Index Strasbourg curieux Strasbourg à la loupe

Agenda curieux :: Actu des sites Strasbourgeois :: Hébergement strasbourgeois

Strasbourg à la loupe » Elus ecologistes et verts de la Ville de Strasbourg

Sites

22464 articles (21650 non lus) dans 281 sites

Exposition Exposition (1274 non lus)
Concert / soirée Concert / soirée (1543 non lus)
Guide / média Guide / média (7342 non lus)
Média_vidéo Média_vidéo (865 non lus)
Projection Projection (32 non lus)
Politique / social Politique / social (5634 non lus)
théâtre théâtre (678 non lus)
Artiste Artiste (175 non lus)
Inclassables Inclassables (207 non lus)
Edition/bd/imprimerie Edition/bd/imprimerie (1211 non lus)
Vélo transport Vélo transport (881 non lus)
Monde Numérique Monde Numérique (608 non lus)
Monde Numérique Média Monde Numérique Média (304 non lus)
Nature et Agriculture Nature et Agriculture (676 non lus)
Vie/assoc Quartiers Vie/assoc Quartiers (220 non lus)
 «  Expand/Collapse
MagpieRSS Object
(
    [parser] => Resource id #19
    [current_item] => Array
        (
        )

    [items] => Array
        (
            [0] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Pour un avenir sans GCO : allons marcher le 30 septembre à Strasbourg
                    [link#] => 1
                    [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/09/15/pour-un-avenir-sans-gco-allons-marcher-le-30-septembre-a-strasbourg/
                    [comments#] => 1
                    [comments] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/09/15/pour-un-avenir-sans-gco-allons-marcher-le-30-septembre-a-strasbourg/#respond
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 15 Sep 2017 09:40:14 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 7
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                            [subject#5] => Articles de démo
                            [subject#6] => Le rassemblement
                            [subject#7] => Transports
                        )

                    [category#] => 7
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [category#5] => Articles de démo
                    [category#6] => Le rassemblement
                    [category#7] => Transports
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4253
                    [description#] => 1
                    [description] => <img width="302" height="150" src="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/09/GCO_Manif-30-09-17-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /> 
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <img width="302" height="150" src="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/09/GCO_Manif-30-09-17-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />
                        )

                    [wfw] => Array
                        (
                            [commentrss#] => 1
                            [commentrss] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/09/15/pour-un-avenir-sans-gco-allons-marcher-le-30-septembre-a-strasbourg/feed/
                        )

                    [slash] => Array
                        (
                            [comments#] => 1
                            [comments] => 0
                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <img width="302" height="150" src="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/09/GCO_Manif-30-09-17-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" /> 
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <img width="302" height="150" src="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/09/GCO_Manif-30-09-17-302x150.jpg" class="attachment-310-post-thumbnail size-310-post-thumbnail wp-post-image" alt="" />
                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [category#5@term] => Articles de démo
                    [category#6@term] => Le rassemblement
                    [category#7@term] => Transports
                    [date_timestamp] => 1505468414
                )

            [1] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Contrats aidés, les élu.es écologistes de Strasbourg demandent au Président de la République de faire marche arrière !
                    [link#] => 1
                    [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/09/08/contrats-aides-les-elu-es-ecologistes-de-strasbourg-demandent-au-president-de-la-republique-de-faire-marche-arriere/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 08 Sep 2017 09:04:46 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 8
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualité
                            [subject#3] => Actualités
                            [subject#4] => Actualités EELV
                            [subject#5] => Tribunes
                            [subject#6] => Communiqués
                            [subject#7] => emploi
                            [subject#8] => solidarité
                        )

                    [category#] => 8
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualité
                    [category#3] => Actualités
                    [category#4] => Actualités EELV
                    [category#5] => Tribunes
                    [category#6] => Communiqués
                    [category#7] => emploi
                    [category#8] => solidarité
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4249
                    [description#] => 1
                    [description] => Plusieurs élu.es et associations ont déposé un recours juridique contre le gel des emplois aidés décidé par le gouvernement. Elu.es écologistes Strasbourgeois, en responsabilité, nous soutenons ce recours contre le gel des contrats aidés, nous appelons nos collègues élu.es dans les collectivités, les députés strasbourgeois de toutes sensibilités à rejoindre ce mouvement, il en va de la cohésion sociale, de la survie du monde associatif et des personnes qui occupent ces emplois. ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p>Plusieurs élu.es et associations ont déposé un recours juridique contre le gel des emplois aidés décidé par le gouvernement. Elu.es écologistes Strasbourgeois, en responsabilité, nous soutenons ce recours contre le gel des contrats aidés, nous appelons nos collègues élu.es dans les collectivités, les députés strasbourgeois de toutes sensibilités à rejoindre ce mouvement, il en va de la cohésion sociale, de la survie du monde associatif et des personnes qui occupent ces emplois.</p>
<p>Décidé en plein mois d’août, le gel des contrats aidés est un coup dur porté d’une part aux collectivités territoriales et aux associations, d’autre part à l’insertion et à l’emploi. Ces contrats concernent tous les secteurs d&rsquo;activités : sport, culture, petite enfance, handicap, éducation, santé, vieillissement, environnement&#8230; Leurs actions servent le bien commun au quotidien. Ces dispositifs visent la création d’emplois durables pour des activités porteuses de sens et d&rsquo;avenir.</p>
<p>A Strasbourg, la Ville et l’Eurométropole s’efforcent de maintenir un soutien important au secteur associatif, déjà déstabilisé par les baisses de subventions publiques, conséquences immédiates des baisses de dotations.</p>
<p>A Strasbourg et au sein de l’Eurométropole, des centaines d’emplois sont ainsi menacés, 300 agents bénéficient de ces contrats. 85 postes sont aujourd’hui en suspens dans la collectivité. Cela aura des conséquences sur le service public local, le fonctionnement des associations, et mettra à mal des publics déjà fragiles, c’est donc la cohésion sociale même de notre territoire qui est fragilisée.</p>
<p>Ces contrats aidés sont destinés aux plus fragilisé-e-s par le chômage de masse : personnes éloignées de l’emploi depuis plusieurs années, sans qualification, jeunes des quartiers, personnes en situation de handicap&#8230; Contrairement à ce qu’affirme la Ministre du Travail, les emplois aidés sont plutôt efficaces en matière de retour à l&#8217;emploi pour les personnes qui en bénéficient. Avec un taux d&rsquo;accès à l&#8217;emploi de 52 % dans le secteur non marchand pour les moins de 28 ans, ils dépassent de nombreux autres dispositifs d&rsquo;insertion par le travail. C’est aussi le constat de la DARES, pour qui les emplois aidés ont donc un réel impact sur la dynamique de création d’emplois, notamment dans le secteur non marchand. Ces contrats aidés agissent comme un tremplin vers l’emploi pour des personnes qui en sont particulièrement éloignées.</p>
<p>L’autre argument avancé par le gouvernement est le coût supposé onéreux de ces contrats, de 7000 à 10 000 euros par emploi, par an, mais qu’en est-il d’autres mesures telles que le CICE dont les impacts sur l’emploi ont été estimés à 100 000 créations de postes pour un budget de 17,2 milliards d’euros en 2014, soit 286 000 euros par emploi sans que ce dernier ne soit remis en question !</p>
<p>Le gouvernement est en droit de revoir un dispositif largement perfectible, mais il ne peut pas agir seul et de façon aussi radicale. Combien de personnes vont être brutalement renvoyées au chômage du fait de cette décision dogmatique ?</p>
<p>Ce débat touche à la bonne gestion des deniers publics. Il mérite une discussion de fond sur l’emploi, les dispositifs d’insertion et l’avenir du service public. Les bénéficiaires et leurs employeurs ne doivent pas faire les frais de décisions brutales, qui mettent à mal les équilibres financiers et territoriaux, précipitant des publics déjà en difficulté dans le chômage, sans dispositions transitoires. Dans l’immédiat, nous l’espérons, ce référé-supension devra permettre de débloquer les renouvellements et embauches prévus pour la rentrée et l’automne, nous appelons les collectivités à se mobiliser contre ce projet.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Jeanne Barseghian – Jean Werlen </strong></p>
<p><strong>Abdelkarim Ramdane – Marie-Dominique Dreyssé</strong></p>
<p>Co-président.es des Groupes des Elu.es écologiste</p>
<p>à la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Plusieurs élu.es et associations ont déposé un recours juridique contre le gel des emplois aidés décidé par le gouvernement. Elu.es écologistes Strasbourgeois, en responsabilité, nous soutenons ce recours contre le gel des contrats aidés, nous appelons nos collègues élu.es dans les collectivités, les députés strasbourgeois de toutes sensibilités à rejoindre ce mouvement, il en va de la cohésion sociale, de la survie du monde associatif et des personnes qui occupent ces emplois. ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p>Plusieurs élu.es et associations ont déposé un recours juridique contre le gel des emplois aidés décidé par le gouvernement. Elu.es écologistes Strasbourgeois, en responsabilité, nous soutenons ce recours contre le gel des contrats aidés, nous appelons nos collègues élu.es dans les collectivités, les députés strasbourgeois de toutes sensibilités à rejoindre ce mouvement, il en va de la cohésion sociale, de la survie du monde associatif et des personnes qui occupent ces emplois.</p>
<p>Décidé en plein mois d’août, le gel des contrats aidés est un coup dur porté d’une part aux collectivités territoriales et aux associations, d’autre part à l’insertion et à l’emploi. Ces contrats concernent tous les secteurs d&rsquo;activités : sport, culture, petite enfance, handicap, éducation, santé, vieillissement, environnement&#8230; Leurs actions servent le bien commun au quotidien. Ces dispositifs visent la création d’emplois durables pour des activités porteuses de sens et d&rsquo;avenir.</p>
<p>A Strasbourg, la Ville et l’Eurométropole s’efforcent de maintenir un soutien important au secteur associatif, déjà déstabilisé par les baisses de subventions publiques, conséquences immédiates des baisses de dotations.</p>
<p>A Strasbourg et au sein de l’Eurométropole, des centaines d’emplois sont ainsi menacés, 300 agents bénéficient de ces contrats. 85 postes sont aujourd’hui en suspens dans la collectivité. Cela aura des conséquences sur le service public local, le fonctionnement des associations, et mettra à mal des publics déjà fragiles, c’est donc la cohésion sociale même de notre territoire qui est fragilisée.</p>
<p>Ces contrats aidés sont destinés aux plus fragilisé-e-s par le chômage de masse : personnes éloignées de l’emploi depuis plusieurs années, sans qualification, jeunes des quartiers, personnes en situation de handicap&#8230; Contrairement à ce qu’affirme la Ministre du Travail, les emplois aidés sont plutôt efficaces en matière de retour à l&#8217;emploi pour les personnes qui en bénéficient. Avec un taux d&rsquo;accès à l&#8217;emploi de 52 % dans le secteur non marchand pour les moins de 28 ans, ils dépassent de nombreux autres dispositifs d&rsquo;insertion par le travail. C’est aussi le constat de la DARES, pour qui les emplois aidés ont donc un réel impact sur la dynamique de création d’emplois, notamment dans le secteur non marchand. Ces contrats aidés agissent comme un tremplin vers l’emploi pour des personnes qui en sont particulièrement éloignées.</p>
<p>L’autre argument avancé par le gouvernement est le coût supposé onéreux de ces contrats, de 7000 à 10 000 euros par emploi, par an, mais qu’en est-il d’autres mesures telles que le CICE dont les impacts sur l’emploi ont été estimés à 100 000 créations de postes pour un budget de 17,2 milliards d’euros en 2014, soit 286 000 euros par emploi sans que ce dernier ne soit remis en question !</p>
<p>Le gouvernement est en droit de revoir un dispositif largement perfectible, mais il ne peut pas agir seul et de façon aussi radicale. Combien de personnes vont être brutalement renvoyées au chômage du fait de cette décision dogmatique ?</p>
<p>Ce débat touche à la bonne gestion des deniers publics. Il mérite une discussion de fond sur l’emploi, les dispositifs d’insertion et l’avenir du service public. Les bénéficiaires et leurs employeurs ne doivent pas faire les frais de décisions brutales, qui mettent à mal les équilibres financiers et territoriaux, précipitant des publics déjà en difficulté dans le chômage, sans dispositions transitoires. Dans l’immédiat, nous l’espérons, ce référé-supension devra permettre de débloquer les renouvellements et embauches prévus pour la rentrée et l’automne, nous appelons les collectivités à se mobiliser contre ce projet.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Jeanne Barseghian – Jean Werlen </strong></p>
<p><strong>Abdelkarim Ramdane – Marie-Dominique Dreyssé</strong></p>
<p>Co-président.es des Groupes des Elu.es écologiste</p>
<p>à la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualité
                    [category#3@term] => Actualités
                    [category#4@term] => Actualités EELV
                    [category#5@term] => Tribunes
                    [category#6@term] => Communiqués
                    [category#7@term] => emploi
                    [category#8@term] => solidarité
                    [date_timestamp] => 1504861486
                )

