ne pouvons plus accepter d’entendre parler de « coup de pouce » quand il s’agit juste d’aligner l’augmentation du SMIC sur l’augmentation du coût de la vie… Nous demandons à ce que le SMIC net soit revalorisé de 10 %.</p>
<p style="text-align: justify">Nous appelons également à la justice fiscale : l’impôt sur la fortune doit être rétabli, de même que la<em>flat tax</em>  qui doit être rétablie pour aider à endiguer l’évasion fiscale qui grève les finances publiques; enfin le CICE doit être supprimé. Les recettes obtenues doivent être fléchées vers la transition énergétique : efficacité énergétique et énergies renouvelables doivent être encouragées.</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Des États généraux de la vie chère</strong></p>
<p style="text-align: justify">Les débats que soulève le mouvement des gilets jaunes doivent amener à une réorganisation démocratique de la concertation. Les citoyens doivent être associés à la construction de solutions immédiates et concrètes pour plus de justice sociale. A l’instar de certains corps intermédiaires, EELV soutient l’organisation dans les meilleurs délais d’Etats généraux de la vie chère basés sur les besoins des personnes et intégrant des gilets jaunes</p>
<p style="text-align: justify">La politique fiscale doit faire l’objet d’une réforme en toute transparence afin de la rendre juste, redistributive et écologique. Cette réforme doit assurer une lutte effective contre l’optimisation et l’évasion fiscale qui représentent 80 milliards de manque à gagner par l’État chaque année.</p>
<p style="text-align: justify">Nous demandons que ces Etats généraux se saisissent de l’encadrement des loyers qui donnera de nouveaux droits aux locataires du parc privé pour faire baisser les loyers qui dépassent les bornes de la décence. La loi ALUR doit constituer la base de ce travail. Face à la hausse des loyers qui appauvrit les locataires depuis dix ans, face aux marchands de sommeil qui vivent de la misère de nos concitoyen-nes, il n’est plus tolérable de poursuivre le laisser-faire.</p>
<p style="text-align: justify">Les aides aux plus fragiles doivent être restaurées, à commencer par les APL qui doivent être revalorisées. L’argent de la taxation des grands pollueurs, grandes fortunes et multinationales, ainsi que celui de l’évasion fiscale peut financer ces réformes sans augmenter la taxation des ménages et des petites et moyennes entreprises.</p>
<p style="text-align: justify"><strong>Un vaste programme d’investissements écologiques</strong></p>
<p style="text-align: justify">Chaque euro collecté doit être rendu à la transition écologique. Les recettes (7,8 milliards d’euros en 2018) qui découlent de l’augmentation de la fiscalité écologique doivent être dédiées à la mise en place de solutions bénéfiques pour le plus grand nombre. De ce point de vue, nous regrettons que ni la programmation pluriannuelle de l’énergie ni le projet de loi mobilité ne répondent aux enjeux de la période.</p>
<p style="text-align: justify">Les écologistes appellent à rénover au plus vite les 2,7 millions de passoires énergétiques occupés par des ménages en situation de précarité énergétique. Se doter d’une véritable feuille de route à cet égard doit permettre de concilier un allègement de leur budget avec un cercle vertueux d’économies sur d’autres aspects comme les dépenses de santé. C’est aussi un secteur qui est amené à créer plusieurs centaines de milliers d’emplois. C’est donc un investissement qui présente de nombreux bénéfices pour la société.</p>
<p style="text-align: justify">En outre, la pollution coûte chaque année 100 milliards d’euros à la France et le diesel à lui seul 60 milliards, en dépenses de santé, de compensations, et autres. Ces dépenses s’alourdissent chaque année avec l’augmentation des pollutions générées : lutter contre la pollution est autant une mesure d’équilibre des finances publiques que de santé publique.</p>
<p style="text-align: justify">L’argent des banques ne peut plus continuer à financer la pollution. Cette année encore, les investissements des banques françaises dans les énergies fossiles sont en hausse, passant souvent par des financements indirects pour camoufler leurs forfaits. L’Etat ne peut laisser l’argent des ménages financer ces pollueurs. Les subventions à ces entreprises doivent également cesser.</p>
<p style="text-align: justify">Enfin, le mouvement des gilets jaunes a singulièrement fait ressortir une question territoriale qui ne se réduit pas à une conflictualité entre centralité et périphérie. La planification jacobine dans notre pays a conduit à un désaménagement de notre territoire alors même que la promesse était son aménagement. Nos territoires doivent être réparés. Un moratoire sur les centres commerciaux en périphérie, qui tuent la vie des centre-villes en contraignant à l’emploi de la voiture et en réduisant commerces et services publics, doit être mis en œuvre. Les investissements d’infrastructures doivent être concentrés en direction des infrastructures de transports collectifs ou de fret ferroviaire utiles. Les services publics doivent être revalorisés et renforcés dans les territoires qui ont été abandonnés.</p>

                    [category@term] => Communiqués
                    [date_timestamp] => 1544087562
                )

