Index Strasbourg curieux Strasbourg à la loupe

Agenda curieux :: Actu des sites Strasbourgeois :: Hébergement strasbourgeois

Strasbourg à la loupe » CUEJ.info

Sites

23533 articles (22719 non lus) dans 281 sites

Exposition Exposition (1277 non lus)
Concert / soirée Concert / soirée (1651 non lus)
Guide / média Guide / média (7652 non lus)
Média_vidéo Média_vidéo (913 non lus)
Projection Projection (32 non lus)
Politique / social Politique / social (6034 non lus)
théâtre théâtre (697 non lus)
Artiste Artiste (181 non lus)
Inclassables Inclassables (212 non lus)
Edition/bd/imprimerie Edition/bd/imprimerie (1260 non lus)
Vélo transport Vélo transport (909 non lus)
Monde Numérique Monde Numérique (644 non lus)
Monde Numérique Média Monde Numérique Média (316 non lus)
Nature et Agriculture Nature et Agriculture (708 non lus)
Vie/assoc Quartiers Vie/assoc Quartiers (233 non lus)
 «  Expand/Collapse
MagpieRSS Object
(
    [parser] => Resource id #19
    [current_item] => Array
        (
        )

    [items] => Array
        (
            [0] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Débats d'urbanisme pour l'après Huron
                    [link#] => 1
                    [link] => http://www.cuej.info/blogs/debats-durbanisme-pour-lapres-huron
                    [description#] => 1
                    [description] => <div class="field field-name-field-hybrid-content field-type-text-long field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"> <p dir="ltr" id="docs-internal-guid-95832c9a-1697-9152-7fc6-5648487ac461"><span class="cuej-chapo">L'usine Huron va déménager en 2019 pour aller s'implanter à Eschau, un peu plus au sud. Sur l'espace libéré, 20 000 mètres carrés en plein centre-ville, des logements pour 400 personnes et des commerces prendront place. Le projet a été présenté jeudi soir aux Illkirchois, loin d'être tous conquis.</span></p>
<p dir="ltr">Dès 20 heures, jeudi 12 octobre, la salle des fêtes de la commune ouvre ses portes aux habitants venus assister à la présentation du projet et en débattre. Au total, ce sont près de 180 personnes qui garnissent les rangées de chaises disposées face à l'écran installé pour l'occasion. Les représentants du promoteur immobilier Stradim, qui gère le projet, et l'adjoint au maire en charge de l'urbanisme, Bernard Luttman, présentent le futur du site.</p>
<p> </p>
<p dir="ltr">Fin 2019, la démolition de l'usine pourra commencer et la construction des logements suivra, pour une livraison prévue en 2022. Stradim et ses architectes voient les choses en grand. Et en vert aussi. Cinq bâtiments sont envisagés (d'une hauteur maximale de 23 mètres), qui encadreront une zone centrale destinée à accueillir un parc de 75 mètres de long sur 60 de large. L'objectif est de loger 400 personnes tout autour de ce puits de végétation. Le sud du site, près du terminus du tram ligne A et de la salle des fêtes, sera transformé en parking de 100 places avec un corridor piéton pour accéder à une passerelle au-dessus de l'Ill, en direction de la Vill'A. Les rez-de-chaussées des bâtiments tournés sur la route de Lyon, artère importante de la commune, seront réservés au commerce pour une surface de 2 000 m².</p>
<p dir="ltr"><span class="cuej-intertitre">« Les architectes s'éclatent »</span></p>
<p dir="ltr">Les réactions dans l'audience sont mitigées. Quelques sujets de tensions émergent assez rapidement. Les 388 places souterraines réservées aux résidents ne sont pas suffisantes et les 100 publiques au sud seront utilisées <em>« comme parking du tram »</em>. La fermeture du parc le soir pourrait créer un sentiment de ghettoïsation. Mais à l'applaudimètre, le point de crispation le plus fort est l'absence d'uniformité dans l'architecture des bâtiments.</p>
<p><img alt="Déménagement société Huron" class="media-image" height="320" width="480" typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/large/public/demenagement-societe-huron-illkirch-graffenstaden.jpg?itok=5xN5rmu3" /></p>
<p dir="ltr"><span class="cuej-legende">Le site Huron concerné, près du terminus du tram A.</span></p>
<p dir="ltr"> </p>
<p dir="ltr"><em>« Les architectes s'éclatent mais il n'y a pas de cohérence au projet</em>, s'inquiète Alfonsa Alfano, du groupe Illkirch-Graffenstaden en marche ! (opposition au maire Claude Froehly). <em>On perd l'identité du site, son aspect historique. »</em> La sortie fait mouche et est longuement applaudie. En cause, le souhait de la Ville d'avoir une architecture particulière pour chacun des cinq bâtiments. <em>« Les gens nous demandent de la variété, ils ne veulent plus des grands ensembles uniformes, comme dans les années 1960 par exemple »</em>, réagit Bernard Luttman.</p>
<p dir="ltr">Les deux architectes présents hier se sont réfugiés derrière la commande de la mairie. Mais cette réunion leur a permis de mesurer l'attente des Illkirchois sur ce grand projet immobilier. La problématique est bien notée par l'adjoint en charge de l'urbanisme, qui encourage ses administrés à venir participer aux ateliers « ville de demain » mis en place en juillet. Un moyen pour les habitants de partager leur vision de l'urbanisme.</p>
<p dir="ltr" style="text-align: right;"><span class="cuej-signature">Clément Nicolas.</span></p>
 </div></div></div>
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 13 Oct 2017 17:31:25 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => clement.nicolas
                        )

                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => 13653 at http://www.cuej.info
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://www.cuej.info/blogs/debats-durbanisme-pour-lapres-huron#comments
                    [summary#] => 1
                    [summary] => <div class="field field-name-field-hybrid-content field-type-text-long field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"> <p dir="ltr" id="docs-internal-guid-95832c9a-1697-9152-7fc6-5648487ac461"><span class="cuej-chapo">L'usine Huron va déménager en 2019 pour aller s'implanter à Eschau, un peu plus au sud. Sur l'espace libéré, 20 000 mètres carrés en plein centre-ville, des logements pour 400 personnes et des commerces prendront place. Le projet a été présenté jeudi soir aux Illkirchois, loin d'être tous conquis.</span></p>
<p dir="ltr">Dès 20 heures, jeudi 12 octobre, la salle des fêtes de la commune ouvre ses portes aux habitants venus assister à la présentation du projet et en débattre. Au total, ce sont près de 180 personnes qui garnissent les rangées de chaises disposées face à l'écran installé pour l'occasion. Les représentants du promoteur immobilier Stradim, qui gère le projet, et l'adjoint au maire en charge de l'urbanisme, Bernard Luttman, présentent le futur du site.</p>
<p> </p>
<p dir="ltr">Fin 2019, la démolition de l'usine pourra commencer et la construction des logements suivra, pour une livraison prévue en 2022. Stradim et ses architectes voient les choses en grand. Et en vert aussi. Cinq bâtiments sont envisagés (d'une hauteur maximale de 23 mètres), qui encadreront une zone centrale destinée à accueillir un parc de 75 mètres de long sur 60 de large. L'objectif est de loger 400 personnes tout autour de ce puits de végétation. Le sud du site, près du terminus du tram ligne A et de la salle des fêtes, sera transformé en parking de 100 places avec un corridor piéton pour accéder à une passerelle au-dessus de l'Ill, en direction de la Vill'A. Les rez-de-chaussées des bâtiments tournés sur la route de Lyon, artère importante de la commune, seront réservés au commerce pour une surface de 2 000 m².</p>
<p dir="ltr"><span class="cuej-intertitre">« Les architectes s'éclatent »</span></p>
<p dir="ltr">Les réactions dans l'audience sont mitigées. Quelques sujets de tensions émergent assez rapidement. Les 388 places souterraines réservées aux résidents ne sont pas suffisantes et les 100 publiques au sud seront utilisées <em>« comme parking du tram »</em>. La fermeture du parc le soir pourrait créer un sentiment de ghettoïsation. Mais à l'applaudimètre, le point de crispation le plus fort est l'absence d'uniformité dans l'architecture des bâtiments.</p>
<p><img alt="Déménagement société Huron" class="media-image" height="320" width="480" typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/large/public/demenagement-societe-huron-illkirch-graffenstaden.jpg?itok=5xN5rmu3" /></p>
<p dir="ltr"><span class="cuej-legende">Le site Huron concerné, près du terminus du tram A.</span></p>
<p dir="ltr"> </p>
<p dir="ltr"><em>« Les architectes s'éclatent mais il n'y a pas de cohérence au projet</em>, s'inquiète Alfonsa Alfano, du groupe Illkirch-Graffenstaden en marche ! (opposition au maire Claude Froehly). <em>On perd l'identité du site, son aspect historique. »</em> La sortie fait mouche et est longuement applaudie. En cause, le souhait de la Ville d'avoir une architecture particulière pour chacun des cinq bâtiments. <em>« Les gens nous demandent de la variété, ils ne veulent plus des grands ensembles uniformes, comme dans les années 1960 par exemple »</em>, réagit Bernard Luttman.</p>
<p dir="ltr">Les deux architectes présents hier se sont réfugiés derrière la commande de la mairie. Mais cette réunion leur a permis de mesurer l'attente des Illkirchois sur ce grand projet immobilier. La problématique est bien notée par l'adjoint en charge de l'urbanisme, qui encourage ses administrés à venir participer aux ateliers « ville de demain » mis en place en juillet. Un moyen pour les habitants de partager leur vision de l'urbanisme.</p>
<p dir="ltr" style="text-align: right;"><span class="cuej-signature">Clément Nicolas.</span></p>
 </div></div></div>
                    [content] => 
                    [date_timestamp] => 1507915885
                )

            [1] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Atelier 2017 "Documentaire radio"
                    [link#] => 1
                    [link] => http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio
                    [description#] => 1
                    [description] => <div class="panel-display panel-2col-bricks clearfix" >
  <div class="panel-panel panel-col-top">
    <div class="inside"><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <p><span class="cuej-intertitre">Dans cet atelier, les étudiants sont sensibilisés au format long radiophonique et réalisent un documentaire de 20 minutes. Seule contrainte, il doit être composé majoritairement de paroles d'anonymes, c'est-à-dire que les gens qui s'y expriment ne doivent le faire qu'à titre personnel et non à travers une fonction.</span></p>
   </div>

  
  </div>
</div>
  </div>
  <div class="center-wrapper">
    <div class="panel-panel panel-col-first">
      <div class="inside"><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Engloutis</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif;">Par <span class="cuej-signature">Noémie Philippot</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif;">Au début des années 70, les bulldozers secouent la campagne marnaise : on creuse le Lac du Der-Chantecoq, un réservoir pour préserver Paris des crues de la Seine. Trois villages, Champaubert-aux-Bois, Nuisement-aux-Bois et Chantecoq, disparaissent. Il n’en reste plus que quelques traces quand le réservoir se vide, en hiver. Aujourd’hui, on apprend cette histoire aux enfants de la région, comme si elle n’existait que dans les livres. Pourtant, 40 ans après, le souvenir de ces villages est encore vif dans la mémoire des derniers habitants.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/engloutis"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/noemie_philippot_photo2_0.png?itok=skUrvvWo" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Renaissance</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Par <span class="cuej-signature"><span style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: small-caps; font-weight: normal; font-size: 13.8px; font-family: Arial, sans-serif;">Tatiana Geiselmann</span></span></p>
<p>Pendant sa grossesse, Isabel a écrit une lettre à son futur enfant. Une lettre pour lui expliquer son histoire, sa rencontre avec Antoine, leur amour, leurs maladies, sa descente aux enfers. A la voir aujourd'hui, on ne soupçonne pas qu'Isabel est passée par une anorexie si profonde, qu'elle a frôlé la mort.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/renaissance"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/renaissanceimage.png?itok=tZEhqKnV" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>À 300m de la Grand’Place</h4>
<p>Par <span class="cuej-signature">Clémence Dubois</span></p>
<p>Molenbeek est l’une des 21 communes de Bruxelles. Parmi les 500 Belges partis faire le djihad, 80 viennent de Molenbeek… Un an après les attentats qui ont mis le quartier au cœur de l’actualité, les camions des journalistes ont disparu et les habitants reprennent peu à peu leur vie. Zohair, un commerçant, Malika, mère de trois enfants, et Ibrahim, fondateur de Molengeek, une startup made in Molenbeek, livrent leur vision du quartier.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/300m-de-la-grandplace"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/grandplace.png?itok=5sJJ0Pi_" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Jeunes en libre service</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif;">Par <span class="cuej-signature">Jordan Myzyczka</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif;">Karim, 22 ans, a décidé de faire une pause dans ses études après un master d’histoire et de relations internationales. Il officie actuellement dans un service civique auprès de jeunes enfants. Laura a postulé à des missions de service civique. Sans emploi après avoir terminé ses études, elle est sortie dégoûtée de ses recherches, candidater est plus difficile que prévu. Ils étaient 60 000 au moment de sa création en 2010, ils pourraient être 350 000 à l’horizon 2018.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/jeunes-en-libre-service"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/jeunelibreserviceimage.png?itok=s2iHbn2z" width="830" height="467" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Les îles du plaisir</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Par <span style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: small-caps; font-weight: normal; font-size: 13.8px; font-family: Arial, sans-serif;">Mélanie Kuszelewicz</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Le plaisir sexuel féminin : une île mystérieuse, insondable, luxuriante. Trois femmes se confient… Jula, Jeanne et Marie parlent de masturbation, d'orgasme, d'angoisse, de club libertin et d'excision.<br />Une série documentaire illustrée par Etienne Ciquier.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/les-iles-du-plaisir"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/ileduplaisir.png?itok=bXmpzHSR" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
</div>
    </div>