            [2] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Revue de presse | 2016- 2017
                    [link#] => 1
                    [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/07/12/revue-de-presse-2016-2017/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Wed, 12 Jul 2017 13:56:54 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 2
                            [subject] => Bilans
                            [subject#2] => revue de presse 2016 2017
                        )

                    [category#] => 2
                    [category] => Bilans
                    [category#2] => revue de presse 2016 2017
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4246
                    [description#] => 1
                    [description] =>  
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><iframe src="https://drive.google.com/file/d/0B3imFoF5gbSsSDVfRk44N05JeW8/preview" width="640" height="480"></iframe></p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] =>  
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p><iframe src="https://drive.google.com/file/d/0B3imFoF5gbSsSDVfRk44N05JeW8/preview" width="640" height="480"></iframe></p>

                    [category@term] => Bilans
                    [category#2@term] => revue de presse 2016 2017
                    [date_timestamp] => 1499867814
                )

            [3] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => CEMS – 30 06 2017 – Approbation du compte administratif 2016 – AR
                    [link#] => 1
                    [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/06/30/cems-30-06-2017-approbation-du-compte-administratif-2016-ar/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 30 Jun 2017 13:46:07 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 3
                            [subject] => Conseil de l'Eurométropole
                            [subject#2] => Interventions
                            [subject#3] => Ville et Eurométropole
                        )

                    [category#] => 3
                    [category] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#2] => Interventions
                    [category#3] => Ville et Eurométropole
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4244
                    [description#] => 1
                    [description] => Conseil Eurométropole du vendredi 30 juin 2017 Point n°4 : Approbation du compte administratif 2016 de l’Eurométropole de Strasbourg   ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <h3><strong>Conseil Eurométropole du vendredi 30 juin 2017</strong></h3>
<h3><strong>Point n°4 : Approbation du compte administratif 2016 de l’Eurométropole de Strasbourg  </strong></h3>
<h3>Intervention de Abdelkarim Ramdane, co-président du groupe,</h3>
<p style="text-align: justify;">Monsieur le Président, mes chères collègues,</p>
<p style="text-align: justify;">Merci Monsieur le Président,</p>
<p style="text-align: justify;"><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Ramdane-Abdelkarim-8981c.jpg"><img class="alignleft  wp-image-2842" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Ramdane-Abdelkarim-8981c.jpg" alt="" width="119" height="153" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Ramdane-Abdelkarim-8981c.jpg 413w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Ramdane-Abdelkarim-8981c-233x300.jpg 233w" sizes="(max-width: 119px) 100vw, 119px" /></a>Je me joins à l’émotion témoignée par plusieurs de mes collègues concernant la perte de Simone Weil, cet ancienne déportée a montré son engagement et comment il était important de résister avec force à certains dogmatismes et à certaines pressions notamment avec la montée des populismes un peu partout.</p>
<p style="text-align: justify;">Il n’y a pas de services publics sans agents publics, il n’y a pas de politiques publics sans les femmes et les hommes qui l’incarnent tous les jours. Nous avons tendance à traiter du personnel comme une ligne budgétaire, un poste de dépense, une variable d’ajustement, un coût…</p>
<p style="text-align: justify;">J’interviens car à mon sens, il faut sortir de dogmatisme libéral. Non, le personnel n’est pas une charge, il est une ressource. Non, le personnel n’est pas une simple ligne comptable mais un.e agent qui œuvre tous les jours auprès du public pour le public.</p>
<p style="text-align: justify;">Siégeant au CHSCT depuis janvier dernier, je suis souvent interpelé, par les syndicats, les salariés de notre institution, par les agents du service public sur leurs conditions de travail. Souvent, que ce soit de manière formelle ou informelle, ils nous font part de leur tension, du « burn out » auquel sont soumis certains. Ils tirent la sonnette alarme.</p>
<p style="text-align: justify;">Si nous allons dans le bons sens avec la recherche d’économie, il faut sortir du dogmatisme, de cet objectif brute de sabrer 10% de nos effectif, il est important de recoller le réajuster à nos priorités politiques.</p>
<p style="text-align: justify;">Ce qui revient quasi systématiquement, est une obsession permanente et une pression accrue pour la réduction des effectifs, avec des objectifs appliqués uniformément dans toutes les directions, sans expertises d’usages, sans prendre en compte les réalités de services, ni les priorités politiques. Ce n’est plus acceptable non plus.  Les collectivités publiques ont un devoir d’exemplarité également en matière du personnel.</p>
<p style="text-align: justify;">Nous avons aujourd’hui des agents sous pression, mais nous avons des solutions à travers créations de postes au hasard des économes de flux, au hasard des spécialistes dans la recherche de fonds européens, mais pas que, seraient générateurs d’économies importantes, de ressources nouvelles, seraient très souvent en partie financées par des partenariats avec l’Ademe, avec d’autres agences de l’état et ceux dans tous les domaines.</p>
<p style="text-align: justify;"> Donnons nous ces moyens, nous perdons des millions d’euros chaque année et nous infligeons une pression trop forte sur nos propres services qui ont déjà fait beaucoup d’effort sous l’effet des baisses de dotation. Nous sommes sur le fil. Le taux d’absentéisme en est un symptôme.</p>
<p style="text-align: justify;">Par ailleurs, une réelle question est si l’on en croit le rapport de la cour des comptes en attente, celle de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, c’est une politique RH de long terme qui demande des moyens humains, des ressources, mais qui nous permettra enfin d’avoir un pilotage RH jugé insuffisant par la CRC, et un outil de pilotage dans notre réorganisation. C’est essentiel pour envisager l’adaptation de notre structure aux politiques de demain et aux transferts de compétences. Analyser nos besoins, notre structure, nos ressources, nos leviers, nos manques, y répondre, trouver des solutions, là est l’objectif de la GPEC, nous ne pouvons plus faire sans. C’est un enjeu majeur pour l’avenir du service public.</p>
<p style="text-align: justify;">Il est temps d’avoir une gestion beaucoup plus humaine de nos ressources !</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Conseil Eurométropole du vendredi 30 juin 2017 Point n°4 : Approbation du compte administratif 2016 de l’Eurométropole de Strasbourg   ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <h3><strong>Conseil Eurométropole du vendredi 30 juin 2017</strong></h3>
<h3><strong>Point n°4 : Approbation du compte administratif 2016 de l’Eurométropole de Strasbourg  </strong></h3>
<h3>Intervention de Abdelkarim Ramdane, co-président du groupe,</h3>
<p style="text-align: justify;">Monsieur le Président, mes chères collègues,</p>
<p style="text-align: justify;">Merci Monsieur le Président,</p>
<p style="text-align: justify;"><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Ramdane-Abdelkarim-8981c.jpg"><img class="alignleft  wp-image-2842" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Ramdane-Abdelkarim-8981c.jpg" alt="" width="119" height="153" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Ramdane-Abdelkarim-8981c.jpg 413w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Ramdane-Abdelkarim-8981c-233x300.jpg 233w" sizes="(max-width: 119px) 100vw, 119px" /></a>Je me joins à l’émotion témoignée par plusieurs de mes collègues concernant la perte de Simone Weil, cet ancienne déportée a montré son engagement et comment il était important de résister avec force à certains dogmatismes et à certaines pressions notamment avec la montée des populismes un peu partout.</p>
<p style="text-align: justify;">Il n’y a pas de services publics sans agents publics, il n’y a pas de politiques publics sans les femmes et les hommes qui l’incarnent tous les jours. Nous avons tendance à traiter du personnel comme une ligne budgétaire, un poste de dépense, une variable d’ajustement, un coût…</p>
<p style="text-align: justify;">J’interviens car à mon sens, il faut sortir de dogmatisme libéral. Non, le personnel n’est pas une charge, il est une ressource. Non, le personnel n’est pas une simple ligne comptable mais un.e agent qui œuvre tous les jours auprès du public pour le public.</p>
<p style="text-align: justify;">Siégeant au CHSCT depuis janvier dernier, je suis souvent interpelé, par les syndicats, les salariés de notre institution, par les agents du service public sur leurs conditions de travail. Souvent, que ce soit de manière formelle ou informelle, ils nous font part de leur tension, du « burn out » auquel sont soumis certains. Ils tirent la sonnette alarme.</p>
<p style="text-align: justify;">Si nous allons dans le bons sens avec la recherche d’économie, il faut sortir du dogmatisme, de cet objectif brute de sabrer 10% de nos effectif, il est important de recoller le réajuster à nos priorités politiques.</p>
<p style="text-align: justify;">Ce qui revient quasi systématiquement, est une obsession permanente et une pression accrue pour la réduction des effectifs, avec des objectifs appliqués uniformément dans toutes les directions, sans expertises d’usages, sans prendre en compte les réalités de services, ni les priorités politiques. Ce n’est plus acceptable non plus.  Les collectivités publiques ont un devoir d’exemplarité également en matière du personnel.</p>
<p style="text-align: justify;">Nous avons aujourd’hui des agents sous pression, mais nous avons des solutions à travers créations de postes au hasard des économes de flux, au hasard des spécialistes dans la recherche de fonds européens, mais pas que, seraient générateurs d’économies importantes, de ressources nouvelles, seraient très souvent en partie financées par des partenariats avec l’Ademe, avec d’autres agences de l’état et ceux dans tous les domaines.</p>
<p style="text-align: justify;"> Donnons nous ces moyens, nous perdons des millions d’euros chaque année et nous infligeons une pression trop forte sur nos propres services qui ont déjà fait beaucoup d’effort sous l’effet des baisses de dotation. Nous sommes sur le fil. Le taux d’absentéisme en est un symptôme.</p>
<p style="text-align: justify;">Par ailleurs, une réelle question est si l’on en croit le rapport de la cour des comptes en attente, celle de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, c’est une politique RH de long terme qui demande des moyens humains, des ressources, mais qui nous permettra enfin d’avoir un pilotage RH jugé insuffisant par la CRC, et un outil de pilotage dans notre réorganisation. C’est essentiel pour envisager l’adaptation de notre structure aux politiques de demain et aux transferts de compétences. Analyser nos besoins, notre structure, nos ressources, nos leviers, nos manques, y répondre, trouver des solutions, là est l’objectif de la GPEC, nous ne pouvons plus faire sans. C’est un enjeu majeur pour l’avenir du service public.</p>
<p style="text-align: justify;">Il est temps d’avoir une gestion beaucoup plus humaine de nos ressources !</p>

                    [category@term] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#2@term] => Interventions
                    [category#3@term] => Ville et Eurométropole
                    [date_timestamp] => 1498830367
                )

            [4] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => CEMS – 30 06 2017 – Approbation du compte administratif 2016 – Mme Dreyssé
                    [link#] => 1
                    [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/06/30/cems-30-06-2017-approbation-du-compte-administratif-2016-mme-dreysse/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 30 Jun 2017 08:40:14 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 18
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Actualités
                            [subject#3] => Conseil de l'Eurométropole
                            [subject#4] => Interventions
                            [subject#5] => Ville et Eurométropole
                            [subject#6] => 2016 budget
                            [subject#7] => action publique locale
                            [subject#8] => attractivité
                            [subject#9] => Compte administratif
                            [subject#10] => dotations
                            [subject#11] => en marche arrière
                            [subject#12] => épargne
                            [subject#13] => habitat
                            [subject#14] => intérêts
                            [subject#15] => mobilité
                            [subject#16] => priorité
                            [subject#17] => taux
                            [subject#18] => transition
                        )

