Index Strasbourg curieux Strasbourg à la loupe

Agenda curieux :: Actu des sites Strasbourgeois :: Hébergement strasbourgeois

Strasbourg à la loupe » Elus ecologistes et verts de la Ville de Strasbourg

Feeds

44133 items (43319 unread) in 281 feeds

Exposition Exposition (1418 unread)
Concert / soirée Concert / soirée (3928 unread)
Guide / média Guide / média (13596 unread)
Média_vidéo Média_vidéo (1133 unread)
Projection Projection (54 unread)
Politique / social Politique / social (13939 unread)
théâtre théâtre (841 unread)
Artiste Artiste (209 unread)
Inclassables Inclassables (393 unread)
Edition/bd/imprimerie Edition/bd/imprimerie (2011 unread)
Vélo transport Vélo transport (1356 unread)
Monde Numérique Monde Numérique (1791 unread)
Monde Numérique Média Monde Numérique Média (643 unread)
Nature et Agriculture Nature et Agriculture (1024 unread)
Vie/assoc Quartiers Vie/assoc Quartiers (983 unread)
 «  Expand/Collapse
MagpieRSS Object
(
    [parser] => Resource id #18
    [current_item] => Array
        (
        )

    [items] => Array
        (
            [0] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Entre le SRADDET et le Plan Climat c’est le grand écart !
                    [link#] => 1
                    [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/04/05/entre-le-sraddet-et-le-plan-climat-cest-le-grand-ecart/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 05 Apr 2019 12:33:06 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 7
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                            [subject#5] => Conseil de l'Eurométropole
                            [subject#6] => Interventions
                            [subject#7] => Ville et Eurométropole
                        )

                    [category#] => 7
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [category#5] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#6] => Interventions
                    [category#7] => Ville et Eurométropole
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4852
                    [description#] => 1
                    [description] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/SRADDET_AJ-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Conseil de l'Eurométropole du 05 avril 2019  Alain Jund pour le groupe des élu.es écologistes  Nous souhaitons rester en cohérence entre le vote du Plan Climat de l’Eurometropole et le Schéma Régional d’aménagement et de développement durable. ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/SRADDET_AJ-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><p>Conseil de l&rsquo;Eurométropole du 05 avril 2019</p>
<p>Alain Jund pour le groupe des élu.es écologistes</p>
<p>Nous souhaitons rester en cohérence entre le vote du Plan Climat de l’Eurometropole et le Schéma Régional d’aménagement et de développement durable.</p>
<p>Cette délibération sur le SRADDET confirme le grand écart entre ces 2 délibérations.</p>
<p>Le 24 novembre 2017, nous avions adopté la contribution de l’Eurometropole au SRADDET.</p>
<p>Les élu.e.s écologistes avaient, à cette date, approuvé notre contribution avec trois points de vigilance:</p>
<p>&#8211; l’insuffisance totale d’ambition du SRADDET en matière d qualité de l’air alors même que la Région est cheffe de file sur cette question majeure. Le défi de la qualité &amp;est l’air était absent sauf pour affirmer «  que Le GCO améliorerait la qualité de l’air », affirmation totalemeñt erronée, nous le savons pertinemment.,</p>
<p>&#8211; une vision sur les déchets qui est largement insuffisante notamment en terme de réduction à la source&#8230;.que de chemin encore à franchir.</p>
<p>&#8211; une vision sur les mobilités ou les transports aériens et routiers restaient toujours l&rsquo;alpha et l’oméga d’une politique des déplacements et de l’inaccessibilité pour Strasbourg.</p>
<p>Aujourd’hui dans l’avis de l’Eurometropole sur le projet d’arrêté du SRADDET, vous nous demandez de réduire fortement les enjeux environnementaux.</p>
<p>Le cadre environnemental (pour ne pas utilisé le terme de contraintes) devient donc la variable d&rsquo;ajustement des politiques d’aménagement :</p>
<p>&#8211; sur la consommation foncière&#8230;car ce sont surtout les rocades, contournements et surtout les extensions des zones commerciales qui sont voraces en terme de foncier,</p>
<p>&#8211; Sur les questions de compensation et d’artificialisation des terres que vous voudriez voire se poursuivre,</p>
<p>&#8211; sur les zones humides dont nous connaissons toutes et tous la fragilité mais également leur potentiel en matière de biodiversité et de préservation des équilibres naturels.</p>
<p>Les élu.e.s écologistes ne voteront pas pour cette délibération car elle constitue un mauvais signe pour la concrétisation du Plan Climat que nous venons de voter.</p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/SRADDET_AJ-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Conseil de l'Eurométropole du 05 avril 2019  Alain Jund pour le groupe des élu.es écologistes  Nous souhaitons rester en cohérence entre le vote du Plan Climat de l’Eurometropole et le Schéma Régional d’aménagement et de développement durable. ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/SRADDET_AJ-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><p>Conseil de l&rsquo;Eurométropole du 05 avril 2019</p>
<p>Alain Jund pour le groupe des élu.es écologistes</p>
<p>Nous souhaitons rester en cohérence entre le vote du Plan Climat de l’Eurometropole et le Schéma Régional d’aménagement et de développement durable.</p>
<p>Cette délibération sur le SRADDET confirme le grand écart entre ces 2 délibérations.</p>
<p>Le 24 novembre 2017, nous avions adopté la contribution de l’Eurometropole au SRADDET.</p>
<p>Les élu.e.s écologistes avaient, à cette date, approuvé notre contribution avec trois points de vigilance:</p>
<p>&#8211; l’insuffisance totale d’ambition du SRADDET en matière d qualité de l’air alors même que la Région est cheffe de file sur cette question majeure. Le défi de la qualité &amp;est l’air était absent sauf pour affirmer «  que Le GCO améliorerait la qualité de l’air », affirmation totalemeñt erronée, nous le savons pertinemment.,</p>
<p>&#8211; une vision sur les déchets qui est largement insuffisante notamment en terme de réduction à la source&#8230;.que de chemin encore à franchir.</p>
<p>&#8211; une vision sur les mobilités ou les transports aériens et routiers restaient toujours l&rsquo;alpha et l’oméga d’une politique des déplacements et de l’inaccessibilité pour Strasbourg.</p>
<p>Aujourd’hui dans l’avis de l’Eurometropole sur le projet d’arrêté du SRADDET, vous nous demandez de réduire fortement les enjeux environnementaux.</p>
<p>Le cadre environnemental (pour ne pas utilisé le terme de contraintes) devient donc la variable d&rsquo;ajustement des politiques d’aménagement :</p>
<p>&#8211; sur la consommation foncière&#8230;car ce sont surtout les rocades, contournements et surtout les extensions des zones commerciales qui sont voraces en terme de foncier,</p>
<p>&#8211; Sur les questions de compensation et d’artificialisation des terres que vous voudriez voire se poursuivre,</p>
<p>&#8211; sur les zones humides dont nous connaissons toutes et tous la fragilité mais également leur potentiel en matière de biodiversité et de préservation des équilibres naturels.</p>
<p>Les élu.e.s écologistes ne voteront pas pour cette délibération car elle constitue un mauvais signe pour la concrétisation du Plan Climat que nous venons de voter.</p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [category#5@term] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#6@term] => Interventions
                    [category#7@term] => Ville et Eurométropole
                    [date_timestamp] => 1554467586
                )

            [1] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Pollution visuelle, encombrement… moins de publicité, plus d’espace public !
                    [link#] => 1
                    [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/04/05/pollution-visuelle-encombrement-moins-de-publicite-plus-despace-public/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 05 Apr 2019 12:15:24 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 7
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                            [subject#5] => Conseil de l'Eurométropole
                            [subject#6] => Interventions
                            [subject#7] => Ville et Eurométropole
                        )