            [3] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => LA LOI FRANÇAISE PERMET DE DETRUIRE LA NATURE, CHANGEONS LA LOI !
                    [link#] => 1
                    [link] => http://alsace.eelv.fr/la-loi-francaise-permet-de-detruire-la-nature-changeons-la-loi/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Mon, 03 Dec 2018 09:30:18 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => EELV Alsace
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actualité
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Actualité
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://alsace.eelv.fr/?p=3558
                    [description#] => 1
                    [description] => Alors que la&#160;sixième extinction de&#160;biodiversité et&#160;la catastrophe climatique résonnent chaque jour un&#160;peu plus dans l’actualité, alors que la&#160;COP24 se&#160;tient en&#160;ce moment même en&#160;Pologne, la&#160;France persiste à construite des routes, comme le&#160;GCO, au&#160;mépris de&#160;la Nature et&#160;du Climat.
Au&#160;regard... <a href='http://alsace.eelv.fr/la-loi-francaise-permet-de-detruire-la-nature-changeons-la-loi/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p style="text-align: justify">Alors que la sixième extinction de biodiversité et la catastrophe climatique résonnent chaque jour un peu plus dans l’actualité, alors que la COP24 se tient en ce moment même en Pologne, la France persiste à construite des routes, comme le GCO, au mépris de la Nature et du Climat.<span id="more-3558"></span></p>
<p style="text-align: justify">Au regard de la loi française, la destruction de la Nature est légitimée par des projets dits « d’intérêt public majeur », portés par un gouvernement uniquement rivé sur le taux de croissance.</p>
<p style="text-align: justify">Les tribunaux rappellent souvent, hélas, que les intérêts économiques court-termistes priment sur la protection de l’environnement. Les arguments exposés par les tribunaux précisent que l’impact d’un projet est minoré par la mise en place de mesures compensatoires, oubliant au passage tous les projets destructeurs de Nature dans le pays, GCO en tête.</p>
<p style="text-align: justify">D’après les chiffres mêmes du ministère de l’Environnement, les espaces agricoles et naturels perdent actuellement 236 hectares par jour, ce qui correspond à la superficie d’un département français moyen (610 000 hectares) tous les sept ans ! C’est colossal !</p>
<p style="text-align: justify">Quand l’État français aura-t-il compris que nous avons, toutes et tous, plus à perdre qu’à gagner à détruire la Nature ? Faut-t-il rappeler les services totalement gratuits qu’elle nous donne : l’eau que nous buvons, l’air que nous respirons, la nourriture que nous consommons. Or ces trois services écosystémiques, pourtant essentiels à notre survie, seront dégradés par le GCO !</p>
<p style="text-align: justify">Europe Écologie &#8211; Les Verts Alsace est au regret de constater que les lois de protection de la Nature française sont inopérantes car tout ce qui est protégé peut être détruit par des dérogations. Ainsi, lorsque la loi permet la destruction d’animaux et de végétaux malgré leur classement en espèces protégées, elle doit changer !</p>
<p style="text-align: justify">Europe Écologie &#8211; Les Verts Alsace appelle de ses vœux une réforme législative et un changement de paradigme. Ce qui doit être déclaré d’utilité publique majeure c’est la protection de l’environnement, pas les routes ! Ce qui doit être préservé c&rsquo;est le climat et la biodiversité, pas les grands groupes du BTP ! Soyons nombreuses et nombreux en Alsace à faire entendre cette voix le 8 décembre à l&rsquo;occasion de la journée mondiale pour le climat.</p>
<p style="text-align: justify"><span style="font-size: 10pt">Cécile GERMAIN-ECUER et Mickaël KUGLER, co-secrétaires d&rsquo;EELV Alsace</span></p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Alors que la&#160;sixième extinction de&#160;biodiversité et&#160;la catastrophe climatique résonnent chaque jour un&#160;peu plus dans l’actualité, alors que la&#160;COP24 se&#160;tient en&#160;ce moment même en&#160;Pologne, la&#160;France persiste à construite des routes, comme le&#160;GCO, au&#160;mépris de&#160;la Nature et&#160;du Climat.
Au&#160;regard... <a href='http://alsace.eelv.fr/la-loi-francaise-permet-de-detruire-la-nature-changeons-la-loi/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p style="text-align: justify">Alors que la sixième extinction de biodiversité et la catastrophe climatique résonnent chaque jour un peu plus dans l’actualité, alors que la COP24 se tient en ce moment même en Pologne, la France persiste à construite des routes, comme le GCO, au mépris de la Nature et du Climat.<span id="more-3558"></span></p>
<p style="text-align: justify">Au regard de la loi française, la destruction de la Nature est légitimée par des projets dits « d’intérêt public majeur », portés par un gouvernement uniquement rivé sur le taux de croissance.</p>
<p style="text-align: justify">Les tribunaux rappellent souvent, hélas, que les intérêts économiques court-termistes priment sur la protection de l’environnement. Les arguments exposés par les tribunaux précisent que l’impact d’un projet est minoré par la mise en place de mesures compensatoires, oubliant au passage tous les projets destructeurs de Nature dans le pays, GCO en tête.</p>
<p style="text-align: justify">D’après les chiffres mêmes du ministère de l’Environnement, les espaces agricoles et naturels perdent actuellement 236 hectares par jour, ce qui correspond à la superficie d’un département français moyen (610 000 hectares) tous les sept ans ! C’est colossal !</p>
<p style="text-align: justify">Quand l’État français aura-t-il compris que nous avons, toutes et tous, plus à perdre qu’à gagner à détruire la Nature ? Faut-t-il rappeler les services totalement gratuits qu’elle nous donne : l’eau que nous buvons, l’air que nous respirons, la nourriture que nous consommons. Or ces trois services écosystémiques, pourtant essentiels à notre survie, seront dégradés par le GCO !</p>
<p style="text-align: justify">Europe Écologie &#8211; Les Verts Alsace est au regret de constater que les lois de protection de la Nature française sont inopérantes car tout ce qui est protégé peut être détruit par des dérogations. Ainsi, lorsque la loi permet la destruction d’animaux et de végétaux malgré leur classement en espèces protégées, elle doit changer !</p>
<p style="text-align: justify">Europe Écologie &#8211; Les Verts Alsace appelle de ses vœux une réforme législative et un changement de paradigme. Ce qui doit être déclaré d’utilité publique majeure c’est la protection de l’environnement, pas les routes ! Ce qui doit être préservé c&rsquo;est le climat et la biodiversité, pas les grands groupes du BTP ! Soyons nombreuses et nombreux en Alsace à faire entendre cette voix le 8 décembre à l&rsquo;occasion de la journée mondiale pour le climat.</p>
<p style="text-align: justify"><span style="font-size: 10pt">Cécile GERMAIN-ECUER et Mickaël KUGLER, co-secrétaires d&rsquo;EELV Alsace</span></p>

                    [category@term] => Actualité
                    [date_timestamp] => 1543829418
                )