                    [category#] => 18
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Actualités
                    [category#3] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#4] => Interventions
                    [category#5] => Ville et Eurométropole
                    [category#6] => 2016 budget
                    [category#7] => action publique locale
                    [category#8] => attractivité
                    [category#9] => Compte administratif
                    [category#10] => dotations
                    [category#11] => en marche arrière
                    [category#12] => épargne
                    [category#13] => habitat
                    [category#14] => intérêts
                    [category#15] => mobilité
                    [category#16] => priorité
                    [category#17] => taux
                    [category#18] => transition
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4242
                    [description#] => 1
                    [description] => Conseil Eurométropole du vendredi 30 juin 2017 Point n°4 : Approbation du compte administratif 2016 de l’Eurométropole de Strasbourg   ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <h3><strong>Conseil Eurométropole du vendredi 30 juin 2017</strong></h3>
<h3><strong>Point n°4 : Approbation du compte administratif 2016 de l’Eurométropole de Strasbourg  </strong></h3>
<h3>Intervention de Marie-Dominique Dreyssé, co-présidente du groupe, conseillère déléguée à l’hébergement d’urgence</h3>
<p><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Dreysse-Marie-Dominique-9483c.jpg"><img class="alignleft  wp-image-2839" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Dreysse-Marie-Dominique-9483c.jpg" alt="" width="118" height="152" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Dreysse-Marie-Dominique-9483c.jpg 413w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Dreysse-Marie-Dominique-9483c-233x300.jpg 233w" sizes="(max-width: 118px) 100vw, 118px" /></a>Si l’approbation du compte administratif est un exercice traditionnel, c’est aussi l’occasion de faire le point sur une année de l’action publique de notre collectivité et aussi de souligner la qualité du travail rendu par les services.</p>
<p>Pour le groupe écologiste et citoyens, ce compte administratif relève deux choses : une gestion rigoureuse et des engagements tenus: cela s’exprime en 4 points</p>
<ul>
<li>un résultat global avec les budgets annexes à 48,3 millions d’euros,</li>
<li>un taux d’épargne brute de 13, 10% au dessus des seuils d’alerte,</li>
<li>un niveau d’investissement qui reste élevé à 174 millions d’euros,</li>
<li>des taux d’intérêts moyens relativement faibles (2,04%), signe de la confiance de nos partenaires financiers.</li>
</ul>
<p>* Les engagements sont tenus dans les 4 domaines qui sont le cœur de notre feuille de route commune et qui concentrent une grande part de nos investissements :</p>
<p>&#8211; 58 millions pour l’habitat,</p>
<p>&#8211; 10 millions pour la transition énergétique,</p>
<p>&#8211; 25 millions pour l’attractivité économique,</p>
<p>&#8211; 51 millions pour les mobilités.</p>
<p>Ce sont des engagements forts. Oui notre gouvernance porte ses fruits, oui nos priorités se concrétisent. Nous avons des résultats, soyons en fier ! Une illustration ? L’Eurométropole de Strasbourg est redevenu 6<sup>ème </sup>métropole en termes d’attractivité économique, et dans le « Grand est » elle est le seul territoire qui affiche des créations nettes d’emplois depuis 18 mois.</p>
<p>Si l’année 2016 se montre satisfaisante, pour autant des interrogations fortes peuvent se dessiner dès aujourd’hui pour l’avenir.</p>
<p><strong>En premier lieu au niveau national. </strong>Le Président Emmanuel Macron ne se contente plus de la mise en <em>marche, il prescrit  maintenant l’exercice et la diète forcée pour les collectivités :</em> davantage de transferts de compétences, des objectifs de résultats exigeants, et dans le même temps, une absence totale de moyens nouveaux ! Pire encore à venir, des coupes budgétaires supplémentaires mais d&rsquo;ores et déjà annoncées à hauteur de 10 milliards d’euros, la taxe d’habitation supprimée, tout comme 70 000 postes dans la fonction publique territoriale ! Comment cela  pourra t-il être tenable ? Depuis 2012 nos territoires ont déjà payé un lourd tribu, l’EMS a perdu plus de 60 millions d’euros de dotations de l’Etat, dont 10,7 millions d’euros pour l’année 2016.</p>
<p>L’alerte est sérieuse, cet effet ciseau &#8211; des dépenses en plus, des recettes amputées &#8211; placerait les métropoles en difficulté alors même qu’elles sont aujourd’hui les locomotives économiques des territoires. C’est une remise en cause de l’autonomie financière des collectivités qui est à craindre et cette entrave annoncée de l’action locale. Nous devons avoir une parole forte pour défendre le rôle et la place des collectivités dans l’échiquier national.</p>
<p>Les choix budgétaires nationaux ne peuvent se cantonner à des visions comptables désincarnées, cela a des répercussions jusque dans la capacité d’agir des services publics. Les services de l&rsquo;Eurométropole ont déjà fait d’énormes efforts ces dernières années, nous sommes sur le fil et nous sommes inquiets. Des agents sont en tension, nous en faisons tous le constat, ils nous interpellent. Jusqu’à la Cour régionale des comptes elle-même, qui pointe dans son rapport, outre une insuffisance des outils de pilotage RH qui reste à construire, un absentéisme relativement important !  Cela doit nous pousser à la plus grande vigilance et faire évoluer nos méthodes, ajuster différemment les suppressions de poste, et de façon différenciée service par service, mission par mission. Au risque sinon que notre structure s’en trouve fragilisée et le service public malmené.</p>
<p><strong>Des craintes aussi au niveau local, sur les coûts liés à Sénerval</strong>.</p>
<p>En 2016 ce sont  26 millions d’euros consacrés au détournement des déchets, et cela va durer encore. Il y a donc urgence à accélérer nos politiques de réductions des déchets. Par tout moyen supplémentaire, que ce soit à travers les partenariats avec l’ADEME ou la mobilisation de fonds européens, qui permettront de financer, même partiellement, quelques postes. tension et surtout permettre la mise en œuvre des politiques tant souhaitées &#8211; et souhaitables &#8211; pour la réduction et le réemploi des déchets. De plus, ces politiques sont aussi génératrices d’emplois et d’économies sur le territoire de l’Eurométropole, on peut déjà en faire le constat avec le Service d’Intérêt Economique Général sur les TLC (textiles, linges, chaussures), que l&rsquo;Eurométropole a mis en place avec succès.</p>
<p><strong>Un cap à maintenir ! En 5 directions</strong></p>
<ol>
<li>Avoir un regard vigilant et attentif sur l’évolution du personnel dans une vision stratégique, avec des choix budgétaires correspondant aux priorités politiques. Des services doivent être renforcés, d’autres réajustés. Une GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) rigoureuse nous y aiderait, il faut l&rsquo;instaurer.</li>
<li>Maintenir une gestion active de la dette pour profiter des taux favorables et doter la collectivité d’un programme d’investissements vertueux et durable à destination des habitants, et ainsi continuer à agir dans le logement, la transition énergétique, les mobilités durables, la solidarité, l’éducation…</li>
<li>Poursuivre les objectifs de stabilité fiscale, de maîtrise de la dépense publique afin qu&rsquo;elle soit orientée sur les achats, le contrôle des marchés publics, les DSP ; poursuivre la rationalisation des charges courantes, concernant les consommables, l&rsquo;énergie qui, rappelons-le, s&rsquo;élève à 9 millions d’euros chaque année, cela peut être optimisé avec des économes de flux dont les recrutements sont promis depuis maintenant 2 ans…</li>
<li>Renforcer l’évaluation des politiques et des investissements publics en fonction de critères qualitatifs, tels que l&rsquo;impact social, environnemental, sanitaire, économique, mais aussi les coûts de fonctionnement à moyen et long terme, le renforcement des services de proximité et de qualité rendus au public, et la contribution à la démocratie locale.</li>
<li>Préserver l’égalité et la solidarité territoriale à travers l’attribution de compensation et la dotation de solidarité communale à hauteur de 82 millions d’euros.</li>
</ol>
<p>Mobiliser tous les financements possibles : fonds européens, appels à projets nationaux, emprunts citoyens… cela doit relever d’une véritable stratégie: Nous avons besoin d’un appui interne de veille et de recherche ! Une vraie cellule interne exclusivement dédié à cela, ce sont des millions d’euros à la clé pour porter nos projets. C’est un investissement humain rentable, ne tardons pas !</p>
<p>Monsieur le Président, mes <a href="http://chèr.es/">chèr.es</a> collègues, le groupe des <a href="http://élu.es/">élu.es</a> écologistes et citoyen.nes suivra ce cap volontariste et audacieux pour contribuer à l&rsquo;action publique de l&rsquo;Eurométropole.</p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Conseil Eurométropole du vendredi 30 juin 2017 Point n°4 : Approbation du compte administratif 2016 de l’Eurométropole de Strasbourg   ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <h3><strong>Conseil Eurométropole du vendredi 30 juin 2017</strong></h3>
<h3><strong>Point n°4 : Approbation du compte administratif 2016 de l’Eurométropole de Strasbourg  </strong></h3>
<h3>Intervention de Marie-Dominique Dreyssé, co-présidente du groupe, conseillère déléguée à l’hébergement d’urgence</h3>
<p><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Dreysse-Marie-Dominique-9483c.jpg"><img class="alignleft  wp-image-2839" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Dreysse-Marie-Dominique-9483c.jpg" alt="" width="118" height="152" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Dreysse-Marie-Dominique-9483c.jpg 413w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Dreysse-Marie-Dominique-9483c-233x300.jpg 233w" sizes="(max-width: 118px) 100vw, 118px" /></a>Si l’approbation du compte administratif est un exercice traditionnel, c’est aussi l’occasion de faire le point sur une année de l’action publique de notre collectivité et aussi de souligner la qualité du travail rendu par les services.</p>
<p>Pour le groupe écologiste et citoyens, ce compte administratif relève deux choses : une gestion rigoureuse et des engagements tenus: cela s’exprime en 4 points</p>
<ul>
<li>un résultat global avec les budgets annexes à 48,3 millions d’euros,</li>
<li>un taux d’épargne brute de 13, 10% au dessus des seuils d’alerte,</li>
<li>un niveau d’investissement qui reste élevé à 174 millions d’euros,</li>
<li>des taux d’intérêts moyens relativement faibles (2,04%), signe de la confiance de nos partenaires financiers.</li>
</ul>
<p>* Les engagements sont tenus dans les 4 domaines qui sont le cœur de notre feuille de route commune et qui concentrent une grande part de nos investissements :</p>
<p>&#8211; 58 millions pour l’habitat,</p>
<p>&#8211; 10 millions pour la transition énergétique,</p>
<p>&#8211; 25 millions pour l’attractivité économique,</p>
<p>&#8211; 51 millions pour les mobilités.</p>
<p>Ce sont des engagements forts. Oui notre gouvernance porte ses fruits, oui nos priorités se concrétisent. Nous avons des résultats, soyons en fier ! Une illustration ? L’Eurométropole de Strasbourg est redevenu 6<sup>ème </sup>métropole en termes d’attractivité économique, et dans le « Grand est » elle est le seul territoire qui affiche des créations nettes d’emplois depuis 18 mois.</p>
<p>Si l’année 2016 se montre satisfaisante, pour autant des interrogations fortes peuvent se dessiner dès aujourd’hui pour l’avenir.</p>
<p><strong>En premier lieu au niveau national. </strong>Le Président Emmanuel Macron ne se contente plus de la mise en <em>marche, il prescrit  maintenant l’exercice et la diète forcée pour les collectivités :</em> davantage de transferts de compétences, des objectifs de résultats exigeants, et dans le même temps, une absence totale de moyens nouveaux ! Pire encore à venir, des coupes budgétaires supplémentaires mais d&rsquo;ores et déjà annoncées à hauteur de 10 milliards d’euros, la taxe d’habitation supprimée, tout comme 70 000 postes dans la fonction publique territoriale ! Comment cela  pourra t-il être tenable ? Depuis 2012 nos territoires ont déjà payé un lourd tribu, l’EMS a perdu plus de 60 millions d’euros de dotations de l’Etat, dont 10,7 millions d’euros pour l’année 2016.</p>
<p>L’alerte est sérieuse, cet effet ciseau &#8211; des dépenses en plus, des recettes amputées &#8211; placerait les métropoles en difficulté alors même qu’elles sont aujourd’hui les locomotives économiques des territoires. C’est une remise en cause de l’autonomie financière des collectivités qui est à craindre et cette entrave annoncée de l’action locale. Nous devons avoir une parole forte pour défendre le rôle et la place des collectivités dans l’échiquier national.</p>
<p>Les choix budgétaires nationaux ne peuvent se cantonner à des visions comptables désincarnées, cela a des répercussions jusque dans la capacité d’agir des services publics. Les services de l&rsquo;Eurométropole ont déjà fait d’énormes efforts ces dernières années, nous sommes sur le fil et nous sommes inquiets. Des agents sont en tension, nous en faisons tous le constat, ils nous interpellent. Jusqu’à la Cour régionale des comptes elle-même, qui pointe dans son rapport, outre une insuffisance des outils de pilotage RH qui reste à construire, un absentéisme relativement important !  Cela doit nous pousser à la plus grande vigilance et faire évoluer nos méthodes, ajuster différemment les suppressions de poste, et de façon différenciée service par service, mission par mission. Au risque sinon que notre structure s’en trouve fragilisée et le service public malmené.</p>
<p><strong>Des craintes aussi au niveau local, sur les coûts liés à Sénerval</strong>.</p>
<p>En 2016 ce sont  26 millions d’euros consacrés au détournement des déchets, et cela va durer encore. Il y a donc urgence à accélérer nos politiques de réductions des déchets. Par tout moyen supplémentaire, que ce soit à travers les partenariats avec l’ADEME ou la mobilisation de fonds européens, qui permettront de financer, même partiellement, quelques postes. tension et surtout permettre la mise en œuvre des politiques tant souhaitées &#8211; et souhaitables &#8211; pour la réduction et le réemploi des déchets. De plus, ces politiques sont aussi génératrices d’emplois et d’économies sur le territoire de l’Eurométropole, on peut déjà en faire le constat avec le Service d’Intérêt Economique Général sur les TLC (textiles, linges, chaussures), que l&rsquo;Eurométropole a mis en place avec succès.</p>
<p><strong>Un cap à maintenir ! En 5 directions</strong></p>
<ol>
<li>Avoir un regard vigilant et attentif sur l’évolution du personnel dans une vision stratégique, avec des choix budgétaires correspondant aux priorités politiques. Des services doivent être renforcés, d’autres réajustés. Une GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) rigoureuse nous y aiderait, il faut l&rsquo;instaurer.</li>
<li>Maintenir une gestion active de la dette pour profiter des taux favorables et doter la collectivité d’un programme d’investissements vertueux et durable à destination des habitants, et ainsi continuer à agir dans le logement, la transition énergétique, les mobilités durables, la solidarité, l’éducation…</li>
<li>Poursuivre les objectifs de stabilité fiscale, de maîtrise de la dépense publique afin qu&rsquo;elle soit orientée sur les achats, le contrôle des marchés publics, les DSP ; poursuivre la rationalisation des charges courantes, concernant les consommables, l&rsquo;énergie qui, rappelons-le, s&rsquo;élève à 9 millions d’euros chaque année, cela peut être optimisé avec des économes de flux dont les recrutements sont promis depuis maintenant 2 ans…</li>
<li>Renforcer l’évaluation des politiques et des investissements publics en fonction de critères qualitatifs, tels que l&rsquo;impact social, environnemental, sanitaire, économique, mais aussi les coûts de fonctionnement à moyen et long terme, le renforcement des services de proximité et de qualité rendus au public, et la contribution à la démocratie locale.</li>
<li>Préserver l’égalité et la solidarité territoriale à travers l’attribution de compensation et la dotation de solidarité communale à hauteur de 82 millions d’euros.</li>
</ol>
<p>Mobiliser tous les financements possibles : fonds européens, appels à projets nationaux, emprunts citoyens… cela doit relever d’une véritable stratégie: Nous avons besoin d’un appui interne de veille et de recherche ! Une vraie cellule interne exclusivement dédié à cela, ce sont des millions d’euros à la clé pour porter nos projets. C’est un investissement humain rentable, ne tardons pas !</p>
<p>Monsieur le Président, mes <a href="http://chèr.es/">chèr.es</a> collègues, le groupe des <a href="http://élu.es/">élu.es</a> écologistes et citoyen.nes suivra ce cap volontariste et audacieux pour contribuer à l&rsquo;action publique de l&rsquo;Eurométropole.</p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Actualités
                    [category#3@term] => Conseil de l'Eurométropole
                    [category#4@term] => Interventions
                    [category#5@term] => Ville et Eurométropole
                    [category#6@term] => 2016 budget
                    [category#7@term] => action publique locale
                    [category#8@term] => attractivité
                    [category#9@term] => Compte administratif
                    [category#10@term] => dotations
                    [category#11@term] => en marche arrière
                    [category#12@term] => épargne
                    [category#13@term] => habitat
                    [category#14@term] => intérêts
                    [category#15@term] => mobilité
                    [category#16@term] => priorité
                    [category#17@term] => taux
                    [category#18@term] => transition
                    [date_timestamp] => 1498812014
                )