    <div class="panel-panel panel-col-last">
      <div class="inside"><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Les mystères du feu</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Par <span class="cuej-signature"><span style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: small-caps; font-weight: normal; font-size: 13.8px; font-family: Arial, sans-serif;">Theresa Steudel</span></span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Ils posent leurs mains sans rien dire et ils enlèvent la douleur. Les coupeurs de feu savent soigner les brûlures, inflammations, zonas ou verrues. Médecine, magie ou charlatanisme ? Ce don reste un mystère, inexplicable pour les médecins. Pourtant, cela marche, avec les adultes comme avec les enfants ou les animaux. Témoignages de Manue et sa cousine Simone sur leur pratique, et de Romain sur son accident.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/les-mysteres-du-feu"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/mysterefeu.png?itok=ts6zc06l" width="830" height="535" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Sans raison</h4>
<p>Par <span class="cuej-signature">Clotilde Brunet</span></p>
<p>30 ans d'âge les séparent. Quand ils se sont rencontrés, elle gagnait sa vie comme escort-girl. Lui souffre d'une amyotrophie spinale depuis sa naissance, et ses muscles ne se sont pas développés. Un ventilateur l'aide à respirer et rythme leur vie. Jill et Marcel Nuss s'aiment, sans raison.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/sans-raison"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/sansraisonimage.png?itok=127VTY2j" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Le silence en héritage</h4>
<p>Par <span class="cuej-signature">Pierre-Antoine Lefort</span></p>
<p>Tout est parti d’une conversation avec son père lorsqu’il était enfant. Des années plus tard, Sébastien a décidé de partir sur les traces du passé de sa famille. Pendant dix ans, il a enquêté sur l’enfance de sa grand-mère pendant la Seconde Guerre Mondiale, ses origines juives. Sans jamais en parler à personne.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/le-silence-en-heritage"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/silenceheritage.png?itok=iNS6ZORg" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Duo à l'équilibre</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Par <span style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: small-caps; font-weight: normal; font-size: 13.8px; font-family: Arial, sans-serif;">Juliette Buchez</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Jeannette est une enfant de la balle. Longtemps, la sédentarité a effrayé la clown fil-de-fériste. David, lui, a grandi dans un milieu plus traditionnel, mais très tôt le monde du spectacle l'attire.<br />A la recherche d'un régisseur pour le Cirque Lazulli, Jeannette rencontre David. Aujourd'hui mariés, ils travaillent ensemble au sein de leur compagnie de cirque et Jeannette a accepté de poser ses valises de temps à autre dans la maison qu'ils ont acquise... même s'il y a toujours une caravane dans le jardin.<br />Un pied sur terre, un pied sur les routes, le couple, réuni par la même passion, vit au rythme de ses spectacles.Juliette Buchez</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/duo-lequilibre"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/duoalequilibre.png?itok=IyD3GlSJ" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Il en faut pneu pour être heureux</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Par <span style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: small-caps; font-weight: normal; font-size: 13.8px; font-family: Arial, sans-serif;">Maxime Nauche</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Construire une maison écologique pour 60 000 euros. Paulo et Sophie Azevedo se sont lancés ce défi début 2016. Pour y arriver, tous les moyens sont bons : les matériaux utilisés sont parfois surprenants.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/il-en-faut-pneu-pour-etre-heureux"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/pneupouretreheureux.png?itok=gGRtvHa2" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
</div>
    </div>
  </div>
  <div class="panel-panel panel-col-middle">
    <div class="inside"><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <div class="module-summary">
    <h4 class="title">Atelier 2017 &quot;documentaire radio&quot;</h4>
    <!--[if IE]><div class="ie"><![endif]--><ul class="menu jquerymenu"><li  class="first"><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/engloutis">Engloutis</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/renaissance">Renaissance</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/les-mysteres-du-feu">Les mystères du feu</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/sans-raison">Sans raison</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/le-silence-en-heritage">Le silence en héritage</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/duo-lequilibre">Duo à l&#039;équilibre</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/les-iles-du-plaisir">Les îles du plaisir</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/300m-de-la-grandplace">À 300m de la Grand’Place </a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/jeunes-en-libre-service">Jeunes en libre service</a></li><li  class="last"><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/il-en-faut-pneu-pour-etre-heureux">Il en faut pneu pour être heureux</a></li></ul><!--[if IE]></div><![endif]-->    <span class="mask-corner-border"></span>
    <span class="mask-corner"></span>
</div>  </div>

  
  </div>
</div>
  </div>
  <div class="center-wrapper">
    <div class="panel-panel panel-col-first">
      <div class="inside"></div>
    </div>

    <div class="panel-panel panel-col-last">
      <div class="inside"></div>
    </div>
  </div>
  <div class="panel-panel panel-col-bottom">
    <div class="inside"></div>
  </div>
</div>

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 14 Sep 2017 12:38:07 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => j.galen
                        )

                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => 13429 at http://www.cuej.info
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio#comments
                    [summary#] => 1
                    [summary] => <div class="panel-display panel-2col-bricks clearfix" >
  <div class="panel-panel panel-col-top">
    <div class="inside"><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <p><span class="cuej-intertitre">Dans cet atelier, les étudiants sont sensibilisés au format long radiophonique et réalisent un documentaire de 20 minutes. Seule contrainte, il doit être composé majoritairement de paroles d'anonymes, c'est-à-dire que les gens qui s'y expriment ne doivent le faire qu'à titre personnel et non à travers une fonction.</span></p>
   </div>

  
  </div>
</div>
  </div>
  <div class="center-wrapper">
    <div class="panel-panel panel-col-first">
      <div class="inside"><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Engloutis</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif;">Par <span class="cuej-signature">Noémie Philippot</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif;">Au début des années 70, les bulldozers secouent la campagne marnaise : on creuse le Lac du Der-Chantecoq, un réservoir pour préserver Paris des crues de la Seine. Trois villages, Champaubert-aux-Bois, Nuisement-aux-Bois et Chantecoq, disparaissent. Il n’en reste plus que quelques traces quand le réservoir se vide, en hiver. Aujourd’hui, on apprend cette histoire aux enfants de la région, comme si elle n’existait que dans les livres. Pourtant, 40 ans après, le souvenir de ces villages est encore vif dans la mémoire des derniers habitants.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/engloutis"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/noemie_philippot_photo2_0.png?itok=skUrvvWo" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Renaissance</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Par <span class="cuej-signature"><span style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: small-caps; font-weight: normal; font-size: 13.8px; font-family: Arial, sans-serif;">Tatiana Geiselmann</span></span></p>
<p>Pendant sa grossesse, Isabel a écrit une lettre à son futur enfant. Une lettre pour lui expliquer son histoire, sa rencontre avec Antoine, leur amour, leurs maladies, sa descente aux enfers. A la voir aujourd'hui, on ne soupçonne pas qu'Isabel est passée par une anorexie si profonde, qu'elle a frôlé la mort.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/renaissance"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/renaissanceimage.png?itok=tZEhqKnV" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>À 300m de la Grand’Place</h4>
<p>Par <span class="cuej-signature">Clémence Dubois</span></p>
<p>Molenbeek est l’une des 21 communes de Bruxelles. Parmi les 500 Belges partis faire le djihad, 80 viennent de Molenbeek… Un an après les attentats qui ont mis le quartier au cœur de l’actualité, les camions des journalistes ont disparu et les habitants reprennent peu à peu leur vie. Zohair, un commerçant, Malika, mère de trois enfants, et Ibrahim, fondateur de Molengeek, une startup made in Molenbeek, livrent leur vision du quartier.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/300m-de-la-grandplace"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/grandplace.png?itok=5sJJ0Pi_" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Jeunes en libre service</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif;">Par <span class="cuej-signature">Jordan Myzyczka</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif;">Karim, 22 ans, a décidé de faire une pause dans ses études après un master d’histoire et de relations internationales. Il officie actuellement dans un service civique auprès de jeunes enfants. Laura a postulé à des missions de service civique. Sans emploi après avoir terminé ses études, elle est sortie dégoûtée de ses recherches, candidater est plus difficile que prévu. Ils étaient 60 000 au moment de sa création en 2010, ils pourraient être 350 000 à l’horizon 2018.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/jeunes-en-libre-service"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/jeunelibreserviceimage.png?itok=s2iHbn2z" width="830" height="467" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Les îles du plaisir</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Par <span style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: small-caps; font-weight: normal; font-size: 13.8px; font-family: Arial, sans-serif;">Mélanie Kuszelewicz</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Le plaisir sexuel féminin : une île mystérieuse, insondable, luxuriante. Trois femmes se confient… Jula, Jeanne et Marie parlent de masturbation, d'orgasme, d'angoisse, de club libertin et d'excision.<br />Une série documentaire illustrée par Etienne Ciquier.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/les-iles-du-plaisir"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/ileduplaisir.png?itok=bXmpzHSR" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
</div>
    </div>

    <div class="panel-panel panel-col-last">
      <div class="inside"><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Les mystères du feu</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Par <span class="cuej-signature"><span style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: small-caps; font-weight: normal; font-size: 13.8px; font-family: Arial, sans-serif;">Theresa Steudel</span></span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Ils posent leurs mains sans rien dire et ils enlèvent la douleur. Les coupeurs de feu savent soigner les brûlures, inflammations, zonas ou verrues. Médecine, magie ou charlatanisme ? Ce don reste un mystère, inexplicable pour les médecins. Pourtant, cela marche, avec les adultes comme avec les enfants ou les animaux. Témoignages de Manue et sa cousine Simone sur leur pratique, et de Romain sur son accident.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/les-mysteres-du-feu"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/mysterefeu.png?itok=ts6zc06l" width="830" height="535" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Sans raison</h4>
<p>Par <span class="cuej-signature">Clotilde Brunet</span></p>
<p>30 ans d'âge les séparent. Quand ils se sont rencontrés, elle gagnait sa vie comme escort-girl. Lui souffre d'une amyotrophie spinale depuis sa naissance, et ses muscles ne se sont pas développés. Un ventilateur l'aide à respirer et rythme leur vie. Jill et Marcel Nuss s'aiment, sans raison.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/sans-raison"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/sansraisonimage.png?itok=127VTY2j" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Le silence en héritage</h4>
<p>Par <span class="cuej-signature">Pierre-Antoine Lefort</span></p>
<p>Tout est parti d’une conversation avec son père lorsqu’il était enfant. Des années plus tard, Sébastien a décidé de partir sur les traces du passé de sa famille. Pendant dix ans, il a enquêté sur l’enfance de sa grand-mère pendant la Seconde Guerre Mondiale, ses origines juives. Sans jamais en parler à personne.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/le-silence-en-heritage"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/silenceheritage.png?itok=iNS6ZORg" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Duo à l'équilibre</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Par <span style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: small-caps; font-weight: normal; font-size: 13.8px; font-family: Arial, sans-serif;">Juliette Buchez</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Jeannette est une enfant de la balle. Longtemps, la sédentarité a effrayé la clown fil-de-fériste. David, lui, a grandi dans un milieu plus traditionnel, mais très tôt le monde du spectacle l'attire.<br />A la recherche d'un régisseur pour le Cirque Lazulli, Jeannette rencontre David. Aujourd'hui mariés, ils travaillent ensemble au sein de leur compagnie de cirque et Jeannette a accepté de poser ses valises de temps à autre dans la maison qu'ils ont acquise... même s'il y a toujours une caravane dans le jardin.<br />Un pied sur terre, un pied sur les routes, le couple, réuni par la même passion, vit au rythme de ses spectacles.Juliette Buchez</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/duo-lequilibre"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/duoalequilibre.png?itok=IyD3GlSJ" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Il en faut pneu pour être heureux</h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Par <span style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: small-caps; font-weight: normal; font-size: 13.8px; font-family: Arial, sans-serif;">Maxime Nauche</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;">Construire une maison écologique pour 60 000 euros. Paulo et Sophie Azevedo se sont lancés ce défi début 2016. Pour y arriver, tous les moyens sont bons : les matériaux utilisés sont parfois surprenants.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/atelier-2017-documentaire-radio/il-en-faut-pneu-pour-etre-heureux"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/pneupouretreheureux.png?itok=gGRtvHa2" width="830" height="553" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
</div>
    </div>
  </div>
  <div class="panel-panel panel-col-middle">
    <div class="inside"><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <div class="module-summary">
    <h4 class="title">Atelier 2017 &quot;documentaire radio&quot;</h4>
    <!--[if IE]><div class="ie"><![endif]--><ul class="menu jquerymenu"><li  class="first"><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/engloutis">Engloutis</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/renaissance">Renaissance</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/les-mysteres-du-feu">Les mystères du feu</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/sans-raison">Sans raison</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/le-silence-en-heritage">Le silence en héritage</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/duo-lequilibre">Duo à l&#039;équilibre</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/les-iles-du-plaisir">Les îles du plaisir</a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/300m-de-la-grandplace">À 300m de la Grand’Place </a></li><li ><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/jeunes-en-libre-service">Jeunes en libre service</a></li><li  class="last"><a href="/radio/atelier-2017-documentaire-radio/il-en-faut-pneu-pour-etre-heureux">Il en faut pneu pour être heureux</a></li></ul><!--[if IE]></div><![endif]-->    <span class="mask-corner-border"></span>
    <span class="mask-corner"></span>
</div>  </div>