                    [category#] => 7
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [category#5] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#6] => Interventions
                    [category#7] => Ville et Eurométropole
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4856
                    [description#] => 1
                    [description] => Conseil de l’Eurométropole du 05 avril 2019 Marie-Dominique Dreyssé Monsieur le Président, chèr.es collègues, ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <h3>Conseil de l’Eurométropole du 05 avril 2019</h3>
<h3>Marie-Dominique Dreyssé</h3>
<p>Monsieur le Président, chèr.es collègues,</p>
<p>La logique sous-tendue dans cette procédure aujourd’hui proposée pour l’attribution de la concession de service pour la gestion de A à Z des mobiliers urbains sur l’ensemble du territoire eurométropolitain -qu’il s’agisse des abris voyageurs bus/tramway, mais aussi des dispositifs d’information et de publicité commerciale sur des panneaux en proximité- pose question. Il s’agit ni plus ni moins d’une place accordée à l’appropriation privée d’une partie de l’espace public, et cela au détriment des habitants, eux-mêmes premiers consommateurs de cet espace.</p>
<p>Alors même qu’il y a aujourd’hui une demande forte de nature en ville, aussi bien de la part des citoyens que de nombre d’élus de notre assemblée, nous sommes confrontés à une présence importante de panneaux et de sucettes pour porter la publicité. Ils génèrent une pollution visuelle et encombrent physiquement l’espace public, qui devrait être en premier lieu considéré comme un espace de rencontres, d’échanges, de circulation et de flânerie, une véritable <em>agora</em>. Force est de constater que l’encombrement le gêne passablement.</p>
<p>De plus, force aussi est de constater que souvent la face des panneaux consacrée à l’information, qui est une contrepartie dans la concession, est mal positionnée en empêche de fait l’accès à l’information. A l’inverse du bon panneau bien positionné, bien visuel, qui lui porte la publicité commerciale. Il y a une « grugerie » semble-t-il dans cette aventure.</p>
<p>Bien sûr, le concessionnaire sera amené à respecter des obligations dont celles portées par le Règlement local de publicité intercommunal (RLPi) élaboré et adopté par les 33 communes de l’Eurométropole et qui permet de belles avancées. Cependant, le groupe des écologistes et citoyens avait déjà émis des réserves au RLPi qui, <em>de facto</em>, se retrouvent avec cette nouvelle concession :</p>
<ul>
<li>Sur la sobriété : elle serait nécessaire dans notre ville car nous sommes confrontés à la même problématique et il faudrait aller vers la diminution de la prolifération publicitaire, de la pollution lumineuse de jour et de nuit afin de revaloriser notre espace public et le paysage.</li>
<li>Sur le gaspillage énergétique engendré par la publicité sur les panneaux lumineux : au moment où nous avons adopté un Plan Climat ambitieux, que nous nous engageons à diminuer notre consommation énergétique, est-il vraiment encore décent d’encourager la publicité numérique et les panneaux lumineux, qui consomment beaucoup d’énergie, peut-être autant qu’une famille complète dans sa consommation quotidienne ?</li>
</ul>
<p>Nous pouvons demander des efforts aux citoyens, nous le faisons, mais notre collectivité, et nous l’avons dit tout à l’heure en votant le Plan Climat, doit aussi être exemplaire, irréprochable et en la matière ce n’est pas le cas.</p>
<p>Le groupe des élu.es écologistes et citoyen.nes voit d’autres points de vigilance, notamment sur l’absence du nombre réel de panneaux publicitaires qui sont en jeu et qui accompagnent le mobilier urbain. Ce qui pose question est aussi la durée si longue de la concession -11 ans soit deux mandats- et qui ne pourrait être revisitée que si l’on reconsidérait et revoyait le contenu du RLPi.</p>
<p>De fait, nous nous abstiendrons sur cette délibération.</p>
<p>Je vous remercie.</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Conseil de l’Eurométropole du 05 avril 2019 Marie-Dominique Dreyssé Monsieur le Président, chèr.es collègues, ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <h3>Conseil de l’Eurométropole du 05 avril 2019</h3>
<h3>Marie-Dominique Dreyssé</h3>
<p>Monsieur le Président, chèr.es collègues,</p>
<p>La logique sous-tendue dans cette procédure aujourd’hui proposée pour l’attribution de la concession de service pour la gestion de A à Z des mobiliers urbains sur l’ensemble du territoire eurométropolitain -qu’il s’agisse des abris voyageurs bus/tramway, mais aussi des dispositifs d’information et de publicité commerciale sur des panneaux en proximité- pose question. Il s’agit ni plus ni moins d’une place accordée à l’appropriation privée d’une partie de l’espace public, et cela au détriment des habitants, eux-mêmes premiers consommateurs de cet espace.</p>
<p>Alors même qu’il y a aujourd’hui une demande forte de nature en ville, aussi bien de la part des citoyens que de nombre d’élus de notre assemblée, nous sommes confrontés à une présence importante de panneaux et de sucettes pour porter la publicité. Ils génèrent une pollution visuelle et encombrent physiquement l’espace public, qui devrait être en premier lieu considéré comme un espace de rencontres, d’échanges, de circulation et de flânerie, une véritable <em>agora</em>. Force est de constater que l’encombrement le gêne passablement.</p>
<p>De plus, force aussi est de constater que souvent la face des panneaux consacrée à l’information, qui est une contrepartie dans la concession, est mal positionnée en empêche de fait l’accès à l’information. A l’inverse du bon panneau bien positionné, bien visuel, qui lui porte la publicité commerciale. Il y a une « grugerie » semble-t-il dans cette aventure.</p>
<p>Bien sûr, le concessionnaire sera amené à respecter des obligations dont celles portées par le Règlement local de publicité intercommunal (RLPi) élaboré et adopté par les 33 communes de l’Eurométropole et qui permet de belles avancées. Cependant, le groupe des écologistes et citoyens avait déjà émis des réserves au RLPi qui, <em>de facto</em>, se retrouvent avec cette nouvelle concession :</p>
<ul>
<li>Sur la sobriété : elle serait nécessaire dans notre ville car nous sommes confrontés à la même problématique et il faudrait aller vers la diminution de la prolifération publicitaire, de la pollution lumineuse de jour et de nuit afin de revaloriser notre espace public et le paysage.</li>
<li>Sur le gaspillage énergétique engendré par la publicité sur les panneaux lumineux : au moment où nous avons adopté un Plan Climat ambitieux, que nous nous engageons à diminuer notre consommation énergétique, est-il vraiment encore décent d’encourager la publicité numérique et les panneaux lumineux, qui consomment beaucoup d’énergie, peut-être autant qu’une famille complète dans sa consommation quotidienne ?</li>
</ul>
<p>Nous pouvons demander des efforts aux citoyens, nous le faisons, mais notre collectivité, et nous l’avons dit tout à l’heure en votant le Plan Climat, doit aussi être exemplaire, irréprochable et en la matière ce n’est pas le cas.</p>
<p>Le groupe des élu.es écologistes et citoyen.nes voit d’autres points de vigilance, notamment sur l’absence du nombre réel de panneaux publicitaires qui sont en jeu et qui accompagnent le mobilier urbain. Ce qui pose question est aussi la durée si longue de la concession -11 ans soit deux mandats- et qui ne pourrait être revisitée que si l’on reconsidérait et revoyait le contenu du RLPi.</p>
<p>De fait, nous nous abstiendrons sur cette délibération.</p>
<p>Je vous remercie.</p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [category#5@term] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#6@term] => Interventions
                    [category#7@term] => Ville et Eurométropole
                    [date_timestamp] => 1554466524
                )

            [2] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Ne pas abandonner le financement de la filière géothermique !
                    [link#] => 1
                    [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/04/05/ne-pas-abandonner-le-financement-de-la-filiere-geothermique/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 05 Apr 2019 11:17:18 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Articles de démo
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Articles de démo
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4850
                    [description#] => 1
                    [description] => Motion à l’initiative du Groupe des élu.es écologistes Le 29 septembre 2017, le Conseil de l’Eurométropole a adopté à l’unanimité son schéma directeur des énergies autour de l’objectif 100% renouvelable en 2050. Partant d’une production d’énergies renouvelables en 2019 de 15%, les objectifs fixés sont les suivants : ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <h3>Motion à l’initiative du Groupe des élu.es écologistes</h3>
<p>Le 29 septembre 2017, le Conseil de l’Eurométropole a adopté à l’unanimité son schéma directeur des énergies autour de l’objectif 100% renouvelable en 2050. Partant d’une production d’énergies renouvelables en 2019 de 15%, les objectifs fixés sont les suivants :</p>
<ul>
<li>D’ici 2030, atteindre 40% d’énergies renouvelables et de récupération dans la consommation, et ce avec une injection au minimum de 200 GWh de chaleur géothermale aux réseaux de chaleur du territoire ;</li>
<li>D’ici 2050, atteindre la neutralité carbone sur le territoire, soit 100% d’énergies renouvelables.</li>
</ul>
<p>Cette stratégie repose à la fois sur des économies d’énergie mais surtout sur le développement d’une filière géothermique autour d’un certain nombre de projets -dont celui d’Illkirch et de Reichstett qui doivent entrer en fonctionnement d’ici 2021 et qui permettront de chauffer plusieurs dizaines de milliers de logements sur l’agglomération-, du solaire thermique et photovoltaïque, de la biomasse avec notamment les projets du Wacken et du Port du Rhin, de la récupération de la chaleur fatale, du biogaz, de la méthanisation.</p>
<p>Aujourd’hui, l’avenir de la géothermie mais aussi de la méthanisation s’assombrit dans le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie qui doit être adopté dans les prochains mois, tant les aides publiques pour ces deux sources d’énergie semblent abandonnées. Ce changement brusque de politique publique met à mal toute la filière géothermique sur l’Eurométropole de Strasbourg et dans l’Alsace, car le sous-sol de notre région jouit d’une richesse géothermale unique en France.</p>
<p>Alors que l’EMS mais aussi le Grand Est avaient misé sur cette énergie, qu’un certain nombre d’investissements avaient été d’ores et déjà consentis sur ces deux sites, cette décision nationale compromet fortement notre stratégie locale.</p>
<p>La géothermie comme la méthanisation constituent des énergies produites localement, génératrices d’emplois, garantissant l’autonomie énergétique, la qualité de l’air et répondant aux défis du Plan Climat et de la sortie progressive des énergies fossiles.</p>
<p><strong>Par ce vœu, le Conseil de l’Eurométropole de Strasbourg réuni le jeudi 5 avril à Strasbourg interpelle le Gouvernement et souhaite une révisionde la Programmation pluriannuelle de l’énergie afin de conserver le soutien à la filière de la géothermie et à la méthanisation, levier indispensable de la transition énergétique et renouvelable sur le territoire.</strong></p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Motion à l’initiative du Groupe des élu.es écologistes Le 29 septembre 2017, le Conseil de l’Eurométropole a adopté à l’unanimité son schéma directeur des énergies autour de l’objectif 100% renouvelable en 2050. Partant d’une production d’énergies renouvelables en 2019 de 15%, les objectifs fixés sont les suivants : ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <h3>Motion à l’initiative du Groupe des élu.es écologistes</h3>
<p>Le 29 septembre 2017, le Conseil de l’Eurométropole a adopté à l’unanimité son schéma directeur des énergies autour de l’objectif 100% renouvelable en 2050. Partant d’une production d’énergies renouvelables en 2019 de 15%, les objectifs fixés sont les suivants :</p>
<ul>
<li>D’ici 2030, atteindre 40% d’énergies renouvelables et de récupération dans la consommation, et ce avec une injection au minimum de 200 GWh de chaleur géothermale aux réseaux de chaleur du territoire ;</li>
<li>D’ici 2050, atteindre la neutralité carbone sur le territoire, soit 100% d’énergies renouvelables.</li>
</ul>
<p>Cette stratégie repose à la fois sur des économies d’énergie mais surtout sur le développement d’une filière géothermique autour d’un certain nombre de projets -dont celui d’Illkirch et de Reichstett qui doivent entrer en fonctionnement d’ici 2021 et qui permettront de chauffer plusieurs dizaines de milliers de logements sur l’agglomération-, du solaire thermique et photovoltaïque, de la biomasse avec notamment les projets du Wacken et du Port du Rhin, de la récupération de la chaleur fatale, du biogaz, de la méthanisation.</p>
<p>Aujourd’hui, l’avenir de la géothermie mais aussi de la méthanisation s’assombrit dans le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie qui doit être adopté dans les prochains mois, tant les aides publiques pour ces deux sources d’énergie semblent abandonnées. Ce changement brusque de politique publique met à mal toute la filière géothermique sur l’Eurométropole de Strasbourg et dans l’Alsace, car le sous-sol de notre région jouit d’une richesse géothermale unique en France.</p>
<p>Alors que l’EMS mais aussi le Grand Est avaient misé sur cette énergie, qu’un certain nombre d’investissements avaient été d’ores et déjà consentis sur ces deux sites, cette décision nationale compromet fortement notre stratégie locale.</p>
<p>La géothermie comme la méthanisation constituent des énergies produites localement, génératrices d’emplois, garantissant l’autonomie énergétique, la qualité de l’air et répondant aux défis du Plan Climat et de la sortie progressive des énergies fossiles.</p>
<p><strong>Par ce vœu, le Conseil de l’Eurométropole de Strasbourg réuni le jeudi 5 avril à Strasbourg interpelle le Gouvernement et souhaite une révisionde la Programmation pluriannuelle de l’énergie afin de conserver le soutien à la filière de la géothermie et à la méthanisation, levier indispensable de la transition énergétique et renouvelable sur le territoire.</strong></p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => Articles de démo
                    [date_timestamp] => 1554463038
                )

            [3] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Plan Climat 2030 :  plus qu’une posture nous demandons des politiques publiques efficaces !
                    [link#] => 1
                    [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/04/05/plan-climat-2030-plus-quune-posture-nous-demandons-des-politiques-publiques-efficaces/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 05 Apr 2019 10:54:33 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 4
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                        )