            [5] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => CM 26 06 2017 – Bains municipaux de Strasbourg : organisation et formalisation de l’opération-Désignations.
                    [link#] => 1
                    [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/06/26/cm-26-06-2017-bains-municipaux-de-strasbourg-organisation-et-formalisation-de-loperation-designations/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Mon, 26 Jun 2017 15:43:31 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 10
                            [subject] => A la Une
                            [subject#2] => Conseil Municipal
                            [subject#3] => Interventions
                            [subject#4] => Ville et Eurométropole
                            [subject#5] => 2 Rives
                            [subject#6] => bains
                            [subject#7] => Bains Municipaux
                            [subject#8] => SPL
                            [subject#9] => strasbourg
                            [subject#10] => victoire
                        )

                    [category#] => 10
                    [category] => A la Une
                    [category#2] => Conseil Municipal
                    [category#3] => Interventions
                    [category#4] => Ville et Eurométropole
                    [category#5] => 2 Rives
                    [category#6] => bains
                    [category#7] => Bains Municipaux
                    [category#8] => SPL
                    [category#9] => strasbourg
                    [category#10] => victoire
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4239
                    [description#] => 1
                    [description] => Conseil municipal du lundi 26 juin 2017  Point n°19 : Bains municipaux de Strasbourg : organisation et formalisation de l’opération-Désignations. ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><strong>Conseil municipal du lundi 26 juin 2017</strong></p>
<p><strong>Point n°19 : Bains municipaux de Strasbourg : organisation et formalisation de l’opération-Désignations.</strong></p>
<h3>Intervention de Mr Jean Werlen, Conseiller municipal, co-président de groupe</h3>
<h3>Pour le Groupe des Elu-es Ecologistes et Citoyens de Strasbourg</h3>
<p style="text-align: justify;">Merci monsieur le Maire, mes cher.es collègues</p>
<p><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2016/06/800px-Bains_publics_Strasbourg_6865229285.jpg"><img class="alignleft  wp-image-3924" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2016/06/800px-Bains_publics_Strasbourg_6865229285.jpg" alt="" width="345" height="231" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2016/06/800px-Bains_publics_Strasbourg_6865229285.jpg 800w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2016/06/800px-Bains_publics_Strasbourg_6865229285-300x201.jpg 300w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2016/06/800px-Bains_publics_Strasbourg_6865229285-768x515.jpg 768w" sizes="(max-width: 345px) 100vw, 345px" /></a>Cette délibération concerne un équipement exceptionnel et un lieu plus que symbolique pour les strasbourgeois.<br />
Les bains municipaux doivent être rénovés, c’est une certitude. C&rsquo;est ce qui compte !<br />
Cette délibération est la suite d’un cheminement, elle comprend des aspects positifs, mais suscitent aussi des questions. Apres un an de silence, les choses se précisent, soyons en heureux mais un peu navré  de voir ressurgir ce dossier sans débat ni entre nous, ni avec les parties prenantes.<br />
<u><br />
Des points positifs</u> :</p>
<p>&#8211;          Préservation patrimoniale et sa protection au titre des monuments historiques,<br />
&#8211;          Le maintien de douches publiques,<br />
&#8211;          Place faite à la santé et à l&rsquo;exercice physique ,<br />
&#8211;          Performance énergétique prévue et la maitrise des ressources,<br />
&#8211;          Accès des bassins intérieurs au même prix que les autres piscines de l’EMS</p>
<p><u>Des interrogations :</u></p>
<p>Débat public et la transparence. Le cheminement du dossier a été complexe, l&rsquo;adhésion de la population compliquée, à la hauteur de l&rsquo;affectif développé. Il convient que nous continuons à développer cette transparence au moins par l&rsquo;information, à commencer par les élus. Loin de l&rsquo;autogestion, moins d&rsquo;opacité et un peu de débat en continu permettrait d&rsquo;éviter de nouvelles crispations.</p>
<p>La place des acteurs de l&rsquo;ESS. Nous avions retenu cet objectif comme important parmi les priorités. Qui en est-il ?Dans l&rsquo;investissement et surtout en fonctionnement, dans l&rsquo;exploitation. Qu&rsquo;en est-il ?</p>
<p>La question de la gestion future est importante car le dispositif mis en œuvre ne prévoit rien pour les personnels actuels ni futurs.</p>
<p style="text-align: justify;">Toujours pour la gestion future quid de la transparence et de la visibilité de l’action de la SPL dans l’exploitation de l’équipement ? Utiliser cette structure pour l&rsquo;étude et les travaux, parfait mais désormais la SPL est, dans ce montage, le maitre d&rsquo;ouvrage et sera le commanditaire d’une DSP.  Le conseil municipal aura t&rsquo;il un avis à formuler pour l’exploitation du site ? Cela n&rsquo;est plus juridiquement indispensable mais reste très souhaitable.<br />
La durée de la délégation de l’équipement à la SPL est prévue pour 35 ans, alors que la rénovation des bains est estimée à 30 millions d’Euros, somme qui sera remboursée en moins de 15 ans par la subvention versée annuellement par la ville (2, 4 millions).</p>
<p>Enfin, et cela intéresse les strasbourgeois, quels seront les tarifs des activités annexes et en particulier la piscine extérieure ? Ce lieu est un symbole des activités populaires et doit le rester,  la question de son accessibilité pour tout doit rester au cœur de nos préoccupations.</p>
<p>Sur l&rsquo;autre partie de cette délibération : les désignations, nous regrettons l&rsquo;absence d&rsquo;élu écologiste au sein des représentants de la ville, pour pouvoir porter nos priorités. Alors que ce dossier vous le savez nous tient à cœur depuis plus d&rsquo;un mandat et a été l&rsquo;objet de nos engagements.<br />
En conséquence de ces interrogations nous choisissons de ne pas prendre part à cette désignation.</p>
<p style="text-align: justify;">
<p style="text-align: justify;">
<p style="text-align: justify;">
<h2 style="text-align: justify;"><em> </em></h2>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Conseil municipal du lundi 26 juin 2017  Point n°19 : Bains municipaux de Strasbourg : organisation et formalisation de l’opération-Désignations. ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p><strong>Conseil municipal du lundi 26 juin 2017</strong></p>
<p><strong>Point n°19 : Bains municipaux de Strasbourg : organisation et formalisation de l’opération-Désignations.</strong></p>
<h3>Intervention de Mr Jean Werlen, Conseiller municipal, co-président de groupe</h3>
<h3>Pour le Groupe des Elu-es Ecologistes et Citoyens de Strasbourg</h3>
<p style="text-align: justify;">Merci monsieur le Maire, mes cher.es collègues</p>
<p><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2016/06/800px-Bains_publics_Strasbourg_6865229285.jpg"><img class="alignleft  wp-image-3924" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2016/06/800px-Bains_publics_Strasbourg_6865229285.jpg" alt="" width="345" height="231" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2016/06/800px-Bains_publics_Strasbourg_6865229285.jpg 800w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2016/06/800px-Bains_publics_Strasbourg_6865229285-300x201.jpg 300w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2016/06/800px-Bains_publics_Strasbourg_6865229285-768x515.jpg 768w" sizes="(max-width: 345px) 100vw, 345px" /></a>Cette délibération concerne un équipement exceptionnel et un lieu plus que symbolique pour les strasbourgeois.<br />
Les bains municipaux doivent être rénovés, c’est une certitude. C&rsquo;est ce qui compte !<br />
Cette délibération est la suite d’un cheminement, elle comprend des aspects positifs, mais suscitent aussi des questions. Apres un an de silence, les choses se précisent, soyons en heureux mais un peu navré  de voir ressurgir ce dossier sans débat ni entre nous, ni avec les parties prenantes.<br />
<u><br />
Des points positifs</u> :</p>
<p>&#8211;          Préservation patrimoniale et sa protection au titre des monuments historiques,<br />
&#8211;          Le maintien de douches publiques,<br />
&#8211;          Place faite à la santé et à l&rsquo;exercice physique ,<br />
&#8211;          Performance énergétique prévue et la maitrise des ressources,<br />
&#8211;          Accès des bassins intérieurs au même prix que les autres piscines de l’EMS</p>
<p><u>Des interrogations :</u></p>
<p>Débat public et la transparence. Le cheminement du dossier a été complexe, l&rsquo;adhésion de la population compliquée, à la hauteur de l&rsquo;affectif développé. Il convient que nous continuons à développer cette transparence au moins par l&rsquo;information, à commencer par les élus. Loin de l&rsquo;autogestion, moins d&rsquo;opacité et un peu de débat en continu permettrait d&rsquo;éviter de nouvelles crispations.</p>
<p>La place des acteurs de l&rsquo;ESS. Nous avions retenu cet objectif comme important parmi les priorités. Qui en est-il ?Dans l&rsquo;investissement et surtout en fonctionnement, dans l&rsquo;exploitation. Qu&rsquo;en est-il ?</p>
<p>La question de la gestion future est importante car le dispositif mis en œuvre ne prévoit rien pour les personnels actuels ni futurs.</p>
<p style="text-align: justify;">Toujours pour la gestion future quid de la transparence et de la visibilité de l’action de la SPL dans l’exploitation de l’équipement ? Utiliser cette structure pour l&rsquo;étude et les travaux, parfait mais désormais la SPL est, dans ce montage, le maitre d&rsquo;ouvrage et sera le commanditaire d’une DSP.  Le conseil municipal aura t&rsquo;il un avis à formuler pour l’exploitation du site ? Cela n&rsquo;est plus juridiquement indispensable mais reste très souhaitable.<br />
La durée de la délégation de l’équipement à la SPL est prévue pour 35 ans, alors que la rénovation des bains est estimée à 30 millions d’Euros, somme qui sera remboursée en moins de 15 ans par la subvention versée annuellement par la ville (2, 4 millions).</p>
<p>Enfin, et cela intéresse les strasbourgeois, quels seront les tarifs des activités annexes et en particulier la piscine extérieure ? Ce lieu est un symbole des activités populaires et doit le rester,  la question de son accessibilité pour tout doit rester au cœur de nos préoccupations.</p>
<p>Sur l&rsquo;autre partie de cette délibération : les désignations, nous regrettons l&rsquo;absence d&rsquo;élu écologiste au sein des représentants de la ville, pour pouvoir porter nos priorités. Alors que ce dossier vous le savez nous tient à cœur depuis plus d&rsquo;un mandat et a été l&rsquo;objet de nos engagements.<br />
En conséquence de ces interrogations nous choisissons de ne pas prendre part à cette désignation.</p>
<p style="text-align: justify;">
<p style="text-align: justify;">
<p style="text-align: justify;">
<h2 style="text-align: justify;"><em> </em></h2>