            [4] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => RÉACTION D’EELV ALSACE AU MOUVEMENT DIT « DES GILETS JAUNES » DU 17 NOVEMBRE
                    [link#] => 1
                    [link] => http://alsace.eelv.fr/reaction-deelv-alsace-au-mouvement-dit-des-gilets-jaunes-du-17-novembre/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 16 Nov 2018 08:32:24 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => EELV Alsace
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actualité
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Actualité
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://alsace.eelv.fr/?p=3555
                    [description#] => 1
                    [description] => Europe Écologie - Les Verts Alsace comprend mais ne&#160;soutient pas le&#160;mouvement du&#160;17 novembre. La&#160;fiscalité écologique est indispensable et&#160;doit encore monter en&#160;puissance. Cependant, pour ne&#160;pas poursuivre l'injustice actuelle, les sommes récoltées doivent non pas éponger les dettes de&#160;l'État mais être réinvesties dans des... <a href='http://alsace.eelv.fr/reaction-deelv-alsace-au-mouvement-dit-des-gilets-jaunes-du-17-novembre/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p style="text-align: justify">Europe Écologie &#8211; Les Verts Alsace comprend mais ne soutient pas le mouvement du 17 novembre. La fiscalité écologique est indispensable et doit encore monter en puissance. <span id="more-3555"></span>Cependant, pour ne pas poursuivre l&rsquo;injustice actuelle, les sommes récoltées doivent non pas éponger les dettes de l&rsquo;État mais être réinvesties dans des programmes vertueux : chèque énergie plus conséquent ou primes accrues à la conversion comme annoncés par le gouvernement, mais surtout financer une transition écologique d&rsquo;ampleur, ce qui est loin d&rsquo;être le cas.</p>
<p style="text-align: justify">En Alsace comme ailleurs, les petites lignes ferroviaires sont menacées de fermeture ou peu développées, les projets routiers se multiplient, allongeant les distances à parcourir tout en augmentant les niveaux de pollution, l&rsquo;étalement urbain et la multiplication des surfaces commerciales ne connaissent pas de répit. Le « déménagement » du territoire actuel est à mille lieux de favoriser la transition écologique. Le gouvernement comme les élu·e·s alsacien·ne·s sont co-responsables de cette fuite en avant et la liste est longue comme le bras : GCO, échangeur routier de Niederentzen, liaison routière A5-A35, contournement routier de Châtenois, déviation routière Altkirch-Mulhouse-Burnhaupt&#8230; La coupe est pleine et pourtant l&rsquo;écotaxe reste un doux rêve ; de même, les réouvertures des lignes ferroviaires Colmar-Breisach ou Bollwiller-Guebwiller ne sont pas assez soutenues et, comble de la schizophrénie, doivent faire la preuve de leur rentabilité ! Pendant ce temps, des sommes hallucinantes sont englouties à perte dans le béton et le goudron sans aucun souci de gestion intelligente des deniers publics !</p>
<p style="text-align: justify">Europe Écologie &#8211; Les Verts Alsace appelle donc les révolté·e·s du 17 novembre à agir avec les militant·e·s écologistes pour imposer la taxation du kérosène des avions et du fioul des navires ; à réclamer du gouvernement l&rsquo;orientation de la totalité des taxes perçues dans la transition écologique ; à se battre avec nous pour la mise en place d&rsquo;un réseau de car régional cohérent, efficace et attractif, notamment en faveur des zones rurales isolées et des vallées vosgiennes ; à réclamer un moratoire sur l&rsquo;extension des surfaces commerciales dans les périphéries des grandes villes, véritables pompes à fric ; à lutter contre la fermeture des services publics de proximité, des bureaux de poste, des épiceries, des cabinets médicaux&#8230; dans les villages et les petites villes.</p>
<p style="text-align: justify">Nous appelons aussi toutes celles et ceux qui, lassé·e·s par la persistance de cette politique du tout-routier de l&rsquo;État et de ses supplétifs régionaux et qui souhaiteraient, comme nous, faire payer les constructeurs-arnaqueurs, à porter un gilet vert ce samedi 17 novembre et après, en voiture ou mieux encore à vélo !</p>
<p style="text-align: justify">
<p style="text-align: justify"><span style="font-size: 10pt">Cécile GERMAIN-ECUER et Mickaël KUGLER, co-secrétaires d&rsquo;EELV Alsace</span></p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Europe Écologie - Les Verts Alsace comprend mais ne&#160;soutient pas le&#160;mouvement du&#160;17 novembre. La&#160;fiscalité écologique est indispensable et&#160;doit encore monter en&#160;puissance. Cependant, pour ne&#160;pas poursuivre l'injustice actuelle, les sommes récoltées doivent non pas éponger les dettes de&#160;l'État mais être réinvesties dans des... <a href='http://alsace.eelv.fr/reaction-deelv-alsace-au-mouvement-dit-des-gilets-jaunes-du-17-novembre/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p style="text-align: justify">Europe Écologie &#8211; Les Verts Alsace comprend mais ne soutient pas le mouvement du 17 novembre. La fiscalité écologique est indispensable et doit encore monter en puissance. <span id="more-3555"></span>Cependant, pour ne pas poursuivre l&rsquo;injustice actuelle, les sommes récoltées doivent non pas éponger les dettes de l&rsquo;État mais être réinvesties dans des programmes vertueux : chèque énergie plus conséquent ou primes accrues à la conversion comme annoncés par le gouvernement, mais surtout financer une transition écologique d&rsquo;ampleur, ce qui est loin d&rsquo;être le cas.</p>
<p style="text-align: justify">En Alsace comme ailleurs, les petites lignes ferroviaires sont menacées de fermeture ou peu développées, les projets routiers se multiplient, allongeant les distances à parcourir tout en augmentant les niveaux de pollution, l&rsquo;étalement urbain et la multiplication des surfaces commerciales ne connaissent pas de répit. Le « déménagement » du territoire actuel est à mille lieux de favoriser la transition écologique. Le gouvernement comme les élu·e·s alsacien·ne·s sont co-responsables de cette fuite en avant et la liste est longue comme le bras : GCO, échangeur routier de Niederentzen, liaison routière A5-A35, contournement routier de Châtenois, déviation routière Altkirch-Mulhouse-Burnhaupt&#8230; La coupe est pleine et pourtant l&rsquo;écotaxe reste un doux rêve ; de même, les réouvertures des lignes ferroviaires Colmar-Breisach ou Bollwiller-Guebwiller ne sont pas assez soutenues et, comble de la schizophrénie, doivent faire la preuve de leur rentabilité ! Pendant ce temps, des sommes hallucinantes sont englouties à perte dans le béton et le goudron sans aucun souci de gestion intelligente des deniers publics !</p>
<p style="text-align: justify">Europe Écologie &#8211; Les Verts Alsace appelle donc les révolté·e·s du 17 novembre à agir avec les militant·e·s écologistes pour imposer la taxation du kérosène des avions et du fioul des navires ; à réclamer du gouvernement l&rsquo;orientation de la totalité des taxes perçues dans la transition écologique ; à se battre avec nous pour la mise en place d&rsquo;un réseau de car régional cohérent, efficace et attractif, notamment en faveur des zones rurales isolées et des vallées vosgiennes ; à réclamer un moratoire sur l&rsquo;extension des surfaces commerciales dans les périphéries des grandes villes, véritables pompes à fric ; à lutter contre la fermeture des services publics de proximité, des bureaux de poste, des épiceries, des cabinets médicaux&#8230; dans les villages et les petites villes.</p>
<p style="text-align: justify">Nous appelons aussi toutes celles et ceux qui, lassé·e·s par la persistance de cette politique du tout-routier de l&rsquo;État et de ses supplétifs régionaux et qui souhaiteraient, comme nous, faire payer les constructeurs-arnaqueurs, à porter un gilet vert ce samedi 17 novembre et après, en voiture ou mieux encore à vélo !</p>
<p style="text-align: justify">
<p style="text-align: justify"><span style="font-size: 10pt">Cécile GERMAIN-ECUER et Mickaël KUGLER, co-secrétaires d&rsquo;EELV Alsace</span></p>

                    [category@term] => Actualité
                    [date_timestamp] => 1542357144
                )

            [5] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Appel pour libération de tous les enfants palestiniens dans les prisons de l’occupation israélienne
                    [link#] => 1
                    [link] => http://alsace.eelv.fr/appel-pour-liberation-de-tous-les-enfants-palestiniens-dans-les-prisons-de-loccupation-israelienne/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 08 Nov 2018 10:09:36 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => EELV Alsace
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actualité
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Actualité
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://alsace.eelv.fr/?p=3546
                    [description#] => 1
                    [description] => &#160;