                    [category#] => 4
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4845
                    [description#] => 1
                    [description] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_AB-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Conseil de l'Eurométropole du 05 avril 2019 Andrée Buchmann, pour le groupe des élu.e.s écologistes ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_AB-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3>Conseil de l&rsquo;Eurométropole du 05 avril 2019</h3>
<h3>Andrée Buchmann, pour le groupe des élu.e.s écologistes</h3>
<p>Monsieur le Président,</p>
<p>J&rsquo;avais porté le Plan Climat adopté en 2010 en tant que Vice-présidente de la Communauté Urbaine de Strasbourg (CUS) . C&rsquo;était un plan très ambitieux. 3 x 30 : moins 30 pour cent de Gaz à effets de serre, moins 30 pour cent de réduction de consommation d&rsquo;énergie, plus 30 pour cent d&rsquo;énergie renouvelable.</p>
<p>C&rsquo;était beau c&rsquo;était grand, c&rsquo;était fort !</p>
<p>Le problème c&rsquo;est que il ne suffit pas d&rsquo;afficher une posture déterminée mais de mettre en œuvre des politiques publiques efficaces.</p>
<p>Pour n&rsquo;utiliser qu&rsquo;un exemple: 7% d augmentation de consommation d&rsquo;énergie par rapport à 1990 alors que nous avions affiché un objectif de moins 30%.</p>
<p>Idem pour la pollution de l&rsquo;air. Les seules baisses sont liées à la fermeture de la Raffinerie de Reichstett et l arrêt temporaire de l usine d incinération, pas d une politique publique ambitieuse.</p>
<p>Concernant la pollution de l&rsquo;air, la question ne peut être vue au seul niveau de l&rsquo;Eurométropole. La pollution de l&rsquo;air ne reconnaît pas les limites de l&rsquo;agglomération. Affirmer que le GCO fera baisser la pollution de l&rsquo;air est une hérésie scientifique. La circulation augmentera, la pollution augmentera, et nos rues de la 2 e et 3 e couronne seront envahies par les véhicules des automobilistes qui essaieront d&rsquo;éviter le péage. Dire le contraire est manipulatoire.</p>
<p>Les alertes aux particules fines et à l&rsquo;ozone concernent tout le département, voire la région. Une autoroute de contournement ne va pas baisser la pollution sur l&rsquo;Eurométropole de Strasbourg.</p>
<p>Il n y a pas un mur invisible qui protège l&rsquo;EMS. Nous savons tous que les vents dominants sont ouest, nord ouest, sud ouest.</p>
<p>Pour conclure il n&rsquo;est pas crédible d&rsquo;avoir voulu ou accepté le GCO, ses destructions de forêts et de biodiversité et sa kyrielle de pollution et d&rsquo;afficher une posture climatique forte.</p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_AB-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Conseil de l'Eurométropole du 05 avril 2019 Andrée Buchmann, pour le groupe des élu.e.s écologistes ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_AB-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3>Conseil de l&rsquo;Eurométropole du 05 avril 2019</h3>
<h3>Andrée Buchmann, pour le groupe des élu.e.s écologistes</h3>
<p>Monsieur le Président,</p>
<p>J&rsquo;avais porté le Plan Climat adopté en 2010 en tant que Vice-présidente de la Communauté Urbaine de Strasbourg (CUS) . C&rsquo;était un plan très ambitieux. 3 x 30 : moins 30 pour cent de Gaz à effets de serre, moins 30 pour cent de réduction de consommation d&rsquo;énergie, plus 30 pour cent d&rsquo;énergie renouvelable.</p>
<p>C&rsquo;était beau c&rsquo;était grand, c&rsquo;était fort !</p>
<p>Le problème c&rsquo;est que il ne suffit pas d&rsquo;afficher une posture déterminée mais de mettre en œuvre des politiques publiques efficaces.</p>
<p>Pour n&rsquo;utiliser qu&rsquo;un exemple: 7% d augmentation de consommation d&rsquo;énergie par rapport à 1990 alors que nous avions affiché un objectif de moins 30%.</p>
<p>Idem pour la pollution de l&rsquo;air. Les seules baisses sont liées à la fermeture de la Raffinerie de Reichstett et l arrêt temporaire de l usine d incinération, pas d une politique publique ambitieuse.</p>
<p>Concernant la pollution de l&rsquo;air, la question ne peut être vue au seul niveau de l&rsquo;Eurométropole. La pollution de l&rsquo;air ne reconnaît pas les limites de l&rsquo;agglomération. Affirmer que le GCO fera baisser la pollution de l&rsquo;air est une hérésie scientifique. La circulation augmentera, la pollution augmentera, et nos rues de la 2 e et 3 e couronne seront envahies par les véhicules des automobilistes qui essaieront d&rsquo;éviter le péage. Dire le contraire est manipulatoire.</p>
<p>Les alertes aux particules fines et à l&rsquo;ozone concernent tout le département, voire la région. Une autoroute de contournement ne va pas baisser la pollution sur l&rsquo;Eurométropole de Strasbourg.</p>
<p>Il n y a pas un mur invisible qui protège l&rsquo;EMS. Nous savons tous que les vents dominants sont ouest, nord ouest, sud ouest.</p>
<p>Pour conclure il n&rsquo;est pas crédible d&rsquo;avoir voulu ou accepté le GCO, ses destructions de forêts et de biodiversité et sa kyrielle de pollution et d&rsquo;afficher une posture climatique forte.</p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [date_timestamp] => 1554461673
                )

            [4] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Plan Climat 2030 : jusqu’ici tout va bien … jusqu’à quand ?
                    [link#] => 1
                    [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/04/05/plan-climat-2030-jusquici-tout-va-bien-jusqua-quand/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 05 Apr 2019 09:45:59 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 7
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                            [subject#5] => Conseil de l'Eurométropole
                            [subject#6] => Interventions
                            [subject#7] => Ville et Eurométropole
                        )

                    [category#] => 7
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [category#5] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#6] => Interventions
                    [category#7] => Ville et Eurométropole
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4841
                    [description#] => 1
                    [description] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_JW-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Conseil de l'Eurométropole du 05 avril 2019 Plan Climat Jean Werlen, pour le groupe des élu.e.s écologistes ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_JW-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3>Conseil de l&rsquo;Eurométropole du 05 avril 2019</h3>
<h3>Plan Climat</h3>
<h3>Jean Werlen, pour le groupe des élu.e.s écologistes</h3>
<p>Monsieur le président, chers collègues,</p>
<p>Un plan climat, ambitieux, c’est bien, c’est même très bien.  Mais est-ce suffisant ?  Je vous propose un calcul de brevet des collèges.</p>
<p>Si nous agissons pour baisser la consommation d’énergies finales de 30% en 10 ans, soit</p>
<p>3% par an, il restera alors à gagner 45% de la consommation de 2012 pour atteindre la cible de la COP 21. Le fameux facteur 4.</p>
<p>Il faudra alors agir pour baisser de 64% de la consommation de 2030 en 20 ans, soit 3,2% par an. On peut se dire que ce n’est guère plus que ce qui serait fait dans la prochaine décennie.</p>
<p>Cependant on sait tous que ce sont toujours les derniers mètres les plus durs à conquérir, ici ce seront des pourcentages douloureux et difficiles.</p>
<p>Faisons le même calcul sur les « fautifs » : les émissions de gaz à effets de serre.</p>
<p>Entre 1990 et 2030 nous devons gagner 40% soit 1% par an. Actuellement c’est plutôt mal parti ! A ce rythme, si nous le tenons, il restera en 2050 encore 20% à réduire pour atteindre la cible. Et la consommation annuelle sera de 160% de la cible du facteur 4.</p>
<p>En conclusion, même si la direction est bonne et si nous pouvons dire, comme le type qui tombe du 35ème étage « jusqu’ici tout va bien », l’atterrissage sera dur.</p>
<p>Il faut voter cette délibération, bien entendu mais savoir que nous partons trop lentement, trop tard aussi, pour nous épargner des révisions douloureuses.</p>
<p>Alain Jund le disait, c&rsquo;est une révolution qui est à faire, c&rsquo;est certain, une révision radicale de notre comportement, de nos priorités publiques. Ce plan n&rsquo;est qu&rsquo;un début, il reste non seulement à la mettre en oeuvre totalement et de l&rsquo;évaluer régulièrement, mais aussi à faire des choix forts, pas du « en même temps », pour limiter la violence de l&rsquo;atterrissage.</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_JW-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Conseil de l'Eurométropole du 05 avril 2019 Plan Climat Jean Werlen, pour le groupe des élu.e.s écologistes ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_JW-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3>Conseil de l&rsquo;Eurométropole du 05 avril 2019</h3>
<h3>Plan Climat</h3>
<h3>Jean Werlen, pour le groupe des élu.e.s écologistes</h3>
<p>Monsieur le président, chers collègues,</p>
<p>Un plan climat, ambitieux, c’est bien, c’est même très bien.  Mais est-ce suffisant ?  Je vous propose un calcul de brevet des collèges.</p>
<p>Si nous agissons pour baisser la consommation d’énergies finales de 30% en 10 ans, soit</p>
<p>3% par an, il restera alors à gagner 45% de la consommation de 2012 pour atteindre la cible de la COP 21. Le fameux facteur 4.</p>
<p>Il faudra alors agir pour baisser de 64% de la consommation de 2030 en 20 ans, soit 3,2% par an. On peut se dire que ce n’est guère plus que ce qui serait fait dans la prochaine décennie.</p>
<p>Cependant on sait tous que ce sont toujours les derniers mètres les plus durs à conquérir, ici ce seront des pourcentages douloureux et difficiles.</p>
<p>Faisons le même calcul sur les « fautifs » : les émissions de gaz à effets de serre.</p>
<p>Entre 1990 et 2030 nous devons gagner 40% soit 1% par an. Actuellement c’est plutôt mal parti ! A ce rythme, si nous le tenons, il restera en 2050 encore 20% à réduire pour atteindre la cible. Et la consommation annuelle sera de 160% de la cible du facteur 4.</p>
<p>En conclusion, même si la direction est bonne et si nous pouvons dire, comme le type qui tombe du 35ème étage « jusqu’ici tout va bien », l’atterrissage sera dur.</p>
<p>Il faut voter cette délibération, bien entendu mais savoir que nous partons trop lentement, trop tard aussi, pour nous épargner des révisions douloureuses.</p>
<p>Alain Jund le disait, c&rsquo;est une révolution qui est à faire, c&rsquo;est certain, une révision radicale de notre comportement, de nos priorités publiques. Ce plan n&rsquo;est qu&rsquo;un début, il reste non seulement à la mettre en oeuvre totalement et de l&rsquo;évaluer régulièrement, mais aussi à faire des choix forts, pas du « en même temps », pour limiter la violence de l&rsquo;atterrissage.</p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [category#5@term] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#6@term] => Interventions
                    [category#7@term] => Ville et Eurométropole
                    [date_timestamp] => 1554457559
                )

            [5] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Plan Climat 2030 :  il est encore temps – mais l’urgence de la rupture c’est maintenant !
                    [link#] => 1
                    [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/04/05/4837/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 05 Apr 2019 08:30:04 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 7
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                            [subject#5] => Conseil de l'Eurométropole
                            [subject#6] => Interventions
                            [subject#7] => Ville et Eurométropole
                        )