                    [category@term] => A la Une
                    [category#2@term] => Conseil Municipal
                    [category#3@term] => Interventions
                    [category#4@term] => Ville et Eurométropole
                    [category#5@term] => 2 Rives
                    [category#6@term] => bains
                    [category#7@term] => Bains Municipaux
                    [category#8@term] => SPL
                    [category#9@term] => strasbourg
                    [category#10@term] => victoire
                    [date_timestamp] => 1498491811
                )

            [6] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => CM 26 06 2017 – Approbation compte administratif 2016 – Jeanne Barseghian
                    [link#] => 1
                    [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/06/26/cm-26-06-2017-approbation-compte-administratif-2016-jeanne-barseghian/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Mon, 26 Jun 2017 14:00:09 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 15
                            [subject] => Articles de démo
                            [subject#2] => Conseil Municipal
                            [subject#3] => Interventions
                            [subject#4] => Ville et Eurométropole
                            [subject#5] => Compte administratif
                            [subject#6] => dépense intérêts
                            [subject#7] => dotations
                            [subject#8] => économie
                            [subject#9] => en marche
                            [subject#10] => fonds européens.
                            [subject#11] => gpec
                            [subject#12] => investissement
                            [subject#13] => locale
                            [subject#14] => Macron
                            [subject#15] => taxe habitation
                        )

                    [category#] => 15
                    [category] => Articles de démo
                    [category#2] => Conseil Municipal
                    [category#3] => Interventions
                    [category#4] => Ville et Eurométropole
                    [category#5] => Compte administratif
                    [category#6] => dépense intérêts
                    [category#7] => dotations
                    [category#8] => économie
                    [category#9] => en marche
                    [category#10] => fonds européens.
                    [category#11] => gpec
                    [category#12] => investissement
                    [category#13] => locale
                    [category#14] => Macron
                    [category#15] => taxe habitation
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4237
                    [description#] => 1
                    [description] => Conseil municipal du lundi 26 juin 2017  Point n°4 : Approbation du compte administratif 2014 de la Ville de Strasbourg ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><strong>Conseil municipal du lundi 26 juin 2017</strong></p>
<p><strong>Point n°4 : Approbation du compte administratif 2014 de la Ville de Strasbourg</strong></p>
<h3>Intervention de Mme Jeanne BARSEGHIAN, Conseillère municipale</h3>
<h3><em>Pour le Groupe des Elu-es Ecologistes et Citoyens de Strasbourg</em></h3>
<p style="text-align: justify;">Monsieur le Maire, mes cher.es collègues,</p>
<p style="text-align: justify;"><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Barseghian-Jeanne-9460c.jpg"><img class="alignleft wp-image-2837" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Barseghian-Jeanne-9460c.jpg" alt="" width="153" height="197" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Barseghian-Jeanne-9460c.jpg 413w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Barseghian-Jeanne-9460c-233x300.jpg 233w" sizes="(max-width: 153px) 100vw, 153px" /></a>Les chiffres qui nous sont présentés témoignent d’une gestion saine et rigoureuse et nous saluons le travail de qualité réalisé par les services.</p>
<p style="text-align: justify;">On constate que les efforts importants pour maîtriser nos dépenses de fonctionnement, la recherche de sobriété, les choix difficiles en matière de fiscalité, ont permis de maintenir notre collectivité à flot. Les indicateurs financiers sont bons : le taux d’épargne reste au dessus des seuils d’alerte à 10,13%, notre encours de dette diminue de 8 millions d’euros, la capacité de désendettement reste stable à 6,3 ans, nos taux d’intérêts sont particulièrement bas à 1,67%, ce qui illustre la confiance de nos partenaires financiers.</p>
<p style="text-align: justify;">Néanmoins, cette éclaircie ne doit pas nous faire oublier les intempéries à venir, et nous sommes inquiet.es.</p>
<p style="text-align: justify;">Inquiet.es car une question se pose : combien de temps pourrons-nous tenir face à ces baisses de dotation et politiques de rigueur imposées par l’Etat ? Nous avons l’impression d’un fossé toujours plus grand entre les objectifs d’économies annoncées par Bercy d’une part et les réalités locales vécues et perçues par les agents et les usagers d’autre part.</p>
<p style="text-align: justify;">Le président de la République a annoncé la suppression de 70 000 postes dans la fonction publique territoriale, un plan d’économie de 10 milliards supplémentaires sur le quinquennat, et la suppression de la taxe d’habitation compensée par une dotation forfaitaire basé sur l’année… 2016, ce qui provoquera forcément un manque à gagner pour notre collectivité.</p>
<p style="text-align: justify;">Ces mesures si elles sont appliquées seront dramatiques, c’est notre devoir de le dire, car il s’agit d’une remise en cause profonde de la décentralisation, de l’autonomie fiscale des collectivités et de leur capacité à agir. Une véritable entrave à l’action publique locale.</p>
<p style="text-align: justify;">Bien sûr les résultats comptent, mais ils ne peuvent se réduire à des tableurs Excel désincarnés : derrière les lignes politiques et les objectifs chiffrés, il y a des femmes et des hommes. Ce sont nos agent.es, déjà largement mis sous pression par les baisses de dotations ; il faut d’ailleurs souligner les efforts sans précédent déjà réalisés par nos services.  On ne peut pas à la fois demander plus de résultats, transférer plus de compétences, exiger plus des collectivités, leur demander d’innover et de s’adapter rapidement à des mutations profondes, et tout ceci sans leur donner de moyens d’action ! Les premières victimes de ces politiques ce sont en premier lieu nos agent.es, ne l’oublions pas. De même, il nous faut continuer à répondre aux besoins et aspirations de nos concitoyen.nes. Les solidarités, la réduction des inégalités et l’amélioration du bien-être de toutes et tous doivent rester notre priorité.</p>
<p style="text-align: justify;">Economiquement, les collectivités territoriales contribuent à hauteur de 11% à la création de richesse dans notre pays, elles portent 70% des investissements publics, elles remplissent les carnets de commande des PME et des entreprises de travaux et bâtiments publics. Les fragiliser, c’est fragiliser notre économie et nos territoires. C’est se couper d’un levier majeur de l’emploi et de l’insertion sociale et professionnelle.</p>
<p style="text-align: justify;">Idem sur le volet environnemental. Après le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris, de nombreuses voix dont celle du ministre de la transition écologique et solidaire, mais aussi celle du président de la république ont rappelé le rôle majeur des collectivités pour porter la lutte contre le dérèglement climatique, nous avons besoin de moyens pour le faire.</p>
<p style="text-align: justify;">Pour le dire clairement, les annonces nationales, si elles se concrétisent, risquent de rendre difficile la mise en place la feuille de route sur laquelle nous avons été élu.es. Elles risquent de brider la transition écologique et solidaire qui doit rester le sens de notre action.</p>
<p style="text-align: justify;">Nous refusons des coupes sévères dans les services publics. Et si pour nos loisirs nous pouvons apprécier la randonnée, nous ne voulons pas de cette traversée du désert à marche forcée pour les collectivités territoriales.</p>
<p style="text-align: justify;">Ainsi, nous tirons la sonnette d’alarme et nous espérons que Strasbourg, comme l’ensemble des villes, saura interpeller au plus haut niveau, sur les effets nocifs de ces orientations.</p>
<p style="text-align: justify;">Pour conclure, pour la fin du mandat, nous ne dérogeons pas au cap budgétaire que nous sommes fixés :</p>
<ul style="text-align: justify;">
<li><strong>Profiter des taux favorables pour doter la collectivité d’un programme d’investissements vertueux et durable à destination des strasbourgeois.es </strong>et agir dans le logement, la transition énergétique, les mobilités durables, la solidarité, l’éducation…</li>
<li><strong>Avoir un regard vigilant et attentif sur l’évolution du personnel et arrêter les suppressions de postes au rabot, </strong>les choix budgétaires doivent correspondre aux priorités politiques. Des services doivent être renforcés, d’autres réajustés. Une GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) doit être mise en place pour nous y aider. L’avis de la CRC va aussi dans ce sens.</li>
<li><strong>Poursuivre les objectifs de stabilité fiscale et maîtrise de la dépense publique</strong> (orientée sur les achats, les marchés, les charges courantes, les consommables, l’énergie avec les économes de flux)</li>
<li>Renforcer l’<strong>évaluation de nos politiques en fonction de critères qualitatifs</strong>: coût à moyen et long terme, impact social, environnemental, sanitaire, économique, renforcement <strong>des services de proximité et de qualité rendus au public, </strong>contribution à la<strong><strong> démocratie locale</strong></strong>&nbsp;</li>
<li><strong> Mobiliser tous les financements possibles</strong> : fonds européens, appels à projets nationaux, emprunts citoyens… cela ne s’improvise pas et ne peut se faire au coup par coup : Nous avons besoin d’un appui interne de veille et de recherche !</li>
</ul>
<p style="text-align: justify;">Monsieur le Maire, mes chèr.es collègues, le groupe des élu.es écologistes et citoyen.nes suivra ce cap volontarisme et audace, conformément à la feuille de route sur laquelle, les strasbourgeois.es nous ont fait confiance.</p>
<p style="text-align: justify;">Merci.</p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Conseil municipal du lundi 26 juin 2017  Point n°4 : Approbation du compte administratif 2014 de la Ville de Strasbourg ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p><strong>Conseil municipal du lundi 26 juin 2017</strong></p>
<p><strong>Point n°4 : Approbation du compte administratif 2014 de la Ville de Strasbourg</strong></p>
<h3>Intervention de Mme Jeanne BARSEGHIAN, Conseillère municipale</h3>
<h3><em>Pour le Groupe des Elu-es Ecologistes et Citoyens de Strasbourg</em></h3>
<p style="text-align: justify;">Monsieur le Maire, mes cher.es collègues,</p>
<p style="text-align: justify;"><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Barseghian-Jeanne-9460c.jpg"><img class="alignleft wp-image-2837" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Barseghian-Jeanne-9460c.jpg" alt="" width="153" height="197" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Barseghian-Jeanne-9460c.jpg 413w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/05/Barseghian-Jeanne-9460c-233x300.jpg 233w" sizes="(max-width: 153px) 100vw, 153px" /></a>Les chiffres qui nous sont présentés témoignent d’une gestion saine et rigoureuse et nous saluons le travail de qualité réalisé par les services.</p>
<p style="text-align: justify;">On constate que les efforts importants pour maîtriser nos dépenses de fonctionnement, la recherche de sobriété, les choix difficiles en matière de fiscalité, ont permis de maintenir notre collectivité à flot. Les indicateurs financiers sont bons : le taux d’épargne reste au dessus des seuils d’alerte à 10,13%, notre encours de dette diminue de 8 millions d’euros, la capacité de désendettement reste stable à 6,3 ans, nos taux d’intérêts sont particulièrement bas à 1,67%, ce qui illustre la confiance de nos partenaires financiers.</p>
<p style="text-align: justify;">Néanmoins, cette éclaircie ne doit pas nous faire oublier les intempéries à venir, et nous sommes inquiet.es.</p>
<p style="text-align: justify;">Inquiet.es car une question se pose : combien de temps pourrons-nous tenir face à ces baisses de dotation et politiques de rigueur imposées par l’Etat ? Nous avons l’impression d’un fossé toujours plus grand entre les objectifs d’économies annoncées par Bercy d’une part et les réalités locales vécues et perçues par les agents et les usagers d’autre part.</p>
<p style="text-align: justify;">Le président de la République a annoncé la suppression de 70 000 postes dans la fonction publique territoriale, un plan d’économie de 10 milliards supplémentaires sur le quinquennat, et la suppression de la taxe d’habitation compensée par une dotation forfaitaire basé sur l’année… 2016, ce qui provoquera forcément un manque à gagner pour notre collectivité.</p>
<p style="text-align: justify;">Ces mesures si elles sont appliquées seront dramatiques, c’est notre devoir de le dire, car il s’agit d’une remise en cause profonde de la décentralisation, de l’autonomie fiscale des collectivités et de leur capacité à agir. Une véritable entrave à l’action publique locale.</p>
<p style="text-align: justify;">Bien sûr les résultats comptent, mais ils ne peuvent se réduire à des tableurs Excel désincarnés : derrière les lignes politiques et les objectifs chiffrés, il y a des femmes et des hommes. Ce sont nos agent.es, déjà largement mis sous pression par les baisses de dotations ; il faut d’ailleurs souligner les efforts sans précédent déjà réalisés par nos services.  On ne peut pas à la fois demander plus de résultats, transférer plus de compétences, exiger plus des collectivités, leur demander d’innover et de s’adapter rapidement à des mutations profondes, et tout ceci sans leur donner de moyens d’action ! Les premières victimes de ces politiques ce sont en premier lieu nos agent.es, ne l’oublions pas. De même, il nous faut continuer à répondre aux besoins et aspirations de nos concitoyen.nes. Les solidarités, la réduction des inégalités et l’amélioration du bien-être de toutes et tous doivent rester notre priorité.</p>
<p style="text-align: justify;">Economiquement, les collectivités territoriales contribuent à hauteur de 11% à la création de richesse dans notre pays, elles portent 70% des investissements publics, elles remplissent les carnets de commande des PME et des entreprises de travaux et bâtiments publics. Les fragiliser, c’est fragiliser notre économie et nos territoires. C’est se couper d’un levier majeur de l’emploi et de l’insertion sociale et professionnelle.</p>
<p style="text-align: justify;">Idem sur le volet environnemental. Après le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris, de nombreuses voix dont celle du ministre de la transition écologique et solidaire, mais aussi celle du président de la république ont rappelé le rôle majeur des collectivités pour porter la lutte contre le dérèglement climatique, nous avons besoin de moyens pour le faire.</p>
<p style="text-align: justify;">Pour le dire clairement, les annonces nationales, si elles se concrétisent, risquent de rendre difficile la mise en place la feuille de route sur laquelle nous avons été élu.es. Elles risquent de brider la transition écologique et solidaire qui doit rester le sens de notre action.</p>
<p style="text-align: justify;">Nous refusons des coupes sévères dans les services publics. Et si pour nos loisirs nous pouvons apprécier la randonnée, nous ne voulons pas de cette traversée du désert à marche forcée pour les collectivités territoriales.</p>
<p style="text-align: justify;">Ainsi, nous tirons la sonnette d’alarme et nous espérons que Strasbourg, comme l’ensemble des villes, saura interpeller au plus haut niveau, sur les effets nocifs de ces orientations.</p>
<p style="text-align: justify;">Pour conclure, pour la fin du mandat, nous ne dérogeons pas au cap budgétaire que nous sommes fixés :</p>
<ul style="text-align: justify;">
<li><strong>Profiter des taux favorables pour doter la collectivité d’un programme d’investissements vertueux et durable à destination des strasbourgeois.es </strong>et agir dans le logement, la transition énergétique, les mobilités durables, la solidarité, l’éducation…</li>
<li><strong>Avoir un regard vigilant et attentif sur l’évolution du personnel et arrêter les suppressions de postes au rabot, </strong>les choix budgétaires doivent correspondre aux priorités politiques. Des services doivent être renforcés, d’autres réajustés. Une GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) doit être mise en place pour nous y aider. L’avis de la CRC va aussi dans ce sens.</li>
<li><strong>Poursuivre les objectifs de stabilité fiscale et maîtrise de la dépense publique</strong> (orientée sur les achats, les marchés, les charges courantes, les consommables, l’énergie avec les économes de flux)</li>
<li>Renforcer l’<strong>évaluation de nos politiques en fonction de critères qualitatifs</strong>: coût à moyen et long terme, impact social, environnemental, sanitaire, économique, renforcement <strong>des services de proximité et de qualité rendus au public, </strong>contribution à la<strong><strong> démocratie locale</strong></strong>&nbsp;</li>
<li><strong> Mobiliser tous les financements possibles</strong> : fonds européens, appels à projets nationaux, emprunts citoyens… cela ne s’improvise pas et ne peut se faire au coup par coup : Nous avons besoin d’un appui interne de veille et de recherche !</li>
</ul>
<p style="text-align: justify;">Monsieur le Maire, mes chèr.es collègues, le groupe des élu.es écologistes et citoyen.nes suivra ce cap volontarisme et audace, conformément à la feuille de route sur laquelle, les strasbourgeois.es nous ont fait confiance.</p>
<p style="text-align: justify;">Merci.</p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => Articles de démo
                    [category#2@term] => Conseil Municipal
                    [category#3@term] => Interventions
                    [category#4@term] => Ville et Eurométropole
                    [category#5@term] => Compte administratif
                    [category#6@term] => dépense intérêts
                    [category#7@term] => dotations
                    [category#8@term] => économie
                    [category#9@term] => en marche
                    [category#10@term] => fonds européens.
                    [category#11@term] => gpec
                    [category#12@term] => investissement
                    [category#13@term] => locale
                    [category#14@term] => Macron
                    [category#15@term] => taxe habitation
                    [date_timestamp] => 1498485609
                )