 - - &#62; LIEN VERS LA&#160;PÉTITION &#60; - - 




                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p>&nbsp;</p>
<p><a href="http://liberez-enfants-palestiniens.fr/petition/?signe=oui" target="_blank" rel="noopener"> &#8211; &#8211; &gt; LIEN VERS LA PÉTITION &lt; &#8211; &#8211; </a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="http://alsace.eelv.fr/appel-pour-liberation-de-tous-les-enfants-palestiniens-dans-les-prisons-de-loccupation-israelienne/flyer-meeting-palestine-12-nov-strasbourg/" rel="attachment wp-att-3548"><img class="alignnone size-full wp-image-3548" src="https://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg.jpg" alt="" width="3289" height="2257" srcset="http://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg.jpg 3289w, http://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg-300x206.jpg 300w, http://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg-768x527.jpg 768w, http://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg-1024x703.jpg 1024w, http://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg-600x412.jpg 600w" sizes="(max-width: 3289px) 100vw, 3289px" /></a></p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => &#160;

 - - &#62; LIEN VERS LA&#160;PÉTITION &#60; - - 




                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p>&nbsp;</p>
<p><a href="http://liberez-enfants-palestiniens.fr/petition/?signe=oui" target="_blank" rel="noopener"> &#8211; &#8211; &gt; LIEN VERS LA PÉTITION &lt; &#8211; &#8211; </a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="http://alsace.eelv.fr/appel-pour-liberation-de-tous-les-enfants-palestiniens-dans-les-prisons-de-loccupation-israelienne/flyer-meeting-palestine-12-nov-strasbourg/" rel="attachment wp-att-3548"><img class="alignnone size-full wp-image-3548" src="https://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg.jpg" alt="" width="3289" height="2257" srcset="http://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg.jpg 3289w, http://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg-300x206.jpg 300w, http://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg-768x527.jpg 768w, http://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg-1024x703.jpg 1024w, http://alsace.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/858/files/2018/11/FLYER-Meeting-Palestine-12-nov-Strasbourg-600x412.jpg 600w" sizes="(max-width: 3289px) 100vw, 3289px" /></a></p>

                    [category@term] => Actualité
                    [date_timestamp] => 1541671776
                )

            [6] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => L’AVENIR DE L’ALSACE
                    [link#] => 1
                    [link] => http://alsace.eelv.fr/lavenir-de-lalsace/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 08 Nov 2018 08:51:19 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => EELV Alsace
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actualité
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Actualité
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://alsace.eelv.fr/?p=3544
                    [description#] => 1
                    [description] => En ce&#160;mois de&#160;novembre 2018, centenaire de&#160;la fin de&#160;la Grande Guerre, les Présidents allemand et&#160;français se&#160;sont retrouvés à la&#160;cathédrale de&#160;Strasbourg. Ils y&#160;ont rappelé la&#160;volonté des deux pays de&#160;tirer les leçons du&#160;passé pour avancer ensemble. Or, si&#160;nous, Europe-Ecologie –... <a href='http://alsace.eelv.fr/lavenir-de-lalsace/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p style="text-align: justify">En ce mois de novembre 2018, centenaire de la fin de la Grande Guerre, les Présidents allemand et français se sont retrouvés à la cathédrale de Strasbourg. Ils y ont rappelé la volonté des deux pays de tirer les leçons du passé pour avancer ensemble. Or, si nous, Europe-Ecologie – Les Verts Alsace, ne pouvons qu’appuyer de telles intentions, l&rsquo;ordre des priorités esquissé ces derniers jours a de quoi nous inquiéter.<span id="more-3544"></span></p>
<p style="text-align: justify">En effet, le choix des rencontres du Président français est lourd de sens : alors que dix grévistes de la faim anti GCO demandaient audience, c’est Roland Mack, businessman du loisir et propriétaire d&rsquo;Europa Park qui fut reçu.</p>
<p style="text-align: justify">Alors qu’il est possible de booster les relations transfrontalières, en réaffirmant avec force la volonté de ré-ouvrir la ligne ferroviaire Colmar-Breisach, les échanges se sont donc cantonnés à évoquer un projet de desserte par téléphérique du parc de loisir d&rsquo;Europa Park !</p>
<p style="text-align: justify">Europe-Ecologie Les-Verts Alsace déplore que la prise en compte des enjeux réels du territoire ne soit pas davantage de mise chez les « bâtisseurs » de la nouvelle Collectivité Européenne d&rsquo;Alsace – CEA. Plutôt que de s&rsquo;enthousiasmer pour un visuel commun sur les plaques minéralogiques, n&rsquo;est-il pas plus pressant de parler ouvertement d&rsquo;écotaxe et de tourner le dos au tout routier : GCO, barreau A35-A5, déviation Altkirch-Mulhouse-Burnhaupt&#8230; ?</p>
<p style="text-align: justify">Les alsacien·ne·s demandent des alternatives crédibles aux coûteux déplacements individuels. Dimanche dernier, une importante foule de soutien aux grévistes de la faim demandait un moratoire sur le projet du GCO : seront-ils entendus ? Rien n&rsquo;est moins sûr.  Il est grand temps que les ministres et le Président de la République tiennent compte des préoccupations des alsacien·ne·s en matière d&rsquo;environnement comme de santé publique. L&rsquo;Alsace mérite mieux que de la poudre aux yeux !</p>
<p style="text-align: justify">
<p style="text-align: justify"><span style="font-size: 10pt">Le BER d&rsquo;EELV Alsace</span><br />
<span style="font-size: 10pt">Philippe AULLEN, Cécile GERMAIN, Mélanie GOERKE, Alexandre GONÇALVES, Michaël KUGLER, Loïc MINERY, Christelle SYLLAS</span></p>
<p style="text-align: justify">

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => En ce&#160;mois de&#160;novembre 2018, centenaire de&#160;la fin de&#160;la Grande Guerre, les Présidents allemand et&#160;français se&#160;sont retrouvés à la&#160;cathédrale de&#160;Strasbourg. Ils y&#160;ont rappelé la&#160;volonté des deux pays de&#160;tirer les leçons du&#160;passé pour avancer ensemble. Or, si&#160;nous, Europe-Ecologie –... <a href='http://alsace.eelv.fr/lavenir-de-lalsace/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p style="text-align: justify">En ce mois de novembre 2018, centenaire de la fin de la Grande Guerre, les Présidents allemand et français se sont retrouvés à la cathédrale de Strasbourg. Ils y ont rappelé la volonté des deux pays de tirer les leçons du passé pour avancer ensemble. Or, si nous, Europe-Ecologie – Les Verts Alsace, ne pouvons qu’appuyer de telles intentions, l&rsquo;ordre des priorités esquissé ces derniers jours a de quoi nous inquiéter.<span id="more-3544"></span></p>
<p style="text-align: justify">En effet, le choix des rencontres du Président français est lourd de sens : alors que dix grévistes de la faim anti GCO demandaient audience, c’est Roland Mack, businessman du loisir et propriétaire d&rsquo;Europa Park qui fut reçu.</p>
<p style="text-align: justify">Alors qu’il est possible de booster les relations transfrontalières, en réaffirmant avec force la volonté de ré-ouvrir la ligne ferroviaire Colmar-Breisach, les échanges se sont donc cantonnés à évoquer un projet de desserte par téléphérique du parc de loisir d&rsquo;Europa Park !</p>
<p style="text-align: justify">Europe-Ecologie Les-Verts Alsace déplore que la prise en compte des enjeux réels du territoire ne soit pas davantage de mise chez les « bâtisseurs » de la nouvelle Collectivité Européenne d&rsquo;Alsace – CEA. Plutôt que de s&rsquo;enthousiasmer pour un visuel commun sur les plaques minéralogiques, n&rsquo;est-il pas plus pressant de parler ouvertement d&rsquo;écotaxe et de tourner le dos au tout routier : GCO, barreau A35-A5, déviation Altkirch-Mulhouse-Burnhaupt&#8230; ?</p>
<p style="text-align: justify">Les alsacien·ne·s demandent des alternatives crédibles aux coûteux déplacements individuels. Dimanche dernier, une importante foule de soutien aux grévistes de la faim demandait un moratoire sur le projet du GCO : seront-ils entendus ? Rien n&rsquo;est moins sûr.  Il est grand temps que les ministres et le Président de la République tiennent compte des préoccupations des alsacien·ne·s en matière d&rsquo;environnement comme de santé publique. L&rsquo;Alsace mérite mieux que de la poudre aux yeux !</p>
<p style="text-align: justify">
<p style="text-align: justify"><span style="font-size: 10pt">Le BER d&rsquo;EELV Alsace</span><br />
<span style="font-size: 10pt">Philippe AULLEN, Cécile GERMAIN, Mélanie GOERKE, Alexandre GONÇALVES, Michaël KUGLER, Loïc MINERY, Christelle SYLLAS</span></p>
<p style="text-align: justify">