                    [category#] => 7
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [category#5] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#6] => Interventions
                    [category#7] => Ville et Eurométropole
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4837
                    [description#] => 1
                    [description] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_AJ-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Conseil de l’Eurométropole du 5 avril 2019 Plan Climat Air Energie   Alain Jund, pour le Groupe des élu.e.s écologistes ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_AJ-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3><strong>Conseil de l’Eurométropole du 5 avril 2019</strong></h3>
<h3><strong>Plan Climat Air Energie  </strong></h3>
<h3><strong>Alain Jund, pour le Groupe des élu.e.s écologistes</strong></h3>
<p>Nous avons aujourd’hui, une responsabilité particulière ; celle de délibérer mais surtout mettre en oeuvre ce Plan Climat dans les 10 ans.</p>
<p>Il est encore temps – mais l’urgence de la rupture c’est maintenant !</p>
<p>Merci tout d’abord à celles et ceux qui depuis 4 ans se mobilisent : services, élus, communes, citoyens, associations et entreprises. Il a fallu de la ténacité pour cette élaboration….et nous en faudra bien plus pour la concrétisation !</p>
<p>Vous connaissez toutes et tous l’attachement et les convictions des élus écologistes pour relever ce défi climatique et donc réussir cette rupture nécessaire. Elle vitale pour nous, pour nos concitoyens, pour nos enfants et pour le territoire.</p>
<p>Notre responsabilité, aujourd’hui, c’est donc adopter ce Plan mais c’est surtout de le concrétiser et de trouver les chemins de sa réussite sinon nous serions « irresponsables ».</p>
<p>Depuis des mois et des mois, des jeunes et des moins jeunes, des lycéens et des citoyens, des ONG et même des élus à Strasbourg et ailleurs marchent pour le climat. Ils alertent sur le retard pris par les pouvoirs publics en la matière. L’accord de Paris a été signé avec enthousiasme et espoir … 4 ans après nous savons que sa mise en œuvre est compromise au niveau planétaire et au niveau national.</p>
<p>La population et notamment les plus jeunes sont en avance sur les institutions et nous le redisent chaque semaine.</p>
<p>Le dérèglement climatique, il il faut le rappeler avec obstination, ce n’est pas demain et ailleurs mais c’est ici et maintenant sur le territoire de l’Eurométropole.</p>
<ul>
<li>Le 13 octobre dernier la température strasbourgeoise atteignait 25,8°C. Jamais depuis que les relevés de température existent, nous n’avons eu un 13 octobre aussi chaud. Météo France rappelait que si nous n’agissons pas nous allions dépasser les 50°C en 2050.</li>
<li>Le nombre de jours de navigabilité sur le Rhin a déjà baissé de 30 % en 25 ans. A ce rythme notre fleuve majeur sur lequel circulent des millions de tonnes de marchandises entre Bâle, Strasbourg et Rotterdam deviendra inaccessible pour le  transport de marchandises. Si nous ne réagissons pas rapidement nous subirons un transfert massif de ces marchandises sur les camions…. Il n’est pas trop tard.</li>
<li>Un tiers de nos communes ont subi ces dernières années des coulées d’eaux boueuses avec inondations et autres dégâts. Pour les communes c’est des calamités pour les habitants, les activités et les finances publiques.</li>
</ul>
<p>Et je ne parle pas ici de la diminution du nombre de jours de gel relevés à Entzheim, des dates d’ouverture des vendanges à Osthoffen et les jours récurrents de sécheresse qui mettent à mal notre nappe phréatique, ni la fermeture programmée de stations de ski dans les Vosges.</p>
<p>Cette situation, cette alerte majeure nous impose des objectifs ambitieux, des objectifs de rupture que nous partageons. Les ambitions de ce Plan Climat sont effectivement à la hauteur de notre défi collectif. Je reviens sur les principaux :</p>
<ul>
<li>La rénovation thermique de 6 à 8000 logements/an norme BBC. Ces 10 dernières années nous en avons fait moins de la moitié, belle ambition !</li>
<li>Baisser de 40 % nos émissions de GES pour 2030 et les diviser par 4 pour 2050, les diviser par 4 en 30 ans, belle ambition !</li>
<li>Diminuer de 30 % nos consommations d’énergie à l’horizon 2030 et – 55 % pour 2050, belle ambition quand on sait qu’elles sont en hausse de 6 % en 20 ans</li>
<li>En matière de qualité de l’air prendre comme référence le cadre de l’Organisation Mondiale de la Santé et non plus les normes européennes, belle ambition en termes de santé publique. C’est une évolution notoire qu’il nous faut engager sur les déplacements, le chauffage, et plus simplement notre logique de croissance presque infinie.</li>
<li>Diminuer de + d’un tiers le flux automobile, de camions et de camionnettes sur toute l’agglomération afin que la « part modale » aujourd’hui de 47 % atteigne les 30 % en 2030. Moins 30 % : belle ambition à concrétiser, belle rupture à engager et quand on connait les résistantes à la matière y compris au sein de notre hémicycle. Il y a du boulot en perspective et je ne reviendrais pas sur les déchets et la biodiversité.</li>
</ul>
<p>C’est le sens de notre vote aujourd’hui. Mais il y a un mais.</p>
<p>Je voudrais revenir sur nos propres paradoxes et nos propres « en même temps ».</p>
<ul>
<li>Diviser par 4 nos émissions de GES et en même temps nous continuons à développer nos infrastructures routières et autoroutières….</li>
</ul>
<p>à la rocade sud,</p>
<p>à la grand contournement ouest,</p>
<p>à la VLIO,</p>
<p>à on parle aussi de la voie nord pour les camions via la foret de la  Robertsau,</p>
<p>à sans oublier l’élargissement des rue d’accès au Wacken.</p>
<p><strong>Quelle crédibilité avons-nous ? Nous adoptons un Plan et faisons son exact contraire.</strong></p>
<ul>
<li>Prétendre diviser par 4 nos émissions de GES et en même temps nous investissons au développement de zones commerciales</li>
</ul>
<p>à 9 M pour la Zone Commerciale Nord</p>
<p>à 8 M pour la Zone la Zone Commerciale de la Vigie</p>
<ul>
<li>Agrandir et  ouvrir des voies routières pour un modèle consommateur d’espaces naturels et accélérateur de dérèglement climatique : est-ce bien raisonnable et cohérent !</li>
</ul>
<p>Ce modèle de dés-aménagement du territoire et une impasse et nous continuons.</p>
<p>CASTORAMA ferme  1/3 de ses magasins, IKEA commence à débaucher, le modèle « AUCHAN » court à la faillite et nous continuons à soutenir cette voie.</p>
<ul>
<li>Prétendre diviser par 4 nos émissions de GES et subir la schizophrénie de l’Etat.</li>
<li>Faites de ce je dis mais ne faites pas ce que je fais… La cause de l’échec de la COP 21 non dans ses objectifs mais dans sa concrétisation.</li>
<li>Subir un pacte financier qui nous empêche toute marge de manœuvre pour engager les projets de transition et nous empêcher les investissements d’avenir</li>
<li>L’Etat qui met à mal, je reste poli, le soutien aux énergies renouvelables et arrête, au mauvais moment, l’aide aux ENR (géothermie, méthanisation)</li>
<li>L’Etat qui réduit les moyens des bailleurs sociaux et qui réduit à minima l’objectif de la rénovation de multiples logements y compris en redressant la ….. de location</li>
<li>L’Etat qui désormais aux abonnés absents quand il s’agit de développer les transports collectifs dans nos agglomérations.</li>
</ul>
<p>Les écologistes voteront naturellement ce Plan Climat</p>
<p><strong>Mais pour conclure avec 3 interrogations et propositions :</strong></p>
<ul>
<li><strong>Soyons responsables et trouvons les moyens de sa concrétisation sinon nous nous retrouverons en 2030 dans le mur</strong></li>
<li><strong>Intégrer plus fortement la stratégie de sobriété dans nos politiques publiques et ne pas seulement transférer notre attention aux citoyens (ils sont en avance)</strong></li>
<li><strong>Il nous faut évaluer chaque dépense de notre budget avec le filtre climatique et énergétique … en nous demandant comment ce projet va contribuer à faire baisser nos émissions</strong></li>
</ul>
<p>Il est encore temps … nos concitoyens sont en attente…soyons à la hauteur de ces attentes….car cette transformation de notre territoire, cette rupture sur notre territoire doit se faire avec ambition, volontarisme et enthousiasme !</p>
<p>Il y a du boulot, presque tout reste à faire !</p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_AJ-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Conseil de l’Eurométropole du 5 avril 2019 Plan Climat Air Energie   Alain Jund, pour le Groupe des élu.e.s écologistes ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Plan-Climat_AJ-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3><strong>Conseil de l’Eurométropole du 5 avril 2019</strong></h3>
<h3><strong>Plan Climat Air Energie  </strong></h3>
<h3><strong>Alain Jund, pour le Groupe des élu.e.s écologistes</strong></h3>
<p>Nous avons aujourd’hui, une responsabilité particulière ; celle de délibérer mais surtout mettre en oeuvre ce Plan Climat dans les 10 ans.</p>
<p>Il est encore temps – mais l’urgence de la rupture c’est maintenant !</p>
<p>Merci tout d’abord à celles et ceux qui depuis 4 ans se mobilisent : services, élus, communes, citoyens, associations et entreprises. Il a fallu de la ténacité pour cette élaboration….et nous en faudra bien plus pour la concrétisation !</p>
<p>Vous connaissez toutes et tous l’attachement et les convictions des élus écologistes pour relever ce défi climatique et donc réussir cette rupture nécessaire. Elle vitale pour nous, pour nos concitoyens, pour nos enfants et pour le territoire.</p>
<p>Notre responsabilité, aujourd’hui, c’est donc adopter ce Plan mais c’est surtout de le concrétiser et de trouver les chemins de sa réussite sinon nous serions « irresponsables ».</p>
<p>Depuis des mois et des mois, des jeunes et des moins jeunes, des lycéens et des citoyens, des ONG et même des élus à Strasbourg et ailleurs marchent pour le climat. Ils alertent sur le retard pris par les pouvoirs publics en la matière. L’accord de Paris a été signé avec enthousiasme et espoir … 4 ans après nous savons que sa mise en œuvre est compromise au niveau planétaire et au niveau national.</p>
<p>La population et notamment les plus jeunes sont en avance sur les institutions et nous le redisent chaque semaine.</p>
<p>Le dérèglement climatique, il il faut le rappeler avec obstination, ce n’est pas demain et ailleurs mais c’est ici et maintenant sur le territoire de l’Eurométropole.</p>
<ul>
<li>Le 13 octobre dernier la température strasbourgeoise atteignait 25,8°C. Jamais depuis que les relevés de température existent, nous n’avons eu un 13 octobre aussi chaud. Météo France rappelait que si nous n’agissons pas nous allions dépasser les 50°C en 2050.</li>
<li>Le nombre de jours de navigabilité sur le Rhin a déjà baissé de 30 % en 25 ans. A ce rythme notre fleuve majeur sur lequel circulent des millions de tonnes de marchandises entre Bâle, Strasbourg et Rotterdam deviendra inaccessible pour le  transport de marchandises. Si nous ne réagissons pas rapidement nous subirons un transfert massif de ces marchandises sur les camions…. Il n’est pas trop tard.</li>
<li>Un tiers de nos communes ont subi ces dernières années des coulées d’eaux boueuses avec inondations et autres dégâts. Pour les communes c’est des calamités pour les habitants, les activités et les finances publiques.</li>
</ul>
<p>Et je ne parle pas ici de la diminution du nombre de jours de gel relevés à Entzheim, des dates d’ouverture des vendanges à Osthoffen et les jours récurrents de sécheresse qui mettent à mal notre nappe phréatique, ni la fermeture programmée de stations de ski dans les Vosges.</p>
<p>Cette situation, cette alerte majeure nous impose des objectifs ambitieux, des objectifs de rupture que nous partageons. Les ambitions de ce Plan Climat sont effectivement à la hauteur de notre défi collectif. Je reviens sur les principaux :</p>
<ul>
<li>La rénovation thermique de 6 à 8000 logements/an norme BBC. Ces 10 dernières années nous en avons fait moins de la moitié, belle ambition !</li>
<li>Baisser de 40 % nos émissions de GES pour 2030 et les diviser par 4 pour 2050, les diviser par 4 en 30 ans, belle ambition !</li>
<li>Diminuer de 30 % nos consommations d’énergie à l’horizon 2030 et – 55 % pour 2050, belle ambition quand on sait qu’elles sont en hausse de 6 % en 20 ans</li>
<li>En matière de qualité de l’air prendre comme référence le cadre de l’Organisation Mondiale de la Santé et non plus les normes européennes, belle ambition en termes de santé publique. C’est une évolution notoire qu’il nous faut engager sur les déplacements, le chauffage, et plus simplement notre logique de croissance presque infinie.</li>
<li>Diminuer de + d’un tiers le flux automobile, de camions et de camionnettes sur toute l’agglomération afin que la « part modale » aujourd’hui de 47 % atteigne les 30 % en 2030. Moins 30 % : belle ambition à concrétiser, belle rupture à engager et quand on connait les résistantes à la matière y compris au sein de notre hémicycle. Il y a du boulot en perspective et je ne reviendrais pas sur les déchets et la biodiversité.</li>
</ul>
<p>C’est le sens de notre vote aujourd’hui. Mais il y a un mais.</p>
<p>Je voudrais revenir sur nos propres paradoxes et nos propres « en même temps ».</p>
<ul>
<li>Diviser par 4 nos émissions de GES et en même temps nous continuons à développer nos infrastructures routières et autoroutières….</li>
</ul>
<p>à la rocade sud,</p>
<p>à la grand contournement ouest,</p>
<p>à la VLIO,</p>
<p>à on parle aussi de la voie nord pour les camions via la foret de la  Robertsau,</p>
<p>à sans oublier l’élargissement des rue d’accès au Wacken.</p>
<p><strong>Quelle crédibilité avons-nous ? Nous adoptons un Plan et faisons son exact contraire.</strong></p>
<ul>
<li>Prétendre diviser par 4 nos émissions de GES et en même temps nous investissons au développement de zones commerciales</li>
</ul>
<p>à 9 M pour la Zone Commerciale Nord</p>
<p>à 8 M pour la Zone la Zone Commerciale de la Vigie</p>
<ul>
<li>Agrandir et  ouvrir des voies routières pour un modèle consommateur d’espaces naturels et accélérateur de dérèglement climatique : est-ce bien raisonnable et cohérent !</li>
</ul>
<p>Ce modèle de dés-aménagement du territoire et une impasse et nous continuons.</p>
<p>CASTORAMA ferme  1/3 de ses magasins, IKEA commence à débaucher, le modèle « AUCHAN » court à la faillite et nous continuons à soutenir cette voie.</p>
<ul>
<li>Prétendre diviser par 4 nos émissions de GES et subir la schizophrénie de l’Etat.</li>
<li>Faites de ce je dis mais ne faites pas ce que je fais… La cause de l’échec de la COP 21 non dans ses objectifs mais dans sa concrétisation.</li>
<li>Subir un pacte financier qui nous empêche toute marge de manœuvre pour engager les projets de transition et nous empêcher les investissements d’avenir</li>
<li>L’Etat qui met à mal, je reste poli, le soutien aux énergies renouvelables et arrête, au mauvais moment, l’aide aux ENR (géothermie, méthanisation)</li>
<li>L’Etat qui réduit les moyens des bailleurs sociaux et qui réduit à minima l’objectif de la rénovation de multiples logements y compris en redressant la ….. de location</li>
<li>L’Etat qui désormais aux abonnés absents quand il s’agit de développer les transports collectifs dans nos agglomérations.</li>
</ul>
<p>Les écologistes voteront naturellement ce Plan Climat</p>
<p><strong>Mais pour conclure avec 3 interrogations et propositions :</strong></p>
<ul>
<li><strong>Soyons responsables et trouvons les moyens de sa concrétisation sinon nous nous retrouverons en 2030 dans le mur</strong></li>
<li><strong>Intégrer plus fortement la stratégie de sobriété dans nos politiques publiques et ne pas seulement transférer notre attention aux citoyens (ils sont en avance)</strong></li>
<li><strong>Il nous faut évaluer chaque dépense de notre budget avec le filtre climatique et énergétique … en nous demandant comment ce projet va contribuer à faire baisser nos émissions</strong></li>
</ul>
<p>Il est encore temps … nos concitoyens sont en attente…soyons à la hauteur de ces attentes….car cette transformation de notre territoire, cette rupture sur notre territoire doit se faire avec ambition, volontarisme et enthousiasme !</p>
<p>Il y a du boulot, presque tout reste à faire !</p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [category#5@term] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#6@term] => Interventions
                    [category#7@term] => Ville et Eurométropole
                    [date_timestamp] => 1554453004
                )