            [7] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => CM 29 05 2017 Point 22 – AR- Participation financière de la Ville de Strasbourg pour la réalisation d’une étude de restructuration de la Meinau
                    [link#] => 1
                    [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/05/30/cm-29-05-2017-point-22-ar-participation-financiere-de-la-ville-de-strasbourg-pour-la-realisation-dune-etude-de-restructuration-de-la-meinau/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Tue, 30 May 2017 08:49:01 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 9
                            [subject] => Conseil Municipal
                            [subject#2] => Interventions
                            [subject#3] => Ville et Eurométropole
                            [subject#4] => actionnariat populaire
                            [subject#5] => énergétique
                            [subject#6] => exemplarité
                            [subject#7] => Racing
                            [subject#8] => Ramdane
                            [subject#9] => socios
                        )

                    [category#] => 9
                    [category] => Conseil Municipal
                    [category#2] => Interventions
                    [category#3] => Ville et Eurométropole
                    [category#4] => actionnariat populaire
                    [category#5] => énergétique
                    [category#6] => exemplarité
                    [category#7] => Racing
                    [category#8] => Ramdane
                    [category#9] => socios
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4234
                    [description#] => 1
                    [description] => Conseil municipal du 29 mai 2017 Point 22 : Participation financière de la Ville de Strasbourg pour la réalisation d’une étude de restructuration de la Meinau. ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><strong>Conseil municipal du 29 mai 2017</strong></p>
<h3 style="text-align: justify;"><strong>Point 22 : Participation financière de la Ville de Strasbourg pour la réalisation d’une étude de restructuration de la Meinau.</strong></h3>
<h4>Intervention d’Abdelkarim Ramdane, conseiller municipal délégué à la lutte contre les discriminations dans le cadre de l’insertion professionnelle<strong> </strong></h4>
<p>Monsieur le Maire,</p>
<p style="text-align: justify;"><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/04/abdelkarim-ramdane-130x214.jpg"><img class="alignleft  wp-image-2764" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/04/abdelkarim-ramdane-130x214.jpg" alt="" width="104" height="171" /></a>Je ne vais pas revenir sur ce qui a été dit par mes collègues de la majorité. Je voudrais qu’on insiste dans cette étude sur l’exemplarité énergétique. Cette étude doit être là pour nous aider à avoir un équipement durable, pour 30 ans et au delà. Nous devons avoir en amont la volonté d’être exemplaire énergétiquement. Cela pourrait rentrer dans notre dossier de candidature de capitale verte européenne.</p>
<p style="text-align: justify;">Il y a aussi la question du financement, chacun a pu donner son avis : financement privé ou non, je pense que les financements publics doivent venir en accompagnement, à partir du moment ou le racing est en ligue 1, il se doit d’avoir des financements propres.</p>
<p style="text-align: justify;">La priorité est de préserver l’accès de tous et de toutes à cet équipement. Au niveau du financement, il pourrait y avoir un actionnariat populaire du club, comme il se fait dans d’autres clubs ou les supporters et des abonnés es peuvent être actionnaires. Le Racing club de Strasbourg peut soulever cet élan là et cette envie des Strasbourgeois et des alsaciens de soutenir leur club. Cela peut être une piste pour le futur</p>
<p style="text-align: justify;">Je rejoindrais la remarque faite par mon collègue Serge Oehler sur la mutualisation de l’équipement. Il est important que nous l’ayons en tête. En dehors des soirs des matchs, nous aurons je l’espère un équipement beau, énergétiquement exemplaire, qui devra trouver de nouvelles formes d’utilisations par tous les strasbourgeois.</p>
<p style="text-align: justify;">
<p style="text-align: justify;">Merci Monsieur le Maire.</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Conseil municipal du 29 mai 2017 Point 22 : Participation financière de la Ville de Strasbourg pour la réalisation d’une étude de restructuration de la Meinau. ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p><strong>Conseil municipal du 29 mai 2017</strong></p>
<h3 style="text-align: justify;"><strong>Point 22 : Participation financière de la Ville de Strasbourg pour la réalisation d’une étude de restructuration de la Meinau.</strong></h3>
<h4>Intervention d’Abdelkarim Ramdane, conseiller municipal délégué à la lutte contre les discriminations dans le cadre de l’insertion professionnelle<strong> </strong></h4>
<p>Monsieur le Maire,</p>
<p style="text-align: justify;"><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/04/abdelkarim-ramdane-130x214.jpg"><img class="alignleft  wp-image-2764" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2014/04/abdelkarim-ramdane-130x214.jpg" alt="" width="104" height="171" /></a>Je ne vais pas revenir sur ce qui a été dit par mes collègues de la majorité. Je voudrais qu’on insiste dans cette étude sur l’exemplarité énergétique. Cette étude doit être là pour nous aider à avoir un équipement durable, pour 30 ans et au delà. Nous devons avoir en amont la volonté d’être exemplaire énergétiquement. Cela pourrait rentrer dans notre dossier de candidature de capitale verte européenne.</p>
<p style="text-align: justify;">Il y a aussi la question du financement, chacun a pu donner son avis : financement privé ou non, je pense que les financements publics doivent venir en accompagnement, à partir du moment ou le racing est en ligue 1, il se doit d’avoir des financements propres.</p>
<p style="text-align: justify;">La priorité est de préserver l’accès de tous et de toutes à cet équipement. Au niveau du financement, il pourrait y avoir un actionnariat populaire du club, comme il se fait dans d’autres clubs ou les supporters et des abonnés es peuvent être actionnaires. Le Racing club de Strasbourg peut soulever cet élan là et cette envie des Strasbourgeois et des alsaciens de soutenir leur club. Cela peut être une piste pour le futur</p>
<p style="text-align: justify;">Je rejoindrais la remarque faite par mon collègue Serge Oehler sur la mutualisation de l’équipement. Il est important que nous l’ayons en tête. En dehors des soirs des matchs, nous aurons je l’espère un équipement beau, énergétiquement exemplaire, qui devra trouver de nouvelles formes d’utilisations par tous les strasbourgeois.</p>
<p style="text-align: justify;">
<p style="text-align: justify;">Merci Monsieur le Maire.</p>