                    [category@term] => Actualité
                    [date_timestamp] => 1541667079
                )

            [7] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => COLLECTIVITÉ D’ALSACE
                    [link#] => 1
                    [link] => http://alsace.eelv.fr/collectivite-dalsace/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 08 Nov 2018 08:48:52 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => EELV Alsace
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actualité
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Actualité
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://alsace.eelv.fr/?p=3541
                    [description#] => 1
                    [description] => Europe-Ecologie - Les Verts Alsace prend note de&#160;l'option choisie par le&#160;gouvernement avec la&#160;collectivité unique dotée de&#160;compétences particulières. Si&#160;la fusion des départements nous semble une bonne chose, quel regret de&#160;ne pas voir se&#160;concrétiser une Euro-région plus intégrée. Ce&#160;statut aurait assuré une capacité d'action... <a href='http://alsace.eelv.fr/collectivite-dalsace/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p style="text-align: justify">Europe-Ecologie &#8211; Les Verts Alsace prend note de l&rsquo;option choisie par le gouvernement avec la collectivité unique dotée de compétences particulières. Si la fusion des départements nous semble une bonne chose, quel regret de ne pas voir se concrétiser une Euro-région plus intégrée. Ce statut aurait assuré une capacité d&rsquo;action dans des domaines où la lenteur de l&rsquo;administration, voire l&rsquo;inaction de l&rsquo;État, sont aujourd&rsquo;hui préjudiciables.<span id="more-3541"></span></p>
<p style="text-align: justify">L&rsquo;exemple caricatural de l&rsquo;écotaxe nous vient immédiatement à l&rsquo;esprit; espérons tout de même qu&rsquo;une compétence spécifique dédiée à une taxe sur les poids-lourds en transit est envisagée, sans quoi il s&rsquo;agirait d&rsquo;un coup d&rsquo;épée dans l&rsquo;eau.</p>
<p style="text-align: justify">Une Euro-région permettrait de tourner la page du nucléaire à Fessenheim au plus vite sans avoir, au contraire de certain·e·s élu·e·s alsacien·ne·s, à défendre l&rsquo;installation jusqu&rsquo;au bout et de concert avec EDF. Sans oublier le GCO imposé d&rsquo;en haut par l&rsquo;État, Vinci et des élu·e·s locau·x plus jacobins que ce qu&rsquo;ils·elles veulent nous faire croire !</p>
<p style="text-align: justify">Sans moyens supplémentaires, sans élections avec une part de proportionnelle et sans action concertée en matière d&rsquo;aménagement du territoire, la nouvelle collectivité peinera à répondre aux attentes de la population.</p>
<p style="text-align: justify">Le Grand Est fut une erreur historique et une perte de temps passé à construire une structure administrative géographiquement incohérente, mais oublier de dresser des ponts sur le Rhin et ne pas prendre la mesure des défis environnementaux qui se posent à nous serait un autre échec cuisant.</p>
<p style="text-align: justify">Oui à l&rsquo;Alsace, mais comme région ouverte et responsable, pas seulement repliée sur elle-même et arcboutée sur une identité !</p>
<p style="text-align: justify">
<p style="text-align: justify"><span style="font-size: 10pt">Le BER d&rsquo;EELV Alsace</span><br />
<span style="font-size: 10pt">Philippe AULLEN, Cécile GERMAIN, Mélanie GOERKE, Alexandre GONÇALVES, Michaël KUGLER, Loïc MINERY, Christelle SYLLAS</span></p>
<p style="text-align: justify">

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Europe-Ecologie - Les Verts Alsace prend note de&#160;l'option choisie par le&#160;gouvernement avec la&#160;collectivité unique dotée de&#160;compétences particulières. Si&#160;la fusion des départements nous semble une bonne chose, quel regret de&#160;ne pas voir se&#160;concrétiser une Euro-région plus intégrée. Ce&#160;statut aurait assuré une capacité d'action... <a href='http://alsace.eelv.fr/collectivite-dalsace/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p style="text-align: justify">Europe-Ecologie &#8211; Les Verts Alsace prend note de l&rsquo;option choisie par le gouvernement avec la collectivité unique dotée de compétences particulières. Si la fusion des départements nous semble une bonne chose, quel regret de ne pas voir se concrétiser une Euro-région plus intégrée. Ce statut aurait assuré une capacité d&rsquo;action dans des domaines où la lenteur de l&rsquo;administration, voire l&rsquo;inaction de l&rsquo;État, sont aujourd&rsquo;hui préjudiciables.<span id="more-3541"></span></p>
<p style="text-align: justify">L&rsquo;exemple caricatural de l&rsquo;écotaxe nous vient immédiatement à l&rsquo;esprit; espérons tout de même qu&rsquo;une compétence spécifique dédiée à une taxe sur les poids-lourds en transit est envisagée, sans quoi il s&rsquo;agirait d&rsquo;un coup d&rsquo;épée dans l&rsquo;eau.</p>
<p style="text-align: justify">Une Euro-région permettrait de tourner la page du nucléaire à Fessenheim au plus vite sans avoir, au contraire de certain·e·s élu·e·s alsacien·ne·s, à défendre l&rsquo;installation jusqu&rsquo;au bout et de concert avec EDF. Sans oublier le GCO imposé d&rsquo;en haut par l&rsquo;État, Vinci et des élu·e·s locau·x plus jacobins que ce qu&rsquo;ils·elles veulent nous faire croire !</p>
<p style="text-align: justify">Sans moyens supplémentaires, sans élections avec une part de proportionnelle et sans action concertée en matière d&rsquo;aménagement du territoire, la nouvelle collectivité peinera à répondre aux attentes de la population.</p>
<p style="text-align: justify">Le Grand Est fut une erreur historique et une perte de temps passé à construire une structure administrative géographiquement incohérente, mais oublier de dresser des ponts sur le Rhin et ne pas prendre la mesure des défis environnementaux qui se posent à nous serait un autre échec cuisant.</p>
<p style="text-align: justify">Oui à l&rsquo;Alsace, mais comme région ouverte et responsable, pas seulement repliée sur elle-même et arcboutée sur une identité !</p>
<p style="text-align: justify">
<p style="text-align: justify"><span style="font-size: 10pt">Le BER d&rsquo;EELV Alsace</span><br />
<span style="font-size: 10pt">Philippe AULLEN, Cécile GERMAIN, Mélanie GOERKE, Alexandre GONÇALVES, Michaël KUGLER, Loïc MINERY, Christelle SYLLAS</span></p>
<p style="text-align: justify">