  
  </div>
</div>
  </div>
  <div class="center-wrapper">
    <div class="panel-panel panel-col-first">
      <div class="inside"></div>
    </div>

    <div class="panel-panel panel-col-last">
      <div class="inside"></div>
    </div>
  </div>
  <div class="panel-panel panel-col-bottom">
    <div class="inside"></div>
  </div>
</div>

                    [content] => 
                    [date_timestamp] => 1505392687
                )

            [2] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Au domaine Hubert Metz, "le millésime 2017 sera très bon"
                    [link#] => 1
                    [link] => http://www.cuej.info/web-en-continu/au-domaine-hubert-metz-le-millesime-2017-sera-tres-bon
                    [description#] => 1
                    [description] => <!-- -*- mode: html-helper; before-save-hook: nil -*- -->

<div class="panel-display panel-three-four-adaptive clear-block" >
 <!-- 3x3 grid -->
   
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <div id="node-13277" class="node node-module-slideshow paginate-none clearfix">
        <div class="slideshow">
                                    <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_1.jpg?itok=4OCn4qur" alt="Les vignes du domaine d'Hubert Metz." />
                            </a>
                                                <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_2.jpg?itok=qVdxxnf9" alt="La récolte de pinot noir devrait être très bonne. " />
                            </a>
                                                <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_3.jpg?itok=NvkVWqkW" alt="Le domaine d'Hubert Metz comprend 51 parcelles sur 10 hectares." />
                            </a>
                                                <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_4.jpg?itok=BUvGa-1L" alt="La coupe des grappes de pinot blanc s'est faite le 6 septembre." />
                            </a>
                                                <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_5.jpg?itok=wkzlhOLf" alt="La collecte du raisin." />
                            </a>
                                                <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_6.jpg?itok=srXfMmxx" alt="Les caves du domaine." />
                            </a>
                        </div>
    <span class="clearfix"></span>
    <div id="caption-13277" class="caption">LEGENDE</div>
        <div class="description">
         <p style="text-align: center;"><span class="cuej-legende">Le domaine d'Hubert Metz, à Blienschwiller. Photos Thomas Porcheron</span></p>
     </div>
    </div>  </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
     
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <p><span style="font-size: 1.25em; font-weight: bold; text-align: justify;">Les vendanges ont commencé très tôt en 2017. Une conséquence du réchauffement climatique, qui bouleverse l'identité des vins français et l'activité de ceux qui le produisent. Céline Metz, vigneronne à Blienschwiller, a intégré cette nouvelle donnée dans son modèle économique. Et ça marche plutôt bien.</span></p>
<p style="text-align: justify;">"<em>Désolé pour la tenue, c'est les vendanges</em>". Céline Metz, fille du propriétaire du domaine Hubert Metz, sort des vignes, où elle récolte pinot noir, blanc, gris, gewurztraminer et riesling depuis lundi. C'est deux semaines plus tôt qu'en 2016. Mais elle n'est pas inquiète : "<em>Le millésime 2017 sera très beau, </em>assure-t-elle avec un large sourire.<em> On a réussi à développer une belle acidité. La récolte est petite, mais de grande qualité.</em>" Relativement épargnée du gel du mois d'avril, ses pertes ont été limitées. Ce n'est pas le cas partout. En 2017, l'Alsace a enregistré environ 30 % de pertes sur l'ensemble des domaines. Le gel en soi ne pose pas de problème. Mais les fins d'hiver, très douces, entraînent une pousse précoce des bourgeons et les rendent vulnérables au froid. "<em>Mais ici, les bourgeons ont poussé bien plus tard. Tant mieux, finalement."</em></p>
<p style="text-align: justify;"><span class="cuej-intertitre">Le réchauffement climatique, positif pour les vins d'Alsace</span></p>
<p style="text-align: justify;">À 37 ans, Céline Metz fait partie de cette nouvelle génération de vignerons ayant intégré le réchauffement climatique dans son mode de production. Elle pratique une viticulture raisonnée, proche du bio, tout en se permettant de traiter si nécessaire, de manière conventionnelle. Elle a vu de ses propres yeux l'ampleur du bouleversement : "<em>Quand j'étais petite, nous ne vendangeions pas avant le 1er octobre</em>", se souvient-elle. Pourtant, elle n'est pas inquiète. Et pour cause : d'une manière générale, le réchauffement climatique serait "<em>plutôt positif pour les vins d'Alsace, </em>selon Guillaume Arnold, conseiller viticole à la chambre d'agriculture.<em> Il y a vingt ans, les raisins n'arrivaient pas tout à fait à maturation. Aujourd'hui, comme il fait plus chaud, on n'a plus ce problème, et on gagne en qualité.</em>"</p>
<p style="text-align: justify;">Une analyse que partage Céline. Elle se penche sur une grappe de gros raisins noirs, en prend quelques grains et analyse leur taux d'alcool. "<em>On a une belle intensité sur le pinot noir</em>". L'échelle indique un potentiel de 12,4 %. "<em>On perturbe le consommateur, qui est habitué à voir en Alsace la terre du Riesling. On a une carte à jouer en vins rouges face à la flambée des prix en Bourgogne.</em>" Sur le coteau opposé, ses Gewurtztraminer sont rares. Il faut soulever les feuilles pour les apercevoir. Les fortes chaleurs entraînent une chute de la production. Mais en retour, leur valeur flambe. "<em>Celui qui vend du Gewurtztraminer cette année, c'est le roi du pétrole</em>", s'exclame-t-elle.</p>
<p><img alt="Céline Metz." class="media-image" height="320" width="480" typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/large/public/celine_metz.jpg?itok=p8X901h0" /></p>
<p><span class="cuej-legende">Céline Metz. (Photo Thomas Porcheron)</span></p>
<p style="text-align: justify;"><span class="cuej-intertitre">"La distribution d'eau est de plus en plus aléatoire"</span></p>
<p style="text-align: justify;">Plus loin, les baies de Riesling se fondent dans le vert du décor. Elles sont petites. Le Riesling résiste moins à la chaleur que d'autres cépages. "<em>L'année dernière en septembre, il a fait si chaud que la maturation s'est bloquée"</em>. D'où l'importance du choix du sol, déterminant dans la quantité d'eau à disposition de la vigne. Si le sol filtre trop, il n'y aura pas assez d'eau. "<em>Comme la distribution d'eau est de plus en plus aléatoire, on est très vigilants sur ces aspects.</em>" La quantité d'herbe joue aussi un rôle important. "<em>C'est un équilibre à trouver : s'il y en a trop, en période de sécheresse elle prend l'eau et n'en laisse pas à la vigne. Mais sans herbe, il n'y a plus de vie.</em>"</p>
<p style="text-align: justify;">Les saveurs, elles aussi, sont touchées par le réchauffement climatique. Dans sa cave, au milieu des fûts massifs, Céline prend deux bouteilles de Riesling. Une de 2012, une de 2015. "<em>La première, c'est du classique : sec, frais, il est à 12 %. La seconde est issue d'une année chaude. Le vin est beaucoup plus fruité, plus sucré, et le taux d'alcool monte à 14 %. C'est complètement différent</em>". Une manière d'attirer des consommateurs peu friands de vin sec vers les vins d'Alsace.</p>
<p style="text-align: justify;">Céline prévoit d'avoir terminé d'ici fin septembre. "<em>Avec l'avancée des vendanges, on peut se consacrer à la vinification pendant tout le mois d'octobre</em>". Pendant ce temps-là, les cuves se remplissent. "<em>Ca va vraiment être une belle année</em>".</p>
<p style="text-align: right;"><span class="cuej-signature">Thomas Porcheron</span></p>
   </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
     
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <div class="field field-name-field-embed-code field-type-text-long field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"> <iframe src="https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m14!1m8!1m3!1d301756.7301583526!2d7.435767319431999!3d48.4531594347713!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x0%3A0x92a3c5ab9b64c079!2sDomaine+Hubert+Metz+vigneron+-+Cave+de+la+D%C3%AEme!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1504782164661" width="500" height="450" frameborder="0" style="border:0" allowfullscreen=""></iframe> </div></div></div>  </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
     
 <!-- 4x4 grid -->
 </div>

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 07 Sep 2017 08:53:10 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => kevin.brancaleoni
                        )

                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => 13275 at http://www.cuej.info
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://www.cuej.info/web-en-continu/au-domaine-hubert-metz-le-millesime-2017-sera-tres-bon#comments
                    [summary#] => 1
                    [summary] => <!-- -*- mode: html-helper; before-save-hook: nil -*- -->

<div class="panel-display panel-three-four-adaptive clear-block" >
 <!-- 3x3 grid -->
   
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <div id="node-13277" class="node node-module-slideshow paginate-none clearfix">
        <div class="slideshow">
                                    <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_1.jpg?itok=4OCn4qur" alt="Les vignes du domaine d'Hubert Metz." />
                            </a>
                                                <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_2.jpg?itok=qVdxxnf9" alt="La récolte de pinot noir devrait être très bonne. " />
                            </a>
                                                <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_3.jpg?itok=NvkVWqkW" alt="Le domaine d'Hubert Metz comprend 51 parcelles sur 10 hectares." />
                            </a>
                                                <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_4.jpg?itok=BUvGa-1L" alt="La coupe des grappes de pinot blanc s'est faite le 6 septembre." />
                            </a>
                                                <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_5.jpg?itok=wkzlhOLf" alt="La collecte du raisin." />
                            </a>
                                                <a href="http://www.cuej.info/-" target="_blank">
                        <img src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_slideshow_16_9/public/vendanges_6.jpg?itok=srXfMmxx" alt="Les caves du domaine." />
                            </a>
                        </div>
    <span class="clearfix"></span>
    <div id="caption-13277" class="caption">LEGENDE</div>
        <div class="description">
         <p style="text-align: center;"><span class="cuej-legende">Le domaine d'Hubert Metz, à Blienschwiller. Photos Thomas Porcheron</span></p>
     </div>
    </div>  </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
     