                    [category@term] => Conseil Municipal
                    [category#2@term] => Interventions
                    [category#3@term] => Ville et Eurométropole
                    [category#4@term] => actionnariat populaire
                    [category#5@term] => énergétique
                    [category#6@term] => exemplarité
                    [category#7@term] => Racing
                    [category#8@term] => Ramdane
                    [category#9@term] => socios
                    [date_timestamp] => 1496134141
                )

            [8] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [link#] => 1
                    [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/05/29/4231/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Mon, 29 May 2017 16:55:18 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Articles de démo
                        )

                    [category#] => 1
                    [category] => Articles de démo
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4231
                    [description#] => 1
                    [description] => Conseil Municipal de Strasbourg  29 mai 2017     Réponse à l’interpellation de M. Roos « accès au centre ville : haro sur la voiture » ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><strong>Conseil Municipal de Strasbourg</strong></p>
<p><strong>29 mai 2017</strong></p>
<p><strong><em> </em></strong></p>
<p><strong><em>Réponse à l’interpellation de M. Roos « accès au centre ville : haro sur la voiture »</em></strong></p>
<p><strong><em> </em></strong></p>
<p><strong><em>Alain JUND </em></strong><strong><em>Adjoint au Maire</em></strong></p>
<p><strong><em> </em></strong></p>
<p>Monsieur le Maire, Monsieur le Conseiller,</p>
<p>&nbsp;</p>
<p style="text-align: justify;"><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/le-dveloppement-du-vlo-lige-une-nouvelle-faon-de-vivre-et-de-penser-la-ville-par-philippe-hanocq-liege-creative-230415-13-638.jpg"><img class="alignleft  wp-image-4232" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/le-dveloppement-du-vlo-lige-une-nouvelle-faon-de-vivre-et-de-penser-la-ville-par-philippe-hanocq-liege-creative-230415-13-638.jpg" alt="" width="381" height="286" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/le-dveloppement-du-vlo-lige-une-nouvelle-faon-de-vivre-et-de-penser-la-ville-par-philippe-hanocq-liege-creative-230415-13-638.jpg 638w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/le-dveloppement-du-vlo-lige-une-nouvelle-faon-de-vivre-et-de-penser-la-ville-par-philippe-hanocq-liege-creative-230415-13-638-300x225.jpg 300w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/le-dveloppement-du-vlo-lige-une-nouvelle-faon-de-vivre-et-de-penser-la-ville-par-philippe-hanocq-liege-creative-230415-13-638-600x450.jpg 600w" sizes="(max-width: 381px) 100vw, 381px" /></a>Si on devait « dater » votre intervention, M. Roos, elle trouverait toute sa place au début des années 70.</p>
<p style="text-align: justify;">A une époque où les discours sur l’avenir de nos villes, de leur prospérité commerciale, dépendaient directement de la pénétration automobile au cœur même de nos agglomérations.</p>
<p style="text-align: justify;">Ces temps, à Strasbourg notamment, semblaient révolus et voilà que vous nous remettez un zeste de nostalgie très pompidolienne.</p>
<p style="text-align: justify;">« No cars, no business ! »</p>
<p style="text-align: justify;">Je pensais que nous avions inversé cette logique datée d’il y a 40 ans qui déjà voulait adapter la ville à la voiture.</p>
<ol style="text-align: justify;">
<li>Roos, les temps ont changé et plus que jamais nous devons continuer à porter notre ville vers son <u>avenir</u> et non vers le <u>passé</u>!</li>
</ol>
<p style="text-align: justify;">Et pourtant, dans ce domaine, les faits sont têtus !</p>
<p style="text-align: justify;">            &#8211; Le Monde, les Echos et même Capital écrivaient les derniers mois des dynamiques commerciales des centres ville en insistant sur le fait que <u>plus</u> les « espaces publics », les espaces communs sont dédiés aux piétons, plus la dynamique commerciale est important et prospère.</p>
<p style="text-align: justify;">Et moins le nombre de panneaux « à louer, à vendre » est présent sur les vitrines.</p>
<p style="text-align: justify;">            &#8211; à Strasbourg, près de 2/3 des déplacements dans la ville se font encore en voiture ! 66%, alors le « haro sur la voiture » n’est pas très sérieux et si lointain de la réalité.</p>
<p style="text-align: justify;">            &#8211; M. Roos, il y a quelques mois, vous nous interpelliez sur la <u>qualité de l’air</u> dans notre ville… Certes, la circulation automobile n’est aps responsable de toutes les pollutions…Mais nous savons pertinemment que les émissions de CO2 et de particules fines sont notamment liées à l’usage de la voiture.</p>
<p style="text-align: justify;">Alors oui, nous sommes responsables en matière de santé publique de nos concitoyens, cela passe par une diminution continue et durable de l’usage de la voiture.</p>
<p style="text-align: justify;">            &#8211; En matière de stationnement, vous semblez jeter une certaine condescendance aux stationnements pour le vélo. L’espace pour stationner un vélo est de 10 à 20 fois inferieur que pour la voiture et son coût est de 20 à 50 fois inferieur.</p>
<p style="text-align: justify;">Notre espace disponible, plus encore au centre, est rare, soyons vertueux et économe.</p>
<p style="text-align: justify;">Autant que je sache, Bâle, Hambourg et encore Stockholm sont des villes attractives commercialement dynamiques (c’est le moins que l’on puisse dire). Ces villes ont fait le choix des transports collectifs, de l’usage du vélo, d’une place pour les piétons.</p>
<p style="text-align: justify;">Bref, la qualité de vie des habitants, l’accessibilité multimodale du centre , la qualité de l’air pour la santé de tous, les dynamiques loin de s’opposer, elles se complètent.</p>
<p style="text-align: justify;">La démagogie pro voiture va à l’encore des intérêts des habitants et des commerçants, les alternatives sont ailleurs.</p>
<p style="text-align: justify;">
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Conseil Municipal de Strasbourg  29 mai 2017     Réponse à l’interpellation de M. Roos « accès au centre ville : haro sur la voiture » ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p><strong>Conseil Municipal de Strasbourg</strong></p>
<p><strong>29 mai 2017</strong></p>
<p><strong><em> </em></strong></p>
<p><strong><em>Réponse à l’interpellation de M. Roos « accès au centre ville : haro sur la voiture »</em></strong></p>
<p><strong><em> </em></strong></p>
<p><strong><em>Alain JUND </em></strong><strong><em>Adjoint au Maire</em></strong></p>
<p><strong><em> </em></strong></p>
<p>Monsieur le Maire, Monsieur le Conseiller,</p>
<p>&nbsp;</p>
<p style="text-align: justify;"><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/le-dveloppement-du-vlo-lige-une-nouvelle-faon-de-vivre-et-de-penser-la-ville-par-philippe-hanocq-liege-creative-230415-13-638.jpg"><img class="alignleft  wp-image-4232" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/le-dveloppement-du-vlo-lige-une-nouvelle-faon-de-vivre-et-de-penser-la-ville-par-philippe-hanocq-liege-creative-230415-13-638.jpg" alt="" width="381" height="286" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/le-dveloppement-du-vlo-lige-une-nouvelle-faon-de-vivre-et-de-penser-la-ville-par-philippe-hanocq-liege-creative-230415-13-638.jpg 638w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/le-dveloppement-du-vlo-lige-une-nouvelle-faon-de-vivre-et-de-penser-la-ville-par-philippe-hanocq-liege-creative-230415-13-638-300x225.jpg 300w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/le-dveloppement-du-vlo-lige-une-nouvelle-faon-de-vivre-et-de-penser-la-ville-par-philippe-hanocq-liege-creative-230415-13-638-600x450.jpg 600w" sizes="(max-width: 381px) 100vw, 381px" /></a>Si on devait « dater » votre intervention, M. Roos, elle trouverait toute sa place au début des années 70.</p>
<p style="text-align: justify;">A une époque où les discours sur l’avenir de nos villes, de leur prospérité commerciale, dépendaient directement de la pénétration automobile au cœur même de nos agglomérations.</p>
<p style="text-align: justify;">Ces temps, à Strasbourg notamment, semblaient révolus et voilà que vous nous remettez un zeste de nostalgie très pompidolienne.</p>
<p style="text-align: justify;">« No cars, no business ! »</p>
<p style="text-align: justify;">Je pensais que nous avions inversé cette logique datée d’il y a 40 ans qui déjà voulait adapter la ville à la voiture.</p>
<ol style="text-align: justify;">
<li>Roos, les temps ont changé et plus que jamais nous devons continuer à porter notre ville vers son <u>avenir</u> et non vers le <u>passé</u>!</li>
</ol>
<p style="text-align: justify;">Et pourtant, dans ce domaine, les faits sont têtus !</p>
<p style="text-align: justify;">            &#8211; Le Monde, les Echos et même Capital écrivaient les derniers mois des dynamiques commerciales des centres ville en insistant sur le fait que <u>plus</u> les « espaces publics », les espaces communs sont dédiés aux piétons, plus la dynamique commerciale est important et prospère.</p>
<p style="text-align: justify;">Et moins le nombre de panneaux « à louer, à vendre » est présent sur les vitrines.</p>
<p style="text-align: justify;">            &#8211; à Strasbourg, près de 2/3 des déplacements dans la ville se font encore en voiture ! 66%, alors le « haro sur la voiture » n’est pas très sérieux et si lointain de la réalité.</p>
<p style="text-align: justify;">            &#8211; M. Roos, il y a quelques mois, vous nous interpelliez sur la <u>qualité de l’air</u> dans notre ville… Certes, la circulation automobile n’est aps responsable de toutes les pollutions…Mais nous savons pertinemment que les émissions de CO2 et de particules fines sont notamment liées à l’usage de la voiture.</p>
<p style="text-align: justify;">Alors oui, nous sommes responsables en matière de santé publique de nos concitoyens, cela passe par une diminution continue et durable de l’usage de la voiture.</p>
<p style="text-align: justify;">            &#8211; En matière de stationnement, vous semblez jeter une certaine condescendance aux stationnements pour le vélo. L’espace pour stationner un vélo est de 10 à 20 fois inferieur que pour la voiture et son coût est de 20 à 50 fois inferieur.</p>
<p style="text-align: justify;">Notre espace disponible, plus encore au centre, est rare, soyons vertueux et économe.</p>
<p style="text-align: justify;">Autant que je sache, Bâle, Hambourg et encore Stockholm sont des villes attractives commercialement dynamiques (c’est le moins que l’on puisse dire). Ces villes ont fait le choix des transports collectifs, de l’usage du vélo, d’une place pour les piétons.</p>
<p style="text-align: justify;">Bref, la qualité de vie des habitants, l’accessibilité multimodale du centre , la qualité de l’air pour la santé de tous, les dynamiques loin de s’opposer, elles se complètent.</p>
<p style="text-align: justify;">La démagogie pro voiture va à l’encore des intérêts des habitants et des commerçants, les alternatives sont ailleurs.</p>
<p style="text-align: justify;">
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => Articles de démo
                    [date_timestamp] => 1496076918
                )