                    [category@term] => Actualité
                    [date_timestamp] => 1541666932
                )

            [8] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Rapport du GIEC : la responsabilité est politique
                    [link#] => 1
                    [link] => http://alsace.eelv.fr/rapport-du-giec-la-responsabilite-est-politique/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Tue, 09 Oct 2018 07:46:50 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => EELV Alsace
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Communiqués
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Communiqués
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://alsace.eelv.fr/?p=3528
                    [description#] => 1
                    [description] => Le très attendu rapport du&#160;groupe international d’experts sur le&#160;climat est paru ce&#160;8 octobre. Quatre ans après celui qui servit de&#160;base aux négociations de&#160;la COP21 et&#160;donna naissance à l’Accord de&#160;Paris, ce&#160;nouveau rapport sur l’objectif des 1°5C de&#160;réchauffement global moyen sonne l’alarme avec... <a href='http://alsace.eelv.fr/rapport-du-giec-la-responsabilite-est-politique/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p style="text-align: justify">Le très attendu rapport du groupe international d’experts sur le climat est paru ce 8 octobre. Quatre ans après celui qui servit de base aux négociations de la COP21 et donna naissance à l’Accord de Paris, ce nouveau rapport sur l’objectif des 1°5C de réchauffement global moyen sonne l’alarme avec encore plus d’urgence que le précédent. Si certains pays ont tenté d’en interdire ou d’en censurer la sortie, les conclusions sont pour le moins sans appel : il y a urgence à agir.<span id="more-3528"></span></p>
<p style="text-align: justify">Le réchauffement climatique, contrairement à ce que nombre de gouvernements et de lobbies cherchent à faire croire, n’a rien d’une fatalité. Il est le produit de l’action humaine, le fruit de décisions de responsables qui ont préféré la politique de l’autruche à l’action afin de mieux laisser le marché décider au détriment du vivant et de la santé. Faire face à ce dérèglement implique des décisions globales et systémiques : la faute comme la solution sont politiques.</p>
<p style="text-align: justify">L’Accord de Paris soulignait déjà la nécessité d’agir de front, à travers le monde, dans un sursaut commun pour la survie de l’humanité. Trois ans après, la courbe n’est pas infléchie. La France en premier lieu, dont le gouvernement est habile à donner de grandes leçons à l’international sur la nécessité de lutter pour le climat, est revenue en catimini sur ses engagements, du nucléaire aux émissions de carbone, et a fait de l’inaction la base de sa politique environnementale. En réponse, la société civile s’organise et saisit la justice pour faire valoir, qui son droit à respirer un air sain, qui son droit à une terre fertile.</p>
<p style="text-align: justify">Ce qui se joue en cas de dépassement de l’objectif des 1,5°C de réchauffement global, c’est le bouleversement des conditions de vie partout sur le globe : au-delà d’un certain seuil, les écosystèmes seront déséquilibrés et le monde basculerait dans l’inconnu. Le phénomène le plus attendu est la hausse du niveau des mers, mais si le point de rupture est atteint, ce sont de nombreux phénomènes météorologiques et saisonniers qui pourraient changer complètement.</p>
<p style="text-align: justify">Le fait que les 10% les plus riches de la population mondiale soient responsables de quasiment la moitié des pollutions alors que les 50% les plus pauvres ne sont responsables que de 10% des pollutions témoigne d’un conflit d’intérêt patent sur les politiques à mettre en oeuvre. De fait, ces 10% qui dominent l’économie répètent à l’envi et à grand renfort de moyens que l’écologie serait une politique punitive. Les écologistes répondent que la seule punition réelle et palpable est celle qui, par notre inaction, condamne des millions de personnes aujourd’hui et des milliards demain. Augmentation de la faim dans le monde, manque d’accès à l’eau de par sa raréfaction, morts dues à la pollution, pauvreté, perte de la biodiversité, … autant de fléaux bien réels qui ne feront que s’aggraver et toucher de plus en plus de personnes si nous n’agissons pas.</p>
<p style="text-align: justify">Europe Écologie – Les Verts rappelle que les campagnes de culpabilisation à l’encontre de la population sont un moyen de faire oublier que la responsabilité comme la solution sont politiques. Les multinationales qui, par leur action prédatrice, accaparent les terres et polluent eau, terre et air et les responsables politiques qui les laissent agir ont une immense responsabilité dans le gâchis actuel et la catastrophe potentielle. Alors que la France octroie des exonérations d’impôts parfois totales à ces entreprises et à leurs actionnaires, Europe Écologie – Les Verts rappelle que c’est leur action qui a l’impact le plus lourd sur le climat et que ce n’est pas à la population, par l’impôt et au prix de sa santé, de payer pour leurs crimes à l’encontre de l’environnement.</p>
<p style="text-align: justify">La France et l’Europe ont les moyens d’agir et des leviers activables rapidement pour enclencher l’urgente et nécessaire transition requise pour rester sous la barre des 1,5°C degrés de réchauffement. La préservation des zones humides (lacs, rivières, mangroves, etc.), des forêts et des espaces naturels dans leur ensemble est une priorité tant leur capacité à capter naturellement le dioxyde de carbone est forte. C’est l’action humaine qui les fait disparaître, c’est aux politique de les protéger, pas de céder aux sirènes américaines qui voudraient accaparer des terres utiles pour instaurer des captations chimiques de CO2. Ré-ensauvager l’Europe, taxer les pollueurs de façon drastique afin de changer les modes de production, rediriger cet argent vers celles et ceux qui en ont le plus besoin, aider l’agriculture industrielle à faire la transition vers une agriculture biologique et durable, mettre en place le principe pollueur-payeur, en finir avec les projets destructeurs d’espaces naturels et agricoles comme le contournement ouest de Strasbourg et tant d’autres… autant de solutions à portée de main qui ne demandent qu’un peu de courage politique pour être mises en œuvre, créer de l’emploi stable et local et préserver la planète du réchauffement global.</p>