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <p><span style="font-size: 1.25em; font-weight: bold; text-align: justify;">Les vendanges ont commencé très tôt en 2017. Une conséquence du réchauffement climatique, qui bouleverse l'identité des vins français et l'activité de ceux qui le produisent. Céline Metz, vigneronne à Blienschwiller, a intégré cette nouvelle donnée dans son modèle économique. Et ça marche plutôt bien.</span></p>
<p style="text-align: justify;">"<em>Désolé pour la tenue, c'est les vendanges</em>". Céline Metz, fille du propriétaire du domaine Hubert Metz, sort des vignes, où elle récolte pinot noir, blanc, gris, gewurztraminer et riesling depuis lundi. C'est deux semaines plus tôt qu'en 2016. Mais elle n'est pas inquiète : "<em>Le millésime 2017 sera très beau, </em>assure-t-elle avec un large sourire.<em> On a réussi à développer une belle acidité. La récolte est petite, mais de grande qualité.</em>" Relativement épargnée du gel du mois d'avril, ses pertes ont été limitées. Ce n'est pas le cas partout. En 2017, l'Alsace a enregistré environ 30 % de pertes sur l'ensemble des domaines. Le gel en soi ne pose pas de problème. Mais les fins d'hiver, très douces, entraînent une pousse précoce des bourgeons et les rendent vulnérables au froid. "<em>Mais ici, les bourgeons ont poussé bien plus tard. Tant mieux, finalement."</em></p>
<p style="text-align: justify;"><span class="cuej-intertitre">Le réchauffement climatique, positif pour les vins d'Alsace</span></p>
<p style="text-align: justify;">À 37 ans, Céline Metz fait partie de cette nouvelle génération de vignerons ayant intégré le réchauffement climatique dans son mode de production. Elle pratique une viticulture raisonnée, proche du bio, tout en se permettant de traiter si nécessaire, de manière conventionnelle. Elle a vu de ses propres yeux l'ampleur du bouleversement : "<em>Quand j'étais petite, nous ne vendangeions pas avant le 1er octobre</em>", se souvient-elle. Pourtant, elle n'est pas inquiète. Et pour cause : d'une manière générale, le réchauffement climatique serait "<em>plutôt positif pour les vins d'Alsace, </em>selon Guillaume Arnold, conseiller viticole à la chambre d'agriculture.<em> Il y a vingt ans, les raisins n'arrivaient pas tout à fait à maturation. Aujourd'hui, comme il fait plus chaud, on n'a plus ce problème, et on gagne en qualité.</em>"</p>
<p style="text-align: justify;">Une analyse que partage Céline. Elle se penche sur une grappe de gros raisins noirs, en prend quelques grains et analyse leur taux d'alcool. "<em>On a une belle intensité sur le pinot noir</em>". L'échelle indique un potentiel de 12,4 %. "<em>On perturbe le consommateur, qui est habitué à voir en Alsace la terre du Riesling. On a une carte à jouer en vins rouges face à la flambée des prix en Bourgogne.</em>" Sur le coteau opposé, ses Gewurtztraminer sont rares. Il faut soulever les feuilles pour les apercevoir. Les fortes chaleurs entraînent une chute de la production. Mais en retour, leur valeur flambe. "<em>Celui qui vend du Gewurtztraminer cette année, c'est le roi du pétrole</em>", s'exclame-t-elle.</p>
<p><img alt="Céline Metz." class="media-image" height="320" width="480" typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/large/public/celine_metz.jpg?itok=p8X901h0" /></p>
<p><span class="cuej-legende">Céline Metz. (Photo Thomas Porcheron)</span></p>
<p style="text-align: justify;"><span class="cuej-intertitre">"La distribution d'eau est de plus en plus aléatoire"</span></p>
<p style="text-align: justify;">Plus loin, les baies de Riesling se fondent dans le vert du décor. Elles sont petites. Le Riesling résiste moins à la chaleur que d'autres cépages. "<em>L'année dernière en septembre, il a fait si chaud que la maturation s'est bloquée"</em>. D'où l'importance du choix du sol, déterminant dans la quantité d'eau à disposition de la vigne. Si le sol filtre trop, il n'y aura pas assez d'eau. "<em>Comme la distribution d'eau est de plus en plus aléatoire, on est très vigilants sur ces aspects.</em>" La quantité d'herbe joue aussi un rôle important. "<em>C'est un équilibre à trouver : s'il y en a trop, en période de sécheresse elle prend l'eau et n'en laisse pas à la vigne. Mais sans herbe, il n'y a plus de vie.</em>"</p>
<p style="text-align: justify;">Les saveurs, elles aussi, sont touchées par le réchauffement climatique. Dans sa cave, au milieu des fûts massifs, Céline prend deux bouteilles de Riesling. Une de 2012, une de 2015. "<em>La première, c'est du classique : sec, frais, il est à 12 %. La seconde est issue d'une année chaude. Le vin est beaucoup plus fruité, plus sucré, et le taux d'alcool monte à 14 %. C'est complètement différent</em>". Une manière d'attirer des consommateurs peu friands de vin sec vers les vins d'Alsace.</p>
<p style="text-align: justify;">Céline prévoit d'avoir terminé d'ici fin septembre. "<em>Avec l'avancée des vendanges, on peut se consacrer à la vinification pendant tout le mois d'octobre</em>". Pendant ce temps-là, les cuves se remplissent. "<em>Ca va vraiment être une belle année</em>".</p>
<p style="text-align: right;"><span class="cuej-signature">Thomas Porcheron</span></p>
   </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
     
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <div class="field field-name-field-embed-code field-type-text-long field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"> <iframe src="https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m14!1m8!1m3!1d301756.7301583526!2d7.435767319431999!3d48.4531594347713!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x0%3A0x92a3c5ab9b64c079!2sDomaine+Hubert+Metz+vigneron+-+Cave+de+la+D%C3%AEme!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1504782164661" width="500" height="450" frameborder="0" style="border:0" allowfullscreen=""></iframe> </div></div></div>  </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
     
 <!-- 4x4 grid -->
 </div>

                    [content] => 
                    [date_timestamp] => 1504774390
                )

            [3] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Qui est Martin Terrier, l'attaquant qui a inscrit un triplé pour sa première avec les Espoirs ?
                    [link#] => 1
                    [link] => http://www.cuej.info/web-en-continu/qui-est-martin-terrier-lattaquant-qui-inscrit-un-triple-pour-sa-premiere-avec-les
                    [description#] => 1
                    [description] => <div class="field field-name-field-hybrid-content field-type-text-long field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"> <p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"><span class="cuej-chapo">Appelé de dernière minute, le Lillois prêté au Racing a inscrit un triplé et sauvé la sélection espoirs, en grande difficulté dans leurs débuts de qualifications pour l'Euro 2019 (4-1), mardi soir au Mans.</span></p>
<p><img alt="20170906-KB diuzss8xyaa1yc_.jpg" class="media-image" height="243" width="480" typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/large/public/diuzss8xyaa1yc_.jpg?itok=McY6dVPd" /></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"><span class="cuej-legende">Martin Terrier portant le maillot de sa nouvelle équipe, Strasbourg. Photo Twitter (@Martin_Terrier)</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;">Martin Terrier peut remercier Jean-Kévin Augustin. L'ancien parisien a été écarté du groupe samedi, après avoir laissé éclater sa frustration lors du match amical face au Chili (1-1), où il a été remplacé à la mi-temps. "<em>Tu ne me parles pas toi"</em> a lancé Augustin à son sélectionneur Sylvain Rippol à la fin du match. Un quasi-inconnu, Martin Terrier, 20 ans, a été appelé en renfort. Il a connu une soirée incroyable, marquant un triplé pour sa première sélection, alors qu'il était sur le banc au début de la rencontre face au Kazakhstan (4-1), mardi soir au Mans. Qui est ce joueur sorti du bois, natif de Bailleul dans la région d'Armentières, et qui a sauvé les Bleuets d'un début de campagne catastrophique ?</p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif;"><span class="cuej-intertitre">Dogue depuis toujours</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;">Le grand buteur (1m84) a fait toutes ses classes au centre de formation du LOSC, où il joue depuis l'âge de six ans : "<em><a href="http://www.losc.fr/actualites-foot-lille/d%C3%A9termin%C3%A9-martin-terrier-acc%C3%A9l%C3%A9r%C3%A9">Je suis natif de Bailleul et trois fois par semaine, mon père effectuait plusieurs allers-retours vers Lille pour son travail, puis pour m’emmener à l’entraînement le soir sur Villeneuve d’Ascq</a>"</em>. Plus tard, il exprime son potentiel en U19 puis en réserve (CFA2 et CFA), et montre des qualités mentales pour composer avec la concurrence : "<em>Ç</em><em>a me force à dépasser mes limites, à donner le meilleur de moi-même pour acquérir ma place"</em>. Sa progression incite Frédéric Antonetti à l'inclure en 2016 dans le groupe pro, puis à lui donner sa chance contre Bastia, en octobre 2016 (victoire 2 à 1). La suite est linéaire : premier contrat pro, entrées régulières en Ligue 1 (15 rencontres la saison dernière). Tout en signant cet été un nouveau contrat avec son club formateur jusqu'en 2019, il a été prêté à Strasbourg pour enchaîner. "<em>Je voulais une deuxième saison qui me permette d’aspirer à une certaine continuité. Je privilégiais le temps de jeu. Ce que je n’étais pas sûr d’obtenir au LOSC"</em> déclarait alors le joueur à <a href="http://footmercato.net/ligue-1/transferts/info-fm-martin-terrier-bielsa-c-est-unique_209536">footmercato.net</a>. À son arrivée, l'entraîneur du Racing Thierry Laurey <a href="http://www.20minutes.fr/strasbourg/2118631-20170818-football-pret-peine-devoile-martin-terrier-entraine-deja-racing-club-strasbourg">s'est réjoui</a> de la venue de ce renfort : "<em>Pour certains, cela fera office de pari, mais ceux qui suivent Lille de près savent que Martin est promis à une belle carrière."</em></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"><span class="cuej-intertitre">Trois buts en seize minutes</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;">Sélectionné pour la première fois en Espoirs, il intègre un groupe qui va de galères en galères. Dernière en date : la non-qualification des Bleuets pour l'Euro Espoirs 2017, 2e de son groupe derrière la Macédoine malgré la génération emmenée par Rabiot, Tolisso, Lemar et Dembélé.</p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;">Le début de campagne avec le nouveau sélectionneur Sylvain Ripoll, est laborieux. Comme le score ne l'indique pas, les Bleuets ont galéré face au Kazakhstan. En supériorité numérique dès la 3e minute suite à l'expulsion de Chadmanov, ils ont concédé l'ouverture du score à la 54e minute par Zhalmukan. Sylvain Ripoll a immédiatement fait entrer deux attaquants, Lys Mousset et Martin Terrier. Le néo-strasbourgeois a eu besoin de moins de vingt minutes pour se mettre en évidence, marquant trois buts en seize minutes. Celui de l'égalisation à la 71e, d'une volée parfaitement croisée du gauche dans la surface et deux autres typiques d'un buteur, aux 83e et 87e minutes. Entre-temps, Jonathan Bamba avait donné l'avantage à la France à la 74e minute. La France est deuxième du groupe après son premier match, derrière le Kazakhstan qui compte 4 points et deux matches en plus.</p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"> </p>
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p dir="ltr" lang="fr" xml:lang="fr">3 - Face au Kazakhstan, Martin Terrier a inscrit 3 buts en 16 mins, le triplé le + rapide d’un Bleuet sur les 15 dernières années. Chapeau. <a href="https://t.co/hTQiawBZfr">pic.twitter.com/hTQiawBZfr</a></p>
<p>— OptaJean (@OptaJean) <a href="https://twitter.com/OptaJean/status/905361688542814208">6 septembre 2017</a></p></blockquote>
<script async="" src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script><p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"> </p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"><span class="cuej-intertitre">Adroit, altruiste et efficace</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;">Sélectionné pour la coupe du monde U20 de juin dernier, il avait déclaré "<em><a href="http://appnews.be/2017/05/21/interview-martin-terrier-we-have-the-team-to-achieve-the-double/">vouloir tout casser</a>"</em> mais a été cantonné par son entraîneur à un rôle de remplaçant en attaque. Benjamin Pavard, passeur décisif sur son dernier but, <a href="http://www.goal.com/fr/news/equipe-de-france-espoirs-martin-terrier-comme-dans-un-reve/1e0ecfj43lk80194qx7gff55n4">connaît bien l'homme</a> : "<em>Je le côtoie depuis le centre de formation (à Lille) et je connaissais ses qualités. Il nous a vraiment fait du bien par sa technique, sa rapidité et son efficacité"</em> a-t-il déclaré après le match. Sylvain Ripoll s'est dit satisfait de l'entrée de Martin Terrier : "<em>C'est un joueur intéressant, altruiste et adroit"</em>. Reste à lui d'enchaîner les matches avec le Racing. Pour son premier match avec les bleus et blanc, il n'a pu s'illustrer contre Guingamp lors de la défaite des Alsaciens à Guingamp (2-0, le 27 août).</p>
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p dir="ltr" lang="fr" xml:lang="fr">Jspr que tu en as gardé quelques uns pour ce week end !!!! ⚽️⚽️⚽️ <a href="https://twitter.com/hashtag/teamMartin?src=hash">#teamMartin</a></p>
<p>— Jonas Martin (@JonasMartin8) <a href="https://twitter.com/JonasMartin8/status/905150421177683968">5 septembre 2017</a></p></blockquote>
<script async="" src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script><p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: right;"> </p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: right;"><span class="cuej-signature">Paul Boulben</span></p>
 </div></div></div>
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Wed, 06 Sep 2017 11:16:36 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => paul.boulben
                        )