            [6] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Engagements de l’Eurométropole pour le climat : signature d’une convention mais surtout… des actions !
                    [link#] => 1
                    [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/04/05/engagements-de-leurometropole-pour-le-climat-signature-dune-convention-mais-surtout-des-actions/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 05 Apr 2019 07:44:14 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 7
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                            [subject#5] => Conseil de l'Eurométropole
                            [subject#6] => Interventions
                            [subject#7] => Ville et Eurométropole
                        )

                    [category#] => 7
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [category#5] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#6] => Interventions
                    [category#7] => Ville et Eurométropole
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4832
                    [description#] => 1
                    [description] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Convention-des-Maires_DD-2-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Conseil de l'Eurométropole du 05 avril 2019 Point n°3 « Signature de la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie » ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Convention-des-Maires_DD-2-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3 style="text-align: justify;">Conseil de l&rsquo;Eurométropole du 05 avril 2019</h3>
<h3 style="text-align: justify;">Point n°3 « Signature de la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie »</h3>
<h3 style="text-align: justify;">Danielle Dambach,</h3>
<p>Monsieur le Président, chèr.es collègues,</p>
<p>Le groupe des élu.es écologistes et citoyen.nes salue vivement la poursuite des engagements de notre collectivité dans la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie sur la base de notre nouveau Plan Climat, comme l’ont déjà fait les métropoles de Bordeaux, de Toulouse, de Brest ou de Grenoble.</p>
<p>Cette Convention et plus largement la COP21 a reconnu le rôle primordial et complémentaire des collectivités territoriales pour le climat. Et cette reconnaissance va de pair avec la responsabilité que nous avons de nous saisir à bras le corps de ce sujet et d’agir. Les dernières mobilisations de milliers de jeunes à Strasbourg et les marches pour le climat nous somment d’imprimer dans chacune de nos décisions politiques, dans chaque secteur, l’urgence climatique.</p>
<p>L’objectif à atteindre, à la fois dans cette Convention et le Plan Climat –et Madame Trautmann le disait- est une baisse de 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Concrètement, il s’agit de diminuer de moitié les trajets en voiture, de multiplier les transports en commun et les mobilités vélo/piéton, de changer nos habitudes alimentaires, de quintupler les parcelles en agriculture biologique, ou encore de généraliser le télétravail. Je ne prendrai qu’un exemple au Nord de notre territoire : si le tram desservait Schiltigheim, ce serait autant d’usagers en moins pour l’automobile. De même, chacune et chacun dans nos communes, nous avons des exemples concrets que nous pouvons mettre en œuvre pour agir.</p>
<p>La vision à court-moyen et long terme portée par le Plan Climat permettra de retrouver l’exemplarité, de la cohérence et du courage en matière d’action climatique afin que le territoire de l’Eurométropole puisse être source de bonnes pratiques dans le cadre de coopération internationale fixé par la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie.</p>
<p>Ainsi, s’engager est louable, mais nous devons être en capacité d’évaluer, de quantifier les résultats et les progrès de nos actions sur le territoire. Où en sommes-nous ? Avons-nous, chacun d’entre nous sous notre casquette d’élu ou de citoyen, une idée réelle des efforts à fournir, des moyens nécessaires pour atteindre nos engagements ? Car c’est ce que la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie nous demande dans un rapport de mise en œuvre tous les deux ans. Chacune et chacun d’entre nous doit se sentir concerné.e.</p>
<p>Monsieur le Président, chèr.es collègues, le groupe des élu.es écologistes et citoyen.nes formule, comme cela a déjà été demandé au Conseil municipal de Strasbourg, une demande et une proposition :</p>
<ul>
<li>voir présenté au Conseil de l’Eurométropole un point d’étape sur la démarche Cit’ergie qui est notre outil d’évaluation et de suivi de notre politique énergétique et climatique ;</li>
<li>passer toutes nos délibérations, tous secteurs confondus, au crible de nos engagements climatiques afin que nos décisions politiques nous permettent d’atteindre les objectifs fixés dans le Plan Climat que nous voterons au point suivant.</li>
</ul>
<p>Je vous remercie.</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Convention-des-Maires_DD-2-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Conseil de l'Eurométropole du 05 avril 2019 Point n°3 « Signature de la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie » ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/04/Convention-des-Maires_DD-2-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3 style="text-align: justify;">Conseil de l&rsquo;Eurométropole du 05 avril 2019</h3>
<h3 style="text-align: justify;">Point n°3 « Signature de la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie »</h3>
<h3 style="text-align: justify;">Danielle Dambach,</h3>
<p>Monsieur le Président, chèr.es collègues,</p>
<p>Le groupe des élu.es écologistes et citoyen.nes salue vivement la poursuite des engagements de notre collectivité dans la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie sur la base de notre nouveau Plan Climat, comme l’ont déjà fait les métropoles de Bordeaux, de Toulouse, de Brest ou de Grenoble.</p>
<p>Cette Convention et plus largement la COP21 a reconnu le rôle primordial et complémentaire des collectivités territoriales pour le climat. Et cette reconnaissance va de pair avec la responsabilité que nous avons de nous saisir à bras le corps de ce sujet et d’agir. Les dernières mobilisations de milliers de jeunes à Strasbourg et les marches pour le climat nous somment d’imprimer dans chacune de nos décisions politiques, dans chaque secteur, l’urgence climatique.</p>
<p>L’objectif à atteindre, à la fois dans cette Convention et le Plan Climat –et Madame Trautmann le disait- est une baisse de 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Concrètement, il s’agit de diminuer de moitié les trajets en voiture, de multiplier les transports en commun et les mobilités vélo/piéton, de changer nos habitudes alimentaires, de quintupler les parcelles en agriculture biologique, ou encore de généraliser le télétravail. Je ne prendrai qu’un exemple au Nord de notre territoire : si le tram desservait Schiltigheim, ce serait autant d’usagers en moins pour l’automobile. De même, chacune et chacun dans nos communes, nous avons des exemples concrets que nous pouvons mettre en œuvre pour agir.</p>
<p>La vision à court-moyen et long terme portée par le Plan Climat permettra de retrouver l’exemplarité, de la cohérence et du courage en matière d’action climatique afin que le territoire de l’Eurométropole puisse être source de bonnes pratiques dans le cadre de coopération internationale fixé par la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie.</p>
<p>Ainsi, s’engager est louable, mais nous devons être en capacité d’évaluer, de quantifier les résultats et les progrès de nos actions sur le territoire. Où en sommes-nous ? Avons-nous, chacun d’entre nous sous notre casquette d’élu ou de citoyen, une idée réelle des efforts à fournir, des moyens nécessaires pour atteindre nos engagements ? Car c’est ce que la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie nous demande dans un rapport de mise en œuvre tous les deux ans. Chacune et chacun d’entre nous doit se sentir concerné.e.</p>
<p>Monsieur le Président, chèr.es collègues, le groupe des élu.es écologistes et citoyen.nes formule, comme cela a déjà été demandé au Conseil municipal de Strasbourg, une demande et une proposition :</p>
<ul>
<li>voir présenté au Conseil de l’Eurométropole un point d’étape sur la démarche Cit’ergie qui est notre outil d’évaluation et de suivi de notre politique énergétique et climatique ;</li>
<li>passer toutes nos délibérations, tous secteurs confondus, au crible de nos engagements climatiques afin que nos décisions politiques nous permettent d’atteindre les objectifs fixés dans le Plan Climat que nous voterons au point suivant.</li>
</ul>
<p>Je vous remercie.</p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [category#5@term] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#6@term] => Interventions
                    [category#7@term] => Ville et Eurométropole
                    [date_timestamp] => 1554450254
                )