<p style="text-align: justify">Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Le très attendu rapport du&#160;groupe international d’experts sur le&#160;climat est paru ce&#160;8 octobre. Quatre ans après celui qui servit de&#160;base aux négociations de&#160;la COP21 et&#160;donna naissance à l’Accord de&#160;Paris, ce&#160;nouveau rapport sur l’objectif des 1°5C de&#160;réchauffement global moyen sonne l’alarme avec... <a href='http://alsace.eelv.fr/rapport-du-giec-la-responsabilite-est-politique/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p style="text-align: justify">Le très attendu rapport du groupe international d’experts sur le climat est paru ce 8 octobre. Quatre ans après celui qui servit de base aux négociations de la COP21 et donna naissance à l’Accord de Paris, ce nouveau rapport sur l’objectif des 1°5C de réchauffement global moyen sonne l’alarme avec encore plus d’urgence que le précédent. Si certains pays ont tenté d’en interdire ou d’en censurer la sortie, les conclusions sont pour le moins sans appel : il y a urgence à agir.<span id="more-3528"></span></p>
<p style="text-align: justify">Le réchauffement climatique, contrairement à ce que nombre de gouvernements et de lobbies cherchent à faire croire, n’a rien d’une fatalité. Il est le produit de l’action humaine, le fruit de décisions de responsables qui ont préféré la politique de l’autruche à l’action afin de mieux laisser le marché décider au détriment du vivant et de la santé. Faire face à ce dérèglement implique des décisions globales et systémiques : la faute comme la solution sont politiques.</p>
<p style="text-align: justify">L’Accord de Paris soulignait déjà la nécessité d’agir de front, à travers le monde, dans un sursaut commun pour la survie de l’humanité. Trois ans après, la courbe n’est pas infléchie. La France en premier lieu, dont le gouvernement est habile à donner de grandes leçons à l’international sur la nécessité de lutter pour le climat, est revenue en catimini sur ses engagements, du nucléaire aux émissions de carbone, et a fait de l’inaction la base de sa politique environnementale. En réponse, la société civile s’organise et saisit la justice pour faire valoir, qui son droit à respirer un air sain, qui son droit à une terre fertile.</p>
<p style="text-align: justify">Ce qui se joue en cas de dépassement de l’objectif des 1,5°C de réchauffement global, c’est le bouleversement des conditions de vie partout sur le globe : au-delà d’un certain seuil, les écosystèmes seront déséquilibrés et le monde basculerait dans l’inconnu. Le phénomène le plus attendu est la hausse du niveau des mers, mais si le point de rupture est atteint, ce sont de nombreux phénomènes météorologiques et saisonniers qui pourraient changer complètement.</p>
<p style="text-align: justify">Le fait que les 10% les plus riches de la population mondiale soient responsables de quasiment la moitié des pollutions alors que les 50% les plus pauvres ne sont responsables que de 10% des pollutions témoigne d’un conflit d’intérêt patent sur les politiques à mettre en oeuvre. De fait, ces 10% qui dominent l’économie répètent à l’envi et à grand renfort de moyens que l’écologie serait une politique punitive. Les écologistes répondent que la seule punition réelle et palpable est celle qui, par notre inaction, condamne des millions de personnes aujourd’hui et des milliards demain. Augmentation de la faim dans le monde, manque d’accès à l’eau de par sa raréfaction, morts dues à la pollution, pauvreté, perte de la biodiversité, … autant de fléaux bien réels qui ne feront que s’aggraver et toucher de plus en plus de personnes si nous n’agissons pas.</p>
<p style="text-align: justify">Europe Écologie – Les Verts rappelle que les campagnes de culpabilisation à l’encontre de la population sont un moyen de faire oublier que la responsabilité comme la solution sont politiques. Les multinationales qui, par leur action prédatrice, accaparent les terres et polluent eau, terre et air et les responsables politiques qui les laissent agir ont une immense responsabilité dans le gâchis actuel et la catastrophe potentielle. Alors que la France octroie des exonérations d’impôts parfois totales à ces entreprises et à leurs actionnaires, Europe Écologie – Les Verts rappelle que c’est leur action qui a l’impact le plus lourd sur le climat et que ce n’est pas à la population, par l’impôt et au prix de sa santé, de payer pour leurs crimes à l’encontre de l’environnement.</p>
<p style="text-align: justify">La France et l’Europe ont les moyens d’agir et des leviers activables rapidement pour enclencher l’urgente et nécessaire transition requise pour rester sous la barre des 1,5°C degrés de réchauffement. La préservation des zones humides (lacs, rivières, mangroves, etc.), des forêts et des espaces naturels dans leur ensemble est une priorité tant leur capacité à capter naturellement le dioxyde de carbone est forte. C’est l’action humaine qui les fait disparaître, c’est aux politique de les protéger, pas de céder aux sirènes américaines qui voudraient accaparer des terres utiles pour instaurer des captations chimiques de CO2. Ré-ensauvager l’Europe, taxer les pollueurs de façon drastique afin de changer les modes de production, rediriger cet argent vers celles et ceux qui en ont le plus besoin, aider l’agriculture industrielle à faire la transition vers une agriculture biologique et durable, mettre en place le principe pollueur-payeur, en finir avec les projets destructeurs d’espaces naturels et agricoles comme le contournement ouest de Strasbourg et tant d’autres… autant de solutions à portée de main qui ne demandent qu’un peu de courage politique pour être mises en œuvre, créer de l’emploi stable et local et préserver la planète du réchauffement global.</p>
<p style="text-align: justify">Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux</p>