                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => 13226 at http://www.cuej.info
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://www.cuej.info/web-en-continu/qui-est-martin-terrier-lattaquant-qui-inscrit-un-triple-pour-sa-premiere-avec-les#comments
                    [summary#] => 1
                    [summary] => <div class="field field-name-field-hybrid-content field-type-text-long field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"> <p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"><span class="cuej-chapo">Appelé de dernière minute, le Lillois prêté au Racing a inscrit un triplé et sauvé la sélection espoirs, en grande difficulté dans leurs débuts de qualifications pour l'Euro 2019 (4-1), mardi soir au Mans.</span></p>
<p><img alt="20170906-KB diuzss8xyaa1yc_.jpg" class="media-image" height="243" width="480" typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/large/public/diuzss8xyaa1yc_.jpg?itok=McY6dVPd" /></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"><span class="cuej-legende">Martin Terrier portant le maillot de sa nouvelle équipe, Strasbourg. Photo Twitter (@Martin_Terrier)</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;">Martin Terrier peut remercier Jean-Kévin Augustin. L'ancien parisien a été écarté du groupe samedi, après avoir laissé éclater sa frustration lors du match amical face au Chili (1-1), où il a été remplacé à la mi-temps. "<em>Tu ne me parles pas toi"</em> a lancé Augustin à son sélectionneur Sylvain Rippol à la fin du match. Un quasi-inconnu, Martin Terrier, 20 ans, a été appelé en renfort. Il a connu une soirée incroyable, marquant un triplé pour sa première sélection, alors qu'il était sur le banc au début de la rencontre face au Kazakhstan (4-1), mardi soir au Mans. Qui est ce joueur sorti du bois, natif de Bailleul dans la région d'Armentières, et qui a sauvé les Bleuets d'un début de campagne catastrophique ?</p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif;"><span class="cuej-intertitre">Dogue depuis toujours</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;">Le grand buteur (1m84) a fait toutes ses classes au centre de formation du LOSC, où il joue depuis l'âge de six ans : "<em><a href="http://www.losc.fr/actualites-foot-lille/d%C3%A9termin%C3%A9-martin-terrier-acc%C3%A9l%C3%A9r%C3%A9">Je suis natif de Bailleul et trois fois par semaine, mon père effectuait plusieurs allers-retours vers Lille pour son travail, puis pour m’emmener à l’entraînement le soir sur Villeneuve d’Ascq</a>"</em>. Plus tard, il exprime son potentiel en U19 puis en réserve (CFA2 et CFA), et montre des qualités mentales pour composer avec la concurrence : "<em>Ç</em><em>a me force à dépasser mes limites, à donner le meilleur de moi-même pour acquérir ma place"</em>. Sa progression incite Frédéric Antonetti à l'inclure en 2016 dans le groupe pro, puis à lui donner sa chance contre Bastia, en octobre 2016 (victoire 2 à 1). La suite est linéaire : premier contrat pro, entrées régulières en Ligue 1 (15 rencontres la saison dernière). Tout en signant cet été un nouveau contrat avec son club formateur jusqu'en 2019, il a été prêté à Strasbourg pour enchaîner. "<em>Je voulais une deuxième saison qui me permette d’aspirer à une certaine continuité. Je privilégiais le temps de jeu. Ce que je n’étais pas sûr d’obtenir au LOSC"</em> déclarait alors le joueur à <a href="http://footmercato.net/ligue-1/transferts/info-fm-martin-terrier-bielsa-c-est-unique_209536">footmercato.net</a>. À son arrivée, l'entraîneur du Racing Thierry Laurey <a href="http://www.20minutes.fr/strasbourg/2118631-20170818-football-pret-peine-devoile-martin-terrier-entraine-deja-racing-club-strasbourg">s'est réjoui</a> de la venue de ce renfort : "<em>Pour certains, cela fera office de pari, mais ceux qui suivent Lille de près savent que Martin est promis à une belle carrière."</em></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"><span class="cuej-intertitre">Trois buts en seize minutes</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;">Sélectionné pour la première fois en Espoirs, il intègre un groupe qui va de galères en galères. Dernière en date : la non-qualification des Bleuets pour l'Euro Espoirs 2017, 2e de son groupe derrière la Macédoine malgré la génération emmenée par Rabiot, Tolisso, Lemar et Dembélé.</p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;">Le début de campagne avec le nouveau sélectionneur Sylvain Ripoll, est laborieux. Comme le score ne l'indique pas, les Bleuets ont galéré face au Kazakhstan. En supériorité numérique dès la 3e minute suite à l'expulsion de Chadmanov, ils ont concédé l'ouverture du score à la 54e minute par Zhalmukan. Sylvain Ripoll a immédiatement fait entrer deux attaquants, Lys Mousset et Martin Terrier. Le néo-strasbourgeois a eu besoin de moins de vingt minutes pour se mettre en évidence, marquant trois buts en seize minutes. Celui de l'égalisation à la 71e, d'une volée parfaitement croisée du gauche dans la surface et deux autres typiques d'un buteur, aux 83e et 87e minutes. Entre-temps, Jonathan Bamba avait donné l'avantage à la France à la 74e minute. La France est deuxième du groupe après son premier match, derrière le Kazakhstan qui compte 4 points et deux matches en plus.</p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"> </p>
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p dir="ltr" lang="fr" xml:lang="fr">3 - Face au Kazakhstan, Martin Terrier a inscrit 3 buts en 16 mins, le triplé le + rapide d’un Bleuet sur les 15 dernières années. Chapeau. <a href="https://t.co/hTQiawBZfr">pic.twitter.com/hTQiawBZfr</a></p>
<p>— OptaJean (@OptaJean) <a href="https://twitter.com/OptaJean/status/905361688542814208">6 septembre 2017</a></p></blockquote>
<script async="" src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script><p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"> </p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;"><span class="cuej-intertitre">Adroit, altruiste et efficace</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: justify;">Sélectionné pour la coupe du monde U20 de juin dernier, il avait déclaré "<em><a href="http://appnews.be/2017/05/21/interview-martin-terrier-we-have-the-team-to-achieve-the-double/">vouloir tout casser</a>"</em> mais a été cantonné par son entraîneur à un rôle de remplaçant en attaque. Benjamin Pavard, passeur décisif sur son dernier but, <a href="http://www.goal.com/fr/news/equipe-de-france-espoirs-martin-terrier-comme-dans-un-reve/1e0ecfj43lk80194qx7gff55n4">connaît bien l'homme</a> : "<em>Je le côtoie depuis le centre de formation (à Lille) et je connaissais ses qualités. Il nous a vraiment fait du bien par sa technique, sa rapidité et son efficacité"</em> a-t-il déclaré après le match. Sylvain Ripoll s'est dit satisfait de l'entrée de Martin Terrier : "<em>C'est un joueur intéressant, altruiste et adroit"</em>. Reste à lui d'enchaîner les matches avec le Racing. Pour son premier match avec les bleus et blanc, il n'a pu s'illustrer contre Guingamp lors de la défaite des Alsaciens à Guingamp (2-0, le 27 août).</p>
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p dir="ltr" lang="fr" xml:lang="fr">Jspr que tu en as gardé quelques uns pour ce week end !!!! ⚽️⚽️⚽️ <a href="https://twitter.com/hashtag/teamMartin?src=hash">#teamMartin</a></p>
<p>— Jonas Martin (@JonasMartin8) <a href="https://twitter.com/JonasMartin8/status/905150421177683968">5 septembre 2017</a></p></blockquote>
<script async="" src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script><p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: right;"> </p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif; text-align: right;"><span class="cuej-signature">Paul Boulben</span></p>
 </div></div></div>
                    [content] => 
                    [date_timestamp] => 1504696596
                )

            [4] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => A la vitesse de la lumière
                    [link#] => 1
                    [link] => http://www.cuej.info/tv/la-vitesse-de-la-lumiere
                    [description#] => 1
                    [description] => <!-- -*- mode: html-helper; before-save-hook: nil -*- -->

<div class="panel-display panel-three-four-adaptive clear-block" >
 <!-- 3x3 grid -->
   
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <div class="field field-name-body field-type-text-with-summary field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even" property="content:encoded"> <p>Clément Gass est un athlète accompli. Il pratique le « trail », de la course à pied sur longue distance, en pleine nature.Il court aux côtés des valides. Car ce statisticien de 29 ans est non-voyant de naissance.</p>
<p>Le Strasbourgeois détient même un record du monde : 54 kilomètres en autonomie.</p>
 </div></div></div><div class="field field-name-field-video field-type-media field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><div class="mediaelement-video"><video  src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/ducruetlumiere.mp4" id="mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-0" class="mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-0" controls="controls" height="100%" width="100%" ></video></div><script>document.getElementById("mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-0").settings = {type:"video",controls:true,adaptive:true,opts:{videoHeight:466, videoWidth:830},autoplay:false,};</script></div></div></div><div class="field field-name-field-module-legend field-type-text-long field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"> <p>Reportage : <span class="cuej-signature">Anthony Ducruet, Antoine Defives, Anthony Halpern, Charlotte Lefetey</span></p>
 </div></div></div>  </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
     
 <!-- 4x4 grid -->
 </div>

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 25 Aug 2017 06:56:32 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Guillaume Bardet
                        )

                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => 13097 at http://www.cuej.info
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://www.cuej.info/tv/la-vitesse-de-la-lumiere#comments
                    [summary#] => 1
                    [summary] => <!-- -*- mode: html-helper; before-save-hook: nil -*- -->

<div class="panel-display panel-three-four-adaptive clear-block" >
 <!-- 3x3 grid -->
   
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <div class="field field-name-body field-type-text-with-summary field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even" property="content:encoded"> <p>Clément Gass est un athlète accompli. Il pratique le « trail », de la course à pied sur longue distance, en pleine nature.Il court aux côtés des valides. Car ce statisticien de 29 ans est non-voyant de naissance.</p>
<p>Le Strasbourgeois détient même un record du monde : 54 kilomètres en autonomie.</p>
 </div></div></div><div class="field field-name-field-video field-type-media field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><div class="mediaelement-video"><video  src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/ducruetlumiere.mp4" id="mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-0" class="mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-0" controls="controls" height="100%" width="100%" ></video></div><script>document.getElementById("mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-0").settings = {type:"video",controls:true,adaptive:true,opts:{videoHeight:466, videoWidth:830},autoplay:false,};</script></div></div></div><div class="field field-name-field-module-legend field-type-text-long field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"> <p>Reportage : <span class="cuej-signature">Anthony Ducruet, Antoine Defives, Anthony Halpern, Charlotte Lefetey</span></p>
 </div></div></div>  </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
     
 <!-- 4x4 grid -->
 </div>

                    [content] => 
                    [date_timestamp] => 1503644192
                )

            [5] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => La nouvelle autoroute de l'eau
                    [link#] => 1
                    [link] => http://www.cuej.info/magazines/la-nouvelle-autoroute-de-leau
                    [description#] => 1
                    [description] => <div class="panel-display panel-1col clearfix" >
  <div class="panel-panel panel-col">
    <div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <div id="node-13063" class="node-module-pdf clearfix" about="/contenu/20170627-gb-viva-cite-viva28" typeof="sioc:Item foaf:Document">
        <div id="module-pdf-viewer-13063" class="module-pdf-viewer"></div>
    <p><a href="/media/15351/download/viva28%20-%20viva28.pdf">Télécharger l&#039;original</a></p>    </div>  </div>

  
  </div>
</div>
  </div>
</div>

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Tue, 27 Jun 2017 08:01:41 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Guillaume Bardet
                        )

                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => 13064 at http://www.cuej.info
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://www.cuej.info/magazines/la-nouvelle-autoroute-de-leau#comments
                    [summary#] => 1
                    [summary] => <div class="panel-display panel-1col clearfix" >
  <div class="panel-panel panel-col">
    <div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <div id="node-13063" class="node-module-pdf clearfix" about="/contenu/20170627-gb-viva-cite-viva28" typeof="sioc:Item foaf:Document">
        <div id="module-pdf-viewer-13063" class="module-pdf-viewer"></div>
    <p><a href="/media/15351/download/viva28%20-%20viva28.pdf">Télécharger l&#039;original</a></p>    </div>  </div>

  
  </div>
</div>
  </div>
</div>

                    [content] => 
                    [date_timestamp] => 1498550501
                )

            [6] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Madagascar, pays très riche extrêmement pauvre
                    [link#] => 1
                    [link] => http://www.cuej.info/dossiers-multimedias/madagascar-pays-tres-riche-extremement-pauvre
                    [description#] => 1
                    [description] => <!-- -*- mode: html-helper; before-save-hook: nil -*- -->

<div class="panel-display panel-four-three-adaptive clear-block" >
 <!-- 4x4 grid -->
   
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif;"><span class="cuej-chapo">Madagascar, cinquième plus grande île au monde, au triste palmarès des pays les plus pauvres de la planète, regorge pourtant de richesses humaines, environnementales, naturelles.</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif;"><span class="cuej-chapo">Pendant un mois, les étudiants en 2<sup>ème</sup> année de master journalisme du CUEJ et ceux de 1<sup>ère</sup> année de master de l’Institut d’études politiques Madagascar ont exploré le territoire pour tenter d’expliquer les failles et montrer les ressorts de ce « pays très riche extrêmement pauvre », pour reprendre l’expression de notre partenaire Davida Rajaon, président de l’IEP. Le résultat de cette immersion est ici, à découvrir en récits d’images, de sons, de vidéos et de textes.</span></p>
<p> </p>
<h4><span class="s1">Comme si demain n'existait pas</span></h4>
<p><span class="s1">L'île renferme une multitude de richesses gaspillées depuis des années. De sa jeunesse désenchantée à ses paysans sans terre en passant par ses ressources naturelles et ses minerais, nous avons cherché à comprendre comment Madagascar pouvait gâcher son potentiel jusqu'à hypothéquer son avenir.</span></p>
   </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
    