            [7] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Droits des femmes, santé, action sociale environnement : levons le tabou des protections périodiques ! CM du 25/03/19
                    [link#] => 1
                    [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/03/25/droits-des-femmes-sante-action-sociale-environnement-levons-le-tabou-des-protections-periodiques-cm-du-25-03-19/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Mon, 25 Mar 2019 19:15:50 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 7
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                            [subject#5] => Conseil Municipal
                            [subject#6] => Présentation
                            [subject#7] => Ville et Eurométropole
                        )

                    [category#] => 7
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [category#5] => Conseil Municipal
                    [category#6] => Présentation
                    [category#7] => Ville et Eurométropole
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4813
                    [description#] => 1
                    [description] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Motion-adoptée-Droits-des-femmes-santé-environnement-_-levons-le-tabou-des-protections-périodiques-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Monsieur le Maire, Mes cher.es collègues,  Le groupe des élu.es écologistes vous propose aujourd’hui de lever un tabou. ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Motion-adoptée-Droits-des-femmes-santé-environnement-_-levons-le-tabou-des-protections-périodiques-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><p>Monsieur le Maire, Mes <a href="http://cher.es">cher.es</a> collègues,</p>
<p>Le groupe des <a href="http://xn--lu-9ia.es">élu.es</a> écologistes vous propose aujourd’hui de lever un tabou.</p>
<p>Nous sommes en 2019, et pourtant, on pourrait parfois se demander si nous ne sommes pas encore au Moyen-âge !</p>
<p>En 2019, en France, de nombreuses femmes en situation précaire n’ont pas accès à des protections périodiques faute de moyens. En 2019, en France, des femmes – sans abri, étudiantes, travailleuses pauvres, demandeuses d’emploi, détenues &#8211; vivent chaque mois leurs règles dans des conditions plus qu’indignes.</p>
<p>En 2019 en France, il est maintenant avéré que les protections périodiques que l’on trouve en grande surface contiennent des substances chimiques dangereuses  pour la santé.</p>
<p>En 2019 en France, le sujet est encore tellement tabou que ces questions de santé publique et de lutte contre la précarité restent compliquées à aborder et qu’il est difficile de trouver une information complète.</p>
<p>La motion que nous vous soumettons aujourd’hui a pour but de mettre fin à cette situation dans notre ville.</p>
<p>Les propositions que nous formulons sont le fruit d’échanges avec plusieurs associations féministes locales. Certaines ont déjà pris le sujet à bras le corps et ont lancé des initiatives comme l’installation de boîtes à dons à l’Université. D’autres aimeraient voir émerger des campagnes d’information et des actions pédagogiques sur les questions sanitaires et d’hygiène, sur les différents modes de protection et notamment sur les alternatives aux protections jetables, afin que chaque femme puisse trouver et choisir la solution qui lui convienne. Les associations nous rappellent également que ces questions concernent bien sûr les femmes, mais également des hommes trans ou des personnes intersexes ou non binaires.</p>
<p>En France et en Europe, des villes et territoires s’emparent déjà du sujet. Le Parlement écossais a par exemple décidé la distribution gratuite de protections hygiéniques pour les étudiantes les moins aisées. Mais les villes ne sont pas en reste : hormis l’<a href="https://www.20minutes.fr/lille/2412823-20190110-lille-quand-solidarite-menstruelle-arrive-devant-scene">université de Lille</a>, les villes <a href="https://www.20minutes.fr/paris/2467935-20190308-paris-maire-10e-va-distribuer-protections-hygieniques-collegiennes">de Paris</a> ou Lyon ont déjà lancé des actions.</p>
<p>Parce que cette question est au croisement de plusieurs compétences municipales (droits des femmes, action sociale, santé, environnement), nous pensons que notre collectivité a un rôle à jouer dans la coordination et le soutien des différentes initiatives locales de lutte contre la précarité menstruelle, voire par la mise en place d’aides directes comme nous le faisons déjà concernant l’aide alimentaire ou la précarité énergétique.</p>
<p>De même, sur les questions de santé publique et de réduction des déchets, la Ville peut  pousser le développement d’alternatives saines et écologiques aussi bien localement que dans les réseaux nationaux où elle siège (réseau des Villes sans perturbateur endocrinien par ex).</p>
<p>Nous avons donc plusieurs leviers à notre disposition pour agir.</p>
<p>Monsieur le Maire, mes <a href="http://xn--chr-7la.es">chèr.es</a> collègues, nous sommes en 2019, mettons fin à ces situations humainement indignes et levons ce tabou !</p>
<p><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Motion-droits-des-femmes_adoptée.pdf">Motion droits des femmes_adoptée</a></p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Motion-adoptée-Droits-des-femmes-santé-environnement-_-levons-le-tabou-des-protections-périodiques-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Monsieur le Maire, Mes cher.es collègues,  Le groupe des élu.es écologistes vous propose aujourd’hui de lever un tabou. ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Motion-adoptée-Droits-des-femmes-santé-environnement-_-levons-le-tabou-des-protections-périodiques-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><p>Monsieur le Maire, Mes <a href="http://cher.es">cher.es</a> collègues,</p>
<p>Le groupe des <a href="http://xn--lu-9ia.es">élu.es</a> écologistes vous propose aujourd’hui de lever un tabou.</p>
<p>Nous sommes en 2019, et pourtant, on pourrait parfois se demander si nous ne sommes pas encore au Moyen-âge !</p>
<p>En 2019, en France, de nombreuses femmes en situation précaire n’ont pas accès à des protections périodiques faute de moyens. En 2019, en France, des femmes – sans abri, étudiantes, travailleuses pauvres, demandeuses d’emploi, détenues &#8211; vivent chaque mois leurs règles dans des conditions plus qu’indignes.</p>
<p>En 2019 en France, il est maintenant avéré que les protections périodiques que l’on trouve en grande surface contiennent des substances chimiques dangereuses  pour la santé.</p>
<p>En 2019 en France, le sujet est encore tellement tabou que ces questions de santé publique et de lutte contre la précarité restent compliquées à aborder et qu’il est difficile de trouver une information complète.</p>
<p>La motion que nous vous soumettons aujourd’hui a pour but de mettre fin à cette situation dans notre ville.</p>
<p>Les propositions que nous formulons sont le fruit d’échanges avec plusieurs associations féministes locales. Certaines ont déjà pris le sujet à bras le corps et ont lancé des initiatives comme l’installation de boîtes à dons à l’Université. D’autres aimeraient voir émerger des campagnes d’information et des actions pédagogiques sur les questions sanitaires et d’hygiène, sur les différents modes de protection et notamment sur les alternatives aux protections jetables, afin que chaque femme puisse trouver et choisir la solution qui lui convienne. Les associations nous rappellent également que ces questions concernent bien sûr les femmes, mais également des hommes trans ou des personnes intersexes ou non binaires.</p>
<p>En France et en Europe, des villes et territoires s’emparent déjà du sujet. Le Parlement écossais a par exemple décidé la distribution gratuite de protections hygiéniques pour les étudiantes les moins aisées. Mais les villes ne sont pas en reste : hormis l’<a href="https://www.20minutes.fr/lille/2412823-20190110-lille-quand-solidarite-menstruelle-arrive-devant-scene">université de Lille</a>, les villes <a href="https://www.20minutes.fr/paris/2467935-20190308-paris-maire-10e-va-distribuer-protections-hygieniques-collegiennes">de Paris</a> ou Lyon ont déjà lancé des actions.</p>
<p>Parce que cette question est au croisement de plusieurs compétences municipales (droits des femmes, action sociale, santé, environnement), nous pensons que notre collectivité a un rôle à jouer dans la coordination et le soutien des différentes initiatives locales de lutte contre la précarité menstruelle, voire par la mise en place d’aides directes comme nous le faisons déjà concernant l’aide alimentaire ou la précarité énergétique.</p>
<p>De même, sur les questions de santé publique et de réduction des déchets, la Ville peut  pousser le développement d’alternatives saines et écologiques aussi bien localement que dans les réseaux nationaux où elle siège (réseau des Villes sans perturbateur endocrinien par ex).</p>
<p>Nous avons donc plusieurs leviers à notre disposition pour agir.</p>
<p>Monsieur le Maire, mes <a href="http://xn--chr-7la.es">chèr.es</a> collègues, nous sommes en 2019, mettons fin à ces situations humainement indignes et levons ce tabou !</p>
<p><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Motion-droits-des-femmes_adoptée.pdf">Motion droits des femmes_adoptée</a></p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [category#5@term] => Conseil Municipal
                    [category#6@term] => Présentation
                    [category#7@term] => Ville et Eurométropole
                    [date_timestamp] => 1553541350
                )