            [9] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => CM 29 05 2017: Financements d’études pour la restructuration du stade de la Meinau.
                    [link#] => 1
                    [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/2017/05/29/cm-29-05-2017-financements-detudes-pour-la-restructuration-du-stade-de-la-meinau/
                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Mon, 29 May 2017 15:15:31 +0000
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Groupe des élu-e-s écologistes Strasbourg et CUS
                            [subject#] => 9
                            [subject] => Actualité
                            [subject#2] => Actualités
                            [subject#3] => Actualités EELV
                            [subject#4] => Conseil Municipal
                            [subject#5] => Interventions
                            [subject#6] => Ville et Eurométropole
                            [subject#7] => Meinau
                            [subject#8] => Racing
                            [subject#9] => stade
                        )

                    [category#] => 9
                    [category] => Actualité
                    [category#2] => Actualités
                    [category#3] => Actualités EELV
                    [category#4] => Conseil Municipal
                    [category#5] => Interventions
                    [category#6] => Ville et Eurométropole
                    [category#7] => Meinau
                    [category#8] => Racing
                    [category#9] => stade
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/?p=4227
                    [description#] => 1
                    [description] => Conseil municipal du 29 mai 2017  Point 22 : Participation financière de la Ville de Strasbourg pour la réalisation d’une étude de restructuration de la Meinau. ...
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><strong>Conseil municipal du 29 mai 2017</strong></p>
<p><strong>Point 22 : Participation financière de la Ville de Strasbourg pour la réalisation d’une étude de restructuration de la Meinau.</strong></p>
<p style="text-align: justify;"><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/meinau.jpg"><img class="alignleft wp-image-4228" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/meinau.jpg" alt="" width="408" height="171" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/meinau.jpg 346w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/meinau-300x126.jpg 300w" sizes="(max-width: 408px) 100vw, 408px" /></a>Intervention de Jean Werlen, conseiller municipal– co-président du groupe Ville,</p>
<div dir="auto" style="text-align: justify;">
<p dir="ltr" style="text-align: justify;"><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Merci monsieur le Maire , mes chèrs collègues,</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Le Racing a remporté avec panache le championnat de ligue 2, il y a une dizaine de jour. Bravo ! Il a ainsi ouvert, à nouveau, son avenir sportif. Le développement futur se joue, aussi, aujourd’hui avec cette mission. Revenant des abysses, le club retrouve aujourd’hui un statut conforme à  son histoire, saluons, donc, le travail effectué maintenant depuis 6 ans</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">L’etude qui nous intéresse doit permettre d’accompagner la restructuration du stade la Meinau, un des emblèmes de notre ville, “monument sportif” de notre cité pour beaucoup de Strasbourgeois. Ce stade est aux normes, mais a un peu vieilli. Sa modernisation s’impose, nous en sommes conscients et très heureux que le stade reste là où il est, en ville, dans son quartier.</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Nous sommes également conscients des baisses de dotations, des efforts fiscaux demandés aux habitants, et de nos moyens aujourd’hui limités. Notons que le Racing souhaite être porteur de ce projet, qu’un mode de financement tel que celui envisagé par la SIG est à l’étude. Nous nous en félicitons ! Oui le sport spectacle doit être aujourd’hui prioritairement financé par des fonds privés ! Notre collectivité en temps de disette budgétaire, ne pourra pas prendre en charge ce type d’investissement couteux, environ 60 à 80 millions d’euros (exemple de Lens ou Saint Etienne), sans compter d’éventuels dépassements…</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Aujourd’hui certains clubs se lancent, avec succès comme Guingamp, dans l’actionnariat populaire, nous ne doutons pas de la capacité de notre club à suivre cette démarche, fédérer ses supporters, et être attractif pour, ainsi, redevenir une place forte du football Français avec des moyens nouveaux</span></p>
<p><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Pour revenir à l’étude en tant que telle, celle ci nous semble plutôt complète, le projet réaliste en terme d’affluence environ de 30 000 places, avec un modèle économique autour de l’exploitation de loges et d’autres activités annexes, sans oublier la formation. Nous remarquons que c’est aussi le bon timing, alors que le football français retrouve du souffle dans les compétitions internationales et où les droits TV sont en expansion  grâce à l’arrivée de nouveaux investisseurs.</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Nous soutenons donc cette initiative, </span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline; font-weight: bold;">cependant exprimons quelques points de vigilances, potentiellement contractuels :</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">L’étude parle de l’ancrage territorial, nous souhaitons vous rendre vigilants quant aux questions d’accessibilités et de mobilités à  destination de stade, cela doit être réfléchi de façon globale et d’abord avec la CTS. Pour de nombreuses raisons, il faut favoriser l’accès en transport en commun.</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Nous souhaitons aussi un focus sur la prise en compte des nuisances autours du stade pour les riverains du Neudorf et de la Meinau notamment.</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Par ailleurs, cette étude est aussi l’occasion de repenser l’efficacité énergétique de cet équipement, à l’instar des stades de Freibourg ou du Havre en France, 1er stade à énergie positive, ou à l’exemple anglais de Forest Green Rovers et son stade en bois. C’est l’occasion, une fois encore, de faire preuve d’excellence environnementale.</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Enfin, rappelons notre attachement au sport populaire, et insistons pour que les prix des places restent accessibles au plus grand nombre des Strasbourgeois.</span></div>
<p style="text-align: justify;">

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Conseil municipal du 29 mai 2017  Point 22 : Participation financière de la Ville de Strasbourg pour la réalisation d’une étude de restructuration de la Meinau. ...
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p><strong>Conseil municipal du 29 mai 2017</strong></p>
<p><strong>Point 22 : Participation financière de la Ville de Strasbourg pour la réalisation d’une étude de restructuration de la Meinau.</strong></p>
<p style="text-align: justify;"><a href="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/meinau.jpg"><img class="alignleft wp-image-4228" src="https://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/meinau.jpg" alt="" width="408" height="171" srcset="http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/meinau.jpg 346w, http://elus-strasbourg.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/78/files/2017/05/meinau-300x126.jpg 300w" sizes="(max-width: 408px) 100vw, 408px" /></a>Intervention de Jean Werlen, conseiller municipal– co-président du groupe Ville,</p>
<div dir="auto" style="text-align: justify;">
<p dir="ltr" style="text-align: justify;"><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Merci monsieur le Maire , mes chèrs collègues,</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Le Racing a remporté avec panache le championnat de ligue 2, il y a une dizaine de jour. Bravo ! Il a ainsi ouvert, à nouveau, son avenir sportif. Le développement futur se joue, aussi, aujourd’hui avec cette mission. Revenant des abysses, le club retrouve aujourd’hui un statut conforme à  son histoire, saluons, donc, le travail effectué maintenant depuis 6 ans</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">L’etude qui nous intéresse doit permettre d’accompagner la restructuration du stade la Meinau, un des emblèmes de notre ville, “monument sportif” de notre cité pour beaucoup de Strasbourgeois. Ce stade est aux normes, mais a un peu vieilli. Sa modernisation s’impose, nous en sommes conscients et très heureux que le stade reste là où il est, en ville, dans son quartier.</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Nous sommes également conscients des baisses de dotations, des efforts fiscaux demandés aux habitants, et de nos moyens aujourd’hui limités. Notons que le Racing souhaite être porteur de ce projet, qu’un mode de financement tel que celui envisagé par la SIG est à l’étude. Nous nous en félicitons ! Oui le sport spectacle doit être aujourd’hui prioritairement financé par des fonds privés ! Notre collectivité en temps de disette budgétaire, ne pourra pas prendre en charge ce type d’investissement couteux, environ 60 à 80 millions d’euros (exemple de Lens ou Saint Etienne), sans compter d’éventuels dépassements…</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Aujourd’hui certains clubs se lancent, avec succès comme Guingamp, dans l’actionnariat populaire, nous ne doutons pas de la capacité de notre club à suivre cette démarche, fédérer ses supporters, et être attractif pour, ainsi, redevenir une place forte du football Français avec des moyens nouveaux</span></p>
<p><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Pour revenir à l’étude en tant que telle, celle ci nous semble plutôt complète, le projet réaliste en terme d’affluence environ de 30 000 places, avec un modèle économique autour de l’exploitation de loges et d’autres activités annexes, sans oublier la formation. Nous remarquons que c’est aussi le bon timing, alors que le football français retrouve du souffle dans les compétitions internationales et où les droits TV sont en expansion  grâce à l’arrivée de nouveaux investisseurs.</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Nous soutenons donc cette initiative, </span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline; font-weight: bold;">cependant exprimons quelques points de vigilances, potentiellement contractuels :</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">L’étude parle de l’ancrage territorial, nous souhaitons vous rendre vigilants quant aux questions d’accessibilités et de mobilités à  destination de stade, cela doit être réfléchi de façon globale et d’abord avec la CTS. Pour de nombreuses raisons, il faut favoriser l’accès en transport en commun.</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Nous souhaitons aussi un focus sur la prise en compte des nuisances autours du stade pour les riverains du Neudorf et de la Meinau notamment.</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Par ailleurs, cette étude est aussi l’occasion de repenser l’efficacité énergétique de cet équipement, à l’instar des stades de Freibourg ou du Havre en France, 1er stade à énergie positive, ou à l’exemple anglais de Forest Green Rovers et son stade en bois. C’est l’occasion, une fois encore, de faire preuve d’excellence environnementale.</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;"><br />
</span><span style="font-family: arial; font-size: 11pt; vertical-align: baseline;">Enfin, rappelons notre attachement au sport populaire, et insistons pour que les prix des places restent accessibles au plus grand nombre des Strasbourgeois.</span></div>
<p style="text-align: justify;">

                    [category@term] => Actualité
                    [category#2@term] => Actualités
                    [category#3@term] => Actualités EELV
                    [category#4@term] => Conseil Municipal
                    [category#5@term] => Interventions
                    [category#6@term] => Ville et Eurométropole
                    [category#7@term] => Meinau
                    [category#8@term] => Racing
                    [category#9@term] => stade
                    [date_timestamp] => 1496070931
                )

        )

    [channel] => Array
        (
            [title#] => 1
            [title] => Elus écologistes et citoyens de la Ville et de l'Eurométropole de Strasbourg
            [atom] => Array
                (
                    [link#] => 1
                    [link@] => href,rel,type
                    [link@href] => http://elus-strasbourg.eelv.fr/feed/
                    [link@rel] => self
                    [link@type] => application/rss+xml
                )

            [link#] => 1
            [link] => http://elus-strasbourg.eelv.fr
            [description#] => 1
            [description] => Site des élu-e-s écologistes et citoyen-nes de la Ville de Strasbourg
            [lastbuilddate#] => 1
            [lastbuilddate] => Fri, 15 Sep 2017 09:45:56 +0200
            [language#] => 1
            [language] => fr-FR
            [sy] => Array
                (
                    [updateperiod#] => 1
                    [updateperiod] => hourly
                    [updatefrequency#] => 1
                    [updatefrequency] => 1
                )

            [tagline#] => 1
            [tagline] => Site des élu-e-s écologistes et citoyen-nes de la Ville de Strasbourg
            [subtitle#] => 1
            [subtitle] => Site des élu-e-s écologistes et citoyen-nes de la Ville de Strasbourg
        )

    [textinput] => Array
        (
        )

    [image] => Array
        (
        )

    [feed_type] => RSS
    [feed_version] => 2.0
    [encoding] => UTF-8
    [_source_encoding] => 
    [ERROR] => 
    [WARNING] => 
    [_ATOM_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => content
            [1] => summary
            [2] => title
            [3] => info
            [4] => tagline
            [5] => copyright
            [6] => rights
            [7] => subtitle
        )

    [_XHTML_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => body
            [1] => div
        )

    [_KNOWN_ENCODINGS] => Array
        (
            [0] => UTF-8
            [1] => US-ASCII
            [2] => ISO-8859-1
        )

    [stack] => Array
        (
        )

    [inchannel] => 
    [initem] => 
    [incontent] => Array
        (
        )

    [exclude_top] => 
    [intextinput] => 
    [inimage] => 
    [current_namespace] => 
    [current_category] => 0
    [last_modified] => Fri, 15 Sep 2017 09:45:56 GMT

    [etag] => "4bfe776bc6432b22bfb4527a87b89454"

    [rss_origin] => 5
)