    
    
    
     
    
    
    
    
    
    
    
  <!-- 25/25/25/25% - 4 columns -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-col-twenty-five">
      <div class="inside">
        <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image node-teaser">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/tv/mines-de-rien"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_simple/public/images/or.jpg?itok=pGha3iuM" width="200" height="200" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
      </div>
    </div>

    <div class="panel-panel unit panel-col-twenty-five">
      <div class="inside">
        <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image node-teaser">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/tv/la-terre-des-ancetres"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_simple/public/images/foncier_0.jpg?itok=r86FbjeL" width="200" height="200" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
      </div>
    </div>

    <div class="panel-panel unit panel-col-twenty-five">
      <div class="inside">
        <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image node-teaser">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/tv/generation-2000-les-desenchantes"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_simple/public/images/generation2000.jpg?itok=bifQDa2_" width="200" height="200" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
      </div>
    </div>

    <div class="panel-panel unit panel-col-twenty-five lastUnit">
      <div class="inside">
        <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image node-teaser">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/tv/environnement-la-surchauffe"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_simple/public/images/environnement.jpg?itok=-aJmc47i" width="200" height="200" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
      </div>
    </div>
  </div>
     
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4 class="p1"><b>Madagascar, le champ des possibles</b></h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;"><span class="s1">Instable politiquement depuis son indépendance en 1960, le pays s’enfonce dans la crise, gangréné par la grande et petite corruption, affaibli par la pauvreté d’une partie croissante de sa population, miné par des services publics défaillants. Pourtant la relève existe, les nouvelles technologies se développent, de jeunes femmes créent des entreprises, la Chine, partenaire encombrant, offre de nouvelles perspectives. Sur les épaules de la nouvelle génération malgache pèse la responsabilité de réveiller tout un peuple.</span></p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/magazines/madagascar-le-champ-des-possibles"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/ndi-bandeau.jpg?itok=vVwKLUkz" width="830" height="280" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Sous la terre rouge les graines de la relève</h4>
<p>D’Antananarivo à la côte Ouest en passant par la brousse, des idées germent pour construire l’avenir de l’île. A Madagascar, plus de la moitié de la population a moins de 18 ans. Mais si tout semble possible, tout reste à construire. Dans notre première émission,  « <a href="/radio/des-brousses-et-debrouille">Des brousses et débrouille</a> », nous sommes partis à la découverte du monde rural, grenier de Madagascar, où la population s’organise pour pallier le manque d’infrastructures. Pour notre deuxième émission  « <a href="/radio/lecho-des-ancetres">L’écho des ancêtres</a> », nos reporters se sont plongés dans la culture du pays pour comprendre la manière dont les Malgaches s’approprient leur patrimoine. Enfin, notre troisième émission  « <a href="/radio/travail-tout-prix">Travail à tout prix</a> », nous a emmené dans un monde du travail dynamique, mais rongé par l’économie informelle et par le manque d’encadrement politique.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/des-brousses-et-debrouille"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/terrerougejc.jpg?itok=iyvKSdcG" width="830" height="280" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
    
    
    
    
   
 <!-- 3x3 grid -->
 </div>

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 01 Jun 2017 13:15:35 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Guillaume Bardet
                        )

                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => 13012 at http://www.cuej.info
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://www.cuej.info/dossiers-multimedias/madagascar-pays-tres-riche-extremement-pauvre#comments
                    [summary#] => 1
                    [summary] => <!-- -*- mode: html-helper; before-save-hook: nil -*- -->

<div class="panel-display panel-four-three-adaptive clear-block" >
 <!-- 4x4 grid -->
   
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif;"><span class="cuej-chapo">Madagascar, cinquième plus grande île au monde, au triste palmarès des pays les plus pauvres de la planète, regorge pourtant de richesses humaines, environnementales, naturelles.</span></p>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; font-family: Arial, sans-serif;"><span class="cuej-chapo">Pendant un mois, les étudiants en 2<sup>ème</sup> année de master journalisme du CUEJ et ceux de 1<sup>ère</sup> année de master de l’Institut d’études politiques Madagascar ont exploré le territoire pour tenter d’expliquer les failles et montrer les ressorts de ce « pays très riche extrêmement pauvre », pour reprendre l’expression de notre partenaire Davida Rajaon, président de l’IEP. Le résultat de cette immersion est ici, à découvrir en récits d’images, de sons, de vidéos et de textes.</span></p>
<p> </p>
<h4><span class="s1">Comme si demain n'existait pas</span></h4>
<p><span class="s1">L'île renferme une multitude de richesses gaspillées depuis des années. De sa jeunesse désenchantée à ses paysans sans terre en passant par ses ressources naturelles et ses minerais, nous avons cherché à comprendre comment Madagascar pouvait gâcher son potentiel jusqu'à hypothéquer son avenir.</span></p>
   </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
    
    
    
    
     
    
    
    
    
    
    
    
  <!-- 25/25/25/25% - 4 columns -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-col-twenty-five">
      <div class="inside">
        <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image node-teaser">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/tv/mines-de-rien"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_simple/public/images/or.jpg?itok=pGha3iuM" width="200" height="200" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
      </div>
    </div>

    <div class="panel-panel unit panel-col-twenty-five">
      <div class="inside">
        <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image node-teaser">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/tv/la-terre-des-ancetres"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_simple/public/images/foncier_0.jpg?itok=r86FbjeL" width="200" height="200" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
      </div>
    </div>

    <div class="panel-panel unit panel-col-twenty-five">
      <div class="inside">
        <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image node-teaser">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/tv/generation-2000-les-desenchantes"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_simple/public/images/generation2000.jpg?itok=bifQDa2_" width="200" height="200" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
      </div>
    </div>

    <div class="panel-panel unit panel-col-twenty-five lastUnit">
      <div class="inside">
        <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image node-teaser">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/tv/environnement-la-surchauffe"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_simple/public/images/environnement.jpg?itok=-aJmc47i" width="200" height="200" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
      </div>
    </div>
  </div>
     
  <!-- 100% - 1 column -->
  <div class="panel-panel line">
    <div class="panel-panel unit panel-one-hundred lastUnit">
      <div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4 class="p1"><b>Madagascar, le champ des possibles</b></h4>
<p style="font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; line-height: 16.56px; font-family: Arial, sans-serif; vertical-align: top; text-align: justify;"><span class="s1">Instable politiquement depuis son indépendance en 1960, le pays s’enfonce dans la crise, gangréné par la grande et petite corruption, affaibli par la pauvreté d’une partie croissante de sa population, miné par des services publics défaillants. Pourtant la relève existe, les nouvelles technologies se développent, de jeunes femmes créent des entreprises, la Chine, partenaire encombrant, offre de nouvelles perspectives. Sur les épaules de la nouvelle génération malgache pèse la responsabilité de réveiller tout un peuple.</span></p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/magazines/madagascar-le-champ-des-possibles"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/ndi-bandeau.jpg?itok=vVwKLUkz" width="830" height="280" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <h4>Sous la terre rouge les graines de la relève</h4>
<p>D’Antananarivo à la côte Ouest en passant par la brousse, des idées germent pour construire l’avenir de l’île. A Madagascar, plus de la moitié de la population a moins de 18 ans. Mais si tout semble possible, tout reste à construire. Dans notre première émission,  « <a href="/radio/des-brousses-et-debrouille">Des brousses et débrouille</a> », nous sommes partis à la découverte du monde rural, grenier de Madagascar, où la population s’organise pour pallier le manque d’infrastructures. Pour notre deuxième émission  « <a href="/radio/lecho-des-ancetres">L’écho des ancêtres</a> », nos reporters se sont plongés dans la culture du pays pour comprendre la manière dont les Malgaches s’approprient leur patrimoine. Enfin, notre troisième émission  « <a href="/radio/travail-tout-prix">Travail à tout prix</a> », nous a emmené dans un monde du travail dynamique, mais rongé par l’économie informelle et par le manque d’encadrement politique.</p>
   </div>

  
  </div>
<div class="panel-separator"></div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
    <span class="node node-module-image">
<span class="module-image-container"><a href="http://www.cuej.info/radio/des-brousses-et-debrouille"><div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><img typeof="foaf:Image" src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/styles/cuej_colonne_double/public/images/terrerougejc.jpg?itok=iyvKSdcG" width="830" height="280" alt="" /></div></div></div></a></span></span>  </div>

  
  </div>
    </div>
  </div>
    
    
    
    
    
    
    
   
 <!-- 3x3 grid -->
 </div>

                    [content] => 
                    [date_timestamp] => 1496322935
                )

            [7] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Religions : Strasbourg y croit toujours
                    [link#] => 1
                    [link] => http://www.cuej.info/dossiers-multimedias/religions-strasbourg-y-croit-toujours
                    [description#] => 1
                    [description] => <div class="panel-display panel-1col clearfix" >
  <div class="panel-panel panel-col">
    <div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <p><span class="cuej-chapo">Le paysage religieux strasbourgeois en 2016 est tout sauf figé. Des nouveaux lieux de culte sont érigés, des communautés s'ouvrent à la ville, tandis que d'autres se dotent d'une certaine imperméabilité. Les liens inter-religieux se tissent et mêlent sociabilité, éducation et culture. D'un quartier à l'autre, les enjeux comme les acteurs varient. Avec le Concordat en toile de fond, le panorama religieux à Strasbourg connaît aujourd'hui une large recomposition.</span></p>
<p>De Montagne Verte à la Robertsau, de Hautepierre au Neuhof, en passant par la Petite France et Poincaré, chacun des quartiers de la capitale alsacienne se définit en partie par ses religions. Le Concordat qui structure la vie religieuse de la région est exhorté à évoluer, notamment pour prendre en compte l'islam. La religion coranique est au cœur de ces mutations religieuses, tant par son poids, avec un nombre grandissant de croyants et d'infrastructures, que par les enjeux sociaux et politiques qui gravitent autour d'elle.</p>
<p>Trois cartes, comme autant de fils rouges, représentent ce tissu complexe, à travers les pratiques religieuses et ceux qui les font vivre, dans la dimension éducative et sociale que la religion revêt et enfin, par son investissement dans les loisirs et la culture des fidèles.</p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p>Les religions, c'est d'abord une affaire de pratiques. La prière et la réunion des fidèles constituent la base du rythme des vies des croyants. Ces pratiques se matérialisent autour de lieux : synagogues, pagodes, églises ou mosquées. Ces espaces, qu'ils soient pluricentenaires ou encore en construction, en pierre de taille ou préfabriqués, sont les infrastructures qui permettent le culte. Ils sont également l'affirmation publique de la religion dans la ville. Et à l'intérieur, on s'y active. Faire vivre une religion est un travail à temps plein, auquel s'emploient de nombreuses personnes. Dans l'immense majorité, ce sont des hommes qui occupent les hautes fonctions. Imams, prêtres, rabbins et autres diacres possèdent une parole qui pèse, aussi bien dans leurs communautés respectives que devant l’État.</p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm; text-align: center;"><a href="http://cuej.info/mini-sites/cartographie-2016/religions/pratiques_religieuses.html" target="_blank"><span class="cuej-intertitre">&lt;&lt; Accéder à la carte interactive "Pratiques religieuses" &gt;&gt;</span></a></p>
<p><a href="http://cuej.info/mini-sites/cartographie-2016/religions/pratiques_religieuses.html">​</a></p>
<p>Au-delà du culte périodique, la religion joue aussi sur le tableau de l'éducation. Présente chez les croyants de la naissance à l'enterrement, elle ne fait certainement pas une croix sur l'instruction des enfants. Le Concordat lui assure une présence dans les programmes scolaires, mais c'est surtout en dehors des salles de classes que la religion va déployer ses structures. Chez les plus jeunes, les scouts fournissent un cadre de socialisation teinté de religiosité jusqu'à la fin de l'adolescence. A l'université, les associations étudiantes prennent le relai. Et les adultes sont entourés d'associations aux visées diverses alimentées par les cultes, dans le domaine de l'inter-religieux par exemple. Ce chemin se poursuit jusqu'à son étape ultime à l'aumônerie. La religion sait se doter d'organismes qui structurent dans la durée toute une vie.</p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="text-align: center;"><a href="http://cuej.info/mini-sites/cartographie-2016/religions/social_education.html" target="_blank"><span style="font-family: Arial, sans-serif; font-size: 13.8px; font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: bold; text-align: center;">&lt;&lt; Accéder à la carte interactive "Education et la sociabilité religieuses" &gt;&gt;</span></a></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p>Le cultuel sait aussi se faire culturel. Les religions présentes dans le chef-lieu du Bas-Rhin jouent également un rôle non-négligeable dans les loisirs de ses ouailles. Le mystique affectionne le terrain artistique, et particulièrement celui de la musique qu'il connaît déjà bien. Parfois, cela ressort sous une forme imprévue, comme des paroles religieuses sur un air rock'n'roll. Le théâtre n'est pas en reste, tout comme les sports qui ont vu naître des équipes paroissiales. En différents lieux, la religion a aussi choisi d'être son propre média et de débarquer sur les ondes ou en format papier.</p>
<p>On peut même observer sur les réseaux sociaux des curés connectés.</p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="text-align: center;"><a href="http://cuej.info/mini-sites/cartographie-2016/religions/culture_loisirs.html" target="_blank"><span style="font-family: Arial, sans-serif; font-size: 13.8px; font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: bold; text-align: center;">&lt;&lt; Accéder à la carte interactive  "Loisirs et pratiques culturelles religieuses" &gt;&gt;</span></a></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p>Entre habitudes séculaires et nouvelles pratiques, à Strasbourg, la religion se conjugue encore au présent.</p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p align="RIGHT" style="margin-bottom: 0cm"><span class="cuej-signature">Pierre-Olivier Chaput</span></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"><strong>CREDITS :</strong></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"><strong>Encadrement pédagogique : </strong><span class="cuej-signature">Antoine Bonin</span></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"><strong>Réalisation :</strong> <span class="cuej-signature">Marine Ernoult, François Camps, Robin Dussenne, Auberie Perreaut, Corentin Lesueur, Johan Cherifi, Victor Guillaud-Lucet, Pablo Guimbetiere, Margaux Tertre, Augustin Campos, Romain Colas, Pierre-Olivier Chaput, Kevin Brancaleoni, Denis Strelkov, David Henry et Maxime Bazile</span></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"><strong>Encadrement technique</strong> : <span class="cuej-signature">Guillaume Bardet</span></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"><strong>Directrice de la publication </strong>: <span class="cuej-signature">Nicole Gauthier</span></p>
   </div>