            [8] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Nous soutenons avec fierté Strasbourg Ville hospitalière ! CM du 25/03/19
                    [link#] => 1
                    [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/03/25/nous-soutenons-avec-fierte-strasbourg-ville-hospitaliere-cm-du-25-03-19/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Mon, 25 Mar 2019 17:03:09 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 7
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                            [subject#5] => Conseil Municipal
                            [subject#6] => Interventions
                            [subject#7] => Ville et Eurométropole
                        )

                    [category#] => 7
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [category#5] => Conseil Municipal
                    [category#6] => Interventions
                    [category#7] => Ville et Eurométropole
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4810
                    [description#] => 1
                    [description] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Point-22_Ville-hospitalière_JW-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Jean Werlen, pour le groupe des élu.e.s écologistes Chers collègues nous soutiendrons cette proposition avec fierté. ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Point-22_Ville-hospitalière_JW-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3>Jean Werlen, pour le groupe des élu.e.s écologistes</h3>
<p>Chers collègues nous soutiendrons cette proposition avec fierté.</p>
<p>Cependant nous voulons dire pourquoi ce soutien :</p>
<p><strong>Par cohérence avec notre histoire.</strong> Je ne paraphraserai pas notre Maire mais les valeurs d’hospitalité sont inscrites dans le patrimoine de Strasbourg.</p>
<p><strong>Par amour de la République ! </strong>Notre devise n’est-elle pas liberté, égalité et<strong> Fraternité ? </strong>la fraternité a quelque chose d’universel qui nous oblige au cosmopolitisme et bien sûr à l’accueil. Il ne s’agit pas de charité mais d’altérité, de justice et de respect humain.</p>
<p><strong>Par justice donc</strong>, car si une bonne partie des migrants fuient les conflits autour des ressources naturelles ou des conséquences  du changement climatique celui ci est bien l&rsquo;oeuvre des sociétés productivistes occidentales, si d&rsquo;autres fuient les violences issus de la colonisation, ce sont encore les mêmes qui étaient, alors, à la manœuvre.</p>
<p>P<strong>ar dignité aussi,</strong> pas uniquement la nôtre, celle d’acteurs politiques, mais celle de tous les habitants de Strasbourg qui doivent être fiers de leur ville et qui le sont désormais. Répondre aux besoins fondamentaux de ceux qui en sont privés, par la guerre, la famine ou la peur grandit celui qui ouvre sa porte. Accompagner ces personnes dans leur parcours c’est aussi créer des dynamiques de confiance.</p>
<p>De plus ce projet est <strong>le fruit de la mobilisation</strong>, en premier lieu celle des associations, des acteurs de la solidarité, des institutions, des collectifs citoyens et de leurs militants (150 personnes qui se sont engagées, 50 partenaires). Cet engagement collectif est le signe d’une cohésion de la société et des acteurs sociaux sur le sujet. Sous l’impulsion du Maire et de notre collègue Marie Dominique Dreyssé, la ville transforme l’essai, donne l’engagement institutionnel et se fait porteur des finalités humanitaires, philosophiques et politiques de ce texte. Elle est également garante des objectifs et facilitateur de la mise en oeuvre collective.</p>
<p><strong>Par pragmatisme </strong>aussi, parce que nous savons tous que notre société, notre ville, nos concitoyens serons gagnants dans cette démarche d’inclusion, d’enrichissement mutuel, de dynamisation culturelle et économique. Rappelons que les identités se renforcent par les apports, par le mettissage. Nous savons saisir l’opportunité du partage, de l’échange et de l’accueil. Ceci, accessoirement, permet de poursuivre des relations apaisées au sein de tous les éléments de la population.</p>
<p>Enfin parce qu’une fois de plus <strong>Strasbourg est à l’initiative</strong>, avec une position humaniste et une responsabilité Européenne. Ne soyons pas trop modestes notre présence active au sein de cette association la rend plus forte, plus légitime.</p>
<p>Ces raisons données, il reste à affirmer pourquoi cet engagement est utile et même  indispensable.</p>
<p><strong>Le contexte Européen,</strong> qui a même fait reculer Mme Merkel, est bien contraire aux engagements que la délibération nous propose.  Des gouvernements et des acteurs politiques désignent  les migrants comme boucs émissaires pour se dédouaner de leurs échecs ou catalyser les mécontentements.  Monter la population contre des migrants encore plus malheureux qu’eux est indigne. Cette initiative va dans le sens inverse et recadre le débat.</p>
<p><strong>Le contexte national et le comportement du gouvernement </strong></p>
<p>L’impéritie factuelle de l’Etat dans la prise en charge de ses propres obligations, l’hébergement d’urgence et la gestion de l’asile, malgré la coopération, localement, avec ses services , oblige les collectivités à s’engager.</p>
<p>Puissions nous avec d’autres grandes villes, inverser une attitude qui croit diminuer la pression en n’augmentant pas l’offre d’hébergement. Notre engagement au sein du éeseau au côté d&rsquo;autres villes, que nous espérons de plus en plus nombreuses, saura, nous l&rsquo;espérons amender les analyses simplistes.</p>
<p>Voila donc, chers collègues, 9 bonnes raisons de porter cette délibération haut et fort et de la ratifier largement.</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Point-22_Ville-hospitalière_JW-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Jean Werlen, pour le groupe des élu.e.s écologistes Chers collègues nous soutiendrons cette proposition avec fierté. ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Point-22_Ville-hospitalière_JW-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3>Jean Werlen, pour le groupe des élu.e.s écologistes</h3>
<p>Chers collègues nous soutiendrons cette proposition avec fierté.</p>
<p>Cependant nous voulons dire pourquoi ce soutien :</p>
<p><strong>Par cohérence avec notre histoire.</strong> Je ne paraphraserai pas notre Maire mais les valeurs d’hospitalité sont inscrites dans le patrimoine de Strasbourg.</p>
<p><strong>Par amour de la République ! </strong>Notre devise n’est-elle pas liberté, égalité et<strong> Fraternité ? </strong>la fraternité a quelque chose d’universel qui nous oblige au cosmopolitisme et bien sûr à l’accueil. Il ne s’agit pas de charité mais d’altérité, de justice et de respect humain.</p>
<p><strong>Par justice donc</strong>, car si une bonne partie des migrants fuient les conflits autour des ressources naturelles ou des conséquences  du changement climatique celui ci est bien l&rsquo;oeuvre des sociétés productivistes occidentales, si d&rsquo;autres fuient les violences issus de la colonisation, ce sont encore les mêmes qui étaient, alors, à la manœuvre.</p>
<p>P<strong>ar dignité aussi,</strong> pas uniquement la nôtre, celle d’acteurs politiques, mais celle de tous les habitants de Strasbourg qui doivent être fiers de leur ville et qui le sont désormais. Répondre aux besoins fondamentaux de ceux qui en sont privés, par la guerre, la famine ou la peur grandit celui qui ouvre sa porte. Accompagner ces personnes dans leur parcours c’est aussi créer des dynamiques de confiance.</p>
<p>De plus ce projet est <strong>le fruit de la mobilisation</strong>, en premier lieu celle des associations, des acteurs de la solidarité, des institutions, des collectifs citoyens et de leurs militants (150 personnes qui se sont engagées, 50 partenaires). Cet engagement collectif est le signe d’une cohésion de la société et des acteurs sociaux sur le sujet. Sous l’impulsion du Maire et de notre collègue Marie Dominique Dreyssé, la ville transforme l’essai, donne l’engagement institutionnel et se fait porteur des finalités humanitaires, philosophiques et politiques de ce texte. Elle est également garante des objectifs et facilitateur de la mise en oeuvre collective.</p>
<p><strong>Par pragmatisme </strong>aussi, parce que nous savons tous que notre société, notre ville, nos concitoyens serons gagnants dans cette démarche d’inclusion, d’enrichissement mutuel, de dynamisation culturelle et économique. Rappelons que les identités se renforcent par les apports, par le mettissage. Nous savons saisir l’opportunité du partage, de l’échange et de l’accueil. Ceci, accessoirement, permet de poursuivre des relations apaisées au sein de tous les éléments de la population.</p>
<p>Enfin parce qu’une fois de plus <strong>Strasbourg est à l’initiative</strong>, avec une position humaniste et une responsabilité Européenne. Ne soyons pas trop modestes notre présence active au sein de cette association la rend plus forte, plus légitime.</p>
<p>Ces raisons données, il reste à affirmer pourquoi cet engagement est utile et même  indispensable.</p>
<p><strong>Le contexte Européen,</strong> qui a même fait reculer Mme Merkel, est bien contraire aux engagements que la délibération nous propose.  Des gouvernements et des acteurs politiques désignent  les migrants comme boucs émissaires pour se dédouaner de leurs échecs ou catalyser les mécontentements.  Monter la population contre des migrants encore plus malheureux qu’eux est indigne. Cette initiative va dans le sens inverse et recadre le débat.</p>
<p><strong>Le contexte national et le comportement du gouvernement </strong></p>
<p>L’impéritie factuelle de l’Etat dans la prise en charge de ses propres obligations, l’hébergement d’urgence et la gestion de l’asile, malgré la coopération, localement, avec ses services , oblige les collectivités à s’engager.</p>
<p>Puissions nous avec d’autres grandes villes, inverser une attitude qui croit diminuer la pression en n’augmentant pas l’offre d’hébergement. Notre engagement au sein du éeseau au côté d&rsquo;autres villes, que nous espérons de plus en plus nombreuses, saura, nous l&rsquo;espérons amender les analyses simplistes.</p>
<p>Voila donc, chers collègues, 9 bonnes raisons de porter cette délibération haut et fort et de la ratifier largement.</p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [category#5@term] => Conseil Municipal
                    [category#6@term] => Interventions
                    [category#7@term] => Ville et Eurométropole
                    [date_timestamp] => 1553533389
                )

            [9] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Strasbourg Ville hospitalière : au delà de l’urgence et de l’hébergement – CM du 25/03/19
                    [link#] => 1
                    [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/03/25/4816/
                    [comments#] => 1
                    [comments] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/03/25/4816/#comments
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Mon, 25 Mar 2019 17:00:02 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 7
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                            [subject#5] => Conseil Municipal
                            [subject#6] => Présentation
                            [subject#7] => Ville et Eurométropole
                        )