                    [category@term] => Communiqués
                    [date_timestamp] => 1539071210
                )

            [9] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Nobel 2018 : les droits des femmes et des peuples opprimés à l’honneur
                    [link#] => 1
                    [link] => http://alsace.eelv.fr/nobel-2018-les-droits-des-femmes-et-des-peuples-opprimes-a-lhonneur/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Tue, 09 Oct 2018 07:43:12 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => EELV Alsace
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Communiqués
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Communiqués
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://alsace.eelv.fr/?p=3525
                    [description#] => 1
                    [description] => En décernant le&#160;prix Nobel de&#160;la Paix 2018 au&#160;gynécologue congolais Denis Mukwege et&#160;à la&#160;militante irakienne yézidie Nadia Murad, le&#160;Comité Nobel fait le&#160;choix de&#160;dénoncer le&#160;viol comme arme de&#160;guerre. Un&#160;choix très politique et&#160;nécessaire, qui fait écho aux combats féministes de&#160;long... <a href='http://alsace.eelv.fr/nobel-2018-les-droits-des-femmes-et-des-peuples-opprimes-a-lhonneur/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p style="text-align: justify">En décernant le prix Nobel de la Paix 2018 au gynécologue congolais Denis Mukwege et à la militante irakienne yézidie Nadia Murad, le Comité Nobel fait le choix de dénoncer le viol comme arme de guerre. Un choix très politique et nécessaire, qui fait écho aux combats féministes de long cours et soutenu par les écologistes.<span id="more-3525"></span></p>
<p style="text-align: justify">Si le viol est une arme pour asservir les terrains visés ou occupés, l’omerta sur ces pratiques est un outil pour nier le contrôle du corps des femmes. Depuis plusieurs années, historien·ne·s et militant·e·s féministes appellent à prendre conscience du caractère stratégique des viols en temps de guerre et alertent la communauté internationale sur ce fléau.</p>
<p style="text-align: justify">L’an dernier, Denis Mukwege appelait à travers une tribune l’Europe à réagir et à prendre des sanctions drastiques, rappelant que dans la lutte contre les mines antipersonnel et les armes chimiques, la communauté internationale avait su renforcer les normes au travers de moyens légaux et institutionnels. Après le prix Sakharov en 2014, ce Nobel vient renforcer son discours et rappeler que, en temps de guerre comme en d’autres, les femmes sont souvent les premières victimes des bourreaux et des tactiques des prédateurs militaires.</p>
<p style="text-align: justify">Nadia Murad, survivante de l’esclavage sexuel perpétré contre les femmes yézidies par le groupe Etat islamique, a obtenu le prix Sakharov « pour la liberté de l’esprit » en 2016. Incarnant la lutte yézidie, c’est au nom de tous les sévices subis par sa communauté que cette femme au courage incroyable a accueilli ce prix. En lui décernant ce Nobel, c’est aussi sur les luttes des peuples opprimés que le Comité met l’accent et apporte éclairage international et soutien.</p>
<p style="text-align: justify">Ce prix vient rappeler à l’Europe son devoir envers l’humanité et ses engagements pour les droits des femmes à travers le monde. De la seconde guerre mondiale aux milices de Daesh, le corps des femmes est toujours un outil stratégique à profaner, violenter, coloniser. Il est temps de reconnaître ces exactions pour ce qu’elles sont, à savoir des armes de destruction durables, et d’en interdire tout recours, au nom des droits humains.</p>
<p style="text-align: justify"><em>Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole</em></p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => En décernant le&#160;prix Nobel de&#160;la Paix 2018 au&#160;gynécologue congolais Denis Mukwege et&#160;à la&#160;militante irakienne yézidie Nadia Murad, le&#160;Comité Nobel fait le&#160;choix de&#160;dénoncer le&#160;viol comme arme de&#160;guerre. Un&#160;choix très politique et&#160;nécessaire, qui fait écho aux combats féministes de&#160;long... <a href='http://alsace.eelv.fr/nobel-2018-les-droits-des-femmes-et-des-peuples-opprimes-a-lhonneur/'>Lire la&#160;suite</a>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p style="text-align: justify">En décernant le prix Nobel de la Paix 2018 au gynécologue congolais Denis Mukwege et à la militante irakienne yézidie Nadia Murad, le Comité Nobel fait le choix de dénoncer le viol comme arme de guerre. Un choix très politique et nécessaire, qui fait écho aux combats féministes de long cours et soutenu par les écologistes.<span id="more-3525"></span></p>
<p style="text-align: justify">Si le viol est une arme pour asservir les terrains visés ou occupés, l’omerta sur ces pratiques est un outil pour nier le contrôle du corps des femmes. Depuis plusieurs années, historien·ne·s et militant·e·s féministes appellent à prendre conscience du caractère stratégique des viols en temps de guerre et alertent la communauté internationale sur ce fléau.</p>
<p style="text-align: justify">L’an dernier, Denis Mukwege appelait à travers une tribune l’Europe à réagir et à prendre des sanctions drastiques, rappelant que dans la lutte contre les mines antipersonnel et les armes chimiques, la communauté internationale avait su renforcer les normes au travers de moyens légaux et institutionnels. Après le prix Sakharov en 2014, ce Nobel vient renforcer son discours et rappeler que, en temps de guerre comme en d’autres, les femmes sont souvent les premières victimes des bourreaux et des tactiques des prédateurs militaires.</p>
<p style="text-align: justify">Nadia Murad, survivante de l’esclavage sexuel perpétré contre les femmes yézidies par le groupe Etat islamique, a obtenu le prix Sakharov « pour la liberté de l’esprit » en 2016. Incarnant la lutte yézidie, c’est au nom de tous les sévices subis par sa communauté que cette femme au courage incroyable a accueilli ce prix. En lui décernant ce Nobel, c’est aussi sur les luttes des peuples opprimés que le Comité met l’accent et apporte éclairage international et soutien.</p>
<p style="text-align: justify">Ce prix vient rappeler à l’Europe son devoir envers l’humanité et ses engagements pour les droits des femmes à travers le monde. De la seconde guerre mondiale aux milices de Daesh, le corps des femmes est toujours un outil stratégique à profaner, violenter, coloniser. Il est temps de reconnaître ces exactions pour ce qu’elles sont, à savoir des armes de destruction durables, et d’en interdire tout recours, au nom des droits humains.</p>
<p style="text-align: justify"><em>Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole</em></p>

                    [category@term] => Communiqués
                    [date_timestamp] => 1539070992
                )

        )

    [channel] => Array
        (
            [title#] => 1
            [title] => Europe Écologie – Les Verts Alsace
            [atom] => Array
                (
                    [link#] => 1
                    [link@] => href,rel,type
                    [link@href] => http://alsace.eelv.fr/feed/
                    [link@rel] => self
                    [link@type] => application/rss+xml
                )

            [link#] => 1
            [link] => http://alsace.eelv.fr
            [description#] => 1
            [lastbuilddate#] => 1
            [lastbuilddate] => Fri, 07 Dec 2018 09:46:03 +0000
            [language#] => 1
            [language] => fr-FR
            [sy] => Array
                (
                    [updateperiod#] => 1
                    [updateperiod] => hourly
                    [updatefrequency#] => 1
                    [updatefrequency] => 1
                )

            [generator#] => 1
            [generator] => https://wordpress.org/?v=4.9.8
            [tagline#] => 1
            [tagline] => 
            [subtitle#] => 1
            [subtitle] => 
        )

    [textinput] => Array
        (
        )

    [image] => Array
        (
        )

    [feed_type] => RSS
    [feed_version] => 2.0
    [encoding] => UTF-8
    [_source_encoding] => 
    [ERROR] => 
    [WARNING] => 
    [_ATOM_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => content
            [1] => summary
            [2] => title
            [3] => info
            [4] => tagline
            [5] => copyright
            [6] => rights
            [7] => subtitle
        )

    [_XHTML_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => body
            [1] => div
        )

    [_KNOWN_ENCODINGS] => Array
        (
            [0] => UTF-8
            [1] => US-ASCII
            [2] => ISO-8859-1
        )

    [stack] => Array
        (
        )

    [inchannel] => 
    [initem] => 
    [incontent] => Array
        (
        )

    [exclude_top] => 
    [intextinput] => 
    [inimage] => 
    [current_namespace] => 
    [current_category] => 0
    [last_modified] => Fri, 07 Dec 2018 09:46:03 GMT

    [etag] => "2d7483bdfd0e53bbc4cee216d887779a"

    [rss_origin] => 5
)