  
  </div>
</div>
  </div>
</div>

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 15 Dec 2016 13:20:53 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Guillaume Bardet
                        )

                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => 12357 at http://www.cuej.info
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://www.cuej.info/dossiers-multimedias/religions-strasbourg-y-croit-toujours#comments
                    [summary#] => 1
                    [summary] => <div class="panel-display panel-1col clearfix" >
  <div class="panel-panel panel-col">
    <div><div class="panel-pane pane-node" >
  
      
  
  <div class="pane-content">
     <p><span class="cuej-chapo">Le paysage religieux strasbourgeois en 2016 est tout sauf figé. Des nouveaux lieux de culte sont érigés, des communautés s'ouvrent à la ville, tandis que d'autres se dotent d'une certaine imperméabilité. Les liens inter-religieux se tissent et mêlent sociabilité, éducation et culture. D'un quartier à l'autre, les enjeux comme les acteurs varient. Avec le Concordat en toile de fond, le panorama religieux à Strasbourg connaît aujourd'hui une large recomposition.</span></p>
<p>De Montagne Verte à la Robertsau, de Hautepierre au Neuhof, en passant par la Petite France et Poincaré, chacun des quartiers de la capitale alsacienne se définit en partie par ses religions. Le Concordat qui structure la vie religieuse de la région est exhorté à évoluer, notamment pour prendre en compte l'islam. La religion coranique est au cœur de ces mutations religieuses, tant par son poids, avec un nombre grandissant de croyants et d'infrastructures, que par les enjeux sociaux et politiques qui gravitent autour d'elle.</p>
<p>Trois cartes, comme autant de fils rouges, représentent ce tissu complexe, à travers les pratiques religieuses et ceux qui les font vivre, dans la dimension éducative et sociale que la religion revêt et enfin, par son investissement dans les loisirs et la culture des fidèles.</p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p>Les religions, c'est d'abord une affaire de pratiques. La prière et la réunion des fidèles constituent la base du rythme des vies des croyants. Ces pratiques se matérialisent autour de lieux : synagogues, pagodes, églises ou mosquées. Ces espaces, qu'ils soient pluricentenaires ou encore en construction, en pierre de taille ou préfabriqués, sont les infrastructures qui permettent le culte. Ils sont également l'affirmation publique de la religion dans la ville. Et à l'intérieur, on s'y active. Faire vivre une religion est un travail à temps plein, auquel s'emploient de nombreuses personnes. Dans l'immense majorité, ce sont des hommes qui occupent les hautes fonctions. Imams, prêtres, rabbins et autres diacres possèdent une parole qui pèse, aussi bien dans leurs communautés respectives que devant l’État.</p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm; text-align: center;"><a href="http://cuej.info/mini-sites/cartographie-2016/religions/pratiques_religieuses.html" target="_blank"><span class="cuej-intertitre">&lt;&lt; Accéder à la carte interactive "Pratiques religieuses" &gt;&gt;</span></a></p>
<p><a href="http://cuej.info/mini-sites/cartographie-2016/religions/pratiques_religieuses.html">​</a></p>
<p>Au-delà du culte périodique, la religion joue aussi sur le tableau de l'éducation. Présente chez les croyants de la naissance à l'enterrement, elle ne fait certainement pas une croix sur l'instruction des enfants. Le Concordat lui assure une présence dans les programmes scolaires, mais c'est surtout en dehors des salles de classes que la religion va déployer ses structures. Chez les plus jeunes, les scouts fournissent un cadre de socialisation teinté de religiosité jusqu'à la fin de l'adolescence. A l'université, les associations étudiantes prennent le relai. Et les adultes sont entourés d'associations aux visées diverses alimentées par les cultes, dans le domaine de l'inter-religieux par exemple. Ce chemin se poursuit jusqu'à son étape ultime à l'aumônerie. La religion sait se doter d'organismes qui structurent dans la durée toute une vie.</p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="text-align: center;"><a href="http://cuej.info/mini-sites/cartographie-2016/religions/social_education.html" target="_blank"><span style="font-family: Arial, sans-serif; font-size: 13.8px; font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: bold; text-align: center;">&lt;&lt; Accéder à la carte interactive "Education et la sociabilité religieuses" &gt;&gt;</span></a></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p>Le cultuel sait aussi se faire culturel. Les religions présentes dans le chef-lieu du Bas-Rhin jouent également un rôle non-négligeable dans les loisirs de ses ouailles. Le mystique affectionne le terrain artistique, et particulièrement celui de la musique qu'il connaît déjà bien. Parfois, cela ressort sous une forme imprévue, comme des paroles religieuses sur un air rock'n'roll. Le théâtre n'est pas en reste, tout comme les sports qui ont vu naître des équipes paroissiales. En différents lieux, la religion a aussi choisi d'être son propre média et de débarquer sur les ondes ou en format papier.</p>
<p>On peut même observer sur les réseaux sociaux des curés connectés.</p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="text-align: center;"><a href="http://cuej.info/mini-sites/cartographie-2016/religions/culture_loisirs.html" target="_blank"><span style="font-family: Arial, sans-serif; font-size: 13.8px; font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: bold; text-align: center;">&lt;&lt; Accéder à la carte interactive  "Loisirs et pratiques culturelles religieuses" &gt;&gt;</span></a></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p>Entre habitudes séculaires et nouvelles pratiques, à Strasbourg, la religion se conjugue encore au présent.</p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p align="RIGHT" style="margin-bottom: 0cm"><span class="cuej-signature">Pierre-Olivier Chaput</span></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"><strong>CREDITS :</strong></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"><strong>Encadrement pédagogique : </strong><span class="cuej-signature">Antoine Bonin</span></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"><strong>Réalisation :</strong> <span class="cuej-signature">Marine Ernoult, François Camps, Robin Dussenne, Auberie Perreaut, Corentin Lesueur, Johan Cherifi, Victor Guillaud-Lucet, Pablo Guimbetiere, Margaux Tertre, Augustin Campos, Romain Colas, Pierre-Olivier Chaput, Kevin Brancaleoni, Denis Strelkov, David Henry et Maxime Bazile</span></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"><strong>Encadrement technique</strong> : <span class="cuej-signature">Guillaume Bardet</span></p>
<p style="margin-bottom: 0cm"> </p>
<p style="margin-bottom: 0cm"><strong>Directrice de la publication </strong>: <span class="cuej-signature">Nicole Gauthier</span></p>
   </div>

  
  </div>
</div>
  </div>
</div>

                    [content] => 
                    [date_timestamp] => 1481808053
                )

            [8] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => 20150211-XD [Sessions parlementaires] Grèce : l'accord de la dernière chance ?
                    [link#] => 1
                    [link] => http://www.cuej.info/contenu/20150211-xd-sessions-parlementaires-grece-laccord-de-la-derniere-chance
                    [description#] => 1
                    [description] => <div class="field field-name-body field-type-text-with-summary field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even" property="content:encoded"> <p>Alors que la menace d'un défaut de paiement grec revient sur le devant de la scène européenne, une réunion extraordinaire rassemble les Ministres des Finances de la zone euro mercredi 11 février à Bruxelles. Les présidents de la Banque Centrale Européenne et du Fonds Monétaire International, Mario Draghi et Christine Lagarde, se sont aussi invités pour tenter de trouver un accord entre la Grèce et ses créanciers européens.</p>
<p><strong>1- Quelles sont les propositions du  gouvernement Tsipras ?</strong></p>
<p>Rejetant la prolongation du plan d'aide de l'Eurozone, le Ministre des Finances grec Yanis Varoufakis propose la mise en place d'un « financement relais ». Celui-ci s'étendrait jusqu'en septembre. Il permettrait à la Grèce de gagner du temps et de trouver une nouvelle donne avec ses partenaires européens, qui comprendrait quatre piliers. Premièrement, le nouveau gouvernement accepterait 70 % des réformes exigées par ses créanciers et remplacerait les 30 % restantes, jugées « toxiques », par d'autres mesures négociées avec l'OCDE. Deuxièmement, l'excédent budgétaire primaire auquel il s'engage baisserait de 3 % à 1,5 % du PIB, afin de lui ménager une plus grande marge de manœuvre budgétaire. Troisièmement, l’État grec voudrait changer les modalités de la dette, en remplaçant, par exemple, les bons du Trésor détenus par la BCE par des obligations perpétuelles ou en indexant le remboursement des dettes vis à vis du FESF sur la croissance du PIB. Enfin le dernier pilier prévoirait l'application des promesses de campagne de Syriza, dites « mesures humanitaires », comme la hausse du salaire minimum.</p>
<p>2<strong>- Comment la Grèce compte-elle faire face à ses échéances ?</strong></p>
<p>Afin de relancer l'économie et mettre en œuvre les réformes promises tout en respectant ses échéances, le gouvernement grec demande le droit d'émettre 8 milliards d'obligations à court terme supplémentaires. La BCE s'est déjà fermement opposée à cette proposition. En effet, la Grèce a déjà dépassé le plafond autorisé par son programme, fixé à 15 milliards d'euros. Yanis Varoufakis mise aussi sur la restitution de 1,9 milliard d'euros, issu des banques centrales européennes. Cette somme représente les profits réalisés par les banques centrales de l'Eurosystème sur les obligations grecques achetées en 2010. Elle devait être versée à la Grèce en novembre dernier, en contrepartie du respect du programme de réformes. Estimant que l’État hellénique n'avait pas tenu ses obligations, les banques centrales européennes se sont finalement abstenues. Pour assurer la solvabilité des banques grecques, Yanis Varoufakis demande aussi de pouvoir utiliser les 11 milliards d'euros encore contenus dans le Fonds hellénique de stabilité financière, destinées à leur recapitalisation. Enfin le ministre grec veut voir augmenté le plafond du mécanisme de liquidités d'urgence (ELA) consenti par sa banque centrale, devenu le seul système de refinancement assuré des banques du pays.</p>
<p><strong>3- Comment réagissent les créanciers européens face à ces réclamations ?</strong></p>
<p>Tous les Etats-membres de la zone euro sont d’accord sur un point : la Grèce doit payer sa dette. En revanche, une ligne de fracture s’est dessinée entre les partisans du respect total des engagements et ceux qui remettent en cause l’efficacité de l’austérité. Le Portugal, l’Espagne ou encore la Slovénie, qui ont subi de sévères cures budgétaires, se rangent derrière Angela Merkel et sa politique de rigueur. La France et l’Italie se montrent plus ouvertes à un rééchelonnement de la dette. Les partenaires européens ont néanmoins besoin d'un compromis pour éviter une sortie de la Grèce de la zone euro et ses effets imprévisibles.</p>
<p><strong>4- Pourquoi y'a-t-il urgence à trouver un compromis ?</strong></p>
<p>Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe, a fixé au 16 février la date limite pour un accord. Plusieurs parlements nationaux doivent en effet donner leur assentiment avant le 28 février si les engagements antérieurs sont modifiés. A partir de cette date la Grèce risque le défaut de paiement. En effet, le plan d'aide de l'Eurozone se termine à la fin du mois et Alexis Tsipras refuse sa prolongation. Il rejette donc par la même occasion 7 milliards d'euros que le FESF et le FMI devaient encore lui verser, alors que l'Etat grec n'est pas en mesure de se financer sur le marché. Or il doit toujours rembourser au FMI  2,3 milliards d'euros en février-mars et 7 milliards à la BCE d'ici août prochain, alors que les caisses du pays sont presque vides et que l'impôt peine à rentrer. Rien qu'en décembre dernier, l’État a perdu 1,9 milliard d'euros : une grande partie des contribuables n'ont pas payé leurs taxes, en raison des promesses de réaménagement fiscal de Syriza. Enfin, il suffirait au Conseil des gouverneurs de la BCE de réunir 2/3 de voix pour interdire à la banque nationale de Grèce de continuer à refinancer les banques nationales par la voie de l'ELA.</p>
<p style="text-align: right;"><span class="cuej-signature">marie roussel</span></p>
<p><em>Calendrier :</em></p>
<p><strong>Mercredi 11 févrie</strong>r : réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles, en présence de Mario Draghi et de Christine Lagarde.</p>
<p><strong>Jeudi 12 février</strong> : sommet des chefs d’État et de gouvernement de  l'Union , au cours duquel les 18 de l'Eurozone se saisiront de la question grecque</p>
<p><strong>Lundi 16 févrie</strong>r : réunion de l'Eurogroupe: un compromis doit avoir été trouvé, pour laisser le temps aux parlements nationaux de se prononcer sur le sujet.</p>
<p><strong>Samedi 28 février</strong> : fin du plan d'aide de l'Eurozone accordé à la Grèce.</p>
 </div></div></div>
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Mon, 09 Feb 2015 19:34:14 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Marie.Roussel
                        )