                    [category#] => 7
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [category#5] => Conseil Municipal
                    [category#6] => Présentation
                    [category#7] => Ville et Eurométropole
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4816
                    [description#] => 1
                    [description] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Point-22_Présentation-MDD-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Marie-Dominique Dreyssé - Présentation de la délibération 22 : Strasbourg, Ville hospitalière.  ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Point-22_Présentation-MDD-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3 class="s7" style="margin: 0cm; margin-bottom: .0001pt; line-height: 16.2pt;"><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Marie-Dominique Dreyssé &#8211; Présentation de la délibération 22 : Strasbourg, Ville hospitalière. </span></span></h3>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Capitale européenne et des droits de l’homme, la Ville se mobilise depuis de nombreuses années, dans le respect de sa tradition humaniste et de ses engagements locaux, </span></span><span style="font-size: 14.0pt;">nationaux et internationaux. Dans ce sens, elle exerce un mandat de protection fort en faveur de tous ses habitants en luttant contre les inégalités sociales et de santé, et contre les discriminations. </span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Dans le contexte actuel des migrations et des demandes de protection au titre de l’asile en France et plus particulièrement dans Bas-Rhin, la Ville s’est engagée à renforcer ses dispositifs de droits communs, mais aussi à développer une politique volontariste pour répondre aux besoins fondamentaux, d’autonomie et d’inclusion des personnes migrantes nouvellement arrivées. </span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Cette délibération qui vous est soumise maintenant en est une étape.</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Considérant que les réponses à apporter doivent être collectives, et sur la proposition d’une dynamique impulsée et portée par la Ville, ce sont plus de 150 acteurs (associatifs, caritatifs, universitaires, porteurs d’initiatives citoyennes, et institutionnels), représentant une cinquantaine de structures qui ensemble, tout au long de l’année 2018, qui ont travaillé pour sortir de l’urgence des situations territoriales et structurer une politique d’accueil des migrants, globale et complémentaire, dans le respect des compétences et des moyens de chacun.</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span style="font-size: 14.0pt;">Cette communauté d’acteurs a souhaité témoigner de cet engagement du territoire à demeurer une terre d’hospitalité en faveur de toutes et tous, cela s’exprime à travers un manifeste pour l’accueil digne des personnes migrantes vulnérables soumis aujourd’hui à votre approbation.</span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Assurer un accueil digne, c’est agir sans discriminations et de façon concertée, dans une dynamique inclusive et participative pour adapter le cadre d’intervention pour chaque personne migrante en fonction de son parcours.</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">C’est une politique d’accueil volontariste, une mise en œuvre coopérative et citoyenne, dans un territoire ouvert au monde, dans une dynamique de dialogue en réseau national et européen.</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">C’est aussi une recherche de dialogue constant </span></span><span style="font-size: 14.0pt;">avec l’Etat, qui dispose des compétences de l’asile, de l’immigration, de l’hébergement, et un dialogue avec le Département couvrant le champ des mineurs non accompagné.</span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s9"><b><span style="font-size: 14.0pt;">S’appuyant sur le Manifeste, la démarche « Strasbourg, ville hospitalière » se poursuivra sur l’année 2019 pour </span></b></span><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">décliner un plan d’actions enrichi, au-delà de nos politiques municipales, des initiatives du territoire et du travail collectif afin de construire des réponses partagées. Au</span></span><span style="font-size: 14.0pt;">-delà de l’urgence et de la question de l’hébergement, ce sont les politiques et actions en matière de santé, de solidarité, d’insertion scolaire, sociale et professionnelle, d’accès à la culture qui sont en jeu. Une dynamique de suivi sera mise en place.</span></p>
<p><span style="font-size: 14.0pt;"> </span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Cet engagement fort en faveur de l’accueil se traduit également à l’échelle européenne et internationale. Le Réseau européen des villes solidaires créé à Strasbourg (plus d’une centaine de villes) a ainsi pour objectif d’élaborer une réponse commune pour relever le défi de l’accueil des réfugiés et partager les bonnes pratiques entre villes.  Un fonds spécifique a également été alloué pour l’aide aux enfants et jeunes réfugiés dans le cadre du partenariat de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau.</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">La délibération « Strasbourg, ville hospitalière », propose d’une part, de valider l’engagement du territoire de Strasbourg à travers le « Manifeste pour l’accueil des personnes migrantes vulnérables ».</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">D’autre part, elle propose pour validation d’adhérer à l’Association Nationale des Villes et Territoires accueillants (ANVITA).</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [wfw] => Array
                        (
                            [commentrss#] => 1
                            [commentrss] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/2019/03/25/4816/feed/
                        )

                    [slash] => Array
                        (
                            [comments#] => 1
                            [comments] => 2
                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Point-22_Présentation-MDD-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />Marie-Dominique Dreyssé - Présentation de la délibération 22 : Strasbourg, Ville hospitalière.  ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <img width="302" height="150" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2019/03/Point-22_Présentation-MDD-302x150.png" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /><h3 class="s7" style="margin: 0cm; margin-bottom: .0001pt; line-height: 16.2pt;"><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Marie-Dominique Dreyssé &#8211; Présentation de la délibération 22 : Strasbourg, Ville hospitalière. </span></span></h3>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Capitale européenne et des droits de l’homme, la Ville se mobilise depuis de nombreuses années, dans le respect de sa tradition humaniste et de ses engagements locaux, </span></span><span style="font-size: 14.0pt;">nationaux et internationaux. Dans ce sens, elle exerce un mandat de protection fort en faveur de tous ses habitants en luttant contre les inégalités sociales et de santé, et contre les discriminations. </span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Dans le contexte actuel des migrations et des demandes de protection au titre de l’asile en France et plus particulièrement dans Bas-Rhin, la Ville s’est engagée à renforcer ses dispositifs de droits communs, mais aussi à développer une politique volontariste pour répondre aux besoins fondamentaux, d’autonomie et d’inclusion des personnes migrantes nouvellement arrivées. </span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Cette délibération qui vous est soumise maintenant en est une étape.</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Considérant que les réponses à apporter doivent être collectives, et sur la proposition d’une dynamique impulsée et portée par la Ville, ce sont plus de 150 acteurs (associatifs, caritatifs, universitaires, porteurs d’initiatives citoyennes, et institutionnels), représentant une cinquantaine de structures qui ensemble, tout au long de l’année 2018, qui ont travaillé pour sortir de l’urgence des situations territoriales et structurer une politique d’accueil des migrants, globale et complémentaire, dans le respect des compétences et des moyens de chacun.</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span style="font-size: 14.0pt;">Cette communauté d’acteurs a souhaité témoigner de cet engagement du territoire à demeurer une terre d’hospitalité en faveur de toutes et tous, cela s’exprime à travers un manifeste pour l’accueil digne des personnes migrantes vulnérables soumis aujourd’hui à votre approbation.</span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Assurer un accueil digne, c’est agir sans discriminations et de façon concertée, dans une dynamique inclusive et participative pour adapter le cadre d’intervention pour chaque personne migrante en fonction de son parcours.</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">C’est une politique d’accueil volontariste, une mise en œuvre coopérative et citoyenne, dans un territoire ouvert au monde, dans une dynamique de dialogue en réseau national et européen.</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">C’est aussi une recherche de dialogue constant </span></span><span style="font-size: 14.0pt;">avec l’Etat, qui dispose des compétences de l’asile, de l’immigration, de l’hébergement, et un dialogue avec le Département couvrant le champ des mineurs non accompagné.</span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s9"><b><span style="font-size: 14.0pt;">S’appuyant sur le Manifeste, la démarche « Strasbourg, ville hospitalière » se poursuivra sur l’année 2019 pour </span></b></span><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">décliner un plan d’actions enrichi, au-delà de nos politiques municipales, des initiatives du territoire et du travail collectif afin de construire des réponses partagées. Au</span></span><span style="font-size: 14.0pt;">-delà de l’urgence et de la question de l’hébergement, ce sont les politiques et actions en matière de santé, de solidarité, d’insertion scolaire, sociale et professionnelle, d’accès à la culture qui sont en jeu. Une dynamique de suivi sera mise en place.</span></p>
<p><span style="font-size: 14.0pt;"> </span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">Cet engagement fort en faveur de l’accueil se traduit également à l’échelle européenne et internationale. Le Réseau européen des villes solidaires créé à Strasbourg (plus d’une centaine de villes) a ainsi pour objectif d’élaborer une réponse commune pour relever le défi de l’accueil des réfugiés et partager les bonnes pratiques entre villes.  Un fonds spécifique a également été alloué pour l’aide aux enfants et jeunes réfugiés dans le cadre du partenariat de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau.</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">La délibération « Strasbourg, ville hospitalière », propose d’une part, de valider l’engagement du territoire de Strasbourg à travers le « Manifeste pour l’accueil des personnes migrantes vulnérables ».</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span class="s8"><span style="font-size: 14.0pt;">D’autre part, elle propose pour validation d’adhérer à l’Association Nationale des Villes et Territoires accueillants (ANVITA).</span></span></p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [category#5@term] => Conseil Municipal
                    [category#6@term] => Présentation
                    [category#7@term] => Ville et Eurométropole
                    [date_timestamp] => 1553533202
                )

        )

    [channel] => Array
        (
            [title#] => 1
            [title] => Elus écologistes et citoyens de la Ville et de l'Eurométropole de Strasbourg
            [atom] => Array
                (
                    [link#] => 1
                    [link@] => href,rel,type
                    [link@href] => https://elus-strasbourg.eelv.fr/feed/
                    [link@rel] => self
                    [link@type] => application/rss+xml
                )

            [link#] => 1
            [link] => https://elus-strasbourg.eelv.fr
            [description#] => 1
            [description] => Site des élu-e-s écologistes et citoyen-nes de la Ville de Strasbourg
            [lastbuilddate#] => 1
            [lastbuilddate] => Mon, 08 Apr 2019 12:52:32 +0200
            [language#] => 1
            [language] => fr-FR
            [sy] => Array
                (
                    [updateperiod#] => 1
                    [updateperiod] => hourly
                    [updatefrequency#] => 1
                    [updatefrequency] => 1
                )

            [generator#] => 1
            [generator] => https://wordpress.org/?v=4.9.10
            [tagline#] => 1
            [tagline] => Site des élu-e-s écologistes et citoyen-nes de la Ville de Strasbourg
            [subtitle#] => 1
            [subtitle] => Site des élu-e-s écologistes et citoyen-nes de la Ville de Strasbourg
        )

    [textinput] => Array
        (
        )

    [image] => Array
        (
        )

    [feed_type] => RSS
    [feed_version] => 2.0
    [encoding] => UTF-8
    [_source_encoding] => 
    [ERROR] => 
    [WARNING] => 
    [_ATOM_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => content
            [1] => summary
            [2] => title
            [3] => info
            [4] => tagline
            [5] => copyright
            [6] => rights
            [7] => subtitle
        )

    [_XHTML_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => body
            [1] => div
        )

    [_KNOWN_ENCODINGS] => Array
        (
            [0] => UTF-8
            [1] => US-ASCII
            [2] => ISO-8859-1
        )

    [stack] => Array
        (
        )

    [inchannel] => 
    [initem] => 
    [incontent] => Array
        (
        )

    [exclude_top] => 
    [intextinput] => 
    [inimage] => 
    [current_namespace] => 
    [current_category] => 0
    [last_modified] => Mon, 08 Apr 2019 12:52:32 GMT

    [etag] => "9ce1cc504d2d20656b2b4c295c7610fe"

    [rss_origin] => 5
)