                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => 9405 at http://www.cuej.info
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://www.cuej.info/contenu/20150211-xd-sessions-parlementaires-grece-laccord-de-la-derniere-chance#comments
                    [summary#] => 1
                    [summary] => <div class="field field-name-body field-type-text-with-summary field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even" property="content:encoded"> <p>Alors que la menace d'un défaut de paiement grec revient sur le devant de la scène européenne, une réunion extraordinaire rassemble les Ministres des Finances de la zone euro mercredi 11 février à Bruxelles. Les présidents de la Banque Centrale Européenne et du Fonds Monétaire International, Mario Draghi et Christine Lagarde, se sont aussi invités pour tenter de trouver un accord entre la Grèce et ses créanciers européens.</p>
<p><strong>1- Quelles sont les propositions du  gouvernement Tsipras ?</strong></p>
<p>Rejetant la prolongation du plan d'aide de l'Eurozone, le Ministre des Finances grec Yanis Varoufakis propose la mise en place d'un « financement relais ». Celui-ci s'étendrait jusqu'en septembre. Il permettrait à la Grèce de gagner du temps et de trouver une nouvelle donne avec ses partenaires européens, qui comprendrait quatre piliers. Premièrement, le nouveau gouvernement accepterait 70 % des réformes exigées par ses créanciers et remplacerait les 30 % restantes, jugées « toxiques », par d'autres mesures négociées avec l'OCDE. Deuxièmement, l'excédent budgétaire primaire auquel il s'engage baisserait de 3 % à 1,5 % du PIB, afin de lui ménager une plus grande marge de manœuvre budgétaire. Troisièmement, l’État grec voudrait changer les modalités de la dette, en remplaçant, par exemple, les bons du Trésor détenus par la BCE par des obligations perpétuelles ou en indexant le remboursement des dettes vis à vis du FESF sur la croissance du PIB. Enfin le dernier pilier prévoirait l'application des promesses de campagne de Syriza, dites « mesures humanitaires », comme la hausse du salaire minimum.</p>
<p>2<strong>- Comment la Grèce compte-elle faire face à ses échéances ?</strong></p>
<p>Afin de relancer l'économie et mettre en œuvre les réformes promises tout en respectant ses échéances, le gouvernement grec demande le droit d'émettre 8 milliards d'obligations à court terme supplémentaires. La BCE s'est déjà fermement opposée à cette proposition. En effet, la Grèce a déjà dépassé le plafond autorisé par son programme, fixé à 15 milliards d'euros. Yanis Varoufakis mise aussi sur la restitution de 1,9 milliard d'euros, issu des banques centrales européennes. Cette somme représente les profits réalisés par les banques centrales de l'Eurosystème sur les obligations grecques achetées en 2010. Elle devait être versée à la Grèce en novembre dernier, en contrepartie du respect du programme de réformes. Estimant que l’État hellénique n'avait pas tenu ses obligations, les banques centrales européennes se sont finalement abstenues. Pour assurer la solvabilité des banques grecques, Yanis Varoufakis demande aussi de pouvoir utiliser les 11 milliards d'euros encore contenus dans le Fonds hellénique de stabilité financière, destinées à leur recapitalisation. Enfin le ministre grec veut voir augmenté le plafond du mécanisme de liquidités d'urgence (ELA) consenti par sa banque centrale, devenu le seul système de refinancement assuré des banques du pays.</p>
<p><strong>3- Comment réagissent les créanciers européens face à ces réclamations ?</strong></p>
<p>Tous les Etats-membres de la zone euro sont d’accord sur un point : la Grèce doit payer sa dette. En revanche, une ligne de fracture s’est dessinée entre les partisans du respect total des engagements et ceux qui remettent en cause l’efficacité de l’austérité. Le Portugal, l’Espagne ou encore la Slovénie, qui ont subi de sévères cures budgétaires, se rangent derrière Angela Merkel et sa politique de rigueur. La France et l’Italie se montrent plus ouvertes à un rééchelonnement de la dette. Les partenaires européens ont néanmoins besoin d'un compromis pour éviter une sortie de la Grèce de la zone euro et ses effets imprévisibles.</p>
<p><strong>4- Pourquoi y'a-t-il urgence à trouver un compromis ?</strong></p>
<p>Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe, a fixé au 16 février la date limite pour un accord. Plusieurs parlements nationaux doivent en effet donner leur assentiment avant le 28 février si les engagements antérieurs sont modifiés. A partir de cette date la Grèce risque le défaut de paiement. En effet, le plan d'aide de l'Eurozone se termine à la fin du mois et Alexis Tsipras refuse sa prolongation. Il rejette donc par la même occasion 7 milliards d'euros que le FESF et le FMI devaient encore lui verser, alors que l'Etat grec n'est pas en mesure de se financer sur le marché. Or il doit toujours rembourser au FMI  2,3 milliards d'euros en février-mars et 7 milliards à la BCE d'ici août prochain, alors que les caisses du pays sont presque vides et que l'impôt peine à rentrer. Rien qu'en décembre dernier, l’État a perdu 1,9 milliard d'euros : une grande partie des contribuables n'ont pas payé leurs taxes, en raison des promesses de réaménagement fiscal de Syriza. Enfin, il suffirait au Conseil des gouverneurs de la BCE de réunir 2/3 de voix pour interdire à la banque nationale de Grèce de continuer à refinancer les banques nationales par la voie de l'ELA.</p>
<p style="text-align: right;"><span class="cuej-signature">marie roussel</span></p>
<p><em>Calendrier :</em></p>
<p><strong>Mercredi 11 févrie</strong>r : réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles, en présence de Mario Draghi et de Christine Lagarde.</p>
<p><strong>Jeudi 12 février</strong> : sommet des chefs d’État et de gouvernement de  l'Union , au cours duquel les 18 de l'Eurozone se saisiront de la question grecque</p>
<p><strong>Lundi 16 févrie</strong>r : réunion de l'Eurogroupe: un compromis doit avoir été trouvé, pour laisser le temps aux parlements nationaux de se prononcer sur le sujet.</p>
<p><strong>Samedi 28 février</strong> : fin du plan d'aide de l'Eurozone accordé à la Grèce.</p>
 </div></div></div>
                    [content] => 
                    [date_timestamp] => 1423510454
                )

            [9] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => 20130208-DM [TV] Arcelor Mittal : la manifestation des métallos tourne à l'émeute
                    [link#] => 1
                    [link] => http://www.cuej.info/contenu/20130208-dm-tv-arcelor-mittal-la-manifestation-des-metallos-tourne-lemeute
                    [description#] => 1
                    [description] => <div class="field field-name-body field-type-text-with-summary field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even" property="content:encoded"> <p>Un millier de métallurgistes français, belges et luxembourgeois, manifestaient mercredi 6 février, près du Parlement européen. Ils protestaient contre la fermeture des sites d'Arcelor-Mittal. Devant l'important dispositif de sécurité, des échauffourées ont éclaté. Les gaz lacrymogènes et les tirs de gomme en caoutchouc des gardes mobile ont répondu aux pétards, ampoules de peinture et pavés des métallos en colère.</p>
 </div></div></div><div class="field field-name-field-video field-type-media field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><div class="mediaelement-video"><video  src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/null/20130208-BC%20montage_sujet_metallos_au_pev2.mp4" id="mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-1" class="mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-1" controls="controls" height="100%" width="100%" ></video></div><script>document.getElementById("mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-1").settings = {type:"video",controls:true,adaptive:true,opts:{videoHeight:466, videoWidth:830},autoplay:false,};</script></div></div></div><div class="field field-name-field-module-legend field-type-text-long field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"> <p>Reportage d'Etienne Grelet et Baptiste Cogitore</p>
 </div></div></div>
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 08 Feb 2013 13:27:24 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => baptiste.cogitore
                        )

                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => 4288 at http://www.cuej.info
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://www.cuej.info/contenu/20130208-dm-tv-arcelor-mittal-la-manifestation-des-metallos-tourne-lemeute#comments
                    [summary#] => 1
                    [summary] => <div class="field field-name-body field-type-text-with-summary field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even" property="content:encoded"> <p>Un millier de métallurgistes français, belges et luxembourgeois, manifestaient mercredi 6 février, près du Parlement européen. Ils protestaient contre la fermeture des sites d'Arcelor-Mittal. Devant l'important dispositif de sécurité, des échauffourées ont éclaté. Les gaz lacrymogènes et les tirs de gomme en caoutchouc des gardes mobile ont répondu aux pétards, ampoules de peinture et pavés des métallos en colère.</p>
 </div></div></div><div class="field field-name-field-video field-type-media field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"><div class="mediaelement-video"><video  src="http://www.cuej.info/sites/cuej.info/files/public/null/20130208-BC%20montage_sujet_metallos_au_pev2.mp4" id="mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-1" class="mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-1" controls="controls" height="100%" width="100%" ></video></div><script>document.getElementById("mediaelement-video-formatter-identifier-1508252211-1").settings = {type:"video",controls:true,adaptive:true,opts:{videoHeight:466, videoWidth:830},autoplay:false,};</script></div></div></div><div class="field field-name-field-module-legend field-type-text-long field-label-hidden"><div class="field-items"><div class="field-item even"> <p>Reportage d'Etienne Grelet et Baptiste Cogitore</p>
 </div></div></div>
                    [content] => 
                    [date_timestamp] => 1360330044
                )

        )

    [channel] => Array
        (
            [title#] => 1
            [title] => CUEJ.info
            [link#] => 1
            [link] => http://www.cuej.info
            [description#] => 1
            [language#] => 1
            [language] => fr
            [tagline#] => 1
            [tagline] => 
            [subtitle#] => 1
            [subtitle] => 
        )

    [textinput] => Array
        (
        )

    [image] => Array
        (
        )

    [feed_type] => RSS
    [feed_version] => 2.0
    [encoding] => UTF-8
    [_source_encoding] => 
    [ERROR] => 
    [WARNING] => 
    [_ATOM_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => content
            [1] => summary
            [2] => title
            [3] => info
            [4] => tagline
            [5] => copyright
            [6] => rights
            [7] => subtitle
        )

    [_XHTML_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => body
            [1] => div
        )

    [_KNOWN_ENCODINGS] => Array
        (
            [0] => UTF-8
            [1] => US-ASCII
            [2] => ISO-8859-1
        )

    [stack] => Array
        (
        )

    [inchannel] => 
    [initem] => 
    [incontent] => Array
        (
        )

    [exclude_top] => 
    [intextinput] => 
    [inimage] => 
    [current_namespace] => 
    [current_category] => 0
    [last_modified] => Tue, 17 Oct 2017 14:56:50 GMT

    [rss_origin] => 